Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La chose la plus commune, dès qu’on nous la cасhе, dеviеnt un déliсе.» Oscar Wilde

100 jours du président Roch Kaboré : L’ONG Save The Children note des acquis

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Roch Marc Christian Kaboré, président • • mercredi 13 avril 2016 à 00h30min
100 jours du président Roch Kaboré : L’ONG Save The Children note des acquis

Evaluant les 100 jours du Président du Faso, l’organisation internationale Save The Children a organisé, ce mardi 12 avril 2016 à Ouagadougou, un déjeuner de presse. Objectif : faire le bilan de la campagne « Ma voix, la santé des enfants » et proposer des perspectives sur l’exemption de paiements des soins pour les enfants de moins de 5 ans, les femmes enceintes et allaitantes. Cette importante rencontre a connu la participation du secrétaire général du ministère de la santé, Dr Lucien R. Kargougou et la 5e vice-présidente de l’Assemblée nationale, Salimata Konaté.

Parti du constat que 2.000 femmes meurent de complications liées à la grossesse et à l’accouchement, 64.000 enfants de moins de 5 ans meurent de maladies évitables et que 1/3 des nouveau-nés meurent dans les 28 premiers jours de leur vie, la campagne « Ma voix, la santé des enfants » a été lancée en août dernier. Initiée par l’ONG Save The Children et ses partenaires (SPONG, Terre des Hommes etc.), elle prône l’exemption de paiement de soins pour les enfants de moins de 5 ans, les femmes enceintes et allaitantes.

De façon pratique, les activités ont porté sur des visites terrain avec des partis politiques, des lobbyings directs avec 7 candidats à l’élection présidentielle et l’engagement avec les médias. Evaluant les 100 jours du Président du Faso, l’organisation internationale Save The Children a organisé un déjeuner de presse pour revenir d’une part sur les acquis, et d’autre part sur les perspectives attendues sur cette exemption.

Les premiers acquis

Selon la responsable aux activités de plaidoyer et de campagne à Save The Children Valérie Sorgho, la campagne a enregistré des acquis fort louables. Pour preuve, elle a cité l’exemple de la décision du conseil des ministres sur la gratuité des soins chez les moins de cinq ans et les femmes enceintes, des accouchements et des césariennes, du dépistage des cancers du sein et de l’utérus à compter du 2 avril. Egalement Mme Sorgho a ajouté les travaux de groupes techniques avec le Ministère de la santé pour l’opérationnalisation inspirés de l’expérience des ONG. Et enfin, l’opérationnalisation effective de la gratuité des soins pour compter du 2 avril. « Le feed-back des médias montre que cela répond à un besoin des populations avec l’augmentation croissante du nombre des visites » a déclaré la responsable aux activités de plaidoyer et de campagne. Toutefois, poursuit-elle, « ça n’exclut pas les contrôles sur le terrain pour voir l’effectivité réelle de la chose ».

Le bénéfice pour la population à la base est très important pour les OSC. De cet état de fait, l’accompagnement de tous est plus que nécessaire quand on sait que la gratuité des soins a un coût à court et long termes. En terme de perspective le directeur des finances de l’ONG Save The Children, Nathanaiel P. Congo a indiqué qu’il faut assurer la disponibilité budgétaire lors du vote de budget national ; activer le levier des financements innovants. Il a ajouté qu’il faut interpeller les bailleurs de fonds à soutenir le Burkina et inviter le Ministère de la santé à mettre l’accent sur le contrôle tout en renforçant l’offre de soins. Quant à la presse, elle a été invitée à informer et sensibiliser l’opinion publique en relayant l’information sur la mesure.

Le secrétaire général du ministère de la santé, Dr Lucien Kargougou, pour sa part, est venu encourager cette dizaine d’OSC pour leur initiative. Selon lui, cette campagne a aussi contribué à la mise en œuvre des mesures de gratuité au profit des enfants de moins de 5 ans et des femmes. « Depuis que les mesures sont lancées en conseil des ministres le 2 mars, nous avons continué à travailler avec ces ONG qui nous ont accompagné dans l’élaboration d’un certain nombre de documents techniques pour que nous puissions arriver à lancer effectivement ces mesures depuis le 2 avril » foi de M. Kargougou, qui rassure quant à leur volonté à poursuivre cette étroite collaboration. L’objectif étant d’améliorer l’accessibilité financière des populations aux services de santé notamment les groupes vulnérables.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 13 avril 2016 à 08:05, par GUEULARD En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : L’ONG Save The Children note des acquis

    Ah bon ? Est-ce le rôle d’une ONG de prendre une telle position ? Votre rôle n’est pas de faire de la politique !!! Et si vous ne le savez pas, sachez désormais que ladite gratuité des soins n’a rien de gratuit ! Quelqu’un à quelque part prend en charge ces coûts à la place des bénéficiaires. Sachez que s’il y a une économie de marché, c’est qu’il y a aussi ce qu’on appelle économie non marchande. Si vous roulez la nuit sur le goudron et sous le lampadaire, personne ne vous arrête pour vous dire de payer parce que vous roulez sur le goudron et sous la lumière. Et pourtant pour faire ce goudron on a dû prendre l’argent à quelque part, et pour payer la facture du courant, les fonds viennent de quelque part. Ce sont nos impôts, les taxes que nous payons. Et pour moi, de telles gratuités sont des injustices Envers ceux qui payent leurs impôts. C’est aussi encourager les pauvres à rester pauvres puisqu’ils sont sûr qu’on va les prendre en Charge ! Si on ne peut pas entretenir un enfant, on ne le met pas au monde. Pourquoi quelqu’un va enceinter sa femme et mettre au monde son enfant, et que moi je l’aide à entretenir la grossesse de sa femme et son enfant jusqu’à 5 ans parce que moi je paye mes impôts ? Pourquoi ?

    En tant qu’ONG vous ne semblez pas connaitre grand chose dans ce domaine ! Ces genres de gratuités témoignent de l’extrême pauvreté du pays, raison pour laquelle vous êtes présents au Burkina. Elles témoignent aussi de la mauvaise gestion et de la mauvaise répartition des richesses, sinon comment comprendre qu’avec tout l’argent engrangé avec l’or, on continue à mendier des aides et à permettre que des ONG prolifèrent dans le pays !? Un pays où ce sont les ONG et les projets qui conduisent le développement est un pays mort et inutile !! Tel est le cas du Burkina, incapable de produire même une aiguille !

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2016 à 14:14 En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : L’ONG Save The Children note des acquis

    Bien dit mon frère. save n’est pas une ONG crédible et en plus elle se mêle des questions politiques maintenant

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 12:02, par Diéré En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : L’ONG Save The Children note des acquis

    Mon cher j’espère que tu ne sort pas d’un asile de fou.En Lybie la santé et l’education etaient gratuit,le pays était il pauvre ???tu pouvais donné ton avis sur L’ONG Save the Children comme tu veut on s’en fou.moi je pense que certaines conditions devraient être mise en place avant l’application d’une telle décision. Mais dire que le fait que le gouvernement investi sur le sociale c’est encourager la pauvreté !,je me demande vraiment si tu réfléchis .Dans tout les pays du monde c’est l’argent du contribuable qu’on utilise pour financer le développement économique et social.Ou veut tu qu’on trouve l’argent pour la sécurité,la défense,la santé,l’éducation...?.pour finir il faut qu l’Etat travaille pour un changement de mentalité de la population par ce que certaines personnes comme toi ont toujours une mentalité archaïque hostile au développement économique et social.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
An 3 de la gouvernance MPP : Une performance de 7,19/20 selon les résultats de notre sondage
Burkina Faso : Le président Roch Kaboré appelle à une trève sociale
58e anniversaire du Burkina Faso : Le message à la nation du président Roch Kaboré
An 2 de la gouvernance MPP : Le verdict implacable de nos internautes
An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits
Le Président du Faso réaffirme son soutien au nouveau président élu de la CAF
Le Président du Faso invite les hommes d’affaires égyptiens à investir au Burkina
Le Président Roch Kaboré chez le grand imam de la mosquée Al-Azhar du Caire et Théodore II d’Alexandrie
Réconciliation nationale : Roch Kaboré n’apporte aucun soutien à la CODER, selon la présidence du Faso
Entretien à l’Elysée entre les Présidents Roch Marc Christian KABORE et François HOLLANDE
Gouvernement Thièba II : La sécurité, priorité des priorités selon nos enquêtés
Remaniement ministériel : Voici la composition du Gouvernement Paul Kaba THIEBA II
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés