Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les erreurs, comme des pailles, flottent à la surface. Celui qui vеut сhеrсhеr dеs реrlеs dοit рlοngеr еn рrοfοndеur.» John Dryden

Assises nationales sur le PNDES : Les participants ont livré leurs conclusions

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Finances publiques • • jeudi 23 juin 2016 à 05h14min
Assises nationales sur le PNDES : Les participants ont livré leurs conclusions

Les assises nationales sur le Plan national de développement économique et social (PNDES) ont refermé leurs portes le 21 juin 2016. 48 heures durant, les participants ont échangé sur la structuration, l’analyse, la cohérence des objectifs stratégiques avec les objectifs du développement durable. Cette rencontre avait pour objectif de parvenir à un consensus pour une appropriation nationale de ce référentiel de développement de notre pays.

C’est le premier ministre Paul Kaba Thiéba qui a présidé la cérémonie de clôture des assises nationales sur le référentiel de développement du Burkina, le PNDES. La tâche des participants durant ces deux jours a consisté à opérer des choix stratégiques susceptibles de construire les bases d’une croissance durable aux sources diversifiées, à partir de la valorisation des potentialités nationales et de l’élargissement des opportunités d’emplois et de revenus pour les jeunes et les populations les plus démunies.

Le projet de document du PNDES soumis à leur appréciation devrait permettre d’intégrer les aspirations profondes des populations burkinabè. Et, dans l’ensemble, les 300 participants ont positivement apprécié la qualité du document du PNDES, notamment sa structuration, sa qualité analytique, l’importance accordée aux secteurs primaire et secondaire, la cohérence des objectifs stratégiques avec les objectifs du développement durable, ainsi que la volonté d’accroître les ressources propres pour accroître substantiellement leur contribution au financement des investissements prioritaires.

Des préoccupations soulevées

Ils n’ont pas manqué de soulever des préoccupations portant, entre autres, sur :
- la place et le rôle des différents acteurs dans la mise en œuvre du PNDES,
- la nécessité de développer davantage l’analyse diagnostique,
- la prise en compte des aspects sociaux et des acquis majeurs de la mise en œuvre des politiques précédentes,
- l’amélioration de l’analyse des risques liés à la mise en œuvre du PNDES,
- la nécessité de la mise en exergue du budget-programme,
- la faible prise en compte des groupes spécifiques,
- l’affinement du schéma de financement avec des indications sur la répartition du budget du PNDES selon les axes et la contribution attendue de chaque acteur,
- le faible développement des problématiques liées au foncier et aux hydrocarbures,
- l’aménagement et la viabilisation des zones industrielles,
- l’arrimage des investisseurs structurants et des réformes prioritaires avec le programme présidentiel,
- la problématique de l’accès des femmes à la terre,
- la question de la pérennisation et de l’accélération de la mise en place des pôles de croissance.

Des recommandations

« Au-delà des contributions directes apportées au projet de document de PNDES, vous avez formulé des recommandations dont la pertinence est avérée, qu’il s’agisse de l’alignement des partenaires et financiers sur les priorités nationales, de la communication sur le PNDES, de l’appui aux collectivités territoriales dans l’élaboration de plans locaux de développement réalistes, de la résolution du parallélisme entre la déconcentration et la décentralisation », a précisé le premier ministre, Paul Kaba Thiéba.

Il a rassuré que son gouvernement attend de tous les acteurs, un engagement soutenu pour la mise en œuvre du PNDES, en particulier le secteur privé, les collectivités territoriales et la société civile. « S’agissant de la société civile, le gouvernement veillera à communiquer dans la transparence sur la mise en œuvre du PNDES dans le but de donner aux citoyens de l’efficacité des politiques publiques, assurer une allocation optimale des ressources et contribuer à la responsabilisation des agents des services publics », a-t-il précisé.

C’est dire qu’il appartient à chaque partie prenante de jouer pleinement sa partition pour la réussite de la mise en œuvre du PNDES portant sur la période 2016-2020.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Salaire du fonctionnaire burkinabè : Inéquitable et non basé sur le mérite, selon 70% des travailleurs
Opération spéciale de recouvrement de la Taxe de résidence : Le directeur régional des impôts du Centre explique
Patrimoine immobilier de l’Etat : Il existe désormais un recensement géo-référencé pour les bâtiments et les terrains à Ouagadougou
Célestin Santéré SANON, nouveau Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique
Grève des syndicats des finances : Les services fonctionnent et les salaires seront payés, rassure la ministre Rosine Coulibaly
Coopération UE- Burkina Faso : La coopération accouche d’un nouveau projet de développement
Direction générale des impôts : « eSINTAX », fait officiellement son entrée dans le quotidien des contribuables burkinabè
Grève des syndicats du ministère de l’économie : Le gouvernement doit réagir par le dialogue mais dans la fermeté, selon un lecteur
Syndicats du ministère des Finances : Touche pas à mon Fonds commun
Ministère de l’Economie : Plus de 1300 milliards de francs CFA mobilisés en 2017
Affaire IUTS : Le directeur général des impôts rassure
Coopération Burkina Faso-Suède : 102 milliards de francs CFA pour soutenir les efforts de développement du Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés