Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a rien de plus beau qu’une clef, tant qu’on nе sаit раs се qu’еllе οuvrе.» Maurice Maeterlinck

Attaques terroristes : Sentiments d’une compatriote travaillant à l’ambassade du Canada

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • "Entre résistance et espoir" • samedi 23 janvier 2016 à 10h44min
Attaques terroristes : Sentiments d’une compatriote travaillant à l’ambassade du Canada

Ce lundi janvier 18 janvier 2015, à la reprise du travail, j’avais beaucoup d’appréhension à regarder mes collègues canadiens en face. Après l’attaque du Cappuccino et du Splendid Hôtel, ils ont recherché leurs compatriotes pour s’assurer que chacun était en sécurité. Malheureusement 6 des leurs ont perdu la vie.

Ils ont perdu la vie pour l’amour du prochain, pour leur foi en la solidarité, pour leur foi dans l’humain. Leurs compatriotes, c’était aussi les nôtres, nos amis, et les amis de nos amis. Tristesse, larmes, incompréhension, tout était là.

A travers l’affliction évidente qui étreignait tout le monde et la sourde révolte qui m’animait, Luc Pincince, chef de la coopération canadienne au Burkina, a eu à notre endroit ces mots en gras : « Permettez-moi de profiter de cette occasion pour vous transmettre quelques mots qui expriment mes sentiments concernant ces moments difficiles. La terre du Burkina est toujours rouge naturellement. Également rouge par le labeur, la volonté, le sang des vaillants Burkinabè
Rouge du labeur, de la volonté, le sang de par le monde, incluant également celui de canadiens.
Que cette terre toujours rouge porte des fruits nouveaux pour le bien commun.
Pour plus de démocratie, de justice, de développement, de solidarité.
Les deux pieds bien ancrés dans cette terre rouge, devant l’adversité, restons debout ! »

Avec son accord, je partage avec beaucoup d’émotion ces mots qu’il a prononcés pour dire que nous ne sommes pas seuls dans cette épreuve. Nous avons été attaqués par les djihadistes qui refusent notre droit à la laïcité et à la liberté de penser. Ces terroristes qui sèment la mort partout dans le monde ont oublié une chose. Nous sommes le Burkina Faso qui revient de loin, le Burkina qui a affronté à mains nues d’autres terroristes.

Ils oublient que nous sommes un peuple rebelle, libre, insurgé, indomptable et résistant. Nous ne nous soumettrons jamais à l’obscurité. Nos enfants iront à l’école, l’avenir de nos filles n’est pas sous le voile qui ne fait partie d’aucune de nos cultures ancestrales.

Nous sommes le Burkina œcuménique, où je m’appelle Salimata et ma mère s’appelle Suzanne.

Nos amis canadiens sont morts parce qu’ils croyaient en l’homme libre et laïc du Burkina.

Les Burkinabè vont prendre leur responsabilité, réinventer leur sécurité et cette violence ignoble et gratuite ne restera pas impunie.

Nous sommes debout, prêts à défendre notre liberté et notre avenir où l’intégrisme et la peur n’ont pas de place.

Restez avec nous amis canadiens et de partout le monde. La vermine veut isoler notre pays, mais nous vaincrons comme nos ancêtres l’ont fait avec d’autres.

Avec les mots de M. Luc Pincince, je sais que nous ne sommes pas seuls, et nous ne serons jamais seuls. Tous les pays épris de paix et de liberté aussi refusent qu’on nous enferme dans l’absurde. Nous résisterons donc tous ensemble. Et ensemble, ces gens-là ne peuvent rien contre notre soif de liberté.

Ils ne pourront rien tant que nous aurons, ensemble, les deux pieds bien ancrés dans cette terre rouge du Burkina. Devant l’adversité, restons debout !
Dormez en paix, martyrs de la liberté et de la paix.

S. Nébié

Vos commentaires

  • Le 23 janvier 2016 à 17:48, par Bien En réponse à : Attaques terroristes : Sentiments d’une compatriote travaillant à l’ambassade du Canada

    C’est avec émotion que j’ai lu votre témoignage. Union de prière.

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier 2016 à 17:57, par Adi En réponse à : Attaques terroristes : Sentiments d’une compatriote travaillant à l’ambassade du Canada

    Il ne faut pas faire des amalgames. Je ne crois pas que ceux qui nous ont attaqué le 15 janvier dernier l’ont fait parce que les filles burkinabé ne portent pas le voile. Ont-ils eu à donner les raisons de leur attaque ? N’insinuez rien si vous n’avez pas de preuves. Il existe bel et bien des gens au Burkina qui pensent que l’avenir de leurs filles est sous le voile. Ils sont libres de leurs convictions comme vous l’êtes des vôtres. En liant insidieusement l’attaque terroriste au port du voile de nos filles( lien qui n’a jamais été fait par les terroristes), quel est votre réel objectif ? j’y vois les signes d’une mauvaise foi ou d’une mauvaise intention. Paix sur les justes !

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier 2016 à 19:55, par SOME En réponse à : Attaques terroristes : Sentiments d’une compatriote travaillant à l’ambassade du Canada

    merci
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier 2016 à 20:12, par Droit d’expression En réponse à : Attaques terroristes : Sentiments d’une compatriote travaillant à l’ambassade du Canada

    Monsieur ou Madame Adi, veuillez nous dire pourquoi le Burkina a été attaqué le 15 janvier. En répondant sincèrement à la question, vous reconnaîtrez que ceux qui ont attaqué notre pays ont un objectif : appliquer au Burkina ce qu’ils ont fait pendant des mois à Tombouctou et d’autres villes et villages maliens, ce qu’ils font dans plusieurs parties du monde. Avez-vous lu leur déclaration d’après attentat ? Ils appellent le Burkina "terre d’islam". Depuis quand le Burkina est-il une terre d’islam. Le Burkina est un pays dans lequel cohabitent plusieurs religions. Le fait d’appeler le Burkina terre d’islam indique clairement leur objectif. Madame Nébié ne fait pas d’amalgame. L’objectif de ces obscurantistes est de faire du Burkina ce qu’ils appellent une terre d’islam et sur leur terre d’islam les filles, les femmes doivent porter le voile, le voile intégral. Madame Nébié dit que "l’avenir de nos filles n’est pas sous le voile" parce que ceux qui nous ont attaqués veulent que les femmes et les filles soient sous le voile. Monsieur ou Madame Adi, Madame Nébié a fait une lecture plus analytique de la situation que vous n’en avez fait. Il n’y a ni amalgame, ni lien insidieux dans ce qu’elle a écrit. Il me semble que c’est vous qui refusez ou êtes incapable de voir les choses telles qu’elles sont.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2016 à 05:53 En réponse à : Attaques terroristes : Sentiments d’une compatriote travaillant à l’ambassade du Canada

    Les gens n’aiment pas la vérité. Tous ces problèmes parce que nous avons refusé d’accepter ce que nous étions à tel point que d’autres ont honte d’en parler. Nos croyances ancestrales ont été qualifiés par nous mêmes comme étant de la sauvagerie. acceptons aujourd’hui "avaler" les conséquences. Simple remarque ; les pays qui n’ont pas été esclaves des religions exogènes n’ont pas les mêmes problèmes que nous.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2016 à 07:42, par AO En réponse à : Attaques terroristes : Sentiments d’une compatriote travaillant à l’ambassade du Canada

    Nous pleurons avec vous mais nous resterons debout avec vous et avec le peuple éclairé du Burkina. En lisant votre écrit j’ai retenu votre engagement et surtout votre profondeur d’analyse. Vous faites la fierté des enfants de ce pays. Les mots de votre ambassadeur ont libéré votre parole et il faut l’en remercier. Vos amis canadiens comme vos compatriotes ne sont pas morts pour rien. Le Canada souffre mais ne rompt pas.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2016 à 11:16, par Nabiga-01 En réponse à : Attaques terroristes : Sentiments d’une compatriote travaillant à l’ambassade du Canada

    @ADI:Dites nous en toute sincerite ce que vous voulez defendre. La paix, la liberte ou bien des convictions religieuses ? Votre interpretation du texte nous montre un parti pris. Peut-etre que je me trompe, mais je pense que vous n" avez pas compris le texte. Si ceci est le cas vous etes excuse. Sans rancune.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2016 à 21:10, par UCLV En réponse à : Attaques terroristes : Sentiments d’une compatriote travaillant à l’ambassade du Canada

    paix pour nos victimes,
    l ne faut pas faire des amalgames. Je ne crois pas que ceux qui nous ont attaqué le 15 janvier dernier l’ont fait parce que les filles burkinabé ne portent pas le voile. Ni les photos présentées a la tele soit leur vrai identité. tous nous connaissons les vrais causes de ces attaques :
    1. les occidentaux ont lachemment tué Kadaphi, conclusion les armes sont sorties et restés dans les mains des gents qu’on n arrrive pas à controler.
    2. au temps des compaorés, ici (BF) etait le refue de ces gents, maintenent ils n ont plus ce refus donc ils vont creer un desordre.
    voici mn point de vu de ces attaques, que vous me pardonnez si j’ai offencer quelqu’un.
    je m’excuse pour le francais medriocre.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2016 à 07:43, par Abu Imrane En réponse à : Attaques terroristes : Sentiments d’une compatriote travaillant à l’ambassade du Canada

    Alors donc le port du voile n’est pas une pratique religieuse datant de depuis l’époque de nos illustres prophètes bibliques et coraniques. Le voile existait avant les terroristes. Marie, mère de Jesus l’apporté. Etait t’elle intégriste et térroriste ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2016 à 08:00, par Abu Imrane En réponse à : Attaques terroristes : Sentiments d’une compatriote travaillant à l’ambassade du Canada

    Il ne faut pas profiter de l’attaque de Ouaga pour critiquer une religion de manière détournée. Des milliers de femmes canadiennes portent le voiles au Canada. Pourquoi les religieuses catholiques portent le voile comme les musulmanes ?Réflechissez un peu !

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2016 à 08:50, par Lumière En réponse à : Attaques terroristes : Sentiments d’une compatriote travaillant à l’ambassade du Canada

    Soyons clairvoyant, combien de musulmans ont été tués dans cette attaque. Vous n’allez qu’à même pas les croire s’ils disent qu’ils combattent la laïcité. Est ce que leur réligion leurs permettent de tuer des innocents ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2016 à 09:44 En réponse à : Attaques terroristes : Sentiments d’une compatriote travaillant à l’ambassade du Canada

    Mr ADI je crois que vous faites erreur parceque vous n’avez pas compris.... justement ce que ce texte défend c’est la liberté ; liberté pour vous ou quiconque de porter le voile ou la barbe...mais aussi liberté de ne pas les porter !!! c’est cette simple liberté qu’il faut comprendre et défendre, rien d’autre
    bien a vous...

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2016 à 09:56, par Humain En réponse à : Attaques terroristes : Sentiments d’une compatriote travaillant à l’ambassade du Canada

    En vous ergotant sur le voile ou autre symbole (musulman, catholique, social etc) je pense que vous faites le lit de ces assassins, qu’ils soient des fanatiques, ou de fins stratèges politiques.
    L’important est de condamner l’acte barbare qu’a été l’attaque du Capuccino et du spendid hôtel.
    A mon avis, nous devons juste continuer à faire comprendre aux auteurs et complices des meurtres que nous resterons unis et fraternels ; et que chacun de nous gardera sa liberté, ses convictions et respectera celles des autres.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2016 à 11:32, par TIEMTORE Sandrine En réponse à : Attaques terroristes : Sentiments d’une compatriote travaillant à l’ambassade du Canada

    Bonjour !
    Je vous lisais avec intérêt jusqu’à cette phrase : "l’avenir de nos filles n’est pas sous le voile qui ne fait partie d’aucune de nos cultures ancestrales". A partir de là, je me suis demandé si l’attaque terroriste n’est pas exploité pour solder de vieux contentieux.
    Qu’est-ce qui, dans nos accoutrements actuels (costume, cravate, robes, voile bien sûr, etc..) fait partie de nos cultures ancestrales ?!
    Les actes terroristes sont condamnables, sans qu’il n’ait besoin de surfer sur quoi que ce soit !

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2016 à 11:37, par Abu Imrane En réponse à : Attaques terroristes : Sentiments d’une compatriote travaillant à l’ambassade du Canada

    Ma liberté de porter ,mon voile ou ma barbe ne t’empeche pas de vivre. De meme ta liberté de ne pas porter ta barbe ou ton voile ne m’empeche pas de vivre. Alors changeons de sujet car ta remarque sur le voile est maladroite et provocatrice voir offenssant pour la communauté musulmane du Burkina. Préservons la cohésion sociale en évitant les déclaration dangeureuses.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2016 à 12:10, par leregard En réponse à : Attaques terroristes : Sentiments d’une compatriote travaillant à l’ambassade du Canada

    A mon avis, il n’y a aucune raison d’engager des discussions stériles, dangereuses et intitules et qui pourraient être très nuisibles pour le Faso. Il y a des amalgames quand on mélange l’assassinat de Khadafi (il a été tué à cause entre autres des richesses énergétiques de la Libye, convoitées par des occidentaux et même des pays au moyen orient qui se sont retrouvés propulsés au devant de la scène mondiale suite au long embargo dont l’IRAN était victime : pétole et gaz, et aussi, bien sûre des soutiens qu’il a apportés à des politiciens véreux notamment en France et au Royaume Uni : Sarkozy et Blaire) avec ses actes de criminels, il faut le reconnaître, qui se vautrent dans le manteau de la religion musulmane. cette posture crée naturellement des divisions à dessein entre les fils et filles du Faso, alors que tous autant que nous sommes au Faso, sommes d’abord de la religion ancestrale (animisme, la preuve jusqu’à aujourd’hui, certains d’entre nous face aux adversités de la vie de quelque nature que ce soit, se tournent vers leur village pour trouver une solution qui passe par des consultations et autres sacrifices d’animaux ou autres) puis nous avons migré, les uns depuis longtemps et d’autres récemment vers les religions chrétiennes (catholique et protestante) et musulmanes (toutes tendances confondues). Nous avons tous, au moins la plupart d’entre nous, dans nos familles, des parents peut-être même de premier degré (père ou mère) qui sont de confession religieuses différentes sans que cela n’affecte personne. De grâce, faisons face aux criminels sans nous laisser entrainer dans la boue des querelles religieuses qui ne mènent nulle part sauf à la destruction du tissu social, de la cohésion nationale et du vivre ensemble, donc de l’État, le BURKINA FASO. Nous devons plutôt cultiver le renforcement du tissu social, de la cohésion nationale et faire front à l’ennemi commun. C’est ainsi que nous rendrons service au Faso, à nos enfants, aux personnes assassinées de façon lâche et sauvage.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2016 à 14:07, par Estelle En réponse à : Attaques terroristes : Sentiments d’une compatriote travaillant à l’ambassade du Canada

    Merci à -Leregard- tu as tout dit ... "De grâce, faisons face aux criminels sans nous laisser entrainer dans la boue des querelles religieuses qui ne mènent nulle part sauf à la destruction du tissu social, de la cohésion nationale et du vivre ensemble, donc de l’État, le BURKINA FASO. Nous devons plutôt cultiver le renforcement du tissu social, de la cohésion nationale et faire front à l’ennemi commun. C’est ainsi que nous rendrons service au Faso, à nos enfants, aux personnes assassinées de façon lâche et sauvage." AMIS DU BURKINA, ne retenez QUE cela .. mains dans la main ! comme depuis toujours et pour toujours !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le terrorisme : Voici comment la Chine a pu éradiquer cette force maléfique
Burkina/Sahel : Attaque terroriste contre le détachement militaire de Kelbo
Burkina Faso : 24 personnes, dont un pasteur, assassinées dans la province du Yagha
Négociations avec les terroristes : « Toutes les tentatives pour sécuriser un pays sont à prendre », Dr Jacob Yarabatioula
Province du Mouhoun : Plusieurs imprimés de cartes d’électeurs détruits dans l’incendie d’une école (CENI)
Burkina/Province des Banwa : Des opérateurs de kits attaqués par des individus non identifiés
Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts
Burkina : Dix-sept individus armés abattus dans le Centre-Nord
Victimes du terrorisme : Les policiers bientôt indemnisés ?
Burkina : Un homme tué et un pasteur enlevé avec ses enfants à Sebba
Lutte anti-terroriste : Le poste de gendarmerie de Tanwalbougou (Est) neutralise neuf terroristes
Est du Burkina : 8 assaillants abattus à Tanwalbougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés