Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • • samedi 11 juin 2016 à 00h13min
Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le vendredi 10 juin 2016, en séance ordinaire, de 10 H 30 mn à 14 H 30 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres.

Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, procédé à des nominations, et autorisé des missions à l’étranger.

I . DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DU PREMIER MINISTERE

Le Conseil a adopté un décret portant création, organisation et fonctionnement du Mécanisme national d’alerte précoce et de réponses aux risques sécuritaires.

Ce Mécanisme a pour mission principale de réduire, grâce à une meilleure collaboration avec la Direction de l’alerte précoce de la CEDEAO, le délai constaté entre les alertes aux crises et les réponses proposées pour les prévenir.

L’adoption de ce décret permet de doter le Mécanisme national d’alerte précoce et de réponses aux risques sécuritaires d’une base juridique lui permettant d’assurer efficacement ses missions.

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA SECURITE INTERIEURE

Le Conseil a adopté un décret accordant une subvention aux collectivités territoriales pour la prise en charge salariale des agents recrutés et formés dans les instituts régionaux d’administration de l’Est et des Hauts-Bassins.

L’adoption de ce décret permet d’octroyer une subvention de un milliard quatre cent dix millions trois cent huit mille sept cent vingt (1 410 308 720) francs CFA aux collectivités territoriales concernées au titre de la période 2016-2020, pour la prise en charge salariale de ces agents, conformément à la Stratégie nationale de renforcement des capacités des acteurs de la décentralisation, adoptée le 05 juillet 2012.

I.3. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION ET DES BURKINABE DE L’EXTERIEUR

Le Conseil a examiné un projet de loi portant autorisation de ratification de la Convention d’UNIDROIT sur les biens culturels volés ou illicitement exportés, adopté à Rome, le 24 juin 1995.

Cette Convention vise une meilleure protection juridique du patrimoine culturel et permet à notre pays de se conformer aux engagements internationaux.

Le Conseil a marqué son accord pour la transmission du projet de loi à l’Assemblée nationale.

I.4. AU TITRE DU MINISTÈRE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT

Le Conseil a adopté un rapport relatif aux orientations pour la gestion budgétaire de l’année 2016.

Au titre des ressources, il s’agira de poursuivre l’optimisation de la mobilisation des ressources propres dans l’optique d’une prise en charge accrue sur ressources propres des dépenses d’investissements.

Au titre de l’efficacité de l’exécution des dépenses, les actions identifiées porteront sur le renforcement de la déconcentration et des délégations, la mise en œuvre d’actions portant sur la qualité de la dépense publique et la poursuite des cadres de concertation des acteurs de la dépense publique.

Un accent sera mis sur les mesures portant sur la réduction du train de vie de l’Etat, en vue de rationnaliser les dépenses de fonctionnement de l’Administration avec pour effet de libérer davantage de ressources pour les investissements structurants.

L’adoption de ce rapport vise une mobilisation optimale des ressources propres et une meilleure efficacité dans l’exécution des dépenses.

I.5. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION

Le Conseil a adopté un rapport portant organisation à Ouagadougou de la 45ème session ordinaire du Conseil des ministres de l’Ecole inter-Etats des sciences et médecine vétérinaires (EISMV) de Dakar.

L’Ecole inter-Etats des sciences et médecine vétérinaires de Dakar, dont le Burkina Faso est membre fondateur, est une institution sous-régionale regroupant quinze (15) pays de l’Afrique de l’Ouest, du Centre ainsi que le Rwanda.

Le Conseil a marqué son accord pour l’organisation à Ouagadougou en septembre 2016 de la 45ème session ordinaire du Conseil des ministres de l’Ecole inter-Etats des sciences et médecine vétérinaires.


I.6. AU TITRE DU MINISTERE DES SPORTS ET DES LOISIRS

Le Conseil a adopté un rapport relatif à la pratique du sport dans les services publics.

L’adoption de ce rapport vise à encourager la pratique du sport dans les services, ainsi que l’implication des responsables de départements ministériels et d’institutions, en vue de dynamiser l’activité sportive dans l’Administration publique au Burkina Faso.

II. COMMUNICATIONS ORALES

II.1. La ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des burkinabè de l’extérieur chargée de la coopération et des burkinabè de l’extérieur a fait au Conseil le bilan de la participation de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, à New York aux Etats Unis, du 6 au 9 juin 2016, à la réunion de haut niveau sur le VIH/SIDA.

Lors de son séjour, le Président du Faso a eu un tête-à-tête avec Monsieur BAN Ki-Moon, Secrétaire général des Nations unies à New York.

Le Président du Faso, s’est également entretenu avec le Dr Michel SIDIBE, Directeur exécutif de l’ONU/SIDA, Madame Helen CLARK, Administrateur général du Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) et le personnel de la Mission permanente du Burkina Faso auprès des Nations unies.

Par ailleurs Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a co-présidé avec Madame Lorena Castillo de Varela, Première Dame du Panama, deux panels sur les thèmes : « financement en vue de mettre fin au Sida : une fenêtre d’opportunité » et « mettre fin aux nouvelles infections ».

Enfin, il a eu des échanges directs et fructueux avec la communauté burkinabè de New-York.

La ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des burkinabè de l’extérieur chargée de la coopération et des burkinabè de l’extérieur a également fait au Conseil le bilan de la participation de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, à la 49ème Session Ordinaire de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et à la Session extraordinaire de l’Union économique et monétaire Ouest-africaine (UEMOA), les 04 et 05 juin 2016, à Dakar au Sénégal.

Le Président du Faso et ses pairs ont échangé sur les préoccupations majeures de la communauté au nombre desquelles le maintien de la paix et de la sécurité.

III. NOMINATIONS

III.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

A. AU TITRE DE LA PRESIDENCE DU FASO

- Monsieur Halidou OUEDRAOGO, Avocat, est nommé Président de la Commission constitutionnelle.

B. AU TITRE DU CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL

- Monsieur Paulin BANAO, Mle 58 692 U, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Chef de département des affaires administratives et financières.

C. AU TITRE DU PREMIER MINISTERE

- Monsieur Moubasséra KIRAKOYE, Mle 49 739 G, Agent public, 1ère classe, 11ème échelon, est nommé Directeur du protocole ;

- Monsieur Atéridar Galip SOME, Mle 98 281 Y, Conseiller en sciences et techniques de l’information et de la communication, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur de la communication et de l’information.

D. MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA SECURITE INTERIEURE

- Monsieur Zida Nestor BAMBARA, Mle 216 458 V, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur des marchés publics.

E. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION

- Monsieur Amadou TRAORE, Mle 58 518 G, Maître de recherche, catégorie P2, est nommé Secrétaire permanent à l’énergie atomique.

F. AU TITRE DU MINISTERE DES RESSOURCES ANIMALES ET HALIEUTIQUES

- Monsieur Nonkéba Alexis ZABSONRE, Mle 18 026 F, Ingénieur d’élevage, 3ème classe, 4ème échelon, est nommé Chargé de missions ;

- Monsieur Oumarou WANGO, Mle 23 805 M, Ingénieur d’élevage, 2ème classe, 8ème échelon, est nommé Chargé de missions ;

- Monsieur Philippe GAMPENI, Mle 26 912 T, Ingénieur d’élevage, 2ème classe, 9ème échelon, est nommé Conseiller technique ;

- Monsieur Baobsom Dominique KISSOU, Mle 21 331 L, Ingénieur d’élevage, 2ème classe, 8ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;

- Monsieur Ludovic Emmanuel BAMBARA, Mle 22 399 S, Ingénieur d’élevage, 2ème grade, 9ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;

- Madame Aïssata BARRY, Mle 46 873 R, Conseiller en gestion de ressources humaines, 1ère classe, 10ème échelon, est nommée Inspecteur technique des services ;

- Madame Aïssata Laetitia FORO/DARGA, Mle 26 909 S, Ingénieur d’élevage, 2ème classe, 8ème échelon, est nommée Inspecteur technique des services ;

- Monsieur Issa SAWADOGO, Mle 52 110 F, Ingénieur d’élevage, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Directeur général des études et des statistiques sectorielles ;

- Monsieur Issa SIDIBE, Mle 26 900 T, Ingénieur d’élevage, 3ème classe, 4ème échelon, est nommé Directeur général de l’insectarium de Bobo-Dioulasso et de la Campagne d’éradication des mouches tsé-tsé et de la trypanosomiase ;

- Monsieur Mamadou PARE, Mle 26 903 V, Docteur vétérinaire, 3ème classe, 5ème échelon, est nommé Directeur de l’école de lutte anti tsé-tsé ;

- Madame Sophie Agnès KIMA, Mle 215 300 K, Ingénieur d’élevage, 1ère classe, 4ème échelon, est nommée Directrice de la sécurisation de l’espace pastoral ;

- Monsieur Lassina DAO, Mle 22 213 Z, Ingénieur d’élevage, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur de l’aménagement de l’espace pastoral ;

- Monsieur Seydou KOANDA, Mle 79 485 D, Ingénieur d’élevage, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Directeur régional des Ressources animales et halieutiques des Hauts-Bassins ;

- Monsieur Jean HARO, Mle 31 866 E, Ingénieur d’élevage, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur régional des Ressources animales et halieutiques du Centre.

G. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT, DE L’ECONOMIE VERTE ET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

- Monsieur Youssouf OUATTARA, Mle 23 863, Administrateur civil, 3ème classe, 5ème échelon, est nommé Chargé de missions ;

- Monsieur Martial ZOUNGRANA, Mle 84 996 B, Enseignant chercheur, est nommé Directeur national de l’Autorité nationale de radioprotection et de sûreté nucléaire ;

- Monsieur Wango Fidèle YAMEOGO, Mle 58 778 P, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur général du Fonds d’intervention pour l’environnement ;

- Madame Colette ZOETIYENGA/YAMEOGO, Mle 26 873 M, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 14ème échelon, est nommée Chargée d’études ;

- Monsieur Saïdou Mahoumoudou SORO, Mle 47 807 V, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Directeur de la promotion et de la valorisation des produits forestiers non ligneux ;

- Monsieur Benoît DOAMBA, Mle 29 243 F, Inspecteur des eaux et forêts, 2ème classe, 6ème échelon, est nommé Directeur de la faune et des ressources cynégétiques ;

- Monsieur François BAYILI, Mle 43 150 J, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur des finances et de la comptabilité du Fonds d’intervention pour l’environnement ;

- Monsieur Amédée Narcisse NIKIEMA, Mle 31 930 G, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur des inspections et des audits environnementaux ;

- Monsieur Becquet Polycarpe BATIONO, Mle 254 856 B, Ingénieur de conception en vulgarisation agricole, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Directeur de la promotion en entreprenariat et des investissements verts.

H. AU TITRE DU MINISTERE DE LA FEMME, DE LA SOLIDARITE NATIONALE ET DE LA FAMILLE

- Monsieur Charles SOME, Mle 17 309 Z, Administrateur Civil, 1ère Classe, 13ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;

- Monsieur Pierre SEDOGO, Mle 27 830 R, Psychologue, 1ère classe, 14ème échelon est nommé Inspecteur technique des services ;

- Monsieur YAMBA Jules DJIGUEMDE, Mle 15 363 V, Administrateur civil, 2ème classe, 8ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;

- Madame Aimée SANON/OUATTARA, Mle 22 512 M, Administrateur civil, 1ère classe, 13ème échelon, est nommée Inspecteur technique des services ;

- Madame Jeanne NYAMEOGO/YANKINE, Mle 29 459 Z, Sociologue, 2ème classe, 7ème échelon, est nommée Inspecteur technique des services ;

- Monsieur Arzouma Cyrille GAMBO, Mle 26 958 G, Administrateur des Affaires sociales, 1ère classe, 14ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;

- Madame Clarisse Marie Irène KIMA/KABORE Mle 18 186, Administrateur civil, 3ème classe, 5ème échelon, est nommée Inspecteur technique des services ;

- Monsieur Tindaogo Gabriel KIEMDE, Mle 15 351 P, Inspecteur d’éducation spécialisée, 2ème classe, 8ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;

- Monsieur Yabré Jean Francis OUEDRAOGO, Mle 18 820 P, Administrateur des affaires sociales, 2ème Classe, 13ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;

- Monsieur Bawa BASSOLET, Mle 220 408 L, Conseiller d’éducation Féminine, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services.

III.2. NOMINATION DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION

AU TITRE DU MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION ET DE L’INSERTION PROFESSIONNELLE

Le Conseil a adopté un décret portant nomination de Monsieur Tanga Pierre ZOUNGRANA, Mle 29 297 S, Professeur titulaire de géographie, Administrateur représentant l’Etat au titre du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation au Conseil d’Administration de l’Observatoire national de l’emploi et de la formation (ONEF), pour un premier mandat de trois (03) ans.

Le Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU

Vos commentaires

  • Le 10 juin 2016 à 21:36, par KAlax En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    Eh bien que fais le Ministre de la Jeunesse après avoir été piégé par son DRH et SG et Dircab. Le Ministre BOUDA cogite difficilement sur toutes les équations à plusieurs inconnus mais impossible de trouver la réponse. Voici, un Ministre qui arrive et creuse sa fosse tombe. Aujourd’hui, nombreux sont ceux là qui attendent son départ et aussi tenez vous, les jeunes sont mécontents et BOUDA ne sait comment manager le departement. Le syndicat guète et a pu remporter sa grande victoire face à quelques intimidations. Le MPP croyant monopolisé les jeunes, l’a perdue avec le Ministre BOUDA qui est entrain de signer son échec avec brio sans compétence juvénile. Vive le SYNAJEFP et vive les différentes cellules unies contre le desordre au Ministère

    Répondre à ce message

  • Le 10 juin 2016 à 22:05, par bush En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    OK TOUT ÇA C’EST BON. VIVES LES KOGLEWEOGO

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2016 à 01:19, par un Apprenant En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    Quelqu’un peut-il nous expliquer ce que fait vraiment un inspecteur technique des services ? A chaque conseil de ministre c’est le plus grand nombre de postes pourvus. 10 rien qu’au titre du ministère des la Femme !

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2016 à 08:59, par RV En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    Pourquoi cette nomination unilatérale du président de la commission constitutionnelle ? Il eut fallut attendre le choix de la commission pour entériner. Les OSC et le Cfop doivent réagir pour ne pas servir de faire valoir !

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2016 à 10:19, par Fils du Faso En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    Rien sur le blocage du BEPC au MENA, bravo. ainsi rien ne se passe, tout va bien. ca va exploser bientot et on verra !

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2016 à 10:26 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    Encore halidou ouedraogo ? Lui aussi doit se reposer maintenant

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2016 à 11:22, par le king En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    Notre Ministre des Sports dort ou quoi ?il n’a même pas fait le point de sa mission sur les Comores alors qu’il était du voyage, et vous chers membres du gouvernement même pas un mot de FELICITATIONS ou d’ENCOURAGEMENT à l’endroit des ETALONS après leur brillante victoire face aux Comores ce n’est vraiment pas sérieux de votre part .

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2016 à 12:54, par belobf En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    pourquoi nommer un président de la commission constitutionnelle en conseil des ministres si ce n’est une fuite en avant ! Laisser le libre jeu de la démocratie s’exercer.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2016 à 13:48, par SANOU En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    A MR LE MATDS SIMON COMPAORE UN CRI DE COEUR PLUS RIEN NE VA A LA BNSP BRIGADE NATIONAL DE SAPEURS POMPIER A QUAND LA NOMINATION D UN OFFICIER SAPEUR POMPIER COMMANDANT BNSP ACTUEL EST DU GENIE MILITAIRE QUI NE CONNAIT RIEN DANS LE METIER POMPIER IL NE SE PRESENTE JAMAIS SUR LES LIEUX INTERVENTION QUELLE QU EN SOIT LA GRAVITE ET L AMPLEUR IL ETAIT LA POUR LA TRANSITION IL FAUT QU IL QUITTE MAINTENANT CAR LA TRANSITION EST FINI

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2016 à 14:04, par DINO En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    QUE DIEU LES COMBLES DE LA SAGESSE ET DE L’INTELLIGENCE POUR LA GESTION DE LEUR POSTE POUR QUE NOUS VIVONS SEULEMENT DANS LA PAIX AU BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2016 à 14:17, par TAZARTCHE En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    Mon chers KALAX, ça sent la jalousie ton message, kel sont tes compétence ? Je vous prie d’être responsable, y’en a qui croit que insurrection là, y’a rien a faire c’est jeunesse. et puis il dorment, ils boivent thé et bière et puis ils attendent.
    ON veut des compétences, si tu n’en as pas laisse nous travailler, on peut pas te suivre.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2016 à 15:01 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    Bravo SPEA. C’est pas trop tôt mais enfin ...

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2016 à 16:19, par ka En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    Merci à son excellence monsieur le président Roch Kaboré, de porter à la tête de la commission intentionnelle une personne de terrain qui portera le maillot numéro 10 de notre combat, pour marquer des buts de qualités à l’arrivé de la 5e république qui est l’avocat Halidou Ouedraogo. Surtout qui aura à ses côtés comme une équipe de défense, Komi Sambo, Jean-baptiste Ilboudo, ceux qui ont participé avec lui, a la mise en place des institutions de la IVe république et ont beaucoup arpenté les allées du pouvoir Burkinabé depuis plus de 30 ans : Cette équipe sera les racines de la commission pour qu’on instaure des institutions fortes et des lois qui seront des avocats forts comme le maintien de l’article 37 qui défend le peuple contre des présidents prédateurs qui veulent s’éterniser au pouvoir, ou créer un sénat bidon qui les protège et pompe le budget de l’état dans un pays ou 99% n’ont pas un bon repas par jour. L’avocat Halidou Ouedraogo, est un homme de sérail, pétri d’expériences dans toutes les rédactions constitutionnelle, et connait comme une récitation le contexte politique de la Haut-Volta au Burkina, comme Komi Sambo Antoine juriste incontesté de notre révolution démocratique populaire, jusqu’à la présidence de notre cour-suprême, en passant par Jean baptistes Ilboudo de l’internationale, dont cette commission institutionnelle compte pour apporter à la 5e république des institutions fortes a la place des hommes forts mais faibles. Merci au président du Faso, notre petit frère, qui a pensé a nous les aînés qui peuvent encore, avec nos expériences, donné à un état qui se veut de droit et de démocratie. Je profite de ma reconnaissance au bon choix du président du Faso, rappeler ma doléance auprès du ministre de l’infrastructure, d’une rue centrale de Pissy devenu, avec la saison des pluies, une mare aux caïmans.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2016 à 17:25, par L’économie verte En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    Félicitations et Bravo au Directeur Général du Fonds d’intervention Pour l’environnement pour la confirmation. Seul le travail paie et libère l’homme. Que le tout puissant vous assiste énormément.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2016 à 19:42, par Yako En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    Le problème de notre pays n’est ni constitutionnel ni type de régime (parlementaire ou semi-présidentiel )Que vaut une constitution sans les acteurs qui animent la vie politique.Or l’origine du malaise remonte aux annees 80 avec le coup d’etat contre les colonels qui plongea notre pays dans la violence politique,de règlements en règlements de comptes jusqu’à l’adoption de la constitution de 1991pour autant le problème politique n’est pas réglé.Pourquoi ?Justement cette génération qui est à l’origine du problème c’est tjrs le même qui conduit les affaires du pays,la crise majeure plus politique que constitutionnelle qu’a connu le Faso le 30/31 oct 2014 est le resultat de ces incessants reglements de comptes au sommet de l’etat.Vouloir le résoudre par une nouvelle constitution peu importe la nature du régime qui en sortira,parlementaire ou présidentiel mou relève du mauvais diagnostic.Voyez le Niger est à sa 7ème république en 50 ans d’existence pour autant le Niger n’est ni stable ni prospère.Conclusion:Pour un avenir de stabilité sans laquelle il n’ya point de prospérité cette génération qui est à l’origine du mal devra tirer les leçons de son erreur,faire son mea-culpa et se retirer définitivement de la vie publique. Faute de quoi de la 5ème république naîtra la 6ème république pour le grand malheur de notre cher pays.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2016 à 19:44, par Mogo oraya En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    merci d’avoir pensé aux agents sortant des IRA, mais une chose encore très importante reste à faire. revoir "la grille salariale des collectivités" de nos jours, les agents des collectivités n’ont pas accès aux frais téléphonique ni carburant sur le budget communal pour assurer les affaires courantes de la mairie, tous frais sont tirés de son maigre salaire que vous connaissez. est-ce avec avec cette grille salariale qu’il faut encore se sacrifier

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2016 à 19:48, par burkinbila En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    economisisons si possible.directeur de la securisation de l’espace pastorale et directeur de l’amenagement de l’espace pastoral....vous m’excuserez si je raisonne en profane mais je pense qu’on aurait pu economiser une direction et tout ce que ça implique comme depenses surtout par ces temps qui courent.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin 2016 à 10:45, par Lasky En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    Le ministre de l’environnement de l’économie verte et du changement climatique continue les errances des nominations catastrophiques dont le + criard est celle du Chef de Corps Paramilitaire ou DG des eaux et forêts qui est loin des plus gradés du Corps ; cette nomination est contestable. Le ministre ignore encore qu’il a à faire à un corps paramilitaire hiérarchisé où le garde- à- vous à un subordonné en grade nommé passe difficilement. En tous les cas les anciens ne le feront jamais, jamais.

    Les errances du Ministre dans ce conseil des ministres sont les suivantes : des cadres à peine sortis de l’école, à la 1ère classe 1er échelon qui sont nommés directeurs. Dans ces directions il faudra donc réaffecter tous les autres cadres du même corps des inspecteurs plus gradés que ces inspecteurs directeurs débutants. Sinon des contestations de l’autorité à prévoir

    La nomination ou confirmation du SG du ministère à + de 6 mois de votre arrivée est toujours attendue. Mr le Ministre est-ce que vous êtes toujours dans la réflexion à travers vos multiples missions à l’extérieur ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin 2016 à 11:55, par Zozo En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    SEM le Président du Faso, je ne sais pas pourquoi le ministère du commerce ne procéde pas au changement des DG nommés par ZIDA dans nos sociétés d’état.

    Car ZIDA prouve aux yeux du peuple qu’il n’est pas un bon exemple pour notre faso

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin 2016 à 14:27, par Serge En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    Au Chef d’Etat Major Général des Armées.
    Ceux-ci est une contribution.
    J’attire votre attention sur des exactions commises sur des civils par vos éléments en faction au niveau de la mairie centrale et à la porte de la base aérienne.
    En effet dans la nuit du lundi 6 juin une européenne qui travaille pour le compte de la mairie se rendait au centre ville .Au rond-point des cinéastres elle voit des barrières elle s’avance pour demander quel itinéraire elle pourrait prendre pour se rendre en ville qu’un soldat surgit par l’arrière et commence à l’assener de coups avec une corde.Pendant qu’elle criait d’arrêterde la frappée le soldat continuait en répétant "arrêter de me frapper "elle porte malheureusement ses cicatrices pour avoir voulu juste se renseigner sur un autre itinéraire.
    Malheureusement la nuit du vendredi vers minuit j’ai quitté la patte doie Pour somgandé en passant devant l’aeroprt arrivé devant la porte de la base 5 hommes surgissent il y avait un moto devant qui suivait en voiture plus d’autres qui venaient également a motos on commence a nous crier dessus :vous n’avez pas vu la barrière ! ya des gens qui vont se faire frapper ! descender ! D’autres motocyclistes ont pu faire demi tour et fuir ; ils demanent nos identités et celui qui était devant moi était forestier qui venait de descendre de sevice a l’aéroport .On lui dit qu’il fallait qu’il se présente et ils nous ont tous libérés .D’autre n’auront pas cette chance.
    La situation actuelle exige que tout le monde s’y conforme par rapport au mesures sécuritaire.
    Pourquoi ne pas communiquer clairement avec le peuple comme la gendarmerie la fait.
    Pourquoi ne pas barrer franchement la voie ou a défaut mettre des hommes pour filtrer le passage ?
    Nous devrions etre en harmonie avec notre armée pour les différentes luttes. L’armée doit etre aujourd’hui un levier pour l’économie à travers une sécurisation responsable de tout le territoire afin d’attirer des touristes , des investisseurs .L’économie doit absolument tourner de jour comme de nuit.
    Nous comptons donc pour cela sur le Chef dEtat Major des Armées pour extirper de ses rangs les indisciplinés qui risquent si rien n’est fait de commettre des bavures et saper les énormes efforts et sacrifices que vous entreprenez pour redorer limage de notre grande armee donc vous avez l’honneur d’avoir la charge.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin 2016 à 14:42, par ka En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    ZOZO intervenant 19 : Si dans un pays qui se dit un pays de droit et de la démocratie, et à chaque changement de régime déçu, ont change tous les fonctionnaires qualifiés et non qualifiés, ce pays n’avancera jamais. Si quelques personnes placées par Zida sont toujours à leurs postes comme les DG, et autres, c’est que le gouvernement Thiéba a jugé que le gouvernement de zida à considérer les capacités et les compétences de ces personnes, en les mettant à la place qu’il faut, ou moment qu’il faut : Et le président Roch kaboré estime qu’ils peuvent contribuer au développement de son programme présidentiel. Si en arrivant au pouvoir, Roch Kaboré se mettait à dégager tous les fonctionnaires compétents, en mettant à la place des incompétents, le Burkina deviendra un Far-West totale. Ce qu’a fait le président du Faso en arrivant au pouvoir, se fait dans tous les pays en démocratie, et remercions Dieu pour ça.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin 2016 à 09:15 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    je suis ’accord qu’on ne change pas un compétent par un compétent ou pire par un incompétent.c’est le grave problème de nos pays.on nomme par affinité familiale,ethnique,appartenance politique et j’oublie.la compétence n’est pas un critère dans la plupart des nominations.Quand dans un pays pour se faire établir un quelconque document il faut se soucier de savoir si on connait quelqu’un dans le service publique qui doit délivrer le document en question on ne parle plus de développement.c’est le SAUVE QUI PEUT

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin 2016 à 09:20, par drigo En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    je suis ’accord qu’on ne change pas un compétent par un compétent ou pire par un incompétent.c’est le grave problème de nos pays.on nomme par affinité familiale,ethnique,appartenance politique et j’oublie.la compétence n’est pas un critère dans la plupart des nominations.Quand dans un pays pour se faire établir un quelconque document il faut se soucier de savoir si on connait quelqu’un dans le service publique qui doit délivrer le document en question on ne parle plus de développement.c’est le SAUVE QUI PEUT

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin 2016 à 09:24, par Dommage ! En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    Internaute N°9, je suis parfaitement d’accord avec vous.Il faut qu’en conseil de ministre on voie le cas de nombreux DR et DG venus sous le transition.Beaucoup sont incompétents et ne méritent vraiment pas qu’on les reconduise surtout ceux qui se réclament syndicalistes.Si vous voulez des exemples, au MI il n’en manquent pas aussi.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin 2016 à 14:42, par FOOT En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    Le soi disant Alpha Barry la dort ou quoi.....les ambassades ont trop de problèmes et ça fait 6 mois que voue étes la à dormir

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin 2016 à 15:29, par Zaksooba En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    L’inspection technique des services est un corps de contrôle au sein des départements ministériels. L’inspecteur technique des services qui est nommé en conseil des ministres veille à la qualité et à l’efficacité des services. Il fait régulièrement des rapports au ministre sur le fonctionnement des différents services émanant du département ministériel en question.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin 2016 à 17:04, par Ousmane SAWADOGO En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    Nous attendons Monsieur le Ministre du MENA les pieds fermes parce qu’il nous est revenu qu’il s’apprête à nommer un CASU au poste de DMP alors que nous avons des CISU qui repondent au profil et qui peuvent bien occuper ce poste. De grâce, respectons les profils. A bon entendeur Salut

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2016 à 10:10, par El Bach En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 10 juin 2016

    Félicitations Monsieur le DG. Vivement que le FIE soit le levier de résolution durable des problèmes environnementaux au Burkina Faso. Bon vent à vous et votre équipe et que votre engagement soit à la hauteur des ambitions du Fonds. Tous unis pour un environnement sain.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Compte rendu du conseil des ministres du mercredi 13 octobre 2021
Lutte contre le terrorisme : « Nous ne devons pas douter », exhorte le ministre délégué à la Défense
Burkina Faso : Valses à la tête des Forces armées nationales
Compte rendu du conseil des ministres du mercredi 6 octobre 2021
Baccalauréat technologique : L’examen s’ouvre aux candidats titulaires du CAP ayant régulièrement suivi un cycle long technologique
Fourniture de biens et services miniers : Les entreprises burkinabè auront leur part du « gâteau »
Code du travail au Burkina : Bientôt une relecture pour limiter à trois le nombre de renouvellements des CDD
Compte rendu du conseil des ministres du mercredi 22 septembre 2021
Compte rendu du conseil des ministres du mercredi 15 septembre 2021
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 08 septembre 2021
Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 30 juillet 2021
Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 22 juillet 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés