Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a pas de situations désespérées ; il y a seulemеnt dеs hοmmеs qui désеsрèrеnt dеs situаtiοns.» Anonyme

Ambassade du Burkina en Côte d’Ivoire : Le Premier ministre ivoirien signe le livre de condoléances au gouvernement et au peuple burkinabè

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • lundi 18 janvier 2016 à 15h52min
Ambassade du Burkina en Côte d’Ivoire : Le Premier ministre ivoirien signe le livre de condoléances au gouvernement et au peuple burkinabè

Suite aux attaques terroristes perpétrées contre le Burkina Faso, le 15 janvier 2016, et qui ont fait 29 morts et de nombreux blessés, le Premier ministre ivoirien, SEM. Daniel Kablan DUCAN, à la tête d’une forte délégation ministérielle, a signé ce lundi 18 janvier 2016, peu avant 13 heures, le livre de condoléances au gouvernement et au peuple burkinabè, dans l’enceinte de l’Ambassade, Représentation permanente du Burkina Faso en Côte d’Ivoire.

Dans ce registre de condoléances, le Chef du Gouvernement ivoirien a écrit : "En ces circonstances particulièrement douloureuses, nous voudrions au nom du Président de la République et du Gouvernement, adresser nos très sincères condoléances et notre compassion à la République soeur du Burkina Faso. Nos pensées les plus émues vont vers les familles des victimes ainsi qu’aux nombreux blessés à qui nous souhaitons un prompt rétablissement." Le Chef du gouvernement ivoirien a condamné ces actes terroristes, et il assure le gouvernement burkinabè de son engagement total "à lutter, de concert avec les pays membres de la CEDEAO et avec la communauté internationale, contre le terrorisme sous toutes ses formes."

Le Premier ministre ivoirien était accompagné des Ministres, Bruno KONE de l’Economie numérique et de la Poste, Porte-parole du Gouvernement, Gaoussou TOURE des Transports, Jean-Claude BROU de l’Industrie et des Mines et Roger KACOU du Tourisme.

Auparavant, tout le personnel de la Représentation diplomatique du Burkina Faso en Côte d’Ivoire, réuni autour du Chargé d’affaires par intérim, SEM. Jean Kléna OUATTARA, a observé une minute de silence à la mémoire des victimes. "C’est un signe de compassion avec les familles endeuillées et aussi un signe de solidarité avec le peuple burkinabè dont nous faisons partie intégrante", a indiqué M. OUATTARA. Le Chargé d’affaires a, par ailleurs, informé le personnel et la communauté burkinabè de l’organisation prochaine de mess de requiem et de douas à la mémoire des victimes.

Le samedi 16 janvier 2016, dans un message télégramme au Président du Faso, SEM. Roch Marc Christian KABORÉ, le Président ivoirien, SEM. Alassane OUATTARA a condamné ces attaques qu’il a qualifié de "barbares et inhumaines". Le Président ivoirien écrit : "le peuple et le gouvernement ivoirien s’associent à moi, pour condamner énergiquement ces actes barbares et injustifiés, qui portent gravement atteinte à la dignité humaine, et pour témoigner notre solidarité au peuple frère du Burkina Faso. En ces instants tragiques, je voudrais exprimer à votre Excellence, au peuple burkinabè meurtri ainsi qu’aux familles des victimes, mes sincères condoléances, et vous prier de transmettre mes voeux de réconfort et de prompt rétablissement aux blessés."

Issouf ZABSONRÉ
Attaché de presse
Ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire

Vos commentaires

  • Le 18 janvier 2016 à 16:40, par L’Oeil du peuple En réponse à : Ambassade du Burkina en Côte d’Ivoire : Le Premier ministre ivoirien signe le livre de condoléances au gouvernement et au peuple burkinabè

    Merci au gouvernement Ivoirien et à son président pour cette marque de compassion à l’endroit du peuple Burkinabè. Cela témoigne les liens séculaires et ancestraux qui existent entre ces deux peuples. Tout ce qui touche le BURKINA touche également la COTE- D’IVOIRE et vice versa. Ensemble nous devons serrer encore plus fort nos liens afin de combattre notre ennemi commun que sont ces djihadistes, maudits de DIEU. Merci à la fraternité entre les deux peuples frères.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2016 à 21:13 En réponse à : Ambassade du Burkina en Côte d’Ivoire : Le Premier ministre ivoirien signe le livre de condoléances au gouvernement et au peuple burkinabè

    Eh nos beaux ! Comment vous faites comme ça ? Nous avons épousé votre sœur et vous nous traitez ainsi devant ce gros problème de djihadistes !! Quand même ! Au Mali, IBK est allé en personne à notre ambassade à Bamako, et il a envoyé son PM à Ouaga.
    Yayi est venu nous consoler depuis Cotonou, même s’il n’a pas pleuré comme à Paris la douleur n’était pas intense comme pour les cadavres de Paris).
    Votre avion a un problème ? Ou bien vous voulez le divorce ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2016 à 22:52, par boisy En réponse à : Ambassade du Burkina en Côte d’Ivoire : Le Premier ministre ivoirien signe le livre de condoléances au gouvernement et au peuple burkinabè

    La Côte d’Ivoire d’ADO avait extradé le citoyen Laurent Gbagbo à la CPI - jurisprudence oblige- Alassane Dramane Ouattara n’a pas à chercher midi à quatorze heures pour renvoyer Blaise compaoré devant la justice Burkinabé pour répondre des crimes économique -1,8 milliard FCFA viré des comptes de Blaise et Chantale avant leur fuite- et de sang - assassinat de Noël Isidore Thomas Sankara et Norbert Zongo-. D’ailleurs un prêtre catholique Jean Claude Djereke a bien montré qu’un possible refus du gouvernement be serait que de mauvaise foi. En se mariant blaise n’avait jamais sollicité la citoyenneté ivoirienne et ne saurait aujourd’hui l’invoquer pour échapper aux peines encourues devant la justice souveraine du Burkina Faso où il a été pendant 27 ans président en faisant subir toute la dictature aidé par Gilbert Diendere et Zida.

    Aux PR et PAN, la justice, le Peuple avec vous. La Patrie IU La Mort, Nous Vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2016 à 22:53, par boisy En réponse à : Ambassade du Burkina en Côte d’Ivoire : Le Premier ministre ivoirien signe le livre de condoléances au gouvernement et au peuple burkinabè

    La Côte d’Ivoire d’ADO avait extradé le citoyen Laurent Gbagbo à la CPI - jurisprudence oblige- Alassane Dramane Ouattara n’a pas à chercher midi à quatorze heures pour renvoyer Blaise compaoré devant la justice Burkinabé pour répondre des crimes économique -1,8 milliard FCFA viré des comptes de Blaise et Chantale avant leur fuite- et de sang - assassinat de Noël Isidore Thomas Sankara et Norbert Zongo-. D’ailleurs un prêtre catholique Jean Claude Djereke a bien montré qu’un possible refus du gouvernement be serait que de mauvaise foi. En se mariant blaise n’avait jamais sollicité la citoyenneté ivoirienne et ne saurait aujourd’hui l’invoquer pour échapper aux peines encourues devant la justice souveraine du Burkina Faso où il a été pendant 27 ans président en faisant subir toute la dictature aidé par Gilbert Diendere et Zida.

    Aux PR et PAN, la justice, le Peuple avec vous. La Patrie IU La Mort, Nous Vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2016 à 22:54, par Le burkinabè En réponse à : Ambassade du Burkina en Côte d’Ivoire : Le Premier ministre ivoirien signe le livre de condoléances au gouvernement et au peuple burkinabè

    Merci président pour ce message de réconfort. Mais de grâce, ne faites pas obstacle à la demande d’extradition de Blaise Compaoré qui doit rendre des comptes au peuple burkinabè que vous aimez tant et au dossier très brûlants du Président de votre auguste assemblée, qui doit lui aussi se blanchir dans l’affaire du push manqué. Votre franchise vis à vis du peuple burkinabè en dépendra fortement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : Des dizaines de personnes tuées à Silgadji
Gayéri : Deux enseignants battus et dépouillés par des individus armés
Déclaration locale de l’union européenne (UE) au sujet des récentes attaques terroristes contre des civils au Burkina Faso
Attaque terroriste à Barsalogho : Le gouverneur du Centre-Nord aux côtés des familles éplorées
Attaque terroriste de Barsalogo : Le CDP exprime sa compassion aux familles des victimes
Attaque terroriste dans le Sanmatenga : Le message de Kadré Désiré Ouédraogo
Burkina : 36 personnes tuées dans une attaque terroriste
Attaque terroriste dans le Sanmatenga : Un deuil national de 48 heures décrété
Attaque dans le Sanmatenga : La réaction du président Roch Kaboré
Burkina : 6 militaires tués et 1 blessé par un engin explosif selon l’Armée
Arbinda : Un véhicule de patrouille saute sur une mine et fait cinq morts
Attentats à Ouagadougou et Grand-Bassam : Le Malien Mimi Ould Baba inculpé aux États-Unis
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés