Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a des temps où l’on ne peut plus soulever un brin d’herbе sаns еn fаirе sοrtir un sеrреnt.» Marceline Desbordes-Valmore

Polémique : Quand les internautes « ne sont plus Charlie ! »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • lundi 18 janvier 2016 à 00h00min
Polémique : Quand les internautes « ne sont plus Charlie ! »

Vous souvenez-vous de la caricature de Charlie Hebdo du petit Aylan, cet enfant syrien dont le corps sans vie a été retrouvé en septembre 2015 sur une plage turque ? Certainement ! Eh bien, Charlie Hebdo l’a carricaturé et cela a provoqué l’indignation chez plusieurs internautes.

Après les caricatures du prophète Mahomet, l’hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo a encore fait parler de lui sur la toile. Cette fois-ci, Riss, le patron du journal a touché la sensibilité des internautes en caricaturant le petit Aylan retrouvé noyé sur une plage turque en septembre 2015 et dont la photo avait fait le tour du monde. Sur le premier dessin, l’on voit deux hommes à la poursuite d’une femme et l’auteur se demande "Que serait devenu le petit Aylan s’il avait grandi ?" "Tripoteur de fesses en Allemagne", répond-t-il.

Remontée, Rania, la reine de Jordanie, fait remarquer sur son compte tweeter que « Aylan aurait pu devenir un médecin, un enseignant ou un père affectueux ». Pour mémoire, elle avait participé aux côtés de son époux le roi Abdallah II à la marche de Paris qui a eu lieu après les attaques de l’hebdomadaire.

Cette caricature n’est pas la première de Charlie Hebdo sur le petit Aylan. Il y eut cette caricature signée toujours Riss et titrée « La preuve que l’Europe est chrétienne ». L’on aperçoit, Jésus marcher sur l’eau. Près de lui se trouve un enfant dont la partie supérieure du corps est totalement immergée. Il y est écrit « Les chrétiens marchent sur l’eau, les musulmans coulent ».

Le second dessin montre la silhouette du petit Aylan, échoué sur la plage. Un panneau publicitaire McDonalds sur laquelle on peut lire « Deux menus enfants pour le prix d’un » et « Si près du but… » a également heurté la sensibilité des internautes. Ceux-ci ont commencé à se désolidariser de l’hebdomadaire en postant « Je ne suis pas Charlie », pire en traitant Charlie Hebdo de « journal purement raciste, xénophobe, en banqueroute idéologique ».

Suite aux réactions des internautes sur cette deuxième caricature, un dessinateur de presse nommé Hank a écrit « Le dessin de presse pour les nuls ». A travers un tweet, il a expliqué que ce dessin n’était pas drôle mais qu’il dénonçait une situation. « On trouve dans ce dessin ce qu’on appelle des symboles », a écrit Hank avant d’expliquer les symboles. « Le ciel est bleu en Europe. Tout va bien. En bas, la mer n’est pas bleue, le sable n’est pas jaune et l’herbe n’est pas verte. Mc Do est le symbole de la bouffe à outrance. Y a même Ronald Mc Do qui sourit en bas. C’est triste. Pourquoi ? Parce qu’un petit garçon est mort ; Aylan est devenu le symbole de ce peuple qui fuit la guerre et la barbarie pour venir mourir aux portes de l’Europe. [Si près du but] ». En guise de conclusion, le dessinateur à rappelé aux internautes ceci "N’oubliez jamais que vos yeux sont reliés à votre cerveau".

Rassemblés par Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 18 janvier 2016 à 07:09, par Abu Imrane En réponse à : Polémique : Quand les internautes « ne sont plus Charlie ! »

    Charlie hebdo n‘a aucun respect pour les réligions en générale et demontre une haine inoue pour toute les réligions et plus particulièrement l‘Islam. Ce n’est pas cela du journalisme. C’est de la pyromanie. Qui les finance ? Allez y comprendre !

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2016 à 21:38, par Trahison En réponse à : Polémique : Quand les internautes « ne sont plus Charlie ! »

    La liberte d’ informer doit etre assortie de la responsabilite. Crier au feu dans une salle de cinema plein a craquer, est-ce jouir de son droit d’ expression ? Si l’ usage d’ un droit va amener des centaines de morts, l’ intelligence veut peut- etre qu’ on y aille molo. Ou bien, Charlie Hebdo ? Pour ma part, j’ ai la liberte de dire ce que je pense mais j’ ai aussi la maitrise de soi necessaire pour ne pas dire ce qui va nous creer des incendies que ni Charlie Hebdo ni moi- seul ne pourrons eteindre. Nos yeux sont certainement relies a notre cerveau par le nerf optique et que dire de nos bouches qui parlent et nos doigts qui ecrivent et dessinent ? L’ homme a deux oreilles pour ecouter et il a une seule bouche pour parler. En termes de proportionnalite, il devrait utiliser les oreilles au moins deux fois plus que la bouche. Alors, Charlie Hebdo, ecoutez les critiques et essayez d’ ecrire deux fois moins. Nous vous aimons, mais dans la responsabilite sociale d’ informer.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2016 à 23:14, par convolbo En réponse à : Polémique : Quand les internautes « ne sont plus Charlie ! »

    en faite le journal vehicule des messages codes a travers ces caricatures.mais le fait de.....peut mettre en conflit la pensee des m..... vis a vis des c...... car il dit :les chretiens marchent sur l’eau et le petit coule car il est musulman .en resume nous prions et coyons en un seul "Dieu".mohamed=jesus=(DIEU)

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gayéri : Deux enseignants battus et dépouillés par des individus armés
Déclaration locale de l’union européenne (UE) au sujet des récentes attaques terroristes contre des civils au Burkina Faso
Attaque terroriste à Barsalogho : Le gouverneur du Centre-Nord aux côtés des familles éplorées
Attaque terroriste de Barsalogo : Le CDP exprime sa compassion aux familles des victimes
Attaque terroriste dans le Sanmatenga : Le message de Kadré Désiré Ouédraogo
Burkina : 36 personnes tuées dans une attaque terroriste
Attaque terroriste dans le Sanmatenga : Un deuil national de 48 heures décrété
Attaque dans le Sanmatenga : La réaction du président Roch Kaboré
Burkina : 6 militaires tués et 1 blessé par un engin explosif selon l’Armée
Arbinda : Un véhicule de patrouille saute sur une mine et fait cinq morts
Attentats à Ouagadougou et Grand-Bassam : Le Malien Mimi Ould Baba inculpé aux États-Unis
Burkina : La restriction de circulation de certaines mobylettes prorogée au 31 mars dans le Centre-nord
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés