Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’amour, c’est être toujours inquiet de l’аutrе.» Marcel Achard

Sortie de promotions à l’ESMT : 45 diplômés techniquement prêts à servir

Accueil > Actualités > Société • • samedi 4 juin 2016 à 14h27min
Sortie de promotions à l’ESMT : 45 diplômés techniquement prêts à servir

L’Ecole supérieure multinationale des télécommunications (ESMT) a livré ses 3e et 4e cuvées ce vendredi 3 juin 2016 au cours d’une cérémonie placée sous les auspices du ministre du développement de l’économie numérique et des postes. Au nombre de 45, les impétrants ont reçu leurs diplômes de Technicien supérieur en télécommunication option technique en présence d’un parterre de professionnels des technologies de l’information et de la communication.

Une fois de plus, l’excellence a été célébrée à l’ESMT, cette école de référence à vocation sous régionale spécialisée dans les télécommunications. Au terme de deux ans de formation de qualité empreinte de rigueur, 45 étudiants issus des 3e et 4e promotion sont techniquement aptes à prêter main forte aux entreprises de télécommunication, aux banques, aux assurances et même à la police ou la gendarmerie nationale.Leur parrain, président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Charles Milogo, représente pour eux le modèle à suivre.

De la curiosité, de l’attention et de la persévérance. Voici le secret de Raïssa Marie Ange Quenum, major de la 4e promotion avec une moyenne de 16,80. C’est sans doute la même stratégie utilisée par Gontran Mexan Kaba, le « maillot jaune » de la 3e promotion avec 17,24 de moyenne. Leur mérite a été reconnu au cours de la cérémonie et ils ont reçu chacun, en plus de leurs parchemins de fin de formation, un ordinateur portable. Leurs dauphins n’ont pas été oubliés pour le travail. Ils repartent avec une tablette IPAD offerte par le parrain.

Si pour le coordonnateur de l’Antenne ESMT Burkina, Alexandre Ouédraogo, le palmarès des deux promotions est le résultat des efforts déployés par l’ensemble du personnel administratif, des enseignants et des partenaires ; Mme le ministre Aminata Sana reconnait que ces deux cuvées sont « la matérialisation d’une politique éducative qui contribuera à augmenter l’offre qualifiée dans le domaine des télécoms et des TIC ».

Les récipiendaires par la voix de leur délégué général, Emmanuel Bazié, ont exprimé leur volonté de devenir des modèles à l’image de leur parrain, le président de l’ARCEP. Pourtant, Charles Milogo, ne se considère pas comme un « exemple achevé ».Il a plutôt exhorté ses filleuls à le dépasser, à être ambitieux, à fuir les chemins de la fatalité en explorant tous les horizons possibles. « Ne soyez pas des chercheurs d’emplois mais des vendeurs de compétences », a-t-il suggéré.

Pour sa part, le directeur général d’ESMT Dakar, Mohamadou Saïbou a invité les diplômés à viser l’excellence, à faire preuve d’ingéniosité, à ne pas craindre la mobilité et à aller à la conquête du monde. Aller à la conquête du monde, c’est l’ambition de l’ESMT, ce centre d’excellence de l’Union internationale des télécommunications (UIT) qui a formé au cours de ces 35 ans d’existence, plus de 10 000 diplômés pour le compte de 22 pays africains. Sa première phase de processus de délocalisation a débuté en 2003 avec la mise en place des antennes du Togo, du Bénin et du Cameroun. La deuxième phase, elle, est à son point d’achèvement avec l’ouverture des antennes de la Guinée, du Niger, du Burkina Faso et de la Mauritanie. Et conformément au plan stratégique 2015-2019, il est prévu le lancement des antennes du Mali et d’autres pays d’Afrique occidentale et centrale, a laissé entendre M. Saïbou.

Les récipiendaires ont souhaité que l’antenne du ESMT du Burkina Faso puisse offrir d’autres prestations telles que la filière technico-commerciale et développer la formation continue et le système Licence-Master-Doctorat.
La signature du livre d’or par Mme le ministre et le parrain a mis fin à la cérémonie.

Herman Frédéric BASSOLE
Photos : Vestine Sanou
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : Un dozo assassiné dans le Sourou
1er congrès burkinabè de santé publique : Plus de 800 participants et 244 communications attendus
Bobo-Dioulasso : Un drone finit son vol dans une concession
« Approche protection sociale sensible aux enfants » : L’ONG Save the Children plaide pour sa prise en compte dans les politiques communales à Dédougou
Cohésion sociale : Le Réseau des femmes leaders outille des femmes et des jeunes filles
Commune de Kongoussi : Le directeur régional de Plan International solidaire des déplacés internes
Festivités du 11 décembre 2019 : Le ministère en charge de l’Agriculture offre un dîner ‘’spécial’’ mets nationaux
Présence militaire étrangère au Burkina : Le MBDHP/Séno se pose des questions
Association hommes et femmes pour le développement du Sourou et du Nayala : 25 ans au service du bien-être des populations
Entrepreneuriat des jeunes : La Fondation Tony Elumelu et le PNUD volent au secours de 5000 porteurs de projets
Règles douloureuses : « Aucune femme n’a le droit d’en souffrir en 2019 », Pr Der Adolphe Somé, gynécologue-obstétricien
Cour d’Appel de Ouagadougou : 99 dossiers de crimes seront jugés dans la période du 16 décembre 2019 au 10 janvier 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés