Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Une société minière veut fournir de l’eau à 300 mille personnes dans le Nord du Burkina

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • jeudi 25 février 2016 à 00h51min
Une société minière veut fournir de l’eau à 300 mille personnes dans le Nord du Burkina

Le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE s’est entretenu le mardi 23 février 2016 avec le président de IAMGOLD Corporation, Monsieur Letwin STEPHEN.

A l’issue de l’audience, le président de IAMGOLD Corporation a déclaré à la presse qu’il est venu féliciter le Président Roch Marc Christian KABORE « pour son élection, pour la mise en place du gouvernement et pour le bon déroulement de la Transition ».
Evoquant les investissements dans le domaine du social à Essakane, le patron de IAMGOLD Corporation au Burkina Faso a informé le Président du Faso « du lancement, dans l’après-midi de ce 23 février 2016, d’un important projet d’approvisionnement en eau potable pour les populations qui sont aux alentours du site d’Essakane et qui a pour nom «  le Triangle d’eau potable  ». C’est un projet de deux ans avec trois phases ».

A terme, a indiqué Monsieur Letwin STEPHEN, IAMGOLD Corporation espère « pouvoir fournir l’eau potable à 300 000 habitants ».

Le président de IAMGOLD Corporation a affirmé avoir « le soutien du gouvernement canadien dans la mise en œuvre du projet » et a promis qu’il « sera bénéfique pour l’ensemble des populations du site d’Essakane ».

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Vos commentaires

  • Le 27 février 2016 à 00:08, par dibi En réponse à : Une société minière veut fournir de l’eau à 300 mille personnes dans le Nord du Burkina

    Très bon projet dont on attend la réalisation concrète.
    C’est pas un cadeau, c’est même un droit : le droit à l’eau potable et en compensation encore inégale du pillage de tout l’or du Burkina-Faso. Pillage qui comprend également l’exploitation et les salaires de misère payés aux ouvriers mineurs ; et contre quoi le nouveau pouvoir répond par le silence complice.
    Cette obligation devrait être imposée à tout exploitant minier au Burkina-Faso, et inscrite dans le code minier, si le pouvoir en place se sentait responsable de l’avenir de notre peuple.
    A n’opérer qu’au Nord, on fait indirectement la promotion de carriéristes politiques locaux et c’est mauvais pour l’avenir. Il faut donner l’accès à l’eau potable à toutes les régions et villages du pays.

    Répondre à ce message

    • Le 23 octobre 2016 à 18:50, par Rock Marck Kaborepeuple En réponse à : Une société minière veut fournir de l’eau à 300 mille personnes dans le Nord du Burkina

      C’est pas un cadeau, c’est meme un droit, je veux dire que c’est meme double droit. Tout le monde a droit a l’ eau potable. Ensuite, quand on vient creuser ta terre et souiller l’ environement, on doit te donner quelque chose en retour.On apele ca, la responsabilite sociale des entreprises. IamGold merci mais ca trop tarde meme. C’est pas un cado.Vous avez vu ce qui se passe a Dakota aujourd’ hui ? Les Indiens ne veulent pas que le Pape line traverse leur territoire parce que ca va tuer leur environement.

      Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2016 à 19:06, par Parrain Assassin En réponse à : Une société minière veut fournir de l’eau à 300 mille personnes dans le Nord du Burkina

    Les teroristes ne ns atacquaient pas au temps de Blaise. Maintenant ils nous atacquent .N’ oublions pas qui etait le parrain des teroristes.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Terrorisme : "Les appeler djihadistes, salafistes ou takfiristes c’est leur donner une excuse pour défendre leurs actes, selon Issa Bâ
Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés
Burkina : Des Etats-majors avancés installés pour lutter contre le terrorisme selon le Premier ministre
Komondjoari : un soldat et cinq blessés dans une embuscade
Opérations de sécurisation : 15 opérations aériennes, 276 patrouilles, 1 engin explosif improvisé découvert… du 22 au 28 juin 2020
Est du Burkina : Barkhane et ses alliés ont réussi à contenir partiellement les violences terroristes
Lutte contre le terrorisme : Le Mouvement « Plus rien ne sera comme avant » préconise le démantèlement des camps de réfugiés
Attaques et violences au Burkina : Une ONG alerte sur « les risques d’un nouveau Rwanda »
Bilan des opérations de sécurisation : 260 patrouilles, une base terroriste démantelée… du 15 au 21 juin 2020
Banwa : Une école incendiée, des vivres emportés à Sanaba
Gendarmerie nationale : Des sous-officiers radiés de l’école
Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré salue le courage et l’engagement des troupes à Djibo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés