Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

Accueil > Diasporas • • mercredi 15 juin 2016 à 01h00min
Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

Ils ont cédé aux promesses mirobolantes d’un réseau mafieux de passeurs depuis le Burkina qui leur a promis fortune au Koweït. Des centaines de jeunes Burkinabè s’y sont rués. Ce n’était qu’un mirage et pire, ils sont réduits à l’esclavage dans ce pays du Golf où ils sont bergers pour l’essentiel dans le désert. Beaucoup d’entre eux qui ont financé leurs voyages à coup de millions ne cherchent plus qu’à retourner au pays natal. Impossible. Un d’entre eux, Hamadou Boly a quand même réussi à se défaire de ses chaines après une année. Il nous parle de la mésaventure koweitienne, dénonce le silence coupable de l’ambassade du Burkina au Koweït et prévient les jeunes encore tentés par un échec programmé.

Lefaso.net : Comment êtes-vous arrivé au Koweït ?

Hamadou Boly : Il y a des gens qui m’ont parlé du Koweït. On m’a fait savoir que là -bas on y gagnait bien sa vie. Avec un bon salaire, 600 000 F CFA au minimum par mois. On m’a promis un métier de chauffeur, et j’ai remis mon permis de conduire mais quand je suis arrivé c’était autre chose. Mon patron m’a accueilli à l’aéroport et m’a conduit dans le désert pour que je garde des animaux, avec un salaire de 60 dinars, un peu plus de 100 000 f CFA.

Pour le voyage, j’ai même eu des problèmes. Sur mon passeport c’était écrit sexe féminin. Au Maroc on m’a arrêté, j’y ai passé quelques jours avant de continuer.

Vous avez donc gardé le bétail au lieu de conduire un véhicule ?

Quand mon patron m’a dit ce que je devrais faire, j’ai refusé, parce que ce n’est pas ce qui était prévu au début et j’ai menacé de repartir. Ma chance c’est que je parle parfaitement l’arabe. C’était le 5 mai à 16h. On m’a abandonné avant de revenir me chercher à 22 h.

Face à mon refus, on m’a amené des voitures, une 4x4 et une V8 pour me tester. C’est là que je les ai convaincus et ils m’ont ramené en ville.

Ce fut ma chance, mais d’autres n’ont pas cette grâce. J’ai des amis qui ont financé leur voyage entre 1 et 3 millions pour finalement se rendre compte sur place que ce n’est pas l’Eldorado.

Mais en réalité, il y a des gens au Koweït qui manifestent le besoin de main d’œuvre. Ils achètent le billet d’avion et s’occupent des documents. Mais il y a un réseau ici qui prend l’argent auprès des candidats, à coup de millions. Donc une fois au Koweït quand on se rend compte des conditions et qu’on veut repartir, le patron refuse parce qu’il s’est occupé de tout et tu lui appartiens, au moins pour deux ans.

Vous avez donc fait ce qui était convenu au départ, mais dans quelle condition travailliez-vous ?

Il y avait au moins huit véhicules. Chaque matin, je devrais les laver tous. Pendant que mes voisins lavaient avec des machines, c’est avec un seau que je me débrouillais. Je déposais la femme du patron à 6h à son école. Sans manger, et je revenais aux environs de 14h.
Une fois à la maison, je faisais d’autres travaux, comme par exemple aller acheter des condiments au marché ... j’étais considéré comme un esclave au service de toute la famille. J’ai vécu cette situation pendant 6 mois avant de m’enfuir.

Il y a un système de deux visas au Koweït. Un visa avec un numéro 18, un autre 20. Le 20 signifie que le détenteur travaillera uniquement dans une maison, il ne peut donc pas travailler ailleurs, à un autre poste. Sinon, on t’arrête. La plupart des Burkinabè qui partent au Koweït ont un visa 20. Des pays comme le Togo ont d’ailleurs interdit leurs citoyens de voyage au Koweït avec un visa 20. Dans tous les pays du golfe, c’est seulement au Koweït qu’il y a cette séparation.

Dans quelles conditions les Burkinabè travaillent-ils là-bas ?

Les Burkinabè font vraiment pitié. Les chauffeurs valent encore mieux, ceux qui s’occupent des animaux dans le désert souffrent le martyre, ils sont confrontés à tout. Le soleil, le vent, pendant la saison du froid c’est encore pire. En plus l’arabe n’a aucun sentiment. Il peut te jeter dans le désert ne même pas t’apporter à manger. Ceux qui veulent se plaindre ou tentent de se sauver sont menacés de mort souvent avec des armes. Il arrive qu’ils mettent leur menace à exécution.

Surtout les élèves qui font l’école franco-arabe au Burkina sont les cibles. Les ‘’démarcheurs’’ leur disent qu’on veut des imams au Koweït, et que s’ils arrivent ils peuvent travailler tout en continuant les études, alors que c’est tout autre chose. Il y a beaucoup de Burkinabè qui ne veulent même plus l’argent, mais cherchent juste à rentrer au Burkina. Tous sont des esclaves, parce que c’est l’arabe qui les a fait venir avec le visa 20.

J’ai un ami qu’on a fait venir pour garder les animaux. Son patron lui a demandé de dépecer un mouton. On ne peut le faire tout seul, parce que les moutons sont de grande taille. Il n’a pas pu. Son patron et d’autres personnes l’ont battu copieusement avec une barre de fer. Il a failli perdre la vue.

C’est cette situation qui m’a tellement révolté et m’a encouragé à partir. Mais ce ne fut pas facile non plus. On m’a retenu en garde à vue pendant 3 semaines à la police, parce que mon patron a signalé mon absence. Il y a un autre Burkinabè qui a voulu revenir, on l’a arrêté, il y a trois mois qu’il est en prison.

Aviez-vous pensé vivre cette situation ?

Pas du tout. On m’a juste dit que mon travail consisterait à amener les enfants à l’école et en retour, je toucherais 600 000f CFA par mois.

J’étais à la merci de toute la famille et à n’importe quelle heure, on poussait ma porte, sans clé. Ils m’interdisent même de décrocher un appel téléphonique. J’étais contrôlé, comme un esclave.

A combien estimez-vous le nombre de compatriotes qui sont dans cette situation au Koweït ?

Ils sont très nombreux. Mais je n’ai pas un chiffre exact, mais nous avons un groupe d’échanges sur WhatsApp ou nous partageons nos problèmes. Rien que dans le groupe, nous sommes une centaine. Quand on écoute certains problèmes, on a les larmes aux yeux.

Le Burkina Faso a pourtant une représentation diplomatique au Koweït, portez-vous vos préoccupations à l’ambassade ?

Le vrai problème, c’est l’ambassade. Quand on souffre et qu’on va à l’ambassade, on s’attend au moins à être écouté. Quand j’ai eu des problèmes avec mon passeport- au moment de partir- on m’a dit d’aller signaler à l’ambassade. Sur place, on m’a fait savoir que je ne devrais pas abandonner mon travail et que je devrais supporter. Je n’ai même pas eu le temps d’expliquer et on m’a dit de laisser tomber et qu’ils ne sont pas là pour s’occuper de ces problèmes.
Des africains qui n’ont pas de représentation diplomatique au Koweït s’adressent à d’autres ambassades, comme celle de la Centrafrique et ont gain de cause.

Notre ambassade est juste là pour l’enregistrement des Burkinabè et l’argent qui va avec. Pourtant quand on arrive à l’aéroport, c’est le patron qui vient nous accueillir et nous conduit directement dans le désert. Beaucoup de Burkinabè ne savent même pas qu’il y a une ambassade du Burkina au Koweït. Quand on a un problème, elle n’écoute même pas et les agents disent qu’ils ne sont pas à l’origine de notre venue. C’est peut-être vrai, mais on est tous Burkinabè. Peut-être que c’est moi qui ne connait pas le rôle de l’ambassade, mais je pensais que quand un ressortissant a un problème, l’ambassade peut s’impliquer et aider à le résoudre. L’ambassade du Burkina au Koweït ferme les yeux sur les problèmes des Burkinabè.

J’ai pourtant vu des Ethiopiens, des égyptiens, les soudanais, quand ils ont le moindre problème, leur ambassade les aide. Chez nous c’est autre chose.

Quel message avez-vous à l’endroit des jeunes qui sont tentés par une aventure au Koweït ?

Je leur dirai de faire très attention. Il n’y a que des regrets. Ceux qui sont restés là-bas n’ont que ce message. Ils veulent que tous sachent ce qu’il se passe sur place. C’est mieux de se débrouiller ici au Burkina, que d’aller se mettre en retard au Koweït. Nous sommes tous découragés, quand on va à l’aventure pour chercher un mieux-être et que ça se passe ainsi, ce n’est pas facile.

Je connais par exemple un jeune qui a financé son voyage à hauteur de plus de 2 millions. Il était chauffeur de citerne au Burkina. Il n’avait pas moins de 200 000 f par mois. Les démarcheurs lui ont dit qu’au Koweït il pouvait gagner 800 000 f par mois. Il a déchanté une fois au Koweït, il ramasse des sacs vides et aide à les vendre.

Ce sont donc de petits emplois, mais généralement ils sont bergers dans le désert. Quand ils tombent malades, bien que les soins soient gratuits, on ne les amène pas à l’hôpital. Pourtant quand c’est un animal qui est malade, on l’amène directement chez le vétérinaire.

J’ai l’impression que l’ambassade n’a que faire des problèmes des Burkinabè. Je ne peux pas comprendre que les Burkinabè ne trouvent pas une oreille attentive auprès de leur ambassade et soient obligés d’aller s’adresser à d’autres ambassades.

Pensez-vous y repartir ?

Il n’y a pas quelqu’un de normal qui sort de cette situation et qui pense à repartir. Les arabes ne connaissent pas de droits de l’homme. Ailleurs, même si tu ne fais pas fortune, tes droits sont quand même respectés. Au Koweït, on te tue et il n’y a pas de problème.

Entretien realisé par Tiga Cheick Sawadogo (tigacheick@hotmail.fr)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 14 juin 2016 à 22:29 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Il paraît que c’est pire en Arabit Saoudite !
    Restons chez nous !

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2016 à 22:30, par Révolté En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Que fout l’ambassade du Burkina dans ce pays ? Qu’on rapatrie tous les burkinabè de ce pays de diable pour qu’on ait tous la paix. C’est parce que ce n’est pas médiatisé que c’est comme ça

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2016 à 23:11, par Brahma En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Tous les pays arabes sont comme ça, surtout ceux du Golfe. Mais chez nous ici au Faso les arabes font malin : libanais surtout, alors que chez eux c’est la merde. Pourquoi chaque peuple entend se foutre du noir ? Le problème est de notre côté. Levons la tête, y a pas chien devant, je vous dis. Mais le problème c’est les dirigeants de nos pays, sans personnalité, ne parlons surtout pas de programme politique... Mais je serai président un jour, tout ça ce sera terminé, coûte que coûte. Je dis bien, coûte que coûte.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2016 à 23:13, par Le Croyant En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Temoignagetres edifiant. Que Dieu guide le Burkina et les Burkinabe. Amin !

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2016 à 23:14, par RAMADAN En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    hummmmm !!!!!!!!vraiment l’homme est un loup pour l’homme.heeee DIEU pardonne les (demarcheurs+ambassade)car il ne savent pas ce qu’ils font.l’arabe n’a jamais eu d’estime enver un peau noir,ils ns considerent coe des animaux alors que ya pa plus animal qu’eux.et ce qui est frustrant ces complicites avec des freres burkinabes.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2016 à 23:20, par kis En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Vraiment il faut que le gouvernement revoit les missions de nos ambassades. Je ne connais pas la situation dans le reste du monde mais dans les pays arabes elles ne font vraiment rien pour les ressortissants. Ayant vécu comme étudiant en Algérie, je puis vous assurer que la seule aide que l’ambassade puisse vous apporter c’est de vous dire de vous débrouiller pour ne pas avoir d’embrouilles. Quelque soit le problème qui lui est exposé, la réponse est toujours statique :"NOUS NE SOMMES PAS ICI POUR VOUS". La situation est la même au Maroc et en Tunisie. Et cela concerne aussi bien les étudiants que les migrants. D’ailleurs en ce moment, au moins 3 étudiants Burkinabè sont dans des prisons algériennes sans que l’ambassade ne rémue le petit doigt pour faire quoi que ce soit. Je pense que quelque soit l’intégrité dont nous voulons faire montre, il convient de ne quand même pas aller jusqu’à sacrifier notre honneur. D’ailleuurs à quoi cela sert que d’un point de vue diplomatique on soit bien vu alors que les premières personnes qui devraient bénéficier de cela vivent des situations inconcevables. A mon humble avis, il faut que le gouvernement en plus d’avoir changé l’appelation du ministère des affaires étrangères pour y inclure les burkinabè de l’étranger, travaille à faire comprendre à nos diplomates qu’il leur est impératif de veiller au bien être des citoyens burkinabè vavant à l’étranger.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 00:04 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Eheinnnn ! Donc vous ne savez pas que l’esclavage n’est pas fini ??? Le magreb, le moyen orient, même mauritanie ils ont des esclaves. Y’a pas bon arabe, depuis que je suis né je n’ai jamais croisé. Il faut réclamer la démission de l’ambassadeur. C’est à cause de nos autorités que les arabes nous traitent comme des moins que rien.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 02:38, par Le Panafricain En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Je ne comprends pas pourquoi des gens peuvent aller chez des animaux comme ça,ils n,ont aucune considération pour le noir,l,arabe est mauvais méchant... En plus ce sont eux qui donnent des cours de religion a nos frères africains ça fait pitié....

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 03:37, par Tapsoba R(de H) En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    À en pleurer.Pas seulement le Koweït,les pays arabes du proche Orient sont à éviter pour tout aventurier.Liban,Emirats Arabes Unis(EAU) ,Qatar,Arabie Saoudite,etc...On ne le dira jamais assez.Il suffit de se poser cette question ,pourquoi les réfugiers syriens et irakiens fuient vers l Occident et ne demandent presque jamais l asile dans les autres pays freres arabes ?.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 04:52, par Nabiiga En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Je regrette amèrement la fin de la transition. Sous la transition, ces soi-disant diplomates auront à expliquer et seront taxés à travailler et non pas pour leur propre bien mais pour tout burkinabè en état de détresse comme ces derniers. Haya, nous vivons nos choix électoraux.
    Que Dieu vienne au secours de notre patrie.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 05:25, par osil En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    être noir dans certains pays rélève du parcours du combattant ,du Liban a la chine en passant par l’inde , le koweit,le quatar , ou la tailande .avis a ceux qui désirent voyager rendez vous en europe de l’ouest , en amerique du nord ou rester chez vous.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 05:27, par Papa En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Un recit tres tres emouvent j’ai les larmes aux yeux. Cet ambassadeur doit etre immediatement limoge’ apres d’autres temoignages .Quand on est representant d’un pays tiers a l’etranger on est dans l’obligation de s’occuper de ses compatriotes quel que soient leurs problemes .Voila les concequences des nominations de copinage dans les hautes fonctions. Au temps du CNR cet ambassadeur etait sistemathiquement degage’ seance tenante car la on a un affairiste au lieu d’un ambassadeur .

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 06:04 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    c’est une bonne leçon pour vous. Vous êtes là quand on veut parler de l’arabe chacun monte sur ses 2 chevaux que " ce sont nos frère musulmans’’. Savez vous qu’en arabe Noir et esclaves sont synonymes
    Les arabes ont été les premiers à pratiquer l’esclavage et l’ont pratiqué pendant 18 siècles avec la bénédiction de l’islam.
    En Mauritanie et même au Mali ça se poursuit jusqu’aujourd’hui.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 06:13, par Cyrille En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    L’Elderado c’est chez toi. Quand on attend parlé de Koweït ou de Arabie Saoudite, on pense que ce sont des pays bénis. L’arabe n’a jamais considéré le noir comme son semblable ou son prochain. C’est ça la triste réalité. Quand ils sont chez nous ils sont comme des dieux, c’est eux qui couchent avec nos soeurs, qui occupent les grandes boutiques. Il est temps que nous mettons fin à notre hospitalité envers les arabes. Notre hospitalité doit avoir des limites et évitons de croire que nous sommes pauvres. Travaillons à créer la richesse chez nous

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 06:31 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Type, il fallait venir a New York comme nous. Ici on parle anglais comme tu vois a la tele et puis tu peux devenir americain si tu as la chance avec une femme d ici.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 06:37, par Marcel En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    C’est vraiment triste ce qui s’est passé et qui se passe avec les autres là-bas.
    Il faut vraiment qu’on fasse attention. C’est qui l’ambassadeur là-bas même ? Vraiment, un vrai Burkinabé ne ferait pas ça à ses frères.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 06:52 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Vivement un mot de l’ambassade du Burkina au Koweit pour comprendre !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 06:54, par AU NOM DE DIEU En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Le ministère des affaires étrangères doit prendre ce problème au sérieux et tout le gouvernement avec. Alpha Barry doit s’impliquer personnellement pour s’occuper du sort de nos compatriotes au Koweit. On doit rappeler l’ambassadeur du Burkina au Koweit et l’entendre. Que le gouvernement ne fasse pas la sourde oreille et abandonner nos frères en enfer.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 07:00 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Mon Dieu Pitié.je comprend pourquoi mon frere est parti laba il ya plus de 10 ans et n’est pas encore retourné au burkina.incroyable.jai des larmes aux yeux

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 07:03, par YIRMOAGA En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Merci pour ton témoignage qui pourra convaincre ceux qui rêvent d’un probable voyage en ces lieux ? Ici c’est dure mais pas lanphère ? On a notre honneur dans la pauvreté ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 07:09, par ngoonga En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Cher Frère Boly rectificatif ! le problème n’est pas Arabe ;, mais plutôt une question d’individus et on en trouve partout. A cause de notre Prophète MUHAMMAD (SAW) nous devons avoir de la retenue, en bon croyant comprend le ainsi. Qu’ALLAH nous guide quelque soit notre race.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 07:11, par warzat En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    La justice doit rapidement s’accaparer de ce dossier par exemple. Il y a une victime et le réseau est là. Pour ce qui est des gars de l’ambassade du Burkina, il est clair qu’ils ne font pas ou ne connaissent pas leur job, ou encore qu’ils sont complices. C’est pourquoi il faut laisser du temps au gouvernement pour le nettoyage progressif de nos représentations. En attendant, il faut au minimum un rappel de l’ambassadeur.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 07:15, par Salem En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Retroussons nos manches, changeons nos esprits ! Le vrai bonheur se trouve au Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 07:19, par Alexio En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Des Ambassadeurs lechent-cus dans le Golf-arabe. La a le probleme apres avoir donne la Coupe du monde au Quatar. Sarkozy etait lui aussi dans les coulisses pour appuyer sur l accelerateur qui etait Michel Platini en connivence avec Sepp Blatter le President de cette organisation qui eatiat criblee de corruption.

    Les rapports des organisations des de l homme ont sont affreux pour la contrutction des stades de fotball qui vont acceuillir cet evenement. La main d oeuvre exploitee a sang de dur labeur sans aucun minimum de droit sosial, des logements indecents, la confiscation des Passports,pas de conges, les accidents de travail camoufles, la malnutrition de ses travailleurs dont la plupart venus du Pakistan, Sir-lanka.l Indochine etc.

    La race Noire est toujours leur esclave. Leur Allah n espas pour nous en realite devant leur interets finaciers. Nous sommes des demons donc cette maltraitance. Ces Hypocrites sont vereux plusque nos colonisateurs Anglais et Francais. Ils batissent leur pays avec u sang des autres et nous pompent l air que leur religion est synonyme de paix. Chez l Arabe le negre restera le negre. Et quand ces fanatiques de Boko Haram vont en guerre pour le salafisme du golf en tuant ses propres fres et soeurs, cette cause est seul-destruction.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 07:25, par Aslery En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    C’est dommage tous ceux que ce monsieur raconte .Si ce qu’il est vrai sur le silence de l’ambassade , c’est dangereux. L’ambassade a failli à l’ une de ses missions . Faut que le ministre soit regardant .

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 07:28, par ORW En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    C’est au Ministère des affaires étrangères de mener sa petite enquête pour nous éclaircir sur ces agissements de son personnel sis au Koweït. Triste et inquiétant si cela est avère. Souvent même le simple fait de savoir qu’il y a une oreille attentive qui nous écoute soulage.
    Mais que faire, si le coq s’endort au point où c’est à la poule de chanter le matin !!!

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 07:30, par il-to En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Mr boly, en lisant votre témoignage,on a des larmes aux yeux. Du courage pour avoir osé et reussi à vous en sortir.
    Continuer à témoigner dans d’autres medias. Il faut que les gens sachent la vérité surtout le cas de nos petites filles qui sont abusées au vu et au su de certaines autorités qui ne bougent pas le petit doigt. Évidement, les autorités ne sont pas les seules responsables. Il ya surtout les réseaux des passeurs qu’ils faut punir sévèrement et pour certains candidats, de simple ignorant(il faut sortir mais pas à n’importe quel prix)..

    Ne jamais oublier aussi qu’en termes d’esclavage, il me semble que c’est bien les ARABES qui l’ont commencés avant les ocidentaux.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 07:57, par KOULOU En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Je suis très revolté a lire cette interview....comment on peut laisser ces compatriotes souffrir et ne rien rien faire alors que votre role est aussi de regler ce genre de probleme.sa ne m’etonne pas qu’au pays meme on n’a plus le sens du respect patriotique on ne vie que dans l’incivisme.nos dirigents nommés commme ambassadeur laba lèche le c*****des dirigents arabes pour juste avoir un peut de miette.c’est triste jsuis deçu de mon pays.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 07:57, par Filsdupaysan En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Le meilleur endroit où on est bien , c’est chez soi. Pourquoi réunir toute cette fortune pour aller être esclave ailleurs ? Payer soi même sont esclavage. Je ne comprends même pas mes frères, restons chez nous et travaillons dur et bien et on aura tout ici.
    Ne jetons pas la faute sur les pays d’accueil, non ils sont chez eux et font comme leur semble. Alors restez chez soi est la meilleure solution, même nos diplomates n’y peuvent rien, c’est ça aussi la vérité. Vous êtes allés par quelle voie ? cessons d’indexer l’autre

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 08:08, par legran En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    je demande à tous les frères et soeurs Burkinabè de faire très attention aux vendeurs d’illusions. plusieurs de nos compatriotes sont tombés dans ce piège. l’aventure c’est bien mais renseignons nous d’abord sinon la surprise est toujours désagréable. je pense aussi qu’un effort doit être faitau niveau des gouvernements pour solutionner ces problèmes car il s’agit d’une traite de personnes.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 08:17, par BABACOUL En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Terrible temoignage pour un Burkinabè,terrible et seulement terrifiant que des arabes se disant decendants du prophète MUHAMMAD (SAW) pose des actes parails.Pas etonnant si une partie de ces gens deviennent des bombes ambulantes dans nos cités pour endeuiller des familles et des nations car ils n’ont que faire de la vie humaine.Quand ils sont au Burkina et en Afrique c’est eux encore qui se font des in touchables , des rois,des patrons .Trop c’est trop.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 08:21 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Quand nos dirigeants courent tout le temps chez les arabes pour chercher l’argent, pensez-vous que c’est quoi la contrepartie ? C’est la bouche cousue ! Mange et tais-toi ! Déjà même au pays ici quand vous avez un problème avec un arabe, vous êtes perdant si ça doit aller à la police, à la gendarmerie ou au tribunal. Donc ce n’est pas chez l’arabe lui-même que tu vas allé gagner problème et espérer trouver solution. Comme l’a dit un intervenant, c’est tous les pays arabes qui sont comme ça. Ce que nous pouvons faire ici c’est de retrouver les complices sur place ici et de les châtier à la hauteur et osez diffuser des témoignages comme ça sur les radios et les chaînes télé comme bf1 si bf1 est toujours indépendant comme avant pour décourager au moins certains potentiels candidats à l’aventure dans ces pays.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 08:23, par Mawuéna En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    C’est toute la politique migratoire qui doit être revisitée. Mêmes des étudiants sont rudoyés par des soi-disant conseillers culturels. Je pense qu’il faut commencer dès le ministères affaires étrangères à mettre en place un service chargé de l’information des candidats à l’émigration. Ensuite tout agent affecté en ambassade doit être débriefé en matière d’écoute, notre pays est pauvre c’est vrai et nos compatriotes savent que les ambassades ne peuvent généralement rien pour eux, mais être écouté et voir son ambassade intervenir au près des autorités de pays relevant de sa juridiction soulage, réconforte. Cela on peut le faire. Une fois dans un pays il faut avoir l’habitude de se signaler sans attendre d’être en difficulté pour le faire. Cela suppose que les services de l’ambassade soient organisés pour ce faire car le seul service consulaire ne peut y faire face quand l’affluence est forte.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 08:24, par nikemsongo En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Le Burkinabè a un problème : le gain facile. A la moindre rumeur faisant état de possibilité d’amasser fortune sans fournir le moindre effort, il accourt sans réfléchir. Comment pouvez vous penser que dans ces pays de sable l’argent coule tellement à flot qu’il suffit de se baisser pour remplir ses poches ? Comment peut-on abandonner une situation où l’on gagne mensuellement 200 000 F pour courir après un salaire hypothétique fut-il de 800 000 F ? Quand allons-nous comprendre qu’il vaut mieux gagner sa pitance quotidienne dans son pays et préserver sa dignité que de courir après des mirages qui s’avèrent n’être que le cruel esclavage ? Jeunesse burkinabè, reste au pays et exerce ton génie à te rendre utile à toi même et à ta patrie.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 08:26 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Le ministère des affaires étrangères doit prendre ses responsabilités. L’ambassade doit s’expliquer.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 08:35, par Sabari San En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Une question essentielle que le journaliste a "oublié" de poser : comment a-t-il fait pour "s’échapper" ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 08:42, par ouedraogo youssouf En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    SI DES ESCLAVAGISTES OSENT A FAIRE çA C4EST PARCE QUE NOS RESPONSABLES PRIMENT LEURS INTERETS AU DETRIMENT DE LEUR COMPATRIOTES. Oubliant qu’ils sont nos representants làbas et c’est nos impots qui les font vivre. Certains sont des SADIQUES, mais aussi nos représentants africains sont aussssssssssiiiiiiiiii..........?

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 08:47, par taringuéssé En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Quand jè lu ce message, jè les larmes aux yeux. Chers dirigeants, n’attendez pas une semaine pour rapatrier cet ambassadeur et sa suite et vs les emmené directement à la MACO. Oh mon président SANKARA, si tu était vivant. Quand jè crié je sais que tes os ont remué dans la tombe. Si c’était toi cet ambassadeur et sa suite allaient descendre ici avec des culottes . Ils n’allaient même avoir le temps de porter des pantalons. Et directement ils allaient creuser les faussés pour des bornes fontaines, ou encore fabriquer des briques dans le barrage de rimkièta pour la construction des cités. mon cher Rock, faites quelques choses pour ces jeunes pour regagner le burkina. Pitié. Que dieu punisse ces koweitiens au centuple. L’arabe même hors mis le prophète, est un guin et non un être humaine. Je sais pas pourquoi les gens suivent leur réligion. Quand on laisse ces gens envahir nos pays et s’ils arrivent à nous dominer, nous allons regretter d’être musulman. Des gens sans foi ni loi. Suivons le blanc, quelques soit lui il connait les droit d’un être. Et si tu travaille avec un blanc même illétré, il ne te volera jamais, même s’il y a 1 f qui s’ajoute sur tout salaire, il va te le trouver. Moi jè travaillé 14 ans avec un blanc mais jusque là j’ai tjrs les pièces de 1 f chez moi. Ton congé est respecté. l’arabe ne considère jamais un noir. Pourquoi nos parents les suivent ici et les hébergent qu’ils sont en dawa. Réfléchissez bien chers parents, si ces gens arrivent à nous coloniser, il y aura même un abattoir pour être humain pour leur chats. Ils n’ont qu’a rester chez eux on n’a pas besoin d’eux. Même si on doit rentrer dans le feu c’est pas leur problème. Jè pitié du noir qui accepte facilement ces gens sans réfléchir, sans penser à l’avenir. Mes chers jeunes, c’est pas rentré dans l’oreille d’un sourd. ne migré pas dans aucun pays arabe. Que dieu mordisse les méchants. Mes chers frères et sœurs en islam, suivez la religion musulman tout en restant dans notre culture. Si vous vous donnez 100/100 vous allez vouloir abandonner un jour et ça sera pas possible. Chez eux tu n’a pas le doit de quitter la religion musulman. tu quitte, on t’égorge. ça c’est quoi çà. Vous êtes dieu ? espèce de racistes. L’homme est libre et ses problèmes n’engage que lui dans l’au-delà. Le monde progrès et vous vous êtes encrés.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 08:49, par lumière En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Je voudrais saluer Monsieur Tiga Cheick Sawadogo du fasonet pour cet entretien.Il faudrait meme fair eune emision sur cet etat de fait. Voir le MBDHP pour cela.Mediatiser cette situation inacceptable, indignite d’un autre temps.Puisse Allah en ce mois benis de ramadan soustrait nos compatriotes de cette situation inhumaine d’un autre age. Amen. Que le gouvenement se penche sur leur sort.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 08:50, par lepeul En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Bonjour,
    partout c’est comme çà arrêter de dire il n’y a pas de bon Arabe, il faut voir les choses avec intelligence et pas avec vos émotions primitives. il y a des bons et des mauvais...
    depuis l’histoire les hommes ont toujours exploité les autres.
    regardez à coté de vous dans vos familles .comme disait Sankara ne cherchez pas loin...
    En plus de ça pourquoi les noirs sont exploités dans les pays développés parce que le noir n’a rien inventé (c’est dire politiquement économiquement , scientifiquement) et on ne veut rien inventé, on est dans un monde de communication il faut donner des signaux forts .montrer qu’on participe à la marche de ce monde, vous verrez ce ne sera pas le même regard. regardez Mandela, Mohamed Ali, Jackson, Prince, Sankara etc..., ils sont respectés.
    Moi je dis : il faut créer une université dans une ville d’Afrique( à l’images de l’union africaine) qui sera financée par les états africains, on sélectionne chaque année les meilleurs élèves des 52 pays . pour former des chercheurs( en médecine , politique, technologie, agronomie)... et interdiction de faire la politique après leur étude.

    ces mêmes arabes sont détestés en Europe en Amérique. ils sont maçon plongeur, ouvrier agricole.
    En plus ces jeunes pays du golf... n’ont pas une vision mature sur le monde. regardez comment ils traitent leur femmes...

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 08:51, par Leuk En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Slt. Dire que des noirs musulmans tuent des noirs musulmans et non musulmans sous prétexte que les arabes qui sont pour la plupart musulmans sont maltraités.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 08:55, par osa En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    il faut que l’ambassadeur s’explique

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 08:59, par kasshs En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Cela doit faire l’objet d’un point au conseil des ministres. Il faut demander des explications à cet ambassadeur et le virer. Quel Klette !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 09:01, par neya boukari En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Mes frères, ne jetez pas l’anathème sur nos frères qui partent dans les pays arabes. Ils partent parce qu’à cause de l’incurie de nos dirigeants, aucun espoir n’est permis au pays. Ils partent en quête d’un mieux être, souvent dans l’ignorance des réalités qui les attendent.
    Tout comme ceux qui meurent en mer en tentant de rejoindre l’Europe.
    J’espère seulement que ce témoignage va dissuader d’autres d’aller dans ces pays où le Noir est considéré moins qu’un animal. Dans les pays où l’honneur et la dignité sont encore des valeurs cardinales, le gouvernement dans ce genre de situations adresse une lettre de protestation et rapatrie ses ressortissants. Mais vous pensez-bien que ce n’est pas demain la veille avec les dirigeants que nous avons actuellement.
    Quand à ces arabes, nous ne devons avoir pour eux que mépris, comme ils le font vis-à-vis de nous. N’en déplaise aux "bien-penseurs" , mon expérience personnelle m’a convaincu qu’il n’y a pas de bons arabes : tous fourbes, méchants et racistes !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 09:13, par kaskad En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    int Num 13,je te rapell que la traite négrière ou encore le commerce triangulaire n’était pas pratique’ par les musulmans. Parles des arabes et laisses les musulmans tranquilles.Sinon on pourra te rappeler très vite la religion des pratiquants de la traite négrière, des colons.....

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 09:18, par Tonton En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Why are blacks so behind Economically ?

    "You’ve got to read this Excerpts from an interview with a Jewish leader about Blacks.

    INTERVIEWER :
    Why are blacks so behind Economically ?

    JEWISH LEADER :
    The only thing blacks understand is Consumption. Blacks don’t understand the importance of creating and building wealth.
    The fundamental rule is to keep your money within your racial group. We the Jews build Jewish business, hire Jewish, buy Jewish and spend Jewish. There is nothing wrong with that but it is a basic rule blacks cannot comprehend and follow ; "He kills his fellow blacks daily instead of wanting to see his fellow black do succeed" 93% of blacks killed in America are by other blacks.
    Their leaders steal from their people and send the money back to their colonial master from whom they borrow the same money from.
    Every successful black want to spend his money in the country of his colonial masters. They go on holiday abroad, buy houses abroad, school abroad, go for medical treatment abroad etc instead of spending this money in their own country to benefit their people.
    Statistics show that the Jew’s money exchanges hands 18 times before leaving his community while for blacks it is probably a maximum of once or even zero.
    Only 6% of black money goes back into their community. This is why Jews are at the top and blacks are at the bottom of every ladder of society.
    Instead of buying Louis Vuitton, Hermes, expensive cars, shoes, houses, dresses etc, blacks could industralize Africa, build banks and get rid of colonial institutions by putting them out of business.

    INTERVIEWER :
    What is your thought on failure of blacks after 150yrs ?

    JEWISH LEADER :
    Well, nothing is ever the blackman’s fault. His compulsive habit of killing his own, compulsive material consumption. His inability to build businesses or preserve wealth are usually somebody else’s fault.

    INTERVIEWER :
    So what can blacks do to liberate themselves

    JEWISH LEADER : Blacks must take responsibility. Blacks must unite. And vehemently fight corrupt leaders who run down their country and run to IMF as though IMF is Father Christmas.
    Pls. forward this until it goes round the continent of Africa & particularly to our parasitic leaders.
    We all need to learn our lessons quick and build our Nation.
    97% of people work a J.O.B. (Just Over Broke). All of them want a M.B.A. (Massive Bank Account). They are clueless on how to create wealth and be R.I.C.H. (Residual Income Creates Happiness), continuously surrounding themselves with H.A.T.E.R.S. (Having Anger Towards Everyone Reaching Success), and then wonder why they are P.O.O.R. (Passing Over Opportunities Repeatedly) ! Open your mind, make a decision, and make a change !! Change your thinking...change your life !"
    ... End of Message.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 09:23 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Internaute N° 9 et 13 vous avez tout dit c’ est ça la verité

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 09:24, par TUUK-SOMDE En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Il est souhaitable qu’un recensement des émigrés et leurs destinations soient faits à partir du Burkina par tous les moyens et toutes les façons et transmettr à Nos ambassades pour suivi périoque et régulier.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 09:25, par Un fils du Burkina En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Je rejoins l’internaute 18 pour dire que l’ambassadeur du BF au Koweït doit être rappelé pour consultation. Il faut également démasqué le réseau des démarcheurs et sensibiliser les potentiels candidats sur les dangers de l’immigration clandestine dans certains pays notamment arabes.Le premier rôle de l’ambassade est de protéger ses ressortissants dans un pays ; s’il n’est pas capable, il doit tout faire pour décourager ceux qui viendront pour affronter les problèmes..Il y a des pays ; si tu touches à un cheveu d’un de leurs ressortissants, ils demandent des explications alors que beaucoup de nos compatriotes rencontrent des problèmes à travers des pays et nos autorités (gouvernement et ambassades) gardent un silence coupable.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 09:28 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    nos autorités ouvre leurs yeux pour ce genre de situation c’est tré decouragent de nous laisser soufrir ainsi ils
    no qu’a fair rentré l’ambassadeur le plus to posible

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 09:29, par Hermes En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Cette situation est vraiment regrettable pour nos compatriotes. Notre ambassadeur doit impérativement trouver des solutions à la hauteur de ces crimes. Si je ne m’abuse et s’il n’y a pas eu de changement ces derniers temps, Monsieur Boubakar KOTE est l’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Burkina Faso auprès de l’Etat de Koweïta. Il a présenté à Son Altesse Sheikh Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-SABAH, Emir du Koweït, les lettres l’accréditant en qualité le mardi 29 avril 2014. Le Ministère des Affaires étrangères doit réagir fermement face à ces genres de situation.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 09:38, par TPVC En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Oh mon Dieu !!!nos ambassadeurs franchement hein.c’est pas sérieux.il faut qu’on trouve une solution pour ceux qui y sont restés rapidement.il faut qu’on organise une marche pacifique pour leur retour obligatoire.INTERNAUTE 9 a bien vu clair pourquoi les autres arabes ne partent pas dans ces pays.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 09:45, par TANGA En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Si Allah tout puissant et miséricordieux à envoyé les prophètes dans cette région du monde, il sait pourquoi.
    Tous ces peuples qui ont vu naitre les prophètes sont des peuples BARBARES et cela jusqu’à présent.
    Suivons nos religions et laissons les là-bas ils y sont bien.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 09:54 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Très belle question de Tapsoba " Pourquoi les réfugiers syriens et irakiens fuient vers l Occident et ne demandent presque jamais l’asile dans les autres pays freres arabes ?". L’arabe qui a fait l’occident ou les Etats Unis connait mieux la vie et la valeur des noirs mais le bledard (l’arabe du bled) qui n’a jamais vécu en occident ou aux Etats Unis, prend le noir pour la merde, donc aucune considération pour lui. Ah oui, il faut le savoir.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 09:56, par sankara Abdoulaye En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Suis désolé je me dit que c est générale mais que les représentants diplomatique nous dises leurs utilité... Suis désolé

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 10:02, par PYONG-YANG En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Moi j’ai juste une question : Quel profile ont la plus part de nos ambassadeurs ? On ne peut pas semer des petits poids pour espérer récolté du sésame ! Tant que nos ambassadeurs sont nommé sur des considérations politiques avec des profil d’enseignant-majustrat-millitaire-medcin-etc... n’attendez pas des prouesses dans la diplomatie ? le blanc n’a pas fait école pour rien ! Tu as beau brillé en médecine, tu ne peut pas être comptable sans une bonne et dure formation. Et recto-verso. Burkina Yaaa-ko.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 10:04, par Yeeliba En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Témoignage poignant mais pathétique. Ainsi va la vie au pays des hommes intègres. Personnes ne lèvera le petit doigt aux affaires étrangères pour mieux comprendre et y remédier. Mais à quelque chose, malheur est bon....c’est bon de vivres ce genre d’expérience, pour mieux comprendre le fonctionnement du monde et savoir mieux apprécier les privilèges qu’on a chez soit....C’est pareil ailleurs depuis les USA jusqu’en Russie....demandez à ceux qui ont étudié à l’extérieur et vous n’aurez jamais envie de vivre chez quelqu’un...Mais quand on parle, certains pense qu’on cherche à leur empêcher d’aller vers l’eldorado.....surtout avec ces passeurs sans scrupules de ces réseaux mafieux qu’il appartient à l’autorité de démanteler au plus vite....
    Que Dieu Sauve notre monde !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 10:10, par Princesse En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Je demande au Président du Faso de rappeler l’Ambassadeur s’il trouve que aidé ses frères dans un autre pays n’est pas son travail qu’il rentre au pays une autre personne va le remplacé valablement. C’est pas un vrai Burkimdi

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 10:11, par Dentere En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Il est important que RMCK prenne les problèmes des Burkinabè à bras le corps à travers le monde entier. Qu’on rappelle l’ambassadeur et tous ceux qui travaillent à l’ambassade du Burkina au Koweït et qui sont grassement payés pour ne rien faire !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 10:43, par Michel En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Je partage la peine de mes frères en esclavage là-bas mais allez comprendre que des gens puissent dépenser 2 à 3 millions pour allez faire des petits boulots ailleurs. Vous auriez pu faire fructifier cet argent ici. N’en déplaise à ceux qui se croient obligés de les défendre parce que ce sont leurs coreligionnaires, depuis la nuit des temps et jusqu’à la fin des temps les arabes ont été, sont et resteront mauvais. Des gens qui n’ont aucune considération pour la vie humaine au point de se faire exploser et de tuer d’autres être humains n’ont donc rien à foutre de la vie des autres, surtout s’il s’agit de la vie des Noirs.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 10:52, par DE YAM En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Notez bien : Dans le monde, les meilleurs amis des Noirs africains, ce sont les Arabes. On les défend, on les vénère, on les imite.. Pourtant, c’est à coup de pétrodollars qu’ils réduisent en esclaves consentants nos "personnalités" et "élites" qui réduisent à leur tour leurs confrères et concitoyens au même statut. Ils pratiquent l’esclavage depuis 1400 ans et ne l’ont jamais dénoncé ni aboli ; ils sont le lit des pires barbaries inhumaines dans ce monde et tout cela est visible. Mais ils sont toujours nos héros, nos modèles. Alors, ce que rapporte ce pauvre esclave consentant subitement désillusionné au contact de ses maîtres ne saurait émouvoir. On n’a rien vu encore....Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 10:54, par Michel En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Le vrai problème n’est pas l’ambassade. Depuis BC, nous menons une diplomatie de la mendicité donc nos diplomates ne peuvent même pas lever la tête devant les arabes. Ils n’ont qu’à essayer de faire ça à un nigérian voir. Ils le regretteront. Je partage la peine de mes frères en esclavage là-bas mais allez comprendre que des gens puissent dépenser 2 à 3 millions pour allez faire des petits boulots ailleurs. Vous auriez pu faire fructifier cet argent ici. N’en déplaise à ceux qui se croient obligés de les défendre parce que ce sont leurs coreligionnaires, depuis la nuit des temps et jusqu’à la fin des temps les arabes ont été, sont et resteront mauvais. Des gens qui n’ont aucune considération pour la vie humaine au point de se faire exploser et de tuer d’autres être humains n’ont donc rien à foutre de la vie des autres, surtout s’il s’agit de la vie des Noirs.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 11:13, par saw En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Vous savez celui qui a eu à fréquenter les arabes sait qu’ils sont des imbéciles. L’arabe à un cœur dure. Je parle de l’arabe (Homme), je ne connais pas la religion musulmane. D’ailleurs en bon burkinabè je pense que nos religions sont justes des résidus puants de la colonisation des arabes et des occidentaux. Bref je m’écarte du sujet.
    Je pense que cette affaire est très sérieuse donc l’ambassade concernée doit actionner son droit de réponse. L’accusation est sans ambiguïté et directe "Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé. Si c’est Mr BOLI qui ment que l’ambassade dépose une plainte contre ce Monsieur. Mais si Mr BOLI a raison. HA LAAAAA.... Mr Alpha B doit rappeler rapidement notre ambassadeur pour explication. Mr SAWADOGO, je ne sais pas si vous avez un budget nécessaire, mais je suis convaincu que tous les internautes souhaitent que contactez l’ambassade du BF au Koweït.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 11:26, par mobutu En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    c’est la goutte d’eau qui a fait débordé le vase. Rarement les internautes n’ont trouvé consensus face à un problème posé. Cette fois, presque tous désapprouvent le comportement de l’ambassadeur ainsi que le traitement raciste de nos compatriotes au KOWEIT sinon dans la majorité des pays arabes. Cet ambassadeurs doit revenir impérativement au BURKINA FASO. c’est un ambassadeurs CDP et il veut saper l’action du gouvernement. il faut que nos autorités prennent ce problème au sérieux et qu’un vrai recensement de nos compatriotes soit fait dans les pays du golf afin de voir comment leur venir en aide. au delà même des pays arabes, il faut que nos ambassades aient des numéros verts qui permettent aux ressortissants burkinabè de poser leur problèmes. Il parait que même les Bissa ont des problèmes similaires en ITALIE.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 11:31, par Ninsongo Richard En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    San vouloir verser dans les clichés et les préjugés béats, je dirai pour avoir vécu dans les pays arabes que ce ne sont pas des endroits où il faut aller en aventure. Ils sont foncièrement méchants avec eux-mêmes et encore pires avec les noirs.
    Le problème avec les africains musulmans, c’est que dès qu’on parle des arables ils pensent qu’on attaquent l’islam. De toute façon l’arabe n’a jamais considéré le noir musulman comme un bon musulman. Ils pensent que de par notre culture, nous ne pouvons pas pratiquer un islam orthodoxe. A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 11:43, par Andre OUEDRAOGO En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    tout triste du comportement des arabes et surtout de notre représentation diplomatique. Que le gouvernement prenne cette affaire au sérieux.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 11:47, par YEKOU En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Chers internautes, j’ai lu avec attention les différentes interventions et je trouve normal que cette situation révolte tout le monde. Moi je dirai que tout part d’ici depuis le Burkina. Pour ceux qui ont eu la chance de voyager dans quelques pays à l’étranger et qui ont eu l’occasion de faire un tour dans nos ambassades seront d’accord avec moi que le personnel qui y est affecté n’est pas du tout compétent. Les affectations sont faites sur la base de copinage, de parenté etc. Je me souviens d’une manif du personnel du MAE ici à Ouaga qui dénonçait les nominations. Allez y voir dans les locaux de certaines de nos ambassades à l’étranger qui servent de lieux de stockage de diverses marchandises pour le business de qui ? Je ne saurais le dire. Nos ambassades dans les pays riches sont capables de jeter un burkinabé dehors qui vient pour se réfugier et tout cela pour ne pas avoir de problème. De plus nous les burkinabé contrairement à d’autres nous sommes moins solidaires entre nous à l’étranger par rapport à d’autres ressortissants.
    Il y a un truc chez nous les africains que je n’ai jamais pu comprendre. On dit que chaque peuple mérite ses dirigeants. Nous avons voté en majorité les RSS sachant qu’il ne feront rien pour nous. Nous laissons les choses nous arriver avant de commencer à nous plaindre. Nous étions parti il y a quelques mois sur un élan de révolution pour tout changer et nous voilà au lieu d’avancer, nous reculons. On attend !!! On attend !!! Après chaque révélations comme l’a fait Monsieur Boly, il faut sortir manifester et exiger des réponses tout de suite. Notre combat doit se faire au jour le jour. Il y a des partisans qui disent de laisser le temps au RSS, moi je ne suis pas d’accord avec ce postulat. Nous sommes tous des africains et nous savons tous comment ça marche dans nos pays. Laisser du temps c’est aussi laisser construire une machine, un système devant lequel nous ne pourrons plus agir. On a laisser 27 ans à BC et jugez les résultats.
    Pour chaque manquement à nos droit !!! Sortons !!!!
    Pour chaque injustice !!! Sortons !!!
    Pour chaque dossier qui traîne !!! Sortons !!!
    C’est à nous de les mettre au travail nos dirigeants !!!
    Je propose que des jeunes créent des associations de quartier dans un esprit de paix, de discipline et de respect pour débattre des injustices qu’ils subissent et devenir des plateformes de revendication au jour le jour. Sinon vous verrez que rien ne bougera.
    Ce n’est pas un appel à sortir faire de la violence, ce n’est pas non plus un appel à manquer de respect à nos autorités, mais un appel à s’unir pour se faire entendre au jour le jour.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 11:55, par sidsomde En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Kôrô yam, laisse ta daba pardon ton tracteur et viens parler ici !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 12:01, par KANKELETIGUI En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Vivement que la situation soit prise en main pour arrêter l’hémoragie. Le comble est que ces pays arables qui nous chantent tout le temps les biens de l’islam que sont le pardon, l’amour pour son prochain, le partage, la crainte de Dieu foutent tous ces vertus au sol. Pour la nième fois les Burkinabé sont roulés dans la farine ; Arabie Saoudite ; Koweit, LIban ; Qatar ; Maroc ; Algérie ; Tunisie ; Libye ; ...........que de nenni frères et soeurs, une fois de plus soyons vigilant ! vigilant et encore vigilant

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 12:23, par Constant En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Mes frères,vous savez,il faut sortir pour savoir que notre BURKINA est un bon et beau pays malgré tout ce que nus pouvons avoir comme griefs.Avec 2 millions de francs comme frais de transport pour aller à l’aventure à l’issue incertaine ,on peut bien entreprendre quelque chose chez nous.Du courage mes frères et restons chez nous.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 12:25, par ka En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Notre ministère des affaires étrangères doit revoir sa copie aux choix des représentants du président Roch Kaboré à l’étranger, surtout dans les pays arabes dont le racisme envers la couleur de la peau qui est synonyme d’infériorité et d’esclavage, et est visible dans ces pays. Nous n’avons pas besoin de le constater au Koweït, il suffit d’être noir, et en transit dans un aéroport d’Alger, ou au Maroc, la façon dont les agents de l’aéroport vous traitent devienne de l’humiliation totale. ‘’’A mon ami Körö Yamyélé sur ZOODOMAIL, heureux de te lire : Je vois que mon compagnon de lutte gratuite, pour ce qui va pour le pays que nous aimons tous, se fait rare sur le forum, mais je te demande de continuer comme nous l’avions fait avant l’insurrection pour une alternance politique avec la jeunesse. Personnellement depuis bientôt 10 ans, j’ai pris ma part de donner ce que je peux, et de ce que je sais, a la jeunesse de notre pays qui sont son avenir, et qui veulent faire avancer le Burkina sans les crimes gratuits, ni l’injustice et l’impunité. Je mets ma petite pierre en tant qu’internaute de la majorité et de l’opposition pour être neutre, et corriger les tirs des deux côtés qui veulent faire ce qui va mieux pour le peuple. Je confirme a ta critique du choix de nos gouvernants pour des personnes de responsabilités de nos institutions, car sans une politique juste, une majorité comme celle de Roch Kaboré ne pourra maintenir sa domination sur un peuple mûri de 27 ans par l’injustice, et par conséquent ne sera en mesure d’accomplir son programme présidentiel accepter par plus de 50% de ce même peuple mûri. Pour moi, le ministre des affaires étrangères dont je considère un jeune gestionnaire capable, commence à diviser la diaspora avec ses choix de favoritisme personnelle sur les membres de la commission institutionnelle : Comme celui de l’Europe, les Etats Unis, et maintenant de la Côte d’Ivoire, dont les choix devaient être faites par les consentements de toutes les associations des Burkinabé dans ces états, et à travers le monde. Avec cette lâcheté du ministre, la division du poumon de notre économie qui est notre diaspora avec leurs W.U, est assurée : Car les critères d’être membre à la commission institutionnelle sont à la portée de plusieurs intellectuels de la diaspora Burkinabé. Mais choisir sa connaissance, ou son ami par son pouvoir de ministre, divise les associations. Comme je l’ai toujours dis dans mes critiques aux gouvernants de notre pays : Dans un pays comme le nôtre en quête de la transparence et du développement, c’est de rassembler toutes les capacités du pays et de tous les partis politiques sans distinguerions, et utiliser les compétences de tous, en mettant les hommes qu’il faut, à la place qu’il faut. Voilà qu’un ambassadeur qui devait veiller aux sorts de ses ressortissants dans un pays à risque, refuse d’après ce témoignage, d’écouté les préoccupations de ses compatriotes. Un diplomate doit être un diplomate pour son peuple, surtout quand il est désigné par son président de le représenter dans un pays comme le Koweït.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 12:30, par Ambassadeur3 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Vraiment décevant pour l’état Burkinabé de laisser ses fils a la merci des sans cœurs ; cela reste a vérifier si ses diplomates s’y sont pas complices en restant muet devant un tel fait. Je confirme les déclarations de Boly par deux(2) exemples de situations semblable vécues par des compatriotes qui ont puis rejoindre le pays par coup de chance. Il faut que cela s’arrête ! A l’ état ns demandons de prendre des disposition pour retrouver ce réseau basé au BF et ensuite faire revenir ceux qui vivent cette situation au Koweït. La vie est sacrée .

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 12:33, par riensanslagrâce En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Le témoignage nous interpelle tous à la retenue.Il ne faut pas confondre arabe extrémiste et arabe humain qui a l’amour du prochain ;mon cher frère est tombé sur le premier et ceci doit lui servir d’exemple pour un éventuel départ a l’aventure..Les gens ne se renseignent pas suffisamment avant de prendre leur décision sinon il y a des aventuriers qui sont bien intégrés dans les pays arabes au point de ne plus vouloir revenir dans leur pays d’origine.Néanmoins les ambassade doivent jouer convenablement le rôle qui leur est dévolu sans privilégier les intérêts personnels.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 12:36, par Ninsongo Richard En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Ne partez pas dans les pays arabes !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 13:18, par Nongba En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Chers formistes relisez ce passage de l’interview et vous verrez quel est le vrai problème, en tout cas celui dont la solution est à porté de nos mains.
    "Mais en réalité, il y a des gens au Koweït qui manifestent le besoin de main d’œuvre. Ils achètent le billet d’avion et s’occupent des documents. Mais il y a un réseau ici qui prend l’argent auprès des candidats, à coup de millions. Donc une fois au Koweït quand on se rend compte des conditions et qu’on veut repartir, le patron refuse parce qu’il s’est occupé de tout et tu lui appartiens, au moins pour deux ans

    Mes amis, c’est nous-même qui abusons de la naïveté et de la pauvreté de nos frères pour les vendre. N’en voulez pas aux arabes ou aux koweitiens. Les vrais coupables dorment tranquille à coté de vous dans de luxueuses demeures et pavanent dans nos rues en 4x4 full option.

    Malheureusement, mêmes les victimes ne veulent pas les dénoncer. M. Boly parle bien de l’Ambassade mais ne nous dit pas qui a pris son argent à Ouagadougou ou qui lui à vendu ce rêve Koweitien.

    M. Tiga Cheick Sawadogo revoyez M Boly et qu’il nous revienne avec des informations sur ses frères qui l’ont vendu. Eux au moins nous on les moyen.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 13:21, par Soutong-Nooma En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    La maltraitance est déjà une réalité au Burkina, posez la question à certains de nos frères qui travaillent dans certaines entreprises étrangères basées au Burkina. Il n’y a aucun respect des droits du travailleur.

    N’allons donc pas loin, regardons juste chez nous pour comprendre le comportement de l’ambassadeur et de son équipe. Si vous avez le malheur d’avoir un contentieux avec un étranger ... vous comprendriez que l’autre à plus de considération nous même.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 13:33 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    rien que son témoignage, j’ai des larmes aux yeux ! Que nos autorités sachent que c’est à cause de leur laxisme qu’un pays ose traiter nos compatriotes de la sorte. Que l’ambassadeur soit demis de ses fonctions et qu’une personne de poigne prenne la relève. retenez que l’arabe vois toujours le noirs comme son esclave !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 13:46, par HAMA En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    VRAIMENT C’EST PITOYABLE. IL FAUT QUE NOS AUTORITÉS COMPRENNE QUE NOUS NE LES AVONS PAS VOTES, PAS PARCE QU’ILS ONT DES BEAUX YEUX ! MAIS PARCE QUE NOUS CROYONS QU’ILS POURRONS APPORTER SOLUTIONS A NOS PROBLÈMES. DES AMBASSADEURS DEALERS, ON N’EN VEUT PAS CAR ILS NE PENSENT QU’A EUX SEULS ALORS QU’ILS VIVENT SOUS LE DOS DE L’ÉTAT. TOUT AMBASSADEUR OU QU’IL SOIT SACHE QU’IL N’EST PAS LA POUR LE TOURISME MAIS POUR SES COMPATRIOTES ET POUR SON PAYS TOUT ENTIER. QUE LE GOUVERNEMENT PRENNE SES RESPONSABILITÉS EN LIMOGEANT CEUX QUI NE SONT PAS COMPÉTENTS ET METTRE LES GENS QU’IL FAUT A LA PLACE QU’IL FAUT. DES GENS QUI SE DISE DIPLÔMÉS EN DIPLOMATIE DANS TELLE UNIVERSITÉ ALORS QU’ILS NE VALENT PAS MIEUX QU’UN DÉSCOLARISÉ DE LA CLASSE DE CM2. IL FAUDRA RAPATRIER TOUS NOS COMPATRIOTES VIVANT DANS LA MISÈRE ET L’ESCLAVAGE DANS CES PAYS ARABES COMME LA KOWEÏT ET AUTRES. CHERS FRÈRES BURKINABÉS, NE VOUS AVENTURER JAMAIS DANS CES PAYS (ARABES) CAR ILS SONT SANS CŒURS AVEC LES NOIRS SURTOUT D’AFRIQUE.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 14:01, par Jacques picbougoum En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    L’arabe est méchant, fourbe et hypocrite. Après avoir vécu 1 an en Tunisie je sais de quoi je parle. Pour l’arabe le noir depuis la ’il y des temps a toujours été son esclave et donc il le traite comme tel quelque soit son statut. Le problème que le jeune à expliqué là est très grave, l’ambassadeur du koweït doit être rappelé car c’est un sorcier !!

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 14:09, par Julian Le Prince En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Toute ma compassion à tous nos compatriotes qui demeurent toujours dans cette triste réalité, dans cette exploitation de l’homme par l’homme qui n’a aucun sentiment pour l’humanisme et notamment envers le noir. Pour beaucoup d’entre eux, etre noir c’est synonyme d’échec, sans avenir ni espoir ; par conséquent ils exploitent le noir dès que faire se peut comme un esclave, et le témoignage de notre cher compatriote le confirme et convaint tout scpetique.
    Alors, si telle est l’attitude de notre ambassade sur palce au koweit face à la souffrance de nos frères et peut etre soeurs, des questions de doute de complicité de l’ambassade peuvent donc se poser :
    Comment les demarcheurs sur place au Burkina arrivent-ils à coordonner parfaitement leurs transactions de la préparation des documents jusqu’à la réception des migrants au koweit par leurs employeurs ?

    Comment arrivent-ils à savoir que tel ou autre koweitien a besoin d’un employé dans tel domain ?

    Nous convenons tous qu’il ya un reseau bien coordonné qui travaille en synergie mutuellement.

    Ya til pas des membres de l’ambassade qui travaillent en collaboration avec les demarcheurs sur place à Ouagadougou, leur role etant de servir d’intermediaires entre employeurs koweitiens et demarcheurs ?

    Le problème n’est pas de servir d’intermédiaire, mais de veiller à ce que les engagements pris entre les démarcheurs au faso et les migrants soient respectés une fois au koweit, je me refère ici aux conditions de travail et remunération préfixée dès le faso.

    En attendant, je me pose la question de savoir si ces migrants ne sont pas en réalité vendus dans les principes du circuit du reseau ? et alors ce qu’ils recoivent en fin comme remunération n’est rien d’autre que pour leur permette de satisfaire les besoins de prémière nécessité.

    Que Dieu veille sur nos chers compatriotes et que l’Etat burkinabé puisse aider à ceux qui veulent revenir de le faire.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 15:08 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    ngoonga, pardon ne nous fait pas dormir debout. On a utilise le meme language pour pratiquer l’ esclavage pdt 18 ans chez les arabes. On ne nous reprendra plus. Un bon arabe est un arabe mort.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 15:11, par tikyam En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Peut importe ce que cela coûtera Il faut impérativement prendre des mesure diplomatique.
    C’est clair les autre ne vont pas nous sortir de notre misère avec leur financements et dons, sinon perpétuer leur pouvoir d’action et de contrôle sur nous.
    C’est le cas pour tous les pays du golf et du maghreb,occidentaux...

    Bref tous nous sont hostile. Faudra penser à sa avant chaque entré en contact avec un humain qui n’est pas noir.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 15:17, par Moi aussi En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    @Brahma (internaute 3). Je comprends ta colère cher frère. Ce que tu ignores, c’est que l’africain est un loup pour l’africain et ça ne changera pas de suite. Si tu vas à l’étranger (dans un pays développé d’Europe ou d’Amérique), tu verras que les communautés résidentes (arabes, asiatiques, latinos, etc.) sont solidaires. Ils fréquentent des épiceries et magasins de leur communauté même si c’est quelques fois plus cher et de moindre qualité. Regarde seulement à Ouaga ici. Si un libanais est maçon (c’est juste un exemple hein !), aucun libanais n’ira ailleurs pour trouver un maçon. Tu constateras la même chose avec les chinois qui arrivent au Faso.
    Mais l’africain est un loup pour l’africain.
    -  Regarde la révolution mentale entreprise par Tom Sank. Qui a été utilisé pour arrêter cette œuvre d’éveil ? Son compatriote et presque frère qui avait la confiance de son père et sa mère, qui allait déjeuner chez ses parents quand il le désirait. Après l’avoir assassiné, il est allé se donner pieds et mains liés à l’impérialisme qu’il fustigeait dans des slogans avec Tom Sank. 27 ans après, quel a été son bilan ? Désastreux à tous les plans au point d’être vomi par le PEUPLE. Même le multipartisme imposé par Mitterrand a été dévoyé par la suite avec tortures et assassinat d’opposants (civils et militaires), assassinat de journalistes, sabotage du système éducatif et sanitaire, etc. tout en dressant et instrumentalisant des burkinabè contre d’autres burkinabè. Avec Blaise C, nous avons frôlé l’affrontement entre musulmans et chrétiens.
    -  Regarde le cas de Patrice E. Lumumba.
    Je te lance un défi ici même Brahma, trouve moi un chinois qui se laissera acheter par un blanc bec ? D’ailleurs, le continent asiatique est le seul qui n’a pas été profané par la colonisation européenne. Cherche à comprendre pourquoi et on en reparle ?
    Bien à toi mon frère.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 15:26 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    C’est encore pire pour les filles burkinabe qui sont recrutées (avec des faux contrats de travail) et envoyées dans les pays arabes. Elle y deviennent des bonnes et des esclaves sexuelles. Leurs maitre les offre a leurs amis en visite et cela ne date pas d’aujourd’hui. En son temps le delegué CSBE en arabie saoudite l’avait mentionné au ministere des affaires étrangeres mais apparement rien n’a changé. Africains unissons nous !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 15:27, par HAMADO En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Réponse à l’Internaute 13.« Les arabes ont été les premiers à pratiquer l’esclavage et l’ont pratiqué pendant 18 siècles avec la bénédiction de l’islam. » L’islam n’a jamais encouragé l’esclavage. Bien au contraire, il a plutôt conseillé de libérer les esclaves et celui qui le fait a beaucoup de mérites auprès d’Allah. Merci de revoir vos sources d’informations.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 15:30, par Moi aussi En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    @ l’équipe lefaso.net et à son premier responsable M. PARE. Je l’ai déjà dit mais je le redis ici. Félicitations à vous pour ces sujets hors des sentiers battus dont vous nous gratifiez. Chapeau

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 15:46, par professeur En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Ce témoignage vient souligner avec force le rôle ambigüe que jouent nos représentations diplomatiques pas seulement au Koweit mais aussi dans les autres pays.Les burkinabè ne se sont jamais sentis soutenus par leur ambassadeurs.Même en Guinée tout dernièrement nos compatriotes ont été dépouillés de leurs biens,emprisonnés humiliés et rapatriés devant leur ambassadeur qui n’a dit aucun mot.Le gouvernement n’a fait aucune déclaration pour condamner de tels actes.Nos ambassades et consulats nous coutent cher pour rien,ils doivent défendre en premier les intérêts du Burkina mais aussi des burkinabè qui y résident .Il serait mieux de les fermer s’ils ne servent pas la cause des burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 15:59, par Garde toujours l’espoir En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Hier on menait un débat sur les caractères racistes des magrébines envers nos étudiants et les noirs et ma position est que chaque noir doit éviter d’aller dans les arabes même-si on te donne une bourse. Les efforts que nos compatriotes fournissent à l’extérieur pour s’en sortir, si ces mêmes efforts étaient fournis ici, je dis bien les mêmes efforts, on allait s’en sortir et le pays va se développer. Malheureusement les politiques nous découragent. Du courage à vous !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 16:09, par taringuéssé En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Au n° 40 : l’invention peut commencer aussi par toi. Je t’encourage à inventer quelque chose. Fait un effort pour donner l’exemple à d’autres intelligents. Courage.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 16:45, par Un pétit frère En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    J’ai besoin des conseils du kôrô yamyélé concernant ce sujet.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 16:48, par Cisse En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Vraiment japprecie beaucoup les internauts vous faite la fierte de notre pay le burkina mai une chose est la les kowetien ne sont pa des arabes cest des juifs memes les faut arabes qui sont en arabie saoudi aujourdhui sont des juif par racine les vrai arabe pour les trouver aujourdhui cest en afrique lhistoire te dira le reste

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 16:57, par Zouon Mamadou En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Ce que vous savez pas cette Ambassade à Koweit city était totalement , je dis totalement prise en charge par les autorités de Koweit. les vehicules ont été donnés par le gouvernement kowaitien, les bâtiments et les salaires du personnel diplomatique et local étaient payés par le gouvernement de koweit, y compris les logements du personnel diplomatique. Je ne sais pas si cette situation a changé aujourd’hui. C’est Bassolé qui avait signé cet accord humiliant avec le Koweit.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 16:57, par soungalo En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Tout le monde sait que les pays arabes ne sont pas des destinations pour un noir. Même dans ton propre pays l’Arabe te méprise et il s’en sort toujours. Ce n’est donc chez lui qu’il va te parler de droits de l’homme. Je ne souhaite à aucun burkinabè de faire un accident avec un Arabe au Burkina. Vous allez apprendre à votre dépend ce qu’est la corruption au Burkina. L’Arabe a toujours raison. Mes chers frères, ne tombez pas dans une foi aveugle qui confond l’Islam à l’Arabe. Si vous êtes toujours à ce stade, votre souffrance et même votre mort dans ces pays esclavagistes constitueront un non événement.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 17:18, par amalgame En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Ne pensez pas que tous les arabes sont des musulmans.
    Et sachez aussi que les arabes ne representent aujourd’hui que 10% des musulmans du monde.
    La seule réligion qui encourage l’abandon de l’esclavage, c’est l’islam. Et islam signifie paix. Il y a beaucoup d’arabes mécréants ou ignorants de nos jours sur l’islam ; L’un des compagnons du prophète de l’islam était un noir, Bilal.
    Vivement que l’ambassade du Burkina au Koweit aide à rapatrier nos frères/soeurs qui souhaitent revenir au bercail.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 18:33, par Bellis En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Tenez ça pour dit : le premier et le pire des esclavages est la religion dans laquelle ils ont flatté nos frères qui dépensent ainsi aussi chaque année des millions pour aller chez eux, alors même que les arabes ne les acceptent pas dans leur mosquée, même en terre sainte. Après dès qu’on veut libérer nos pauvres compatriotes de ces idioties, on vous crie, "..., c’est l’amour, c’est la paix, c’est ...". Mon oeil !

    Je demande à l’Etat de renforcer l’éducation pour libérer les gens des croyances et peurs infondées. La vraie loi dans la vie, la seule valable : tu me veux du bien, je te veux aussi du bien. Tu me veux pas du bien, je m’en fous de toi aussi, et si tu penses être le seul à savoir faire la méchanceté, alors à nous aller, c’est le face à face fatal. Le reste n’est que duperie, le flatteur vivant aux dépens de celui qui l’écoute. C’est ça que tous les peuples appliquent, sauf le noir qui se laisse berner par des spéculations bidon sur la vie à venir, alors même que vous n’avez droit à aucun plaisir d’ici bas. Là-bas les gens bouffent, et ils sont appelés prophètes, assurés encore de faire bombance après la mort. Vous vos arrières arrières arrières grands parents ont souffert, vos parents ont souffert, vous souffrez, la souffrance de vos enfants et petits enfants est assurée gratuite sans frais, et vous continuer dans les conneries.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 18:59, par Landry En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Très émouvant et instructif ce témoignage. Il y a longtemps que j’entendais de tels témoignages d’autres personnes mais j’avais du mal à y croire. C’est vraiment terrible ces pays où le noir n’a aucune considération et pire nos sœurs qui y sont ont encore plus de problème et aucune main pour leur venir en aide. Que Allah soit notre seul recours

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 19:05, par kabore saydou En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    meme si le ciel vas tombe sur ta tete il ne jamais ale cherche du travail chez les arabe

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 19:07 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Je suis très révolté à lire cet interview. Il faut qu’une mission conjointe ASCE-Inspection Générale des Services du ministère des affaires étrangères descende dans les ambassades sises en pays arabe pour faire le point de que qu’elles nous rapportent diplomatiquement (volet social), politiquement et économiquement et procéder à des fermetures si le bilan est négatif. On ne peut pas continuer à payer très grassement des ambassadeurs et des personnels d’ambassade pour qu’ils se foutent de nos compatriotes et ne nous rapportent rien.
    Savez-vous combien l’ambassadeur touche en fin de mois ? Près de 5 000 000 FCFA. avec résidence de rêve, 2 à 3 boys, une voiture "dernier cri", un chauffeur, des gardiens, des cuisiniers, des garde-meubles, des jardiniers, bref, tout pour une vie de nabab quoi. Il ne paye pas le carburant. Sa femme est automatiquement prise dans l’ambassade comme attachée diplomatique (qui ne fout rien) et pèque près de 700 000 FCFA par mois. ’est énervant. Réagissons. Faisons une chaîne de protestation !!!

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 19:07, par viima En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    L’interview réalisée en anglais dit tout. N’accusons pas à tord nos ambassades. Il faut plutôt éduquer les potentiels voyageurs à bien vouloir informer le MAE au départ ou l’ambassade à l’arrivée de leur présence. C’est quand on a des infos sur une personne qu’une action peut être entreprise. Que chacun sensibilise son parent.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 19:40, par tegara En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Mr Boly
    rend grâce à Dieu car tu es revenu sain et sauf

    Combien de familles ignorent que leurs enfants ont péri kelle part soit dans l’eau ou dans le Sahara. Sans nouvelles.
    Il faut que le Burkinabé sache quˋil est important et quˋil doit apprendre à développer des petites ressources pour grandie au lieu de vouloir sauter du coq à l.Anne.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 19:42, par BELMONDO En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Quelle est l’utilité de nos ambassadeurs dans ces pays arabes ? tunisie, algérie , koweit, liban, arabie saoudite...?Il sont inutiles.Qu’ils nous reviennent pour empli ici.ils bouffent l’argent du contribuable cadeau.On multiplie leur salaire du BF par 7,8 ou 9 et avec beaucoup d’avantages. Foutaises.Si un pays n’est pas capables de défendre ses citoyens à l’extérieur alors que quand il s’agit des grands on a des solutions diplomatiques ses gouvernants sont des incapables et doivent démissionner.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 20:40, par Compaoré Mahmud En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Je félicite Mr Boly pour ce témoignage important. En toute chose, généraliser peut conduire à des considérations fort aberrantes et erronées. Pour les ignorants et ceux qui sont aveuglés par la haine des autres, apprenez à pas confondre l’Arabe et l’Islam. La religion musulmane n’est pas celle des Arabes. L’Islam est une religion révélée et universelle et qui s’adresse à toute l’humanité. Avant l’Islam, les Arabes avaient leur religion qui est le paganisme, l’époque de l’ignorance faite de l’adoration de plusieurs dieux, exactement comme cela se fait ici chez nous et ailleurs. Les Arabes polythéistes ont été les premiers à s’opposer au Prophète de l’Islam, cette religion qui banni l’injustice, la corruption et le racisme. Les traitements réservés aux Noirs et autres races dans les pays arabes sont aux antipodes des valeurs de l’Islam. Aucun musulman sérieux n’accepte de telles conduites contraires aux principes de l’Islam. Si les Arabes ont combattu le Prophète PSL à l’avènement de l’Islam, c’est parce qu’ils ont compris que le message de cette religion est différent de leur mode de vie. Pour l’amour de Dieu, ne confondez pas l’Arabe et l’Islam car, les deux choses sont diamétralement opposées.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 20:48, par lagitateur En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    C’est tout simplement écœrant. Traiter ainsi des hommes de nos jours ! Il faut que le Gouvernement rapatrie tout le personnel de cette ambasssade, du planton jusqu’à l’ambassaddeur lui-même avec poursuites judiciaires. Le récit du jeune homme est tellement clair qu’on ne peut en douter une minute.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 21:00, par lagitateur En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    C’est tout simplement écœrant. Traiter ainsi des hommes de nos jours ! Il faut que le Gouvernement rapatrie tout le personnel de cette ambasssade, du planton jusqu’à l’ambassaddeur lui-même avec poursuites judiciaires. Le récit du jeune est tellement clair qu’on ne peut en douter une minute.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 21:01, par Compaoré Mahmud En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Je félicite Mr Boly pour ce témoignage important. En toute chose, généraliser peut conduire à des considérations fort aberrantes et erronées. Pour les ignorants et ceux qui sont aveuglés par la haine des autres, apprenez à pas confondre l’Arabe et l’Islam. La religion musulmane n’est pas celle des Arabes. L’Islam est une religion révélée et universelle et qui s’adresse à toute l’humanité. Avant l’Islam, les Arabes avaient leur religion qui est le paganisme, l’époque de l’ignorance faite de l’adoration de plusieurs dieux, exactement comme cela se fait ici chez nous et ailleurs. Les Arabes polythéistes ont été les premiers à s’opposer au Prophète de l’Islam, cette religion qui banni l’injustice, la corruption et le racisme. Les traitements réservés aux Noirs et autres races dans les pays arabes sont aux antipodes des valeurs de l’Islam. Aucun musulman sérieux n’accepte de telles conduites contraires aux principes de l’Islam. Si les Arabes ont combattu le Prophète PSL à l’avènement de l’Islam, c’est parce qu’ils ont compris que le message de cette religion est différent de leur mode de vie. Pour l’amour de Dieu, ne confondez pas l’Arabe et l’Islam car, les deux choses sont diamétralement opposées.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 22:43, par abdoul#7 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    vraiment ifo mr boly .l arabe =photocopie de satan je connait une fille qui est revenue de l arabie saoudi apres deux ans passe elle est devenue maigre comme un (mal nouri) .et san sou.
    on attant toujour les coseilles de koro yamyele.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2016 à 04:22, par Toutdroitdanslesyeux En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Yako mon frère. Tout âmes épris de peu d humanisme mesure aisément la souffrance que tu as vecqu. Au delà du cas malheureux de notre frère , l aventure a cette réalité que sauf les aventuriers partagent entre eux. La plupart du temps les noirs vivent l esclavage dans les pays arabes. Qu il soit physique ou psychologique et c est douloureux. Si vous cherchez un arabes gentil ; rendez vous en occident . La bas confronté aux réalités de la vie ,ces magrébins vous considère souvent comme leurs frères ; que d hypocrisie. Arabes y a pas son bon . Ce sont les circonstances qui peuvent l adoucir. Que chacun prenne ses precautions si vous fréquentez ces gens la.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2016 à 07:52, par taringuéssé En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Merci au n°93 pour cet éclairage que c’est Ipènè Bassolé qui avait signé un accord bidon avec les Koweïtiens. C’est simple, le gouvernement vide tous ses comptes et si ça ne suffit pas, il vend même ses biens pour venir en aide à nos compatriotes pour qu’ils puissent rentrer au pays.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2016 à 08:04, par gbs En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    A certains internautes. Il vous reviens d’éduquer certains de vos frères musulmans sans aucune informations ni formation qui pensent que les Arabes sont les peuples benis de Dieu sur cette terre. Quant on tue les occidentaux, ils applaudissent. Quand tu critiques simple critique, ils montent sur leur chevaux et ne te saluent plus parce que tu as critiqué un arabe. Pour eux tu as critiqué un musulman. Et meme si c’était le cas est ce que tous les musulmans sont bons. Dans nos restaurants et hotels, les arabes crachent sur le reste de ce wu’ils ont mangé avant de faire debarasser la table. Ce sont des arabes musulmans. La plupart des arabes qui fréquentent nos pays sont musulmans. Je n’ai jamais eu de la considération pour un arabe. Quand je les ecoute precher cela ne me dit absoluement rien. Il vent que nous soyons ce qu’ ils ne pas etre. Il fut un temps (1999-2003) ? ou il y avait des bourses octroyées par ces pays arabes et les éventuels candidats devraient avoir un prenom musulman (ceux qui ont l’art de défendre aveuglemt peuvent se renseigner au CIOPB pres du CENASA ). J’ai un prenom musulman mais je n’ai même pas cherché à postuler
    . Le chiffre donné par un des internautes est archifaux. En arabie saoudite. koweit EAU les musulmans avoisinent les 100%. Les adeptes des autres religions vivent dans la clandestinité. Mon oeil.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2016 à 08:50, par bouba En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    il faut tout simplement fermer plusieurs ambassades dans les pays arabes qui ne foutent rien et, de plus coutent cher au pauvre contribuable burkinabè.J m demande ce que fait ce alpha barry comme travail.Sa ne va vraiment pas dans plusieurs ambassades et on s’en fout (Koweit, arabie saoudite, libye tunisie maroc algérie egypte......)

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2016 à 09:03, par Le général En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Bonjour,
    Je vous informe que cela est connu que les pays du golf font ce qu’ils veulent. Il y a quelques semaines de cela une hollandaise a été violée par un du koweit et c’est la dame qu’ils ont enprisonnée. Il y a une semaine de cela que l’on a pu la faire sortir de cette situation. Les pétrodollars qu’ils ont leur fait croire que tout leurs est permis. Ils construisent des mosquées partout et n’oublier pas que Blaise Compaoré recevaient beaucoup d’argent pour le financement de certains projets (par exemple notre nouveau aeroport).La situation des éthiopiennes dans ces pays est encore plus préoccupantes car plus d’un millier se trouvent dans des cellules et les parents ne savent pas si elles sont vivantes ou pas. A bon attendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2016 à 09:03 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    C’est effectivement révoltant si ce que ce Monsieur raconte est vrai. Je dis bien si ce qu’il dit est vrai parce que à bien lire son témoignage, on a l’impression qu’il s’agit bien d’un récit un peu exagéré et quelque peu arrangé. Évidemment on va pas nier qu’il y a des étrangers (pas seulement des noires ou des burkinabé) qui vivent des situations dramatiques dans ces pays. Mais ce n’est pas seulement dans les pays arabes qu’il en est ainsi et ce n’est parce qu’ils sont arabes que c’est ainsi. Cela dit nous devons (les réactions des internautes) pouvoir nous élever au dessus du racisme primaire anti-arabe et de l’islamophobie ambiante véhiculées par les médias et singées aveuglement par certains, pour apprécier avec raison la question et apporter des solutions concrètes.
    Amicalement

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2016 à 09:24 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    voici les conséquence quand on néglige chez soit en disant que chez l’autre est mieux.il n’y a pas de mieux que d’être chez soit. un proverbe mossi dit que l’on jette pas une pierre dans la cour de ton père.car tôt ou tard tu vas va y revenir .c’est mon point de vue.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2016 à 11:02, par étudiant Burkinabé en Algérie En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    C’est une situation très triste que je vois là. Heureusement ce frère Burkinabé a réussi à se libérer de ses chaines.
    J’espère que ce récit sera très diffusé afin de faire comprendre aux jeunes qu’il n’y a pas mieux que la mère patrie pour gagner son pain, celle-ci ayant plus besoin de nous que les pays étrangers ayant déjà des bases de développement très avancées. Certes, la situation au Burkina Faso et dans beaucoup de pays africains n’est pas très reluisante, mais elle est préférable à une condition d’esclave, de sous-homme.
    J’en profite pour interpeller le gouvernement burkinabé sur les conditions difficiles que vivent les jeunes obligés d’émigrer pensant trouver mieux ailleurs. Il ne suffit plus de constater les morts dans la Méditerranée et l’esclavage dans les pays arabes et autres. Il est maintenant temps de réagir, et vite.
    Par ailleurs, il faudrait qu’il définisse clairement les missions de nos représentations diplomatiques à l’étranger afin que les ressortissants Burkinabé dans les pays à l’étranger ne soit voient plus dire la même phrase : "L’AMBASSADE N’EST PAS LA POUR VOUS". C’est honteux de voir des diplomates sortir de tels propos, sans gène et sans formules d’adoucissement. La phrase vous est sorti telle quelle, cru.
    Une représentation diplomatique qui dit ne pas être là pour défendre les intérêts de la nation, en aidant les ressortissants de ce pays n’a aucune raison d’exister :
    soit il faut rappeler tout le personnel et fermer l’Ambassade puisqu’ils pèsent sur le budget de l’Etat
    soit il faut rappeler ces fonctionnaires à l’ordre et veiller à ce qu’ils assurent leur mission correctement.

    D’ailleurs, je m’étonne que après plusieurs cas de ce genre qui ont été signalés, le gouvernement n’ai pas pris de mesures pour faire changer les choses.

    Bref, je souhaite vivement que le ministère de Affaires étrangères et des Burkinabé de l’extérieur, ainsi que tout le gouvernement Burkinabé s’engagent réellement à la résolution de ces problèmes (situation des Burkinabé de l’étranger, désengagement des Ambassades, etc) afin que les Burkinabé de l’extérieur se sentent fières de leur pays, parce qu’au bout du compte, des situations de ce genre ne donne plus envie de porter la nationalité ’Burkinabé’ ! C’est triste mais c’est vrai, vraiment dommage

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2016 à 11:17, par Djôrô En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Faites pardon, laissez l’ambassadeur tranquille. Ce sont nos premiers dirigeants (président et son "derrière) qu’il faut mettre en cause face à ce SCANDALE. Ils signent des partenariats souterrains avec les autorités de ces pays arabes. Les ambassadeurs y sont envoyés pour gérer leurs affaires personnelles. Donc, ils ne peuvent pas s’intéresser à nos pauvres vies. C’est toujours au peuple de s’organiser pour faire entendre sa voix, au pays. La société civile, les juges, la police, etc. devraient se saisir d’une déclaration pareille et convoquer M. Boly pour qu’il présente, ne serait-ce qu’un membre de ce réseau mafieux. Après cela, remonter la filière. Sinon, comment comprendre qu’un pays comme le Togo refuse le visa N°20 et que notre pays l’accepte toujours ? ça veut dire que quelqu’un est en train de s’enrichir sur le "dos" de nos vies. Les populations doivent toujours se mobiliser et comprendre que les dirigeants sont comme des animaux de trait. Tant qu’on ne les fouette pas (entendez par là tant qu’on ne leur met pas la pression), ils ne bougent pas le petit doigt. Ailleurs, il suffit de moins que ça pour que des têtes tombent. Donc il faut une MOBILISATION GENERALE !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2016 à 12:11 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    On veut le nom du passeur, celui qui organise ce traffic SVP, on va régler son cas !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2016 à 13:09, par COUOL En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Internet 95, Bilal était un esclave. Je n’ai rien contre l’Islam. Même dans la Bible, l’apôtre Paul demande aux esclaves d’obéir à leurs maitres. Pratiquons nos religions, avec sagesse, et tolérance, surtout en y mettant notre âme africaine. Les arabes sont à l’image des pasteurs, ils sont prêts à partager leur "dieu’’ mais jamais leur richesse. Leur richesse est plus importante que leur ’’dieu’’. Dieu est universel ! il n’appartient à personne. Donnons ce qui nous appartient, c’est à dire biens, nos richesses.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2016 à 13:35 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Un mot pour ceux qui disent que c’est lui qui est aller chercher. Si tu reste près de ta mère lui c’est pas le cas.

    Lui c’est un homme qui assume ses responsabilités, met sa vie en danger, part en aventure pour résoudre ses problèmes et mieux s’occuper de sa famille ; qui sait s’il revient riche et créé de l’emploi.

    En plus si rester chez nous était plus sage et plus sécurisé, on n’aurait eu ni l’esclavage ni la colonisation, le cfa, coup d’état, divisions et autre.

    C’est au contraire en allant se mettre volontairement en contact avec ceux qui sont hostiles que l’on développe des aptitudes à survivre. Avec ce témoignage beaucoup réfléchiront dans leur relations avec les autres, et y aura moins de vulnérabilité.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2016 à 14:00, par SOME En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Ce que raconte notre malheureux frere n’est pas nouveau, mais c’est malheureusement la realité réelle dans les pays arabes dans leur globalité. Ce qui est raconté là n’est rien face a ce que vivent nos sœurs : c’est pire que l’enfer. Il y a quelques années on a parlé de la filiere libanaise, etc. Tous ces reseaux, on les connait. Pourquoi rien n’est fait ?

    C’est nous qui pensons que les arabes dans leur globalité (il faut le reconnaitre) ont la moindre consideration pour le noir. Ils sont restés encore au moyen age, au temps de l’esclavage dont ils ont été les premiers a l’instaurer dans leur société, avant de donner l’idée aux europeens. Ca c’est un aspect de l’esclavage que l’on a occulté : ce trafic a été d’abord fait par les arabes. Ils ont meme mis en esclavage les europeens au 17e siecle. Ce sont des realites de l’histoire.

    Je n’aborde meme pas la condition des africains noirs au Maghreb : en Lybie (meme dans le temps de kadhafi) ou en algerie (pourtant panafricaniste), etc. Il ne faut meme pas aborder le liban, ni les arabie saoudite, oman, etc (les pays du golfe)… ce temoignage si realiste et si simple et sincere fera du bien a nos freres : on n’est jamais aussi bien que chez soi. Malheureusement quand on le dit a certains de nos freres ils croient que tu veux les empecher de devenir riches, puisque aller a l’etranger, c’est devenir riche.

    Il faut se battre chez soi pour que chez soi soit comme cet « ailleurs » que l’on admire. Comme le dit thomas sankara : ce qui sort du reve humain est realisable : il faut oser inventer son avenir. Meme si on fait l’aventure, et cela est utile, il faut garder la tete sur les epaules comme ce frere. Voyez comment les arabes eux-mêmes vivent leur religion, cela vous changera beaucoup. A nos pauvres freres qui se font manipuler pour destabiliser notre pays comme on le voit maintenant, Tapsoba R(de H)n°9 a tout dit

    Il est tout vrai que nos ambassades, il vaut mieux les eviter a l’étranger : je suis extremiste, mais c’est la triste realité (en general). Il y en a qui font ce qu’elles peuvent avec les moyens plus que limités dont ils disposent, mais la plupart des personnels sont là pour du business. C’est triste, generalisateur et injuste a coup sur, mais c’est une realité. Mais comprenez l’ambassadeur ! Ne vous en prenez pas a lui seulement : il obeit a certaines realites, a son corps defendant. Qu’on me comprenne : je ne suis pas en train de disculper l’ambassade. Sa puissance diplomatique depend de la volonte politique, et donc de la puissance politique des dirigeants au pays.

    En general, nos ambassades sont a l’image de l’impuissance de nos etats et hommes politiques. Roch est parti negocier les sous en arabie saoudite, l’a-t-il abordé ce probleme ? jamais ! La dignité humaine et la vie humaine sont-elles en dessous de l’argent ? Sankara avait dit merde a kadhafi qui croyait pouvoir lui dicter sa politique parce qu’il lui donnait de l’argent. Cela a fini par le faire assassiner avec la complicité de Kadhafi. Plus tard lui-même a subi le meme sort, mais il n’y avait plus quelqu’un pour le soutenir.

    La complicite de nos autorites partout en afrique n’est pas un secret. Sans aller aussi loin dans les pays arabes, il y a la mauritanie juste a coté : qui pourra nous faire croire que les pays africains de l’OUA n’etaient pas au courant de l’esclavage en Mauritanie depuis les independances ? Personne ! Qu’ont-ils fait ? Rien. Sans parler des pays arabes eux qui sont si eloignés !

    Mais que voulez vous : lorsque le choix des representants a l’étranger n’est gouverné que par les interets politiques, les interets familiaux, etc alors que voulez vous qu’ils fassent, a part s’occuper des interets pour lesquels on les a mis là au lieu de jouer le role d’informateurs, lanceurs d’alerte a defaut d’agir ? Si ces pays ont vraiment besoin de main d’œuvre, c’est justement le role des ambassades et consulats, etc. Pourquoi des passeurs ? Voila là où il y a la faille. Mais l’intervention de Zouon Mamadou n°93 explique tout : comme le dit thomas sankara : il est normal que celui qui te donne a manger te dicte ce que tu dois faire. Alors….Quand on ne vit que de la mendicité sans aucune dignité…
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2016 à 14:13, par SOME En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    J’ai traduit l’interview de l’intervenant Tonton n°46, le point de vue d’un responsable juif sur les noirs. Ainsi le plus grand nombre de mes freres pourront s’informer et se former. Le conseil donné de faire circuler ceci est un acte de bienveillance et un devoir pour tout africain.

    Pourquoi les Noirs donc derrière le plan économique ?
    « Il vous faut lire des extraits d’une interview avec un responsable juif à propos des Noirs.

    INTERVIEWER :Pourquoi les Noirs donc derrière sur le plan économique ?

    LEADER JUIF :
    La seule chose que les Noirs comprennent, c’est consommer. Les Noirs ne comprennent pas l’importance de créer et de construire de la richesse.
    La règle fondamentale, c’est de garder votre argent dans votre groupe racial. Nous les Juifs creons des entreprises juives, embauchons juif, achetons juif et depensons juif. Il n’y a rien de mal à cela, mais il est une règle de base que les noirs ne peuvent pas comprendre et suivre ; "Il tue son frere noir chaque jour au lieu de vouloir la reussite de son frere noir " 93% des Noirs tués en Amérique le sont par d’autres noirs.
    Leurs dirigeants volent leur peuple et envoient l’argent à leur maîtres coloniaux a qui ils re-empruntent le même argent.
    Chaque noir qui a réussi veut dépenser son argent dans le pays de ses maîtres coloniaux. Ils partent en vacances à l’étranger, achetent des maisons à l’étranger, vont à l’école à l’étranger, se font soigner à l’étranger etc au lieu de dépenser cet argent dans leur propre pays au profit de leur peuple.
    Les statistiques montrent que les échanges d’argent du juif changent de mains 18 fois avant de quitter sa communauté alors que pour les Noirs, il est probablement un maximum de une fois ou même zéro.
    Seulement 6% de l’argent noir rentre dans leur communauté. Voilà pourquoi les Juifs sont en haut et les noirs sont au bas de chaque échelle de la société.
    Au lieu d’acheter Louis Vuitton, Hermès, voitures de luxe, chaussures, maisons, robes etc, les Noirs pourraient industrialiser l’Afrique, construire des banques et de se débarrasser des institutions coloniales en les mettant en faillite.

    INTERVIEWER :Quelle est votre réflexion sur l’échec des Noirs après 150yrs ?

    LEADER JUIF :
    Eh bien, rien n’est jamais la faute de l’homme noir. Son habitude compulsive de tuer son propre frere, la consommation matérialiste compulsive. Son incapacité à créer des entreprises ou de préserver la richesse sont généralement la faute de quelqu’un d’autre.

    INTERVIEWER :Alors, que peuvent faire les Noirs à se libérer

    LEADER JUIF :
    Les Noirs doivent assumer leur responsabilité. Les Noirs doivent s’unir. Et avec véhémence, lutter contre les dirigeants corrompus qui détruisent leurs pays et courent au FMI, comme si le FMI est le Père Noël.
    Pls. transmettez ceci jusque partout sur le continent africain et particulièrement à nos dirigeants parasites.
    Nous avons tous besoin d’apprendre nos leçons rapidement et construire notre nation.
    97% des personnes se contente juste d’un travail J.O.B. (Just Over Broke). Tous veulent un M.B.A. (compte bancaire Massive). Ils n’ont aucune idée sur la façon de créer de la richesse et d’être R.I.C.H.E (Revenu résiduel qui crée le bonheur), s’entourent de façon continue de H.A.T.E.R.S (haineux) (Avoir la colère envers ceux qui reussissent), puis se demandent pourquoi ils sont P.O.O.R. (pauvres) (Passer a coté des chances à plusieurs reprises) ! Ouvrez votre esprit, prenez une décision, et changez !!! Changez votre façon de penser ... changer votre vie ! "
    ... Fin de Message.

    que dire de plus ? d’un coté on croit ecouter un thomas sankara, un kwame nkrumah, un cabral, un lumumba, etc la liste est tres courte
    de l’autre coté : on voit un compaoré, un mobutu, un sassou, des RSS, Francois compaore, etc La liste est tellement longue que l’on ne peut les citer.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2016 à 14:53, par SOME En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    L’ensemble des reactions est tres satisfaisant, mais seulement il nous manque un vrai dirigeant a l’ecoute du peuple et qui incarne cette ame genereuse, eprise de dignite qu’est le burkinabe. A nous de nous imposer a eux, comme l’a dit YEKOU n°68 ; de toutes nos interventions, la sienne merite une attention particuliere dans la profondeur de reflexion et si nous voulons arriver a quelque chose. C’est dommage (et je continuerai de demander au webmestre d’y remedier) que la configuration ne permette plus comme avant, les reponses ciblées pour chaque intervention, permettant de consolider les debats.

    Mes freres, laissons dieu de coté et prenons nous a nous-mêmes comme dit Brahma n°3. Bellis n°96 a tellement raison : le paradis c’est ici, l’enfer c’est ici, a nous de choisir. Nous avons choisi les RSS, ou plutôt ils se sont imposés a nous, mais ils ne sont pas là pour nous. Comprenons cela.
    Quant a l’intervenant n°21 ngoonga, je souffre pour lui : meme ce ecrit ne lui ouvre pas les yeux. Les arabes eux-mêmes vivent-ils leur prophete ? Non ! Tu ferais mieux d’ouvrir tes yeux et surtout ta tete. Je pourrais lui repondre plus directement et avec virulence maias je prefere garder mes energies pour quelque chose de plus elevé.

    Quand N°45 kaskad contredit N°13 : je lui demande de lire mon intervention et surtout d’aller se documenter : c’est une occasion pour lui de ne pas mourir idiot. La distinction que tu veux faire est mal venue : va etudier l’histoire des religions et des idees, apres on pourra discuter.
    Moi aussi n°84 a bien vu et dit les choses comme l’a dit d’une façon plus directe ce responsable juif dans l’interview. Moi-même qui voyage dans beaucoup de pays, et ai frequenté beaucoup de communautés, je confirme : non seulement les africains entre eux, mais surtout entre burkinabe. La situation n’est pas pareille entre senegalais ou maliens.

    Par contre je voudrais dire une chose a propos de l’invenant n°12 Cisse : si tu as un probleme avec les juifs, c’est ton affaire ; n’essaie pas d’embobiner les autres dans ton affaire. Qu’est ce ca a avoir avec le sujet ? Si tu es anti juif, c’est ton affaire ; je ne dirai pas anti semite car les arabes sont des semites comme les juifs ; arabes et juifs sont des freres, qu’ils le veuillent ou non. Ils le savent.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2016 à 14:56, par zaadol77 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    C’est vraiment un temoignage très triste pour nos compatriotes qui vivent dans ce pays. Mais la réalité est que ce sont nos représentants qui sont à l’ambassade qui vendent nos frères. Sinon je ne peux pas comprendre que ton frère vient te demander de l’aide parce qu’il est transformé en esclave et tu lui dis d’aller travailler. Si l’état ne fait rien,le peuple fera quelque chose pour ses frères. L’ambassadeur vend nos compatriotes. C’est la seule explication.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2016 à 15:08, par Yiriba En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Merci M. Boly de faire ce temoignage. Mais, cela n’empêchera pas les Burkinabè et d’autres Africains désespérés à prendre ces dits-chemins de la rué vers l’or. Vous ne pouvez pas dire que vous étiez totalement ignorant de ce risque à se rendre dans les pays du Golf et Arabes pour y travailler. Et comme bon nombre de personnes croient réussir dans leur cas particulier par exception ou par chance exclusive, ils acceptent de mettre leur main dans l’huile bouillante pour determiner la temperature. Alors comme vous au paravant, les personnes candidats à l’émigration ne porteront pas d’importance à votre message et vont se faire bruler la main dand l’huile brulante avant de comprendre. Mais votre temoignage merite d’être porté à la connaissance du public.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2016 à 16:17, par Moi aussi En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Cette histoire de pèlerinage à la Mecque est la plus grosse arnaque jamais vue dans le monde et cela n’est pas étonnant parce que les victimes sont en majorité analphabètes. Entendons-nous bien ; je ne parle pas de la religion musulmane mais du pèlerinage. On parle de terre sainte alors que les résidents la souillent quotidiennement par des crimes de tout genre : prostitution, crime de sang, drogue, délinquance, viols, trafic en tous genres ; c’est le principe de la conversion de masse qui consiste à faire croire à des millions de gens, des idées fausses. Le pèlerinage est simplement un business de l’Arabie Saoudite sur les pauvres musulmans naïfs du globe.
    La preuve, aujourd’hui, avec la baisse du prix du baril de pétrole, ils viennent de décider d’investir dans des infrastructures d’accueil pour la Houmra, un pèlerinage qui est non annuel comme le Hadj mais permanent durant les 365 jours de l’année. Ainsi, ils vont compenser et de loin les pertes dues à la chute du baril. Qui dit mieux ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2016 à 16:47, par Moi aussi En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Je vous remercie M. SOME pour votre traduction qui édifiera plus d’un internaute. L’interview me rejoint dans mon poste N°84 et je ne cesserai de le dire : l’africain est un loup pour l’africain et le burkinabè est pire surtout que nous ne sommes pas nombreux à voyager.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2016 à 17:29, par ka En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Merci à mon ami SOME pour toutes ces précisions : Je demande aux gouvernants de notre pays de préparer des débats publics avec les médiats et la télévision pour une prévention, comme c’était le cas du Kenyan en 2004 avec des vidéos publicitaires, et des débats a la télé pour prévenir les jeunes femmes en quête d’employées de maison au Koweït, et en réalité deviennent des esclaves de maison. Merci à l’équipe de Lefaso.net pour cette analyse qui donne a réfléchir a celles ou ceux qui veulent faire cette aventure.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2016 à 17:31, par CONGO En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    j’ai toujours aimé ceux qui pousse la reflexion et chapeau a l’internaut 122

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2016 à 17:36, par Fortune WILSON En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    HAMADO (Internaute 86). Ca allait etre mieux et concret si l’Islam ordonnait de liberer les esclaves au lieu de conseiller de les liberer. Sous le mot "conseiller", il ya un sous entendu de prendre ou pas en compte ce conseil. C’est exactement ce genre de flou qui amene les diverses interpretations de certains livres (Coran, Bible) et la montee en puissante du djihadisme et autres formes d’integrisme.
    En faite j’invite mes frères a eviter de citer des valeurs religieuses dans le comportement habituel et historique de certains races humaines.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2016 à 22:53 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Si on controlait les ambassades la majorite du personnel sera demie de ses fonctions

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 08:10, par Azi En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Sans avoir lu tous les commentaires, la grande majorité accuse les autorités du pays. Mon opinion est totalement différent... l’éveil de la conscience doit venir de nous même, sans compter sur quelqu’un d’autre. Le monde d’aujourd’hui est tellement ouvert et médiatisé que des situations pareilles ne doivent plus se produire. Avec tous les migrants qui perdent leur vies, il y’à encore des personnes qui veulent tenter l’aventure dans des conditions hasardeuses ? Réveillons-nous ?. Et vous parlez d’esclavage ? Je suis navré, mais ce qui se passe dans beaucoup de familles au Burkina Faso avec les jeunes filles communément appelées "bonnes", vous trouvez cela différent de l’esclavage ? ou bien c’est parce que ce traitement est fait par un BURKINABÉ envers un autre BURKINABÉ ? et non pas par un ETRANGER ? J’espère que mon commentaire sera vu par bcp de gens.... mais franchement même si on vous 600 000 FCFA ? vous connaissez le coût de la vie labas ? vous savez si avec ce montant vous pourrez vous loger dignement, manger dignement, vous soigner correctement et voire soutenir votre famille au pays ? Les millions que vous avez à dispositions au pays peuvent servir à démarrer une activité au lieu de les dépenser pour une aventure sans garantie....

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2016 à 12:59, par Dafra En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Ce drame est une opportunuité pour décortiquer le dossier de l’immigration clandestine au Faso. C’est une affaire rentable pour un réseau d’esclavagistes des temps modernes. La justice doit chercher à démanteler le réseau, un travail d’information sur les risques de l’immigration doit être fait par les leaders religieux et le ministère de l’emploi et des jeunes vers la cible qui semble être des jeunes musulmans.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 16:53 En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Que ça soit en Arabie ou en occident il ne peut pas en être autrement. Des peuples qui vous ont rendu esclaves pendant 4 siècles, vous a colonisé, vous ont imposé leur religions, leurs langues, leurs économies, leurs droits, et vous ont fait croire que leurs civilisations est universelles et vous avez cru au point de rejeter totalement vos cultures vos mœurs vos religions,ne peuvent pas perdre le réflexe de se comporter comme tel. Le peuple noir doit rompre avec tous les hommes blancs avec leurs système qu’ils soient européens ou arabes.
    Les noirs doivent trouver par eux même les moyens de codifier leurs propre science et technique comme les chinois, les indiens et les arabes , cesser de parler leurs langues , de porter leurs noms, et de pratiquer leurs religions. Nous devons refuser leurs aides et cesser tout contact avec eux. ce n’est qu’a ce prix seulement que le noir trouvera son salut. Celui qui pense le contraire se trompe.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 22:08, par wedaga En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Que ceux qui s’étonnent recherchent le sens historique du mot "arabe" : "l’animal sauvage qui détruit tout sur son passage, il n’a peur de rien, et c’est cette vertu ou du moins ce sort que Dieu lui a lancé". Burkinabè, apprenons à être fiers dans notre pauvreté. Nous avons une valeur que le monde entier envie : "l’intégrité". Si nous renions cette valeur, nous récolterons les conséquences insupportables, nous souffrirons énormément.
    Je lance un appel aux hautes autorités du Burkina, en occurrence son Excellence Monsieur le Président RMCK, d’interpeller immédiatement et de la façon la plus exemplaire l’équipe diplomatique du Burkina au Koweït en rappelant l’ambassadeur au pays et en envoyant un Burkinabè qui partage les problèmes des Burkinabè.
    Il y a de quoi regretter la fin de la transition ! Malgré toutes les accusations de gauche et droite pour diviser les Burkinabè, il faut reconnaitre que Papa KAFANDO est son équipe étaient ceux là qui aimaient on ne peut plus bien leur peuple !

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2018 à 15:07, par Sory Ibrahim En réponse à : Burkinabè réduits en esclaves au Koweït : « Le vrai problème, c’est l’ambassade », affirme un rescapé

    Bjr mes frères africains de faire la part des choses le même réseau est actif maintenant au Qatar

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Nuit du Faso Dan Fani : La 6e édition prévue pour le 4 juin 2022 à Noisy-le-Sec
Côte d’Ivoire : Sept fillettes d’origine burkinabè meurent par noyade
World Strongest Log : Iron Bybi, nouveau recordman mondial
Coopération Burkina Faso-République Unie de Tanzanie : Madame Madina Ganou/Diaby Kassamba présente ses lettres de créance à la présidente Madame Samia Suluhu Hassan
Délégués au Conseil Supérieur des Burkinabè de l’étranger (CSBE) : Fin de mandat pour Nongainéba Benjamin Zoumba
Belgique : Le ministre en charge des Burkinabè de l’étranger à la rencontre de ses compatriotes
Soudan : Les Burkinabè félicitent le président du Faso pour la perspective d’ouverture d’une représentation diplomatique
Non-participation de la Première dame à Taste of Burkina 2021 : Quand le styliste Sorobis tente de se faire de l’argent sur le dos de l’Association des Burkinabé de New York
Renvoi des étudiants burkinabè des universités publiques marocaines : Le MESRSI donne des éclaircissements
Le judoka burkinabè Lucas DIALLO reçu par l’Ambassadeur Alain Francis Gustave ILBOUDO
Affaire étudiants burkinabè au Maroc : « Il faudra éviter de passer par des voies non officielles » pour s’inscrire dans les universités marocaines
Burkina-Maroc : Une cinquantaine d’étudiants burkinabè renvoyés en cours d’année des universités publiques marocaines
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés