Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Carte consulaire biométrique en Côte d’Ivoire : La CAMJBCI pas satisfaite de la qualité

Accueil > Diasporas • • lundi 18 avril 2016 à 12h00min
Carte consulaire biométrique en Côte d’Ivoire : La CAMJBCI pas satisfaite de la qualité

Excellence,

C’est avec amertume que nous Collectif des Associations et Mouvements de Jeunesse Burkinabè en Côte d’Ivoire (CAMJBCI), Entité de la Société Civile regroupant les Leaders de Jeunesse Burkinabè en Côte d’Ivoire tenons à vous dresser le triste tableau des difficultés rencontrées par nos compatriotes détenteurs de la Carte d’identité consulaire dite biométrique délivrée par la société SNEDAI.
Ce projet pilote qui visait à nous doter de document sécurisé, biométrique et infalsifiable comme annoncé lors de son lancement le Samedi 02 Novembre 2013 au Consulat Général du Burkina Faso à Abidjan par Monsieur Djibril Yipénin BASSOLE alors Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale du Burkina Faso s’est transformé aujourd’hui en un véritable cauchemar pour les détenteurs de cette pièce bien que nous ayons fait des observations qui n’ont jamais été prises en compte (confer courrier adressé le 27 Décembre 2014 à Monsieur Djibril Yipénin BASSOLE alors Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale du Burkina Faso).
Pour cause :

-  Le document produit par l’opérateur se dégrade au bout de 02 à 03 mois (voir photo) ;

-  Impossible de retirer de l’argent aux guichets des banques et autres établissements financiers au Burkina Faso parce que de qualité douteuse.

-  Avec les mesures prises récemment par le Gouvernement Ivoirien dans la lutte contre le terrorisme, les contrôles de routine (aéroport et frontières terrestres) ont démontré selon des témoignages recueillis que la pièce n’est aucunement biométrique ; ce qui entraine l’établissement de laisser- passer par les voyageurs et a occasionné le refoulement de plusieurs de nos compatriotes aux frontières ;

Face à cette situation qui s’apparente à une grosse arnaque de l’Etat burkinabè vis-à-vis de ses concitoyens que nous sommes, le Collectif des Associations et Mouvements de Jeunesse Burkinabè en Côte d’Ivoire (CAMJBCI) exige l’arrêt immédiat de l’opération d’escroquerie de notre communauté et le retrait pur et simple du contrat à la société SNEDAI ; faute de quoi , nous procéderons à l’occupation sans délais de la Chancellerie et des Consulats Généraux et Honoraires du Burkina Faso en Côte d’Ivoire suivi du boycott de l’enrôlement sur toute l’étendue du territoire ivoirien jusqu’ à la résolution de ce problème.

Pouvant compter sur votre bonne compréhension, nous vous prions
de recevoir Excellence Monsieur l’Ambassadeur, l’expression de notre
très haute considération.

PJ : - Courrier adressé à Monsieur Djibril Yipénin BASSOLE, Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale ;
-  Photocopie d’une carte d’identité consulaire pour illustration.

Ampliation : - Ministère des Affaires Étrangères de la République de Côte d’Ivoire.
-  Préfecture d’Abidjan ;
-  Archives

Pour le CAMJBCI

Le Président
ZALLE Moussa

Vos commentaires

  • Le 18 avril 2016 à 17:19, par ka En réponse à : Carte consulaire biométrique en Côte d’Ivoire : La CAJBCI pas satisfaite de la qualité

    C’est une carte faite à la hâte par Koutaba pour vous enrôler rapidement au soutien du referendum et le tripatouillage de l’article 37. Pourquoi les passeports tiennent bon et pas les vôtres ? Il fallait les faire Au Burkina. Portez plainte contre Justin Koutaba qui s’est arrangé avec un fabriquant bidon sans qualité.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2016 à 08:20, par LE PAUVRE En réponse à : Carte consulaire biométrique en Côte d’Ivoire : La CAJBCI pas satisfaite de la qualité

    MERCI POUR TOUT SEULEMENT IL VA FALLOIR REVOIR CE QUE VOUS DISIEZ. JE PRENDS CETTE PHRASE PAR EXEMPLE "nous ayons fait des observations qui n’ont jamais été prises en compte (confer courrier adressé le 27 Décembre 2014 à Monsieur Djibril Yipénin BASSOLE alors Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale du Burkina Faso)." EST-CE QUE VOUS SAVIEZ QU’ A CETTE DATE LE MINISTRE BASSOLE N’ÉTAIT PLUS MINISTRE ? OUI 24 DÉCEMBRE 2014 LE GÉNÉRAL BASSOLE AVAIT CÉDÉ SA PLACE A L’EX PRÉSIDENT DE TRANSITION KAFANDO COMME MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES. SEULEMENT VOTRE COMBAT EST JUSTE PARCE QUE LE CONTRAT ÉTAIT SIGNE POUR UNE CARTE BIOMÉTRIE ET SÉCURISÉ ET AUJOURD’HUI C’EST DU BORDEL QUE SNEDAI EST EN TRAIN DE NOUS FOURNIR EN CÔTE D’IVOIRE. JE CROIS QUE LES AUTORITÉS BURKINABÈ GAGNERAIENT EN RETIRANT CE MARCHE ENTRE LES MAINS DE SNEDAI EN LE CONFIANT A L’ONI QUI FAIT UN BEAU TRAVAIL AU FASO AVEC DES JOLIES CARTES NATIONALES D’IDENTITÉ BURKINABÈ BIOMÉTRIES ET SÉCURISÉES.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2016 à 09:31 En réponse à : Carte consulaire biométrique en Côte d’Ivoire : La CAJBCI pas satisfaite de la qualité

    Djibril etait-il encore ministre le 27 Decembre 2014 ? Apres l’insurrection ? Revoyez la date. Ou si elle est correcte c’est que le courrier n’a pas ete adresse au bon interlocuteur.

    Quant au probleme lui meme, il faut que les nouvelles autorites reagissent : Suspension de l’operation, analyse de la qualite et la securite du document, enquette sur les conditions d’attribution du marche a la societe SNEDAI, et decision !

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2016 à 17:57, par Lexys En réponse à : Carte consulaire biométrique en Côte d’Ivoire : La CAMJBCI pas satisfaite de la qualité

    Les autorités peuvent considérer le problème et prendre des dispositions pour le résoudre en faveur des vrais compatriotes résidents en Côte d’Ivoire. Car cette association et ses membres sont indignes du Burkina. On ne menace pas les autorités de son pays à l’emporte-pièce de cette manière. Tout Burkinabè a le droit de poser ses problèmes aux autorités mais dans un esprit républicain et dans le respect. C’est irresponsable de proférer ces menaces et de croire qu’elles seront productives. Sans les documents authentiques, c’est vous qui allaient souffrir car les autorités que vous menacez ne vivent pas en Côte d’Ivoire et obliges de se soumettre à des contrôle réguliers d’identité.
    Décidément, le singe ne changera pas sa façon de s’asseoir. Ne seraient-ce pas ces individus qui avaient créé le scandale de l’année en brutalisant un Ministre de la République, parti les rencontrer en terre étrangère ? Ce sont les mêmes qui vilipendaient la transition et apportaient leur caution au coup d’Etat juste pour leur amour pour l’ivoirien Blaise. Ce sont des ennemis du peuple Burkinabè et des compatriotes intègres vivant en Côte d’Ivoire.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Nuit du Faso Dan Fani : La 6e édition prévue pour le 4 juin 2022 à Noisy-le-Sec
Côte d’Ivoire : Sept fillettes d’origine burkinabè meurent par noyade
World Strongest Log : Iron Bybi, nouveau recordman mondial
Coopération Burkina Faso-République Unie de Tanzanie : Madame Madina Ganou/Diaby Kassamba présente ses lettres de créance à la présidente Madame Samia Suluhu Hassan
Délégués au Conseil Supérieur des Burkinabè de l’étranger (CSBE) : Fin de mandat pour Nongainéba Benjamin Zoumba
Belgique : Le ministre en charge des Burkinabè de l’étranger à la rencontre de ses compatriotes
Soudan : Les Burkinabè félicitent le président du Faso pour la perspective d’ouverture d’une représentation diplomatique
Non-participation de la Première dame à Taste of Burkina 2021 : Quand le styliste Sorobis tente de se faire de l’argent sur le dos de l’Association des Burkinabé de New York
Renvoi des étudiants burkinabè des universités publiques marocaines : Le MESRSI donne des éclaircissements
Le judoka burkinabè Lucas DIALLO reçu par l’Ambassadeur Alain Francis Gustave ILBOUDO
Affaire étudiants burkinabè au Maroc : « Il faudra éviter de passer par des voies non officielles » pour s’inscrire dans les universités marocaines
Burkina-Maroc : Une cinquantaine d’étudiants burkinabè renvoyés en cours d’année des universités publiques marocaines
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés