Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’amour, c’est être toujours inquiet de l’аutrе.» Marcel Achard

Interruption de l’émission spéciale de la RTB/ Télé : Le SYNATIC et l’AJB protestent

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • mercredi 20 janvier 2016 à 23h30min
Interruption de l’émission spéciale de la RTB/ Télé : Le SYNATIC et l’AJB protestent

Splendid Hotel et le café-restaurant Cappuccino situés sur l’Avenue du président Kwamé Nkrumah ont été l’objet d’attaques terroristes dans la soirée du 15 janvier 2016 à Ouagadougou. Cette agression d’une barbarie inqualifiable constitue une première pour notre capitale et nous la condamnons fermement.

Comme beaucoup d’organes de presse nationaux, la Télévision du Burkina (RTB/ Télé) a bouleversé son programme pour faire des éditions spéciales sur cet événement dramatique. Malheureusement, l’initiative a tourné court avec l’irruption d’agents de la police nationale dans le studio pour interrompre le spécial en invoquant des motifs sécuritaires.

Cette intervention des forces de sécurité est une atteinte grave à la liberté de presse et une injure aux médias que l’on ne cesse d’infantiliser. Il n’est pas tolérable, qu’au moment où la RTB, les médias d’Etat et la presse burkinabè dans son ensemble, œuvrent à prendre en compte les aspirations légitimes du peuple en matière d’informations et d’analyses pertinentes, qu’on assiste encore à des tentatives de musèlement des médias. L’Association des journalistes du Burkina (AJB) et le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) condamnent avec force une telle attitude.

L’AJB et le SYNATIC rappellent que les responsables de la RTB-télé et les agents qui y travaillent savent mieux que quiconque le rôle de cet organe en pareille situation et n’ont pas besoin d’intervention intempestive de forces de sécurité et de défense pour les interpeller au respect de l’éthique et de la déontologie et cela au regard du contexte particulier.

Nous soulignons que le rôle des forces de défense et de sécurité, n’est pas de se précipiter dans des studios pour contrôler l’information et le travail des journalistes.

L’AJB et le SYNATIC félicitent les agents de la RTB-Télé pour le rejet manifeste de cette intrusion inacceptable.

Nous encourageons les journalistes et tout citoyen à dénoncer les mains invisibles qui mettent les bâtons dans les roues des médias, les empêchant de travailler avec professionnalisme.

Nous croyons possible une franche collaboration entre nos organes de presse et les responsables de la sécurité dans l’intérêt supérieur de la nation mais pas dans le sens du contrôle de l’information.

Vive la liberté de la presse !
Non à l’immixtion dans le travail des journalistes !
Fait à Ouagadougou le 20 janvier 2013

Pour le SYNATIC Pour l’AJB

Le Secrétaire général Le Président
Siriki DRAME Guézouma SANOGO

Vos commentaires

  • Le 21 janvier 2016 à 00:22, par BASSAN Juste En réponse à : Interruption de l’émission spéciale de la RTB/ Télé : Le SYNATIC et l’AJB protestent

    Mr DRAMÉ, vous n’êtes qu’un Vieux Soulard. A la fin de votre intervention vous mentionnez ; fait à Ouagadougou le 20 janvier 2013. Nous ne sommes pas en 2013, plutôt en 2016.Vous n’êtes pas du tout sérieux. Par YAABI

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2016 à 00:23, par tinbila En réponse à : Interruption de l’émission spéciale de la RTB/ Télé : Le SYNATIC et l’AJB protestent

    Que pensez vous salif Diallo est un dictateur lui et Simon vous le ferons savoir attendez seulement c’est que le début.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2016 à 00:35, par vérité no1 En réponse à : Interruption de l’émission spéciale de la RTB/ Télé : Le SYNATIC et l’AJB protestent

    Chers journalistes, je ne suis pas d’accord avec vous ! Les forces de l’ordre connaissent les questions sécuritaires plus que vous ! Vous êtes formés pour nous informer et ils sont formés pour nous protéger ! Si un terroriste prenait l’entenne pour dire que le gouvernement est dissout ? Vous voyez ce que ça peut donner comme conséquences ! Décidément nos journalistes veulent tout faire, même porter la Kalasch.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2016 à 00:51, par Nabiiga En réponse à : Interruption de l’émission spéciale de la RTB/ Télé : Le SYNATIC et l’AJB protestent

    Là, vous exagerez. Des situations urgentes exigent des solutions urgentes. Il n’y pas eu aucune atteinte à la liberté d’expression en ce qui concerne lambda burkinabè. La police a fait irruption afin que vous ne compromettiez pas les mesures d’urgence qu’elle mettait en place pour mettre fin au carnage qui se déroulait. Vous ne l’aurez pas su si on on ne vous l’aviez pas signalé et la seule façon par laquelle vous allez comprendre l’urgence était de se présenter dans vos locaux. Oui, un appel téléphonique aurait été préféré mais à ce moment chaud là, il y avait des compatriotes sur qui on tirait comme des lapins. Sans doute que vous ne cherchez pas à faire une comparaison entre cette l’irruption et celle effectuée par le défunt RSP de très triste memoire.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2016 à 03:28, par Obama En réponse à : Interruption de l’émission spéciale de la RTB/ Télé : Le SYNATIC et l’AJB protestent

    Soutient total. S’ils avaient
    fait leur travail on en serait pas là.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2016 à 07:52, par le vrai En réponse à : Interruption de l’émission spéciale de la RTB/ Télé : Le SYNATIC et l’AJB protestent

    ARTICLE 5I.-L’information peut être refusée aux journalistes professionnels dans le cas où elle est de nature à : porter atteinte à la sécurité intérieure et extérieure de l’Etat ; divulguer un secret militaire ou économique d’intérêt stratégique ; faire échouer, dévier ou compromettre une enquête ou une procédure judiciaire effectivement en cours ; porter atteinte à la dignité et à la vie privée du citoyen .A lire dans le code de l’information

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2016 à 07:54, par Bangre Sy En réponse à : Interruption de l’émission spéciale de la RTB/ Télé : Le SYNATIC et l’AJB protestent

    Chers hommes de médias, vous avez entièrement raison. Mais comprenez aussi que la liberté d’expression n’est rien sans la sécurité nationale. Il n’ya rien de plus décevant que de vous voir parfois étaler des ignorances ou des suppositions à des millions de personnes qui vous suivent de partout dans le monde. De même rien de plus énervant que de voir la carence des programmes de notre chère RTB (chaque matin, après l’hymne national, c’est une télénovela qui suit). Franchement, il faut plus de créativités et de génie.

    Pour revenir à votre souci, votre rôle n’est pas que d’informer, mais aussi et surtout de communiquer dans l’intérêt national, et pour contribuer à défendre l’intérêt national ! ! Des informations mal données peuvent desservir la nation.

    La dernière crise démontre bien que sans plus de formations, les médias peuvent même se mettre au service des ennemis sans le savoir. Vous ne le faites pas exprès, on ne vous en veut pas. Vous avez été formés approximativement. C’est tout ! Le but recherché par le terrorisme, c’est la médiatisation. Si vous faites une couverture en directe d’une attaque, c’est que vous vous mettez à leur service. Soyez prudent et plutot que de se plaindre, chercher à être associé au dispositif de gestion de crise, pour que, de concert, vous sachiez exactement quoi communiquer de manière positive et constructive.

    La communication en temps de crise, voici un thème sur lequel vous devez vous former, de concert avec les responsables de la sécurité. On ne dit pas tout sans réserve ni censure de soi-même. En temps de crise, il faut penser par deux fois avec de dire ou d’écrire quoi que ce soit.

    Courage à vous ! Il faut que le nouveau ministre, mon frère Dandjinou prenne des initiatives en matière de formation, d’information et de coordination avec les forces de sécurité, pour une gestion plus professionnelle de l’information en temps de crise. Ceci évitera des frustrations inutiles.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2016 à 08:14, par Neekré En réponse à : Interruption de l’émission spéciale de la RTB/ Télé : Le SYNATIC et l’AJB protestent

    Bien dit, mais pour moi cette declaration est incomplete car elle devait demander a ce que les responsabilités soient situées : qui a donné l’ordre ? On ne le sait pas. Si les responsabilités ne sont pas situées, c’est le système Compaoré qui continue.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2016 à 09:39 En réponse à : Interruption de l’émission spéciale de la RTB/ Télé : Le SYNATIC et l’AJB protestent

    Allez voir la sécurité, et collaborez !!!
    Arrêtons de terroriser l’autorité en jetant les choses sur l’espace public ! Faites mieux que ces policiers et non la même chose !

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2016 à 09:57, par Bagre N germain En réponse à : Interruption de l’émission spéciale de la RTB/ Télé : Le SYNATIC et l’AJB protestent

    Messieurs les journalistes, tout en étant d’accord avec vous pour la défense d’une presse libre, je voudrais vous rappeler que la situation dans laquelle le Burkina Faso s’y trouvait demandait de la prudence dans vos commentaires. Un exemple : un des journalistes faisait des commentaires sur l’inexistence d’agents de sécurité tout le long de la voie hôpital centre ville alors que ces derniers étaient concentrés au site donc c’est se découvrir pour l’ennemi. Je pense qu’il est donc prudent de ne pas mettre à nu la sécurité du pays pendant que nous courions le risque d’être frappé encore.
    Je vous demande de faire des retenues pendant les périodes de crises

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2016 à 10:27 En réponse à : Interruption de l’émission spéciale de la RTB/ Télé : Le SYNATIC et l’AJB protestent

    Soutien à vous journaliste ! Dites nous ce que vous voyez sur le terrain. Les temps d’autocensure doivent être révolus. A ces FDS, allez y faire votre travail et laissez les autres faire leur travail. Ou bien avez vous peur de mettre "votre derrière dehors" pour conserver vos poste ? Nous voulons un renouveau de l’information dans ce pays là. L’administration Bush n’a pas interrompu CNN le 11 septembre

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2016 à 13:17, par Le Gom En réponse à : Interruption de l’émission spéciale de la RTB/ Télé : Le SYNATIC et l’AJB protestent

    Messieurs des médias
    personne ne condamne et ne refuse que vous fassiez votre métier d’informer qui du reste est noble comme tous les autres corps de métier. Nous savons aussi que s’est un métier difficile et dangereux surtout il n’est pas pratiqué avec professionnalisme. Dans le cas présent, il aurait même pu conduire à la mort. J’en conviens que la manière est perfectible mais sachez que si un des ministres de la république avait péri du fait de la presse on en serait resté seulement au regret. Pour dire tout simplement qu’il faut pas épiloguer trop longtemps et sachez aussi accepté que l’on vous fasse quelques critiques car cela permet de s’améliorer. Allons à l’essentiel, informez et aidez si possible les autres à faire mieux leur job sans vouloir les ridiculiser. Tout le monde y gagnera
    merci

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2016 à 14:04, par Sid_daarfan En réponse à : Interruption de l’émission spéciale de la RTB/ Télé : Le SYNATIC et l’AJB protestent

    Internaute 11 et autres : Du respect pour les forces de défense et de sécurité qui ne font que leur boulot aussi. L’information ce n’est pas le scoop encore le sensationnel (macabre dans notre cas).
    Imaginez un peu que grâce à la couverture médiatique les terroristes interceptent tout ce qui se dit de vrai ou de faux et qu’ils paniquent et exécutent tous les otages ou que d’autres terroristes attaquent dans d’autres endroits de la ville ou du pays ? Qui en seraient responsables ? Les forces de défense et de sécurité encore me diront certains.
    Arrêtons ça !
    C’est vraiment dommage que le syndicat et les associations professionnelles embouchent la même trompette que les journalistes qui ont vécu la "frustration" d’avoir été coupé dans leur élan de couverture "scoopique". Ces organisations devront plus jouer leur rôle d’éducation, de formation et de promotion de la déontologie du métier et de la coopération plutôt que d’aller dans le sens de ce que la plupart des membres veulent qu’ils disent.
    L’exemple des conséquences (retard de l’intervention des forces) de l’intrusion malencontreuse d’un journaliste dans le périmètre d’intervention des forces spéciales françaises lors de l’attaque de l’Hyper Casher à Paris il y a un an, auraient dû inspirer et voire guider la conception (s’il y en a eu) et la réalisation de cette émission spéciale de la RTB/ Télé.
    Journalistes, continuez de faire votre travail qui s’arrête quand les questions de sécurité intérieure et extérieure prennent le dessus !

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2016 à 14:09, par Sid_daarfan En réponse à : Interruption de l’émission spéciale de la RTB/ Télé : Le SYNATIC et l’AJB protestent

    Internaute 11 et autres : Du respect pour les forces de défense et de sécurité qui ne font que leur boulot aussi. L’information ce n’est pas le scoop encore moins le sensationnel (macabre, dans notre cas).
    Quel Burkinabè et quelle population veut voir des terroristes en train de tuer d’autres êtres humains sous prétexte que l’on veut être informé de ce qui se passe en temps réel ?
    Imaginez un peu que grâce à la couverture médiatique les terroristes interceptent tout ce qui se dit de vrai ou de faux et qu’ils paniquent et exécutent tous les otages ou que d’autres terroristes attaquent d’autres endroits de la ville ou du pays ? Qui en seraient responsables ? Les forces de défense et de sécurité encore, me diront certains. Arrêtons ça !
    C’est vraiment dommage que le syndicat et les associations professionnelles embouchent la même trompette que les journalistes qui ont vécu la "frustration" d’avoir été coupé dans leur élan de couverture "scoopique". Ces organisations devront plus jouer leur rôle d’éducation, de formation, de promotion de la déontologie du métier et de la coopération surtout en temps de crise plutôt que d’aller dans le sens de ce que la plupart de leurs membres veulent entendre.
    L’exemple des conséquences (retard de l’intervention des forces) de l’intrusion malencontreuse d’un journaliste dans le périmètre d’intervention des forces spéciales françaises lors de l’attaque de l’Hyper Casher à Paris il y a un an, auraient dû inspirer et voire guider la conception (s’il y en a eu) et la réalisation de cette émission spéciale de la RTB/Télé et les retransmissions en direct des autres média nationales et étrangères.
    Journalistes et Hommes de média, continuez de faire votre travail qui s’arrête quand les questions de sécurité intérieure et extérieure interviennent et prennent le dessus ! L’exercice de votre profession dans la quiétude et avec professionnalisme en dépendent aussi ! A bon entendeur, …

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2016 à 14:16, par Sid_bala En réponse à : Interruption de l’émission spéciale de la RTB/ Télé : Le SYNATIC et l’AJB protestent

    Internaute 11 et autres : Du respect pour les forces de défense et de sécurité qui ne font que leur boulot aussi. L’information ce n’est pas le scoop encore moins le sensationnel (macabre, dans notre cas).
    Quel Burkinabè et quelle population veut voir des terroristes en train de tuer d’autres êtres humains sous prétexte que l’on veut être informé de ce qui se passe en temps réel ?
    Imaginez un peu que grâce à la couverture médiatique les terroristes interceptent tout ce qui se dit de vrai ou de faux et qu’ils paniquent et exécutent tous les otages ou que d’autres terroristes attaquent d’autres endroits de la ville ou du pays ? Qui en seraient responsables ? Les forces de défense et de sécurité encore, me diront certains. Arrêtons ça !
    C’est vraiment dommage que le syndicat et les associations professionnelles embouchent la même trompette que les journalistes qui ont vécu la "frustration" d’avoir été coupé dans leur élan de couverture "scoopique". Ces organisations devront plus jouer leur rôle d’éducation, de formation, de promotion de la déontologie du métier et de la coopération surtout en temps de crise plutôt que d’aller dans le sens de ce que la plupart de leurs membres veulent entendre.
    L’exemple des conséquences (retard de l’intervention des forces) de l’intrusion malencontreuse d’un journaliste dans le périmètre d’intervention des forces spéciales françaises lors de l’attaque de l’Hyper Casher à Paris il y a un an, auraient dû inspirer et voire guider la conception (s’il y en a eu) et la réalisation de cette émission spéciale de la RTB/Télé et les retransmissions en direct des autres média nationales et étrangères.
    Journalistes et Hommes de média, continuez de faire votre travail qui s’arrête quand les questions de sécurité intérieure et extérieure interviennent et prennent le dessus ! L’exercice de votre profession dans la sérénité et avec professionnalisme en dépendent aussi ! A bon entendeur, …

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dossiers liés au terrorisme : « Notre souhait, c’est qu’au cours de l’année 2020, un ou deux dossiers puissent être jugés », confie le Procureur général, Laurent Poda
Est du Burkina : Le village de Sakoani visité par des individus armés non identifiés
Est du Burkina : Sept civils dont cinq kolgweogos assassinés à Kantari
Région de l’Est : 15 terroristes "neutralisés" à Pama
Niger : 70 soldats tués dans une attaque terroriste
Attaques terroristes : 2019, l’année la plus meurtrière au Burkina
Lutte contre le terrorisme : Le Mouvement pour la résistance populaire enregistre des résultats encourageants
Province du Gourma : « Le climat sécuritaire connait une dégradation accélérée », s’inquiète le MBDHP
Nord du Burkina : Au moins 28 terroristes « neutralisés » dans des frappes aériennes
Région de l’Est : « Ceux qui parlent de la stigmatisation d’une communauté sont les vrais acteurs de la division », Colonel Saidou Sanou, gouverneur
Attaque de Hantoukoura : Un acte horrible, inadmissible et injustifiable, selon l’évêque de Fada
Attaque de l’église évangélique de Hantoukoura : La Fédération des églises et missions évangéliques appelle au jeûne et à la prière
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés