Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Les communautés africaines doivent se mobiliser pour mettre fin au VIH/Sida

Accueil > Diasporas • LE RAME A AFRAVIH 2016 • samedi 7 mai 2016 à 00h46min
Les communautés africaines doivent se mobiliser pour mettre fin au VIH/Sida

Le Réseau Accès aux Médicaments Essentiels (RAME) a participé à la 8ème conférence internationale de l’alliance francophone des acteurs de la lutte contre le VIH et les hépatites (AFRAVIH) qui s’est tenue du 20 au 23 avril 2016 à Bruxelles, en Belgique.

Créée en 2009, AFRAVIH a pour ambition de rassembler les acteurs et professionnels de santé de différentes communautés engagées dans la lutte contre le VIH, les hépatites, et plus largement les infections virales chroniques dans les pays francophones. AFRAVIH 2016 a réuni plus de 1 000 participants de 35 pays francophones.
La participation du RAME, seule association africaine partenaires de la conférence, a été marquée par l’animation d’un stand, la présentation d’un poster et la contribution à des tables rondes organisées par Médecin Sans Frontières (MSF). Le RAME a également saisi l’occasion de la conférence pour organiser une rencontre d’échanges et d’informations avec les fournisseurs d’assistance technique (FAT) qui étaient présents à Bruxelles.

Le Directeur Exécutif du RAME, M. Simon KABORE, a pris part à la table ronde organisée par MSF sur l’accélération de l’atteinte des objectifs"90-90-90" en Afrique occidentale et centrale à travers des approches innovatrices. A cette occasion, il a partagé l’expérience de l’Observatoire Communautaire sur l’Accès aux Services de Santé (OCASS), un dispositif mis en place par le RAME pour permettre aux communautés de produire des évidences sur les dysfonctionnements dans les services de santé et de devenir des acteurs dans le dialogue politique pour l’amélioration de la qualité des soins. Au cours de cette communication, le Directeur Exécutif a souligné la nécessité d’impliquer les personnes vivant avec le VIH (PvVIH) afin qu’elles puissent pousser la communauté internationale à dépasser les limites scientifiques et politiques pour venir à bout du VIH.
Le stand du RAME a reçu la visite de plusieurs personnalités dont le Portfolio Manager du Fonds mondial pour le Burkina, M. Jean-Thomas NOUBOUSSI.

Le RAME, a également pris part au symposium organisé par la plateforme ELSA qui a traité du thème : "Des acteurs autonomes et performants dans la lutte contre le VIH : repenser l’accompagnement". A cette occasion, un cri de cœur a été lancé à l’endroit des bailleurs de fonds sur l’importance de la certification des comptes des structures communautaires. C’est dans ce contexte que le poster portant sur l’influence de la qualité de la gestion financière sur la mobilisation des ressources financières a été présenté par Amy OUATTARA, comptable au RAME.

Le RAME a également co-organisé une table ronde avec MSF qui visait à partager les bonnes pratiques, analyser les difficultés rencontrées et faire des propositions pour l’atteinte des objectifs 90-90-90 dans la région. Il y a été représenté par M. Simon KABORE, le Directeur Exécutif, M. Hamidou OUEDRAOGO, Chargé de Programme et M. George ROUAMBA, responsable du Comité thématique politique et système de santé du Conseil d’Administration.
M. KABORE a présenté à cette rencontre le concept « les communautés en marche » fondé sur les trois piliers relatifs à l’élargissement de la couverture et la qualité des prestations des services communautaires, l’implication des communautés dans l’élaboration et l’influence des politiques vers des orientations plus objectives et à haut impact sur la lutte contre la maladie et l’implication des communautés dans le suivi de la mise en œuvre des politiques pour garantir que la bonne utilisation des ressources sont biens utilisées et le respect des droits des usagers. L’importance des observatoires a été reconnue dans l’atteinte des "90-90-90". Au terme de la rencontre, il a été convenu qu’une base d’adresses soit constituée pour le partage d’informations et qu’un plan d’actions pour l’accélération des "90 9090" soit proposé puis finalisé à la conférence de Durban en juillet 2016.

Quant à la rencontre avec les fournisseurs d’assistance technique (FAT), elle a été l’occasion pour M. KABORE de rappeler les objectifs de la plateforme régionale francophone (PRF) qui vise à améliorer les connaissances des groupes communautaires et de la société civile à propos du Fonds mondial et de coordonner les actions avec les autres initiatives d’assistance technique dans la région francophone de l’Afrique. Le RAME a saisi également cette opportunité pour solliciter les contributions des FAT sur le réseau e-CAT qu’il est en train de se mette en place pour faciliter par voie électronique l’accès de la société civile d’Afrique francophone à un appui technique de qualité dans le cadre du Nouveau Modèle de Financement du Fonds Mondial (NMF FM).

Quatre jours durant, au cours de cette conférence placée sous le symbole d’une porte ouverte sur l’avenir, laissant entrevoir une lumière porteuse d’espoir pour une volonté commune qui est celle de vaincre le VIH et les hépatites, des sessions plénières, des présentations de posters et des rencontres hors conférence ont permis d’échanger en langue française autour de thématiques variées et d’actualité liées au VIH.

Mme Meg Doherty de l’OMS a, au cours de la cérémonie de clôture, souligné le fait que "la situation dramatique en Afrique Occidentale et Centrale doit interpeller les participants en tant que communauté francophone". L’ONUSIDA devrait donc réunir en urgence un sommet de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (AOC) pour organiser triplement des inclusions ARV dans la région. A son avis, pour espérer s’approcher des "90-90-90", il faudra plaider pour que les pays donateurs augmentent leurs contributions au Fonds mondial.
C’est sur une note de satisfaction que le RAME a fait le bilan de sa participation à cette conférence à l’issue de laquelle rendez-vous a été donné aux participants en 2018 à Bordeaux pour la prochaine édition.

Réseau Accès aux Médicaments Essentiels (RAME)
Email : secretariat@rame-int.org
Téléphone : (226) 25 37 70 16
Site web : rame-int.org

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Nuit du Faso Dan Fani : La 6e édition prévue pour le 4 juin 2022 à Noisy-le-Sec
Côte d’Ivoire : Sept fillettes d’origine burkinabè meurent par noyade
World Strongest Log : Iron Bybi, nouveau recordman mondial
Coopération Burkina Faso-République Unie de Tanzanie : Madame Madina Ganou/Diaby Kassamba présente ses lettres de créance à la présidente Madame Samia Suluhu Hassan
Délégués au Conseil Supérieur des Burkinabè de l’étranger (CSBE) : Fin de mandat pour Nongainéba Benjamin Zoumba
Belgique : Le ministre en charge des Burkinabè de l’étranger à la rencontre de ses compatriotes
Soudan : Les Burkinabè félicitent le président du Faso pour la perspective d’ouverture d’une représentation diplomatique
Non-participation de la Première dame à Taste of Burkina 2021 : Quand le styliste Sorobis tente de se faire de l’argent sur le dos de l’Association des Burkinabé de New York
Renvoi des étudiants burkinabè des universités publiques marocaines : Le MESRSI donne des éclaircissements
Le judoka burkinabè Lucas DIALLO reçu par l’Ambassadeur Alain Francis Gustave ILBOUDO
Affaire étudiants burkinabè au Maroc : « Il faudra éviter de passer par des voies non officielles » pour s’inscrire dans les universités marocaines
Burkina-Maroc : Une cinquantaine d’étudiants burkinabè renvoyés en cours d’année des universités publiques marocaines
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés