Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «N’attendez pas d’être trop fatigué pour donner du repos à votre corps et votre esprit» Mario Morini

100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Roch Marc Christian Kaboré, président • • mercredi 6 avril 2016 à 22h00min
100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait

Me Bénéwendé Sankara a défendu les couleurs de l’UNIR/PS au cours de la présidentielle de 2015. A l’issue du scrutin qui a porté Roch Kaboré au pouvoir il a, par le jeu d’alliance été nommé premier vice-président de l’Assemblée nationale. Dans les lignes qui suivent, il livre son appréciation des 100 premiers jours du président Roch Kaboré.

Le président Roch Marc Christian Kaboré a été élu sans conteste au premier tour pour un mandat de cinq ans. Ce qui veut dire qu’il a été élu tout au moins pour 60 mois d’exercice du pouvoir d’Etat sur la base d’un projet de société que les burkinabè dans leur grande majorité ont approuvé le 29 novembre 2015. C’est sur cette base qu’il a lui- même tiré un premier bilan de ses 100 jours a la tête de l’autorité de l’Etat.

De mon point de vue en trois mois, il est trop prématuré pour véritablement apprécier l’action d’un gouvernement qui doit s’inscrire dans la durée. Mais je dois aussi dire qu’au regard du mouvement insurrectionnel que notre peuple a connu, et veut imprimer en terme de démocratie pour ce pays, dès l’entame de l’exercice du mandat, les Burkinabè au jour le jour sont à même d’apprécier l’action gouvernementale.

Vu sous cet angle je dois dire qu’en 100 jours on devrait pouvoir apprécier dans l’objectivité ce que le président Roch Marc Christian Kaboré a pu faire. Mais aussi apporter la critique sur le faux dans le sens de permettre que tous les Burkinabè puissent assouvir leur destin, leur aspiration, et combler leurs attentes.

A ce niveau là, il est clair que les premières actions du chef de l’état ont été d’asseoir les institutions de l’ère nouvelle de démocratie qui souffle au Burkina Faso. On a vu dans un premier temps qu’il fallait que lui même en tant que Président du Faso puisse s’installer , qu’il ait un minimum d’équipe, qu’il installe son gouvernement, que le gouvernement passe à l’Assemblée nationale dans un délai de trente jours pour se faire approuver et adopter son programme.

On a vu qu’il a installé une institution comme la haute cour de justice, le Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN). On constate aussi qu’à l’instar de ces institutions que le chef de l’Etat en 100 jours a pu mettre sur les rails, il y a le quotidien des Burkinabè. Ce quotidien pour moi, c’est quelque chose que M. Roch Marc Christian Kaboré a trouvé à travers un système et un régime qui ont régné sans partage sur la vie des Burkinabè. Et cela ce n’est pas en cent jours qu’on peut fondamentalement changer quelque chose. Je pense que sur ce terrain- là, on a vu la réaction des syndicats à tous les niveaux, on a vu la réaction de la société à travers par exemple les koglwéogo, ce sont des questions de sécurité.

On a vu aujourd’hui la réaction d’un certain nombre d’opérateurs économiques. Ça veut dire que sur le registre même du panier de la ménagère, de la cherté de la vie, les questions de santé, d’éducation ; ces questions semblent être en l’état. Pour la simple raison qu’effectivement les Burkinabè n’ont pas l’impression qu’en 100 jours on a impacté sur leur vécu au quotidien. De ce point de vue, on peut croire que 100 jours c’est insuffisant, c’est infiniment petit pour dire que l’action du président Roch Marc Christian Kaboré a influé sur la vie sociale et économique des Burkinabè.

Mais au plan politique et démocratique, je crois que le rôle d’ailleurs du chef de l’Etat pour ce mandat était d’asseoir les fondements, de creuser les sillons d’une véritable démocratie sur lesquels fondements nous allons ensemble et avec le peuple, bâtir notre présent et notre futur.
Je crois que l’exercice auquel le Président Roch Marc Christian Kaboré s’est lui- même livré à Bobo- Dioulasso, il a donné réponse à toutes ces préoccupations- là. Et je pense que les Burkinabè de bonne foi on eu l’occasion de mesurer le degré de combativité, d’engagement du Président Roch Marc Christian Kaboré à faire du Burkina Faso un pays de prospérité, un pays où il fera bon vivre pour tout Burkinabè qui veut lutter et vivre à la sueur de son front.

Propos recueillis par Samuel Somda
Transcription : Yvette Nadège Mossé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 6 avril 2016 à 23:51, par aliankah En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara Satisfait

    Un jour tu pourras au moins te vanter avoir diner avec le diable !

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 03:36, par bouba En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara Satisfait

    Me Sankara, je suis un de vos admirateurs de longue date. J’ai suivi votre parcours depuis le jour où .au lendemain de l’assassinat du journaliste Norbert Zongo, vous nous avez livré un discours très engagé pour mobiliser le peuple et demander Justice pour Norbert Zongo. C’était avant la création de l’UNIR/MS. J’ai participé à toutes les manifestations qu’il y a eu pour réclamer justice pour Norbert Zongo. Et vous étiez un des 1ers acteurs clés que j’ai toujours respecté. Plus tard je suis parti à l’extérieur et j’ai continué de vous suivre jusqu’à la lutte qui a mené à l’insurrection contre la modification de l’Article 37.

    Pour moi, ce qui est votre force, c’est cet engagement pour la bonne cause, pour l’intégrité, pour la justice. Thom Sank est resté lui-même. On parlera de lui pendant plusieurs siècles hors du Burkina. Josesph Ki-Zerbo a été un des meneurs dans la lutte pour l’indépendance de la Haute Volta, mieux que Maurice Yaméogo, Gerard Kango, etc. Mais il n’a jamais occupé un poste politique et il est resté lui-même. Aujourd’hui hors du Burkina Joseph Ki Zerbo fait la fierté du Burkina et pendant plusieurs siècles on parlera de lui. D’autres personnes comme Me Pacéré sont restés eux-mêmes - quand bien même des régimes ont dû les courtiser. On parlera d’eux pendant longtemps et avec respect. Quant on a le sens de l’engagement et qu’on incarne des valeurs qui vous sont reconnus pendant votre parcours, c’est trop regrettable de les vendre à vil prix à un pouvoir machiavélique sans aucune vision du changement pour ce pays. Comme je l’ai déjà dit, le changement est loin d’être une préoccupation de ces RSS. C’est le pouvoir et la conservation du pouvoir par des méthodes machiavéliques qui les intéresse. Raison pour laquelle leur priorité c’est l’élimination des potentiels adversaires. Sinon comment comprendre qu’un président se rabaisse pour interpeller en public un Général pour quelques problèmes dont on a aucun rapport officiel, alors que le même président reste muet sur les nombreux crimes économiques où des rapports officiels de malversations ont été rendus publics en bonne et due forme (rapports sur la gestion de plusieurs maires dont la mairie de Ouagadougou sous Simon Compaoré, la mairie de Koudougou sous l’actuel directeur de Cabinet du président du Faso, etc. ainsi que les rapports de détournement de ministres sous l’ère Compaoré en souffrance à la haute cour de Justice). Pire, il y a les crimes de sang depuis le 15 octobre 1987 (Thomas Sankara et ses 12 compagnons, Henri Zongo, JB Lingani, Dabo Boukari, Norbert Zongo, ... jusqu’à tout dernièrement les victimes du coup d’État du 16-17 septembre). Tout cela devient des problèmes mineurs et la priorité, c’est le dénigrement de la transition qui les préoccupe afin de pouvoir : 1) libérer leurs anciens camarades sous l’ordre d’Abidjan, 2) se soustraire eux-mêmes à la justice ; 3) passer les victimes des crimes de sang, les martyrs pour perte et profits.

    Aujourd’hui, je suis très déçu. Quand votre parti est entré dans le gouvernement, j’étais encore dans le doute car je me dis que vous ne pouvez vous vendre à un si vil prix et détruire ainsi votre intégrité, le sens du combat que vous avez toujours mené contre vents et marées : la défense du pauvre et de l’orphelin, la lutte pour une vraie justice pour tous. Aujourd’hui, je n’ai plus de doute : vous avez fait un mauvais choix. Même les plus aveugles en 100 jours ont perçu un net recul de la justice qui a toujours été le leitmotiv dd votre combat.

    Je n’ai aucune preuve mais supposons que l’on vous ait fait des promesses : par exemple la promesse de vous passer le relais dans 10 ans après Rock. Dîtes-vous que les promesses m’engagent que ceux qui y croient en politique. De plus les promesses venant ceux qui sont en passe de dépasser Machiavel ne peuvent être que des farces pour mieux vous détruire politiquement.

    À mon avis, vous devrez démissionner le plus tôt pour reprendre votre place dans l’opposition pour un véritable changement. En attendant épargnez-nous si possible d’une telle intervention pour manifester votre satisfaction alors que rien n’a changé. Pire par rapport à la période de transition, la justice a reculé, la sécurité est durement éprouvée sans compter l’incapacité flagrante à restaurer l’autorité de l’État.

    PS : Si vous démissionnez, que vos ministres n’oublient pas de réclamer leurs arriérés de salaires, salaires par lesquels les Machiavels milliardaires veulent tenir leurs pauvres ministres entre les mains tout comme le régime Compaoré obligeait ses ministres et ses députés à s’endetter pour acheter des 4X4 pour les tenir entre leurs mains.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 04:27, par Bangueba En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara Satisfait

    ... Le pouvoir !!!! Mange et tais-toi ! On ne demande pas de faire des résultats en 100 jours. Mais tout nouveau pouvoir doit savoir mettre en selle et prendre le cap de son orientation à l’issue des 100 jours. Tout le monde doit avoir une idée claire de la direction prise. Si Roch est actif, le Gouvernement semble mort. Jusque-là aucune stratégie sécuritaire alors que cela est une préoccupation sociale de premier ordre...

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 06:59 En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara Satisfait

    Hum..........

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 08:03, par fay En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara Satisfait

    c’est parce qu’il y bouffe qu’il est satisfait.
    a t-on connu pire série de coupures de courants et d’eaux depuis lors....
    le travail reste toujours a aménagé.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 08:03, par GUEULARD En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara Satisfait

    Me SANKARA, bien évidemment que tu ne peux que être satisfait puisque maintenant tu as la bouche pleine de farine !!! Tu n’es plus crédible mais surtout attention à ne pas t’étouffer avec la farine pleine dans la bouche !!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 08:43, par Papa En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara Satisfait

    Sur ce point Maitre a raison car on ne scie pas la branche sur laquelle on est assis. Bon vent a vous.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 09:21, par mobutu En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait

    très bonne analyse n’en déplaise aux nostalgiques de l’ère Compaoré qui étaient habitués aux décisions opportunistes et démagogiques. Que pouvait faire le président en 100 Jours après avoir hérité d’un pays destructuré par 27 ans de règne clanique ? N’oubliez pas également l’attentat qui a focalisé l’action du gouvernement pendant un mois. Soyons tolérants et patients.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 09:25, par kwiliga En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait

    Plus rien ne sera comme avant, mais il est difficile de faire du neuf avec d’anciennes choses, au gouvernement, comme à l’UNIR/PS.
    Trouvez-vous un autre Sankara, un plus jeune, un qui soit encore pétri des valeurs humaines et sociales de son illustre ainé.
    Le patronyme est commun, vous devriez y arriver sans trop de mal.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 10:05, par Parker En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait

    C’est une critique subjective et à juste raison .Que voulez vous qu’il dise : Que Rock et son équipe à laquelle lui même prend part n’a pas véritablement bossé durant ces 100 premiers jours ???
    C’est ça aussi la Mouvance . Bénéwendé est entrain de souper alors pourquoi voulez vous qu’il mette du sable dans sa soupe ?

    Amicalement ...

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 10:06, par BAZIE En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait

    Ventre quand tu nous tiens !

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 10:48 En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait

    Est-ce que tu peux encore dire le contraire ? Tu as aussi décidé d’aller à la soupe du diable. Comment pourrais-tu encore obtenir la lumière sur la mort de Thomas Sankara ? C’est décevant.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 11:55, par LOMPO En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait

    je suis vraiment désolé pour vous Maître SANKARA, je ne savais pas que des gens sont là entrain de chercher leur profit au lieu de celui du peuple. Dites qu’est ce qu’il ya eu comme satisfaction ? Je suis navré

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 11:58 En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait

    Costume, cravate, voiture de luxe, goût du pourvoir, confort etc.. pour ceux qui n’ont pas encore compris c’est ça le NEOSANKANRISME

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 12:02 En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait

    hum je comprends le lutteur historique depuis l’avènement des périodes troubles du pays en commençant par les assassinats a répétition des camarades de la révolution. j’ai eu de la sympathie pour maitre sankara sur les sentiers de construction de notre pays où j’ai fait sa connaissance particulièrement à Gassan ( où les élèves et étudiants étaient appelés à aider à la réalisation des barrages). maitre sankara a suscité de l’espoir au sein de la jeunesse à un moment de son parcours. mais de nos jours, les espoirs et les attentes sont deçus de la prise de position de maitre sankara afin de satisfaire ses appétits gloutons. que diront ses frères de Yako, eux qui l’ont tjrs soutenu parcequ’il défendait la veuve sankara. que diront ses freres d’armes, que dira la population. la

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 12:16, par OCy En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait

    Internaute 2 "Bouda", sachez que la justice est une justice dite" indépendante" et que ni le PF, ni aucun autre membre du gouvernement ne peuvent ordonner quoi que ce soit à la justice. Maitre SANKARA, nous autres nous avons pardonné réellement aux RSS depuis le 04/01/14 et sommes satisfaits de votre position actuelle. Ceux qui vous accusent d’être à la soupe sont peut être jaloux de vous. Il y a certainement des gens qui sont incapables d’être de bons responsables de famille et qui sont prêts à attaquer les gouvernants sans objectivité. Des gens qui passent leur temps devant des bouteilles d’alcool ou dans des endroits quelconques au lieu de donner de leur temps à leurs enfants et familles

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 12:21, par ADAMS En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait

    Oh pas étonnant. Puisqu’il est satisfait de sa part de gâteau qu’il a eu

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 12:47, par Neekré En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait

    Me a peut être fait des deçus (qui sont de bonne ou de mauvaise foi), mais moi, je le prefère dans cette position plutôt que d’aller s’asseoir aux côtés du CDP, la NAFA et l’ADF RDA dans l’opposition.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 14:19, par le big man En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait

    vs pver ke etr satisfait puiske ces la politik du ventr

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 15:16, par mobutu En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait

    maitre, reste tranquille car tu sera président un jour car tu as su échapper aux pièges tendus par BLAISE et ses sbires pendant les périodes dures de son règne . Que certains nains politiques qui jugent superficiellement l’entrée de l’UNIR/PS au gouvernement sache que la politique est ainsi. QU’ILS SE RAPPELLENT QUE CELA FAIT EXACTEMENT 16ANS C’EST DIRE LE 08 AVRIL 200O QUE VOTRE CÉLÈBRE BARBE A ÉTÉ RASÉE AVEC LES TÊTES DES HALIDOU OUEDRAOGO ET COMPAGNIES SUITE A L’UNE DES PLUS GRANDES MARCHES QUE LE COLLECTIF A ORGANISE POUR DEMANDER LA LUMIÈRE SUR L’ASSASSINAT DE NORBERT ZONGO. Que ces perroquets se taisent et vous laisse continuer votre oeuvre titanesque et salvateur pour le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 15:47, par fasobiga En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait

    hahahahihihihih le mange et toi en marche

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 16:21, par KOULOU En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait

    J’ai honte à la place de ce pauvre type. c’est la honte du burkina il ne merite pas d’etre appelé SANKARA il termi ce nom si grand.
    Dieu merci Mariam SANKARA n’est pas venu le soutenir lors de sa piètre campagne la meme sinon j’imagine sa deception actuellement
    s’il se leure qu’il aura un poste mieux que sa la il a ment il vera son reveil sera amére.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 18:55 En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait

    Me, vous auriez pu au moins vous taire comme Laurent BADO. Comme ça en cas d’échec, aucun propos ne le rattrapera. Ne manifestez pas votre satisfaction dans pareille circonstance où le nouveau pouvoir navigue sans aucune lisibilité. Ne vous laissez pas piéger même les journalistes ou votre mouvance vous sollicite pour faire des déclarations qui peuvent vous rattraper.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 19:32, par nefertiti En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait

    Laissez le se congratuler. L’histoire se répète sans nécessairement attendre le même nombre d’années pour le faire. Il n’aura pas le temps de fuire dans les jours à venir lorsque la horde de jeunesse désabusée déferlera sur eux tous.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 19:43, par Bancé En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait

    Le100 jours de président. Il ne que le droit pour faire monte son populairete ce la sécurité de un pays et les journalistes travail dans leurs constutition, pour maintenir la payx, mais ya pas de nouveau d, abord il ne fait que ce que été preuve de l, ancien gouvernement de blaisse il avait parle de un contrat ce que on attend personne ne mérité de explique, mais les gens voix aujourd’hui de la politique sur bien kawane, mais il ne pas suffisamment pour les gens a cause compréhension des gens et les faiblesses et amourt. Si je veux mon decument de mon pays je ne dois pas me mettre contre lui, si on reconnaît l, histoire de son parti sa sera jolie com on lui avec modernes. Et les gens comprendrais que peut-être cdp sera de bon raprochage avec lui le gouvernement de kabore. a cause de mes amours de l, argents, le gouverment peut se fait a cause de moi, si je sait faire le pouvoir je dois faire le pouvoir durable dans l, argent ce le plus important, la politique on partique religieusement si, non on tombe dans le troux

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 20:26 En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait

    Messieurs du CDUPC soyez justes un jour envers Me Sankara

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 23:30, par Dibi En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait

    Pathétique ce Sankara Bénéwendé qui fait honte ; et Thomas Sankara doit se retourner dans sa tombe.
    A ce train, il reste à tous les Sankaristes intègres, anti-impérialistes de souveraineté nationale et populaire de ce pays qui tient de Thomas Sankara son nom de dignité et de fierté, il leur reste dis-je, d’écarter de leur direction ce nain politique ou de chercher la porte de sortie et de se tirer de cette galère de platitudes et d’inepties politiques qu’est devenue l’l’UNIR/MS dans les mains de Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait.
    Mais satisfait de quoi ?
    De voir ses mains rongées par l’avachissement idéologique et la lèpre néocoloniale qu’un Thomas Sankara, dont il se revendique, combattait de sa force et de toute son énergie au sacrifice de sa vie qu’il donna en exemple.
    Satisfait de quoi ? De la clique néocoloniale du MPP qui tient le pays au service du grand capital occidental ; lequel asphyxie l’indépendance et la souveraineté de notre peuple.
    Satisfait de quoi ? Que cette clique au service de la bancocratie criminelle, n’ait pas encore eu le temps de donner toute l’amplitude à son cynisme politique, à sa fourberie et à ses liens incestueux et de collaboration avec le régime Compaoré et tous les autres régimes françafricains de la sous-région ?
    satisfait de quoi ? Que la justice traine les pieds face à tous les crimes de sang et assassinats extrajudiciaires impunis que notre peuple a endeuillé avec les mêmes qui sont encore au affaires ?
    Satisfait de quoi ? Que l’horizon social et économique de notre peuple s’éclaircit ? J’en doute.
    Satisfait de quoi ? Du pillages de nos richesses, parallèlement à l’endettement odieux de nos Etats ?
    Satisfait de quoi ? Du maintient de bases militaires étrangères sur notre sol sans notre consentement et contre notre souveraineté ? De cette politique de coopération découlant du pacte coloniale avec la France ? A-t-il seulement la moindre analyse de notre dépendance à cette France impérialiste qu’entretient cette continuité néocoloniale criminelle que Thomas Sankara combattait ?
    J’ai envie de dire à toutes nos élites au pouvoir que la Chine, la Russie, l’Inde, la Corée du Nord..., l’Algérie, l’Afrique du Sud même tenue par des voyous, existent et peuvent être des partenaires. Mais Barry notre MAE françafricain bon teint et grand conseiller de satrapes africains est-il disposé à regarder dans ces directions ?
    Face à toutes ces questions Me Bénéwendé est satisfait. Dans quelles gamelles bouffent-il désormais pour jeter cette honte à son propre parti ? Et sur l’héroique lutte de notre peuple contre l’asservissement, l’oppression, l’impunité, les injustices et pour l’émancipation et la rupture avec le néocolonialisme ; émancipation et rupture dont Roch C Kaboré ne semble pas prendre la direction.
    Me Bénéwendé Stanislas Sankara sait-il jamais que les Panama Papers peuvent nous livrer des noms bien de chez nous ? Mais cela ne risque pas d’arriver car cette affaire aussi relève d’une manigance de l’impérialisme américain qui, dans l’ordre de sa pourriture, jette en pâture des noms de brebis galeuses qui lui tiennent tête ; mais jamais les noms de la pourriture en phase de décomposition avancée que constituent les actuelles élites corrompues d’Occident et d’Afrique néocoloniale. Ceux-là peuvent dormir tranquilles. Et qu’on arrête de nous servir des bobards dont des politiciens comme Me Bénéwendé sont satisfaits ; ce qui dénote ou la veulerie ou l’inaptitude à l’analyse ou le plat-ventrisme ?
    Merci à Bouba d’avoir ouvert ce forum par une analyse clairvoyante et honnêtement indignée.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 19:56, par Bancé En réponse à : 100 jours du président Roch Kaboré : Me Bénéwendé Stanislas Sankara satisfait

    Politiquement si on parle de sankaratisme au jourdhuis ces gens ils sont trop content deja ils ne pourront pas travail comme çà pour de un parti qui veut arrive loin, pour mieux être de cet parti il faudra que marieme sankara il arrive en tête de ce parti, elle a une explication très claire comme de grande politiciens

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
An 3 de la gouvernance MPP : Une performance de 7,19/20 selon les résultats de notre sondage
Burkina Faso : Le président Roch Kaboré appelle à une trève sociale
58e anniversaire du Burkina Faso : Le message à la nation du président Roch Kaboré
An 2 de la gouvernance MPP : Le verdict implacable de nos internautes
An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits
Le Président du Faso réaffirme son soutien au nouveau président élu de la CAF
Le Président du Faso invite les hommes d’affaires égyptiens à investir au Burkina
Le Président Roch Kaboré chez le grand imam de la mosquée Al-Azhar du Caire et Théodore II d’Alexandrie
Réconciliation nationale : Roch Kaboré n’apporte aucun soutien à la CODER, selon la présidence du Faso
Entretien à l’Elysée entre les Présidents Roch Marc Christian KABORE et François HOLLANDE
Gouvernement Thièba II : La sécurité, priorité des priorités selon nos enquêtés
Remaniement ministériel : Voici la composition du Gouvernement Paul Kaba THIEBA II
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés