Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès est d’obtenir ce que vous voulez. Le bonheur est de vouloir ce que vous obtenez» Dale Carnegie

Expertise nationale : pour une meilleure promotion

Accueil > Actualités > Société • • vendredi 29 avril 2005 à 06h56min

Le 28 avril 2005, s’est ouverte dans la salle de conférences des Archives nationales de Ouagadougou, un atelier-bilan des activités du Comité de suivi du réseau des experts.

Pour présenter le rapport d’activité du Comité de suivi du réseau des experts, le Centre d’analyse des politiques économiques et sociales (CAPES) et la Commission de promotion de l’expertise nationale en collaboration avec l’Association des consultants indépendants et associés (ACIAB) et le Comité de suivi du réseau des experts se sont rencontrés les 28 et 29 avril 2005 à Ouagadougou. Cet atelier-bilan a pour objet, de diffuser le rapport de synthèse des documents relatifs à l’organisation de l’expertise nationale.

A cet effet, le rapport de synthèse de l’atelier de décembre 2003, l’étude juridique sur l’expertise nationale, les décrets et avant-projets de loi sur la valorisation et la promotion de l’expertise nationale seront mis à la connaissance des participants. Aussi, ils vont examiner et prendre les décisions idoines en vue d’une professionnalisation de l’expertise nationale.

Pour rendre ce bilan accessible, le Réseau des experts du Burkina a travaillé de concert avec un comité présidé par l’Association des consultants indépendants et associés du Burkina (ACIAB). La Commission de promotion de l’expertise nationale (COPENA) a joué le rôle de rapporteur. Le CAPES dont les principes directeurs reposent entre autres sur l’approche basée sur l’analyse de la demande et des besoins réels, l’adéquation des actions avec l’environnement... a parrainé les activités du réseau.

Au regard du travail abattu par l’ensemble des acteurs œuvrant à la promotion de l’expertise nationale, la secrétaire générale du gouvernement et du conseil des ministres, Mme Odile Bonkoungou s’est dit satisfaite des progrès significatifs réalisés dans le domaine de l’expertise.

Aussi, elle a souligné l’importance des experts dans un contexte de mondialisation. "L’expertise nationale permet de renforcer les capacités nationales de recherche et de formation en matière d’analyse prospective pour mieux appréhender les changements socio-politiques, économiques et culturels et leurs incidences" a-t-elle affirmé. Ainsi elle a invité les participants à s’investir individuellement et collectivement pour faire de cet atelier-bilan, une réussite.

Régine ZERBO
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée avec succès en carburant par les FDS
Ecole privée de santé Sainte Julie de Tenkodogo : 187 diplômés prêts à servir dans les centres de santé
Région du Centre-Est : L’excellence à l’école primaire célébrée pour la 13e fois
Bobo-Dioulasso : L’Amicale des femmes de la Bank of Africa vole au secours des personnes démunies
3e édition du forum international francophone de l’évaluation (FIFE) : Le REBUSE plaide pour l’institutionnalisation de l’évaluation au Burkina Faso
Crise humanitaire au Burkina : La commune de Aribinda lance un SOS
Journée mondiale du diabète 2019 : « La lutte concerne chaque famille » (Léonie Lougué, ministre de la Santé)
Diabète au Burkina Faso : Plus d’un million de personnes touchées
Recrutement à la CNSS : « Nous avons foi que la lumière sera faite dans ce dossier et que les responsabilités seront situées », dixit le Réseau national de lutte anti-corruption
Région du Sahel : Les jeunes sensibilisés sur les stratégies intégrées du G5 Sahel
Recrutement de volontaires : « Si les terroristes nous poussent à prendre ces mesures, ça veut dire qu’ils ont déjà une longueur d’avance », Mamoudou Savadogo, spécialiste de l’extrémisme violent
Agriculture : Les acteurs examinent l’avant-projet de loi sur la gestion durable des sols
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés