Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Manifestations contre la carte consulaire biométrique : Le Conseil National des Burkinabè en Côte d’Ivoire solidaire

Accueil > Diasporas • • lundi 18 avril 2016 à 17h53min
Manifestations contre la carte consulaire biométrique : Le Conseil National des Burkinabè en Côte d’Ivoire solidaire

Le Conseil national des Burkinabè en Côte d’Ivoire (CNBCI) suit avec un grand intérêt depuis la semaine dernière, les actions du Collectif des associations et mouvements de jeunesse burkinabè en Côte d’Ivoire visant à mettre fin aux enrôlements de la carte consulaire produite par la Société Snedai.

Le Conseil estime que ces manifestations sont légitimes et appelle l’ensemble de la société civile burkinabè en Côte d’Ivoire à soutenir cette action qui est de l’intérêt de la diaspora. Nous avons souffert dans ce pays dans un passé récent lors des contrôles d’identité sur les routes et aux postes frontières. Nous refusons dans une Côte d’Ivoire pacifiée de revivre ces tracasseries humiliantes parce qu’une entreprise comme Snedai ne remplit pas son cahier des charges et nous produit des pièces de mauvaise qualité.

Le Conseil national félicite la vaillante jeunesse de la diaspora qui a su prendre librement ses responsabilités et lui exprime tout son soutien dans le cadre de cette lutte qui vise à mettre fin à l’escroquerie de notre communauté. Le Conseil estime que Snedai a eu suffisamment le temps de rectifier le tir puisque, c’est depuis deux ans, que les plaintes sont formulées contre sa mauvaise prestation. Malheureusement, rien n’est fait pour améliorer la qualité de la carte. Il faut que Snedai laisse la place à une autre société qui pourrait nous proposer mieux. On ne peut pas demander aux gens de payer 7.000 FCFA pour une pièce d’identité de piètre qualité.

Le Conseil national des Burkinabè en Côte d’Ivoire exhorte les manifestants à la discipline et au respect du mot d’ordre des leaders. Les manifestations enclenchées doivent être pacifiques, sans heurts ni violence.

Pour le Conseil national, les autorités consulaires et diplomatiques doivent être du côté de la diaspora dans cette lutte pour exiger la fin de l’arnaque de Snedai. S’ils se mettent dans une posture contraire par complicité, la diaspora se verra dans l’obligation d’exiger également et sans état d’âme leur départ d’Abidjan. Nous n’admettrons plus jamais que des fonctionnaires de passage viennent jouer les « Naaba » alors qu’ils ne sont pas à mesurer de régler le moindre de nos problèmes. Ce temps-là est révolu.

Fait à Abidjan le 16 avril 2016
Le Président
Salogo Mamadou

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Nuit du Faso Dan Fani : La 6e édition prévue pour le 4 juin 2022 à Noisy-le-Sec
Côte d’Ivoire : Sept fillettes d’origine burkinabè meurent par noyade
World Strongest Log : Iron Bybi, nouveau recordman mondial
Coopération Burkina Faso-République Unie de Tanzanie : Madame Madina Ganou/Diaby Kassamba présente ses lettres de créance à la présidente Madame Samia Suluhu Hassan
Délégués au Conseil Supérieur des Burkinabè de l’étranger (CSBE) : Fin de mandat pour Nongainéba Benjamin Zoumba
Belgique : Le ministre en charge des Burkinabè de l’étranger à la rencontre de ses compatriotes
Soudan : Les Burkinabè félicitent le président du Faso pour la perspective d’ouverture d’une représentation diplomatique
Non-participation de la Première dame à Taste of Burkina 2021 : Quand le styliste Sorobis tente de se faire de l’argent sur le dos de l’Association des Burkinabé de New York
Renvoi des étudiants burkinabè des universités publiques marocaines : Le MESRSI donne des éclaircissements
Le judoka burkinabè Lucas DIALLO reçu par l’Ambassadeur Alain Francis Gustave ILBOUDO
Affaire étudiants burkinabè au Maroc : « Il faudra éviter de passer par des voies non officielles » pour s’inscrire dans les universités marocaines
Burkina-Maroc : Une cinquantaine d’étudiants burkinabè renvoyés en cours d’année des universités publiques marocaines
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés