Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Il faut craindre qu’une main extérieure n’infiltre les Koglwéogo

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Koglwéogo • • jeudi 31 mars 2016 à 16h40min
Il faut craindre qu’une main extérieure n’infiltre les Koglwéogo

Dans toutes les sociétés démocratiques du monde, l’Etat a le monopole de la violence. Curieusement au pays des hommes intègres on a tendance à vouloir confier notre sécurité à un groupuscule hétéroclite d’hommes honnêtes et de repris de justice. Un aveugle conduit-il un voyant ? Je pense bien que non ! Autrement, les deux finiront tous dans un trou.

Notre Etat est-il si faible qu’il faut maintenant faire recours à des groupes d’auto-défense ? D’où vient cette ingéniosité ? Qui finance ces groupes naissants ?
Pour ma part je dirai que la question n’est pas de discuter d’un ménagement quelconque avec ces hors la loi, même si certains les applaudissent et tentent de leur apporter gîtes et couverts pour défier la loi. Comment peut-on marchander notre sécurité ?

Sous d’autres cieux on a laissé des groupes comme Boko Haram ou encore les frères musulmans prospérer à tous égard avant de les qualifier d’organisations terroristes. Bien sûr que ces groupes ne se sont pas radicalisés dès leur naissance. Ils ont d’abord fait l’affaire des politiciens. Dans notre cas essayons un petit calcul politique. Le Burkina compte au moins huit mille villages ; si chaque village a une structure d’auto-défense composée de vingt personnes, alors le politicien qui les ménagerait serait sûr d’un électorat de cent soixante mille personnes sans compter leurs proches qu’ils pourront mobiliser. N’oublions pas que ces groupes sont mieux structurés que beaucoup de partis politiques au Burkina. Nos autorités seront-elles prêtes à nous immoler sur l’autel des calculs électoralistes ? Le pouvoir tout comme l’opposition ne devraient se laisser gagner par cet esprit d’intérêt égoïste. Dans tous les cas, c’est le peuple qui paiera toujours le prix fort. Dépassionnons le débat et regardons la vérité en face, combien de victimes Boko Haram aurait fait au Nigéria ? Plus proche de nous au Mali : le Mujao ou Aqmi ?

Certains esprits malins diront que c’est parce que je n’ai jamais été victime d’un braquage ou d’un vol que je raisonne de la sorte. Laissez-moi vous dire que dans la nuit du 20 juin 2012, j’ai connu mon premier braquage sur la route de Tiébélé suivi de la nuit du 23 juin 2013 soit un an après toujours au même endroit. Il y a également eu un vol dans la nuit du 11 au 12 septembre 2014 dont tout le Nahouri en a souvenance ; je fus une fois de plus victime dudit vol puisque les brigands ont emporté deux de mes taureaux de labour. Auparavant, du fait également des voleurs j’ai perdu quelques moutons. Je suis donc bel et bien victime des coupeurs de route et des bandits de toutes sortes.

Nonobstant ces faits, si j’ai des réserves à l’égard des Koglwéogo, c’est que je crains que ceux-ci tôt ou tard ne se transforment en des monstres incontrôlables ; en effet, il n’est pas exclu que tôt ou tard une quelconque main extérieure, constatant la prospérité de ces groupes d’auto-défense, ne les infiltre, ne les finances et ne les contrôle pour en faire ce que nous savons tous. Aussi, j’interpelle Monsieur le Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure, pour qu’il prenne en urgence les mesures qui s’imposent. Je pense à mon humble avis, qu’à situation exceptionnelle mesures exceptionnelles.

La France qui est pour nous, l’exemple de notre démocratie, après les attentats de Paris a pris de nouvelles lois pour renforcer la sécurité de sa population. Si le gouvernement peut prendre des mesures d’urgence pour les secteurs sociaux, pourquoi ne pas recruter des jeunes plus aptes qui seront des réservistes, capables d’intervenir à tout moment en lieu et place d’inaptes ? Il faudrait aussi prendre des dispositions au niveau de la loi contre les braquages et les vols à main armée. Il est nécessaire que la justice applique la loi dans toute sa rigueur afin d’éviter que les justiciables ne continuent de la qualifier de laxiste.

Ziou, le 25 mars 2016
IDOGO I. Jérémie
Agent des collectivités
Tel : 70 31 00 22

Vos commentaires

  • Le 31 mars 2016 à 17:02, par Doogoo En réponse à : Il faut craindre qu’une main extérieure n’infiltre les Koglwéogo

    Hey ! Hey ! Hey !
    La conclusion du Magistrat, Mr Traore, sur la RTB lors du débat sur ce sujet était éloquente pour tout esprit sage. Si jamais l’on permet à chaque province ou chaque groupe social de créer sa propre structure de défense, Il n’y a plus de République !
    AUCUNE RAISON ne peut justifier que des burkinabè soient autorisés à créer des structures à côté des institutions républicaines avec autorisation de détenir, torturer, tuer d’autres burkinabè et narguer les FDS et la justice. Attention, Attention, Attention !
    Le Pouvoir Politique en ne voulant clairement pas froisser les Koglweogo est entrain de dresser des burkinabè contre d’autres burkinabè
    Les exemples sont légion où l’on a laissé prospérer ce type de groupes qui sont devenus totalement incontrôlables ensuite. Que l’on ne s’y trompe pas, il n y a que deux issues possibles au phénomène des Koglweogo
    - LA MAFIA ou
    - LA MILICE
    Il est quand même aberrant et très inquiétant que des représentants légitimes d’un Etat souverain veuillent laisser avec autant de facilité une parcelle aussi importante de ce qui constituent un des fondements de base de notre vivre ensemble
    ATTENTION !

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2016 à 17:40, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Il faut craindre qu’une main extérieure n’infiltre les Koglwéogo

    Votre position, qui est celle de la loi et des principes, se défend... Comme peut se défendre celle du gouvernement qui est d’une part de ne pas se priver de l’apport de ces groupes et d’autre part de ne pas aller en guerre contre des groupes soutenus par une bonne partie de la population autochtone. Le débat continue donc...

    Ce qui n’est pas normal, c’est que vous soyez obligé de justifier d’avoir été vous même victime des voleurs pour avoir le "droit" de donner votre opinion. Cette manie qu’on les partisans des Koglwéogo d’accuser tous ceux qui veulent critiquer leurs agissements d’être ceci ou cela pour les faire taire devient grave. Ce n’est même plus de la pensée unique, c’est du terrorisme des idées. Parce qu’on est citadin, intellectuel, pas victime, etc, on n’aurait pas le droit de dire ce qu’on pense du phénomène. Comme s’il existait un Burkinabè n’ayant jamais été victime directe ou indirecte de vol. Rien de tout cela ne saurait justifier de donner le droit à des individus sortis d’on ne sait ou de faire ce qu’ils veulent sans aucun contrôle.

    Que vient faire "l’auto-défense" dans l’agression du catéchiste à Léo, l’envahissement de la cour royale à Fada, le siège de la maison d’arrêt à Fada, l’interruption du trafic routier national et international le tout par des gens qui étaient à des centaines de kilomètres de chez eux ? Contre quels bandits se défendaient-ils ou défendaient-ils leur village ou ville ?

    Soyons un peu sérieux, et acceptons que sous prétexte d’assurer ma sécurité, mon voisin ne peut pas venir chez moi quand il le veut, avec un groupe qu’il a recruté et commencer à me frapper pour un supposé délit que j’aurais commis et que je dois avouer, ou pour me forcer à les financer ??? C’est la porte ouverte à tous les abus, règlements de compte, violations de tous les droits, bref, le "farwest" dans sa version la plus anarchique ! Que l’état prenne ses responsabilités et que cela s’arrête avant que chacun ne s’arme ou ne se joigne à un groupe juste pour se protéger des abus... au risque d’en commettre lui même !

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2016 à 17:52, par L’Oeil du peuple En réponse à : Il faut craindre qu’une main extérieure n’infiltre les Koglwéogo

    Les Kolglwéogo représentent une bombe à retardement. Oui pour l’auto-défense, nom pour les groupes terroristes naissants. L’Etat doit prendre des mesures fortes au risque de voir notre pays devenir un champ de bataille où des groupes peuvent selon leurs intérêts se livrer des combats pour conquérir d’autres territoires.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2016 à 17:57 En réponse à : Il faut craindre qu’une main extérieure n’infiltre les Koglwéogo

    vraiment votre analyse est pertinente et je crois que si le gouvernement est objectif votre cri de coeur sera entendu autrement dit ce que vous aurez prédit arrivera vaille que vaille.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2016 à 18:06, par burkindi En réponse à : Il faut craindre qu’une main extérieure n’infiltre les Koglwéogo

    bel analyse Msr Idogo,mais il faudrait pas non plus analyser la chose sous le mauvais angle,les dosso sont des groupes d’auto défense mais n’ont jamais causé de problème majeur,la solution sera de recadrer les koglweogo de les organiser et de les ramener dans les rangs de la république,de toute façon même dans les quartiers on se rang justice les voleurs sont très souvent battus a mort et y’a rien c’est d’ailleurs plus efficace

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2016 à 18:36 En réponse à : Il faut craindre qu’une main extérieure n’infiltre les Koglwéogo

    Mr IDOGO
    En attendant k l’etat assure son devoir, ces gens k tu qualifi de tous les maux nous permettent de dormir paisiblement.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2016 à 20:59, par Johnson Melo En réponse à : Il faut craindre qu’une main extérieure n’infiltre les Koglwéogo

    Bonjour Mr Idogo,

    Je crois sincèrement que vous comparez des choses qui n’ont rien en commun. Depuis quand avez-vous entendu que Boko Haram ou les frères musulmans ont aider à capturer des voleurs ou des bandits ? Ou ont fait un quelconque bien pour la société ? Je ne sais pas si vous n’ êtes pas de ceux là qui en veulent par tous les moyens aux Kogleweogo. C’est sûr et certain !! Mais rendez vous à Manni ou à Bogandé vous comprendrez le travail abattu par ces braves gens. Le vol de bétail a sensiblement diminué dans beaucoup de régions grâces à leurs actions. Lorsque vous faites allusion à la France après les attentats, avons nous les moyens matériels et humain pour faire face au banditisme qui mine notre société depuis des décennies, et ce parfois avec la complicité de certains ripous ? Ayez la tête sur les épaules. Combien de personnes ont perdu la vie après le show du gouverneur de Fada ? Ca sert à quoi cet orgueil stérile ? Ce matin même sur une voie qui qui mène dans un village à une cinquantaine de Gayéri, des coupeurs de route ont sévit aux environs de 6 heures alors que j’ai emprunté cette même voie 1 heure plus tard. Eh ! Ne vous moquez pas de la vie des autres. Si vous n’avez rien de bon à dire s’il vous plait, mieux vaut vous taire.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2016 à 22:07, par bamos En réponse à : Il faut craindre qu’une main extérieure n’infiltre les Koglwéogo

    Toi tu délires beaucoup mon frère. Tu as dit que tu as été victime de braquage, mais c’est parce que tu as eu la chance de survivre à ce braquage que tu es là à nous faire la morale. D’autres n’ont pas eu la chance comme toi. Ils ont succombé sous les balles assassines des brigands. Tu as dit que tu as été victime de vol, ok. C’est parce que ça va toujours chez toi que tu arrives toujours à communiquer sur internet. D’autres n’ont pas eu la chance que les voleurs leur laisse même une poule dans la cour. Ils ont tout raclé. Donc comprends.

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2016 à 07:38, par donekouet En réponse à : Il faut craindre qu’une main extérieure n’infiltre les Koglwéogo

    Sérieux, si le gouvernement ne peut pas assuré notre sécurité alors qu’il démissionne .
    Blaise compaoré bien qu’il est un grand criminel, un vrai fils de pute arrivait à assurer la sécurité du pays .Les kogleweogo vont nuire gravement au pays s’ils ne sont pas stoppés à temps.
    Nous avons des militaires dans nos casernes qui n’ont rien à faire que de jouer au damier et boire à l’ivresse pourquoi ne pas les déployer dans le pays pour des rondes comme le plan vigipirate en France.

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2016 à 07:38 En réponse à : Il faut craindre qu’une main extérieure n’infiltre les Koglwéogo

    Je suis un "fervent défenseur" de cette OSC puisque légitime, elle défendait, défend et doit défendre les paysans laissés pour compte face aux grands bandits et voleurs qui écument nos villages et provinces des faits que l’Etat et sa Sécurité ne jouent pas pleinement leurs partitions. Raisons justifiées ou pas, c’est de cette façon seulement qu’on peut juger la chose. Pendant qu’on perd notre temps avec des "militaires, gendarmes et policiers de parade" qui ne présentent de valeur que lors des défilés en touchant de gras salaires, ces voleurs poursuivent sans gêne leurs actions de pillages. Malheureusement, de plus en plus et ce depuis la fameuse organisation d’une Assemblée Générale de cette OSC à Dassamkandé, je suis de plus en plus sceptique car connaissant les relations privilégiées entre ledit "Président de l’OSC" avec un des membres influents du Parti aux Commandes (suivez mon regard). Donc intérêt pour nous et surtout pour le peuple de veiller, yeux et oreilles bien ouverts pour qu’une probable récupération ne se fasse telles les inquiétudes premières de certains compatriotes. Bonnes visions ce furent, mais mal comprises car, manifestées très tôt. Alors, je suis d’accord avec le soucis du Camarade IDOGO. ATTENTION et VIGILANCE DONC !

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2016 à 08:19, par tanga En réponse à : Il faut craindre qu’une main extérieure n’infiltre les Koglwéogo

    Dans toutes les sociétés démocratiques du monde il n’y aucun pays où la justice a démissionné de so rôle comme le Burkina faso.Tu donnes l’argent et tu gagnes le procès.Alors cela conduira les aveugles à tirer les sois disant voyants.
    Vivent les koglwéogo.

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2016 à 08:27, par L’Oeil du peuple En réponse à : Il faut craindre qu’une main extérieure n’infiltre les Koglwéogo

    L’Etat doit rapidement se ressaisir sinon la nuit sera très longue pour lui. Le problème des Koglwéogo est à prendre au sérieux au risque de nous voir gouverner par ces gens qui du reste ne sont pas seules dans leurs mouvements.

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2016 à 09:04 En réponse à : Il faut craindre qu’une main extérieure n’infiltre les Koglwéogo

    Mon ami ! la page de Koglwéogo est tournée ! je sais que c’est un moyen pour te faire connaitre mais il serait préjudiciable de chercher un autre sujet d’actualité !

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2016 à 09:36, par Zaza En réponse à : Il faut craindre qu’une main extérieure n’infiltre les Koglwéogo

    Je pense que cette préoccupation est légitime. Vu le manque de moyens de l’Etat, les Koglwéogo sont une option pertinente dans la lutte contre le banditisme et le terrorisme. Lorsqu’on a pas de moyens il faut avoir des idées.

    Cependant, le ministère de la sécurité doit rapidement les encadrer en leur rédigeant un statut clair contenant leurs devoirs, obligations, les sanctions en cas de manquement, les sources de financement, etc. Il doit également être celui qui les met en place et les supervise. On pourrait aller plus loin en leur accordant le statut d’auxilliaires de sécurité à l’instar des jeunes ADS que nous voyons dans nos rues.

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2016 à 11:59, par yros En réponse à : Il faut craindre qu’une main extérieure n’infiltre les Koglwéogo

    C’est vraiment inconcevable que dans un état dit de droit qu’on y trouve des dirigeants dit securocrates qui puissent accepter des groupes d’auto défense à l’image des Koglweogo. Le gouvernement a démissionné et veut confié notre sécurité à des hors- la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2016 à 18:26, par Koglwéogo En réponse à : Il faut craindre qu’une main extérieure n’infiltre les Koglwéogo

    on te croit ! comme tu veux ! dis lui seulement qu’on ne s’impose pas aux populations ; si l’état assure notre sécurité à tous, nous, les kogwéogo (groupes d’auto-défense), disparaîtrons comme par enchantement. dis lui qu’il n’a pas besoin de passer par toi..... ha ha ha ha ha ha ha !!!! agent des collectivités !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet 2016 à 10:36 En réponse à : Il faut craindre qu’une main extérieure n’infiltre les Koglwéogo

    OK VS AVE`Z TS RAISN SI VS TS VS ETES MALIN VS N ALLEZ PAS ENTRAIN D VS MENER DNS CES CONNERIE LA C EST VRAIMEN REGRETABLE POUR VOUS EN MA FAVEUR DC D GRACE RANGE VS SOUS VOTRE RESPONSABILTE HABITUELLE.MA POSIT ;FAIRE FUIRE LES AUTORITES DU KOLGWEOGO

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Groupes d’autodéfense : Les koglwéogo s’invitent dans les laboratoires de recherche
Hauts-Bassins : Le gouverneur promet de prendre des mesures pour que la région n’entende plus parler des koglwéogo
Commune de Karangasso-Vigué : Après le drame, l’heure est aux discours d’apaisement
Commune rurale de Karangasso-Vigué : Un affrontement entre populations et koglwéogo fait trois morts et de nombreux blessés
Moogho Naaba Baongho : Les Koglwéogos y étaient pour la présentation des vœux du nouvel an
Bavures des koglwéogo à Karangasso Vigué : Le témoignage de M.B., une des victimes
Grand Ouest du Burkina : La fin des koglwéogo a sonné
Karangasso vigué : L’ultimatum des dozos aux Koglweogo
Grand Ouest du Burkina : Le chef des dozo, Aly Konaté, toujours opposé à l’installation des koglwéogo
Simon Compaoré aux Koglweogo de Kantchari : « Même les chiens ont des papiers »
Dérapages d’associations « Koglweogo » au Burkina : L’os à la gorge du pouvoir !
Affrontements entre Koglwéogo et populations à Tialgo : Pour l’UPC, « C’est surtout l’incapacité du Gouvernement à encadrer les Koglwéogo qui est en question »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés