Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Donne au monde le meilleur de toi-même, et le meilleur viendra»  Madeline Bridge

Entreprenariat : L’AJ/FUD en rangs serrés avec des cadres du ministère de la Jeunesse

Accueil > Actualités > Economie • • mardi 21 juin 2016 à 01h01min
Entreprenariat : L’AJ/FUD en rangs serrés avec des cadres du ministère de la Jeunesse

« Former pour l’auto-emploi ». C’est le crédo de l’Association de Jeunesse, Forces Unies pour le Développement (AJ/FUD) à travers son Centre d’Expertise en Entrepreneuriat (C.E.E). Son action se déploie sous plusieurs formes dont le renforcement de capacités. C’est dans ce volet que l’association a outillé des jeunes cadres du Ministère de la Jeunesse, de la Formation et de l’Insertion Professionnelles (MJFIP), faisant d’eux, des « formateurs en entrepreneuriat ». La cérémonie de clôture de cette session de formation, qui a duré dix jours, est intervenue dans la soirée de vendredi, 16 juin 2016 à Ouagadougou.

Du diagnostic de la situation de l’emploi dressé par l’association, il ressort que depuis un moment, l’Etat qui était le principal pourvoyeur d’emplois n’est plus à mesure d’employer le nombre de plus en plus croissant de jeunes en quête d’emplois. A titre d’exemple, pour la session 2015, les concours directs de la Fonction publique ont enregistré 655 934 candidats pour seulement 9 773. Ce gap témoigne au mieux, l’impossibilité de l’administration publique à faire face à la demande qui, du reste, s’accroît d’année en année. D’où l’urgence de susciter, encourager et favoriser l’auto-emploi, notamment au niveau des jeunes. C’est fort de cette réalité, et « solidaire des actions du gouvernement en matière de création d’emplois », que l’AJ/FUD a entrepris de multiplier des actions en matière d’entreprenariat via, essentiellement, la sensibilisation, la formation théorique et pratique en entrepreneuriat, le montage de plans d’affaires, la formation en gestion des micro-entreprises, la formation en suivi-évaluation des micro-entreprises et la formation de formateurs en entreprenariat.

Et c’est dans cet esprit que la structure a, pendant dix jours, outillé plusieurs cadres du MJFIP comme « formateurs en entrepreneuriat ». Convaincus, les initiateurs, que « l’auto-emploi des jeunes est source d’espoir pour une alternative au chômage ».

« A l’issue de cette formation, nous pouvons dire que nous sommes aptes à former, à notre tour, les jeunes en entrepreneuriat et à les accompagner en montage de leurs plans d’affaires. (…). Nous espérons que le Centre s’investira dans la formation d’autres cadres du MJFIP qui en ont tant besoin. Aussi, souhaitons-nous que ce type de formation soit démultiplié dans les secteurs et dans les treize régions du Burkina, car le défi de l’emploi des jeunes ne pourra être relevé que lorsque les cadres seront qualitativement et quantitativement outillés pour renforcer les capacités des jeunes », a exprimé le porte-parole des impétrants, Géneviève Ayi, instructrice de jeunesse et d’éducation permanente. Cette formation, poursuit-elle, permettra aux bénéficiaires, non seulement de transmettre l’esprit entrepreneurial à la jeunesse mais également, de monter leurs projets sans difficultés et d’avoir plus de chance d’être accompagnés.

«  Vous avez été formés en entrepreneuriat certes, mais il serait intéressant à votre tour, de sensibiliser et de former d’autres jeunes en entrepreneuriat. Car nous le savons tous, notre jeunesse a besoin d’une culture entrepreneuriale afin de rompre avec le cercle vicieux du chômage  », a exhorté le représentant du C.E.E, Jean-Pierre Paré.

Le C.E.E (http://lefaso.net/spip.php?article70989) vise à renforcer les capacités entrepreneuriales des jeunes burkinabè afin de promouvoir leur auto-emploi. Il a pour public cible, les associations, centres de formation professionnelle, jeunes, femmes, travailleurs, sans emplois, élèves, étudiants, cadres.

Oumar L. OUEDRAOGO
oumarpro226@gmail.com
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gouvernance économique : Le CIFOEB examine l’impact de l’insécurité sur les budgets publics
Direction générale des impôts : Le manuel de procédures expliqué aux agents
Programme d’appui à la compétitivité de l’Afrique de l’Ouest : L’Union européenne et la Chambre de commerce du Burkina signent une convention
Financement des plans de formation : Le FAFPA sensibilise les entreprises à Bobo-Dioulasso
Lutte contre la corruption : La douane lance une nouvelle stratégie pour « corriger certaines imperfections »
Economie : Les investissements privés restent faibles au Burkina, selon un rapport de la Banque mondiale
Burkina : Le Conseil économique et social préoccupé par les effets des produits chimiques dans l’agriculture
Doing Business 2020 : Deux pays d’Afrique subsaharienne parmi les meilleures progressions
Foire internationale multisectorielle de Ouagadougou : Les acteurs du secteur agroalimentaire veulent conquérir le marché international
Entreprenariat : Des associations de ramasseurs d’ordures transforment les déchets alimentaires en aliments pour volaille
Traders du Burkina : Le procureur du Faso se prononce sur le gel des comptes
Agence de crédit pour l’entreprise privée (Acep) : Une nouvelle identité visuelle pour être plus proche de la clientèle
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés