Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès est d’obtenir ce que vous voulez. Le bonheur est de vouloir ce que vous obtenez» Dale Carnegie

Développement rural : De l’eau et de la lumière pour les habitants de Kamsi

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • jeudi 28 janvier 2016 à 00h00min
Développement rural : De l’eau et de la lumière pour les habitants de Kamsi

C’est à Kamsi, localité située dans la commune de Ramongho, que le Chargé des affaires de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique a effectué le road show mercredi 27 janvier 2016. Là, David Young a procédé au lancement des travaux de réhabilitation de la digue du bassin de rétention d’eau dudit village. Il avait à ses côtés le Haut-Commissaire du Boulkiemdé, représentant le Gouverneur du Centre-Ouest.

Pour le rendez-vous de Kamsi, Tulinabo Mushingi était absent. Son représentant, le Chargé des affaires David Young n’a pas trahi son humour et sa bonne humeur tout au long de ce énième Road Show organisé dans le Centre-Ouest du Burkina. A la tête donc d’une forte délégation, le diplomate américain a procédé au lancement des travaux de réhabilitation de la digue du bassin de rétention d’eau de Kamsi qui avait cédé en 2000. Bientôt ce ne sera plus la croix et la bannière pour les 3000 âmes que compte le village. Leur salut, ils le doivent à l’association Community Building Group-West Africa (CBG-WA) présidée par Kathleen McDonald affectueusement appelée par les habitants Yaaba Kathy (Grand-mère Kathi).

Soulager les femmes
A travers son programme dénommé « Give Water Give Life », l’association a décidé de réhabiliter le bassin afin d’améliorer l’accès à l’eau potable pour les populations et ainsi alléger les corvées des filles et des femmes. Estimé à plus de 14 millions de francs CFA, ce projet est prévu pour s’exécuter en 45 jours. Une fois l’infrastructure réhabilitée, l’amélioration de la nappe phréatique entrainera inéluctablement la montée du niveau de l’eau dans les puits situés autour du bassin. En plus de l’usage domestique, cette eau pourra servir à l’irrigation de cultures maraichères. Il existe déjà un jardin communautaire de deux hectares où travaillent plus de 200 femmes. On y cultive de l’oignon, de l’aubergine, du haricot qui sont commercialisés et utilisés pour l’alimentation. Au regard de l’importance du projet, CBG-WA est à la recherche de financements pour répliquer le système dans trois autres villages tels que Djomga, Danchtiadi et Siséné.

De la lumière pour le savoir
Fiat lux, et lux fuit ! Que la lumière soit et la lumière fut à Kamsi. En plus de leur apporter la « vie  » à travers l’eau, l’association Community Building Group-West Africa apporte aux habitants «  la connaissance  » à travers l’électrification de l’école primaire Kamsi « A » au moyen de plaques solaires. 30 concessions ont également bénéficié de cet éclairage solaire après que leurs propriétaires aient été identifiés par la communauté dans les quatre quartiers que compte le village.

Andrea a été adoptée
Le volontariat est également l’un des piliers de la coopération bilatérale entre le pays de l’Oncle Sam et le pays des hommes intègres. Andrea fait partie des 21 volontaires du Corps de la paix qui ont prêté serment le 25 août 2015. Enseignante d’anglais au collège de Ramongho, elle s’est bien intégrée au sein de la communauté. David Young, l’a rencontrée au terme de son road show. Il en a profité pour éclairer la lanterne de quelques élèves sur les relations entre les USA et le Burkina Faso et leur a confié la recette de l’apprentissage de l’anglais, la lecture.

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 28 janvier 2016 à 11:34, par yam En réponse à : Développement rural : De l’eau et de la lumière pour les habitants de Kamsi

    Vive la coopération BF-USA. Ainsi je vois que mon village compte aux yeux des vrais diplomates, ceux réellement qui sont ici pour le bien être de nos populations pauvres. Contrairement a d’autres pays, (suivez mon regard), les USA,a travers son ambassadeur, œuvrent réellement pour les populations locales. Merci Tulinabo, merci USA.
    Un fils de Kamsi

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2016 à 11:41, par yam En réponse à : Développement rural : De l’eau et de la lumière pour les habitants de Kamsi

    Vive la coopération BF-USA. Ainsi je vois que mon village compte aux yeux des vrais diplomates, ceux réellement qui sont ici pour le bien être de nos populations pauvres. Contrairement a d’autres pays, (suivez mon regard), les USA,a travers son ambassadeur, œuvrent réellement pour les populations locales. Merci Tulinabo, merci USA.
    Un fils de Kamsi

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2016 à 23:37, par Ouédraogo Moumouni En réponse à : Développement rural : De l’eau et de la lumière pour les habitants de Kamsi

    L’eau et la lumière, c’est la vie et la connaissance, l’éducation qui sont apportés aux populations pauvres. C’est un investissement qui allège la pénibilité du travail des femmes pour le transport de l’eau, améliore la santé de la population en rechargeant les nappes phréatiques et permet aux élèves et aux ménages de disposer de lumière propre sans pollution. C’est un effort de coopération pour le développement des villages sahéliens qu’il faut saluer et encouragé. Nous invitons les donneurs à soutenir cette association. Merci aux USA, Merci TULINABO et son collaborateur David Young, Merci Kathleen, et vive la coopération entre le Burkina Faso et les USA.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Réglementation pharmaceutique dans l’espace UEMOA : Les ministres de la Santé dans une dynamique d’harmonisation du secteur
Coopération Burkina Faso-UNICEF : 90% de taux de réalisation en matière de communication
65e anniversaire de la révolution algérienne : « Le peuple algérien va s’inscrire dans l’histoire », foi de l’ambassadeur Mohamed Ainseur
Forum international francophone de l’évaluation : Quatre jours de partage de bonnes pratiques pour le rayonnement de l’évaluation
L’ambassade de France au Burkina n’a pas suspendu la délivrance des visas (Communiqué)
Intégration régionale : L’expression culturelle comme moyen d’action
Bio-sûreté : Des équipes du G5 Sahel et de la Tunisie s’exercent au diagnostic mobile des menaces
G5 Sahel : « L’heure n’est pas à la diversion, mais à l’union sacrée », déclare Maman Sambo Sidiko (Secrétaire permanent)
Intégration régionale : « Notre objectif, c’est qu’un jour, il n’y ait plus de Burkinabè, de Maliens, d’Ivoiriens…, mais simplement des Africains », prône le ministre Paul Robert Tiendrébéogo
Course-cycliste féminine de l’intégration : Les communautés vivant au Burkina pédalent en chœur à Tenkodogo
Promotion de l’intégration régionale : « Cette façon de faire au Burkina doit faire tache d’huile en Afrique », loue Toumey Kodjo, porte-parole des communautés
Sommet Russie-Afrique : « L’engagement de Poutine a été clair » dans la lutte contre l’insécurité au Sahel, selon le président du Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés