Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Roch Marc Christian Kaboré, l’audace de triompher sur la peur !

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Roch Marc Christian Kaboré, président • • mardi 5 janvier 2016 à 21h56min
Roch Marc Christian Kaboré, l’audace de triompher sur la peur !

« Un chat, est un chat ! », disait Roch Marc dans son tout premier Haut discours à la Maison du Peuple le 25 janvier 2014, lors de la révélation et du baptême du MPP à son Assemblée générale constitutive. J’ai cherché la signification de cette expression dans « un dictateur est un dictateur ! » mais je n’en suis pas encore sûr. Je cherche encore, mais là, n’est pas le sujet du jour, il y a mieux à conter ici : un acte audacieux, plus illustratif du titre de la présente tribune…

(…) Le 20 septembre 2015 en effet, un drame odieux, ignominieux de plus, aurait pu frapper notre pays ! Ce jour là, notre sécurité était quasiment défaite, à plat, l’on est tenté de dire. Aussi, le Gouvernement de la Transition était pulvérisé et les ministres invisibles ! Ce jour là, beaucoup de maisons étaient closes, calfeutrées ! Il ne volait ni mouche, ni papillon ; à l’exception de quelques abeilles intrépides, la ville de Ouagadougou était déserte. La principale sécurité qui prévalait, était l’insécurité d’une section du RSP, qui tentait de faire régner la terreur royale putschiste.

Dans cette ambiance crispée, j’arrive à l’hôtel Laïco Libya dans une chienlit funeste plus inquiétante encore et, tombe sur une course-poursuite à rebours, à un haut niveau sérieux ! Des éléments du RSP, pistolets, Kalachnikovs et cordes aux points, à la trousse de civils activistes anti-putschistes. La menace et le spectacle n’étaient pas du tout amusants, surtout, lorsque les fuyards n’hésitaient point, dans la recherche de leur survie, à grimper les hautes clôture-grillage de l’Hôtel. Ces ingrédients étaient suffisants pour autrui, de prendre la fuite. C’est là à peu près, la description de situations dans les derniers instants de frayeur, que certains des Martyrs de la République, ont peut être pu vivre…Naturellement, quiconque se trouverait dans pareille circonstance, de façon inconsciente et instinctive, pourrait se poser cette question : « … qui m’a envoyé ici ?  »

… Mais, la sérénité, la persévérance et le courage, paient quelques fois ou ne paient pas du tout ! Plus loin, dans la cour de l’Hôtel, c’est un démêlé entre un journaliste intrépide – caméra ostensible en main -, chasseur d’images présentant des éléments RSP turbulents, Kalachnikovs, pistolets, cordes au point, totalement encagoulés et ces derniers ! Des tirs en l’air ne vont pas tarder à s’inviter dans ce cafouillis d’empoignades au milieu des fleurs, devant des spectateurs interloqués ! Cette image a fait le tour du monde, à travers la TV France 24 le même jour. Aussi, malgré la terreur, certaines images apparaîtront dans la presse locale/nationale endurante.

Dans les instants qui ont précédé, le chauffeur de Roch Marc, dit-on encore son garde du corps, qui manifesta une résistance farouche, venait d’être copieusement passé à tabac, devant certains observateurs impuissants !

Ils n’ont pas eu totalement tort, d’aller trop vite en besogne, ceux qui, après avoir enjambé les clôtures, se sont précipités de dire que l’Hôtel était pris en otage et même, qu’il était en « feu  » ! Reste à savoir, de quel feu il s’agissait… L’ambiance délétère féconde, pouvait dégénérer et s’y prêter naturellement. L’alerte et les signaux de la prudence mortelle ne manquaient pas de fuser par intermittence…
Quelques éléments de la gendarmerie étaient certes présents mais, en profane, on pourrait s’interroger sur le poids qu’ils pouvaient bien constituer devant des éléments du RSP, lourdement armés, - à n’en point douter. Même si les forces françaises étaient présentes sans être aperçues, leurs actions de sauvetage et de riposte, viseraient sans doute, principalement à préserver les diplomates…

Vu le climat de terreur funeste, je n’ai pu m’empêcher de me poser cette question relevant de la stratégie : comment Roch Marc, candidat cité dans le duo de tête selon tous les pronostics, pouvait-il être ici, sans sécurité toute particulière, en lieu et place de se faire représenter ? Surtout à un jour où l’échec du putsch n’était nullement un acquis ! De ce point de vue, des témoignages sur le lieu, d’un éventuel succès du putsch étaient patents ! Des personnes auraient pu même parier sur le succès et l’entérinement de l’odieux putsch macabre. Pour preuve, l’insolence des propositions unilatérales de sortie de crise, faite par Diendéré sans cligner, devant les chefs d’Etat de la CEDEAO et les représentations diplomatiques de la France et des USA. En dehors de ce tableau épouvantable, pourrait-on omettre de citer la prise du poil de la bête par Achille Tapsoba au compte du CDP tonifié, dans sa conférence de presse ce jour-là à chaud, sous le hall de Libya Hôtel Laïco.

Si l’on peut reprocher à la représentation CEDEAO, son manque d’intransigeance envers le putschiste, au delà de certaines considérations, il y a lieu de noter l’instinct de survie, dans un Hôtel où l’on inventait déjà sur les réseaux sociaux, la prise d’otage de l’ambassadeur des USA. Oui ! L’instinct de survie dans un hôtel chic, qui ne mettait à la disposition de la haute rencontre, qu’une salle de réunion chic, aux murs en verre derrière les illusions des rideaux en tissus opaques, donc, d’une fluide accessibilité aisée, même aux pierres et aux balles blanches…

Finalement enfermés ou presque sur le site, il paraissait imprudent, pour un motif quelconque impertinent ou hasardeux, de sortir ou de se promener sur le perron, - même pour des raisons journalistiques.

L’on pourrait demander dans ces conditions, comment les participants ont-ils pu rentrer donc à un moment où l’heure du couvre-feu aussi courait à grands pas et que la « médiation unilatérale » trainait des pieds…

Dans ce climat disruptif de terreur - presque prêt à s’embraser -, fort de la solidarité de différentes composantes (Forces vives, partis politiques et OSC), Roch Marc a pu dire le même soir du 20 septembre ceci, face à l’insolent monologue insultant - en guise de proposition de sortie de crise du putschiste en chef : on ne peut pas nous dire de marcher et d’enjamber nos corps frais de Martyrs en sang, non encore enterrés pour accorder l’amnistie [amnésique] aux putschistes…

Par cette prise de position sans équivoque, audacieuse contre la peur, Roch Marc déblaie son terrain et se fraie un large passage plus rassurant pour triompher à la Présidentielle et devenir par là même, le Président du Faso…
Vivement, que cette posture audacieuse, doublée de fermeté, caractérise le nouveau quinquennat, pour ouvrir les abcès, tous les abcès et opérer en profondeur, les chirurgies fécondes, là où il faut et, pour le progrès démocratique de la République pour laquelle nous nous battons.

Vive le Burkina Faso démocratique dans la justice, la liberté et l’égalité des chances pour tous !

Idrissa Diarra
Géographe & politologue.
Secrétaire exécutif du MGC/Faso.
Institut Martin Luther King
d’Etudes Politiques (IEP-ML King)
Mobile : (+226) 66 95 04 90
Courriel : diarra.idrissa@rocketmail.com

Vos commentaires

  • Le 5 janvier 2016 à 18:48, par Nameba En réponse à : Roch Marc Christian Kaboré, l’Audace de triompher sur la peur !

    Monsieur, votre prodada est mal placé. On lui attend plutôt dans la pratique. Notamment sur la plan de la justice et de la justice sociale. Allons seulement sur le terrain et on appréciera.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier 2016 à 19:35, par TABITA En réponse à : Roch Marc Christian Kaboré, l’Audace de triompher sur la peur !

    écoute diarra. il faut arrêter de distraire les gens. nous avons élu notre président mais pas qu’il soit à la solde des griot comme vous. le peuple attend que le président et son gouvernement proposent des solutions pour sortir le burkina de son marasme économique et social. arrêter ce griotisme qui ne fait l’honneur de l’homme intêgre.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier 2016 à 20:59, par Martin de Québec En réponse à : Roch Marc Christian Kaboré, l’Audace de triompher sur la peur !

    Tout ça pour ça ! Les sirènes ont commencé leurs chants auprès du président. Vivement que nos mentalités changent. Si je comprends bien, Roch n’était pas seul à l’hôtel et il a bien dit on ne peut pas "nous" dire ... pour signifier qu’il parlait probablement au nom des représentants des partis politiques.
    Il vaut mieux éviter ces écris pour qu’on ne tombe plus dans le même système de BC, sinon bonjour les tontons, les tanties ... de Roch.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier 2016 à 21:53 En réponse à : Roch Marc Christian Kaboré, l’Audace de triompher sur la peur !

    Réalité et fiction se mêleront toujours. Tenez, souvenez vous de cette séquence radio télévisée dans la ville de Pô, à un anniversaire du macabre, où les zélateurs de Blaise Compaoré racontaient les évènements du 15 octobre 1987. L’Histoire, tapie au coin d’une rue est toujours patiente et attend son heure pour restituer la vérité. A chacun sa version ! Mais sachez une chose ; Roch notre président n’est qu’un être humain comme vous et moi, avec les mêmes réalités, avantages et inconvénients. Ne lui montez pas une tête qu"il n’a pas. De plus, il esr venu de la façon la plus démocratique, sans kalash, ni pistolet. Alors, de la manière la plus civilisée, restons simplement humain.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier 2016 à 23:44 En réponse à : Roch Marc Christian Kaboré, l’Audace de triompher sur la peur !

    merci pour l’article on ne savait pas tous sa !on savait pas rock avait eté si courageux !mais bon tu reste un griot a mon avis tu n’avais besoin de signé avec toute ces information !tu espers quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier 2016 à 02:39, par MAXWELL En réponse à : Roch Marc Christian Kaboré, l’audace de triompher sur la peur !

    Félicitations M. Diarra. Je valide

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier 2016 à 10:13, par Jean En réponse à : Roch Marc Christian Kaboré, l’audace de triompher sur la peur !

    Idrissa Diarra : l’audace d’être un griot !

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier 2016 à 10:50, par Bantchandé le Numbado En réponse à : Roch Marc Christian Kaboré, l’audace de triompher sur la peur !

    Beau portrait moral. Preuve que le vote a été conscient et éclairé par cette vertu qui est la marque première du Burkinabè. L’on ne doute pas que sa présidence aura le sceau d’acte de courage. La rupture avec ce passé lugubre sera évidence. Vivement que cette valeur nous inspire tous pour l’accompagner dans la mise en œuvre de son programme.

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier 2016 à 12:00, par L’alternateur En réponse à : Roch Marc Christian Kaboré, l’audace de triompher sur la peur !

    Bonjour chers internautes,
    Ce président est tout sauf un audacieux mais un spécialiste du me culpa , du retournement de veste, . VOUS VERREZ BIEN TÔT SES TARRES.
    VOICI UNE PERSONNALITÉ QUI A FAIT 27 ANS SANS CONSTRUIRE UN NID D’OISEAUX DANS SON PROPRE VILLAGE. AU FAIT LES RSS NE SONT POINT DES PERSONNES CRÉDIBLES ET BLAISE S’ÉTAIT TROMPÉ EN LES PROPULSANT DANSL’ARÈNE POLITIQUE . VOICI AUJOURD’HUI LES RÉSULTATS ET LES CONSÉQUENCES DÉSASTREUSES DONT ILS SONT TOUS LES TROIS COUPABLES ET COMPTABLES.

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier 2016 à 12:44, par Idrissa DIARRA En réponse à : Roch Marc Christian Kaboré, l’audace de triompher sur la peur !

    Je me donne un peu de plaisir de répondre à certains e-forumistes anonymes, tapis dans l’ombre, notamment par considération :
    1- Il y a des articles qui nécessitent plusieurs lectures ;

    2- il y a de personnes qui ont besoin de lire plusieurs fois certains textes pour en comprendre la portée ;

    3- il y a des articles qui, même après plusieurs lectures, sont difficiles à comprendre par certains, parce qu’ils exigent une certaine compétence préalable, une certaine culture préalable ;

    4- il y a des thèmes qui sont difficiles à aborder quelques fois pour l’auteur lui-même sur plusieurs plans ! (intellectuel, moral, littéraire, judiciaire, politique, etc.)

    4- Les ignorants accrocs aux raccourcis plats, ne savent même pas que cet article, loin d’être du griotisme, a davantage une portée judiciaire, au plus haut niveau sommet de l’Etat, impliquant l’auteur que je suis !...

    5- une portée sécuritaire ;

    6- une portée organisationnelle des partis politiques ;

    7-une portée diplomatique pour comprendre dans quelle condition la diplomatie travaille ;

    8- une portée journalistique : dans quelles conditions marqué par le grand risque et verrouillage de la liberté d’expression, les journalistes nationaux et internationaux ont travaillé dur pour informer l’opinion, pour barrer la route au putsch ;
    a) EN JOURNALISME PAR EXEMPLE, on peut demander AUX ETUDIANTS de faire le commentaire de cette tribune, en faisant ressortir les RISQUES DE L’EXERCICE DU JOURNALISME dans un pays en transition démocratique comme le Burkina Faso ou durant le putsch de septembre 2015. (Dissertation, commentaire de texte, etc.) ;

    b) EN DIPLOMATIE PAR EXEMPLE, on peut demander AUX ETUDIANTS de faire le commentaire de cette tribune, en faisant ressortir les RISQUES DE L’EXERCICE DU DIPLOMATE dans un pays en transition démocratique comme le Burkina Faso ou durant le putsch de septembre 2015. (Dissertation, commentaire de texte, etc.)
    c) EN SECURITE ET EN STRATEGIE POLITIQUE PAR EXEMPLE, on peut demander AUX APPRENANTS POLICIERS, GENDARMES ET MILITAIRES ET AUX POLITIQUES, de faire le commentaire de cette tribune, en faisant ressortir les RISQUES DE L’EXERCICE de leurs métiers et les précautions à prendre dans un pays en transition démocratique comme le Burkina Faso ou durant le putsch de septembre 2015. (Dissertation, commentaire de texte, etc.) ;

    9- PORTEE HISTORIQUE : cet article peut se vendre très cher dans 10 ans ! En effet, pour ceux qui ne savent pas, il s’agit du témoignage oculaire d’un moment fort de l’Histoire du Burkina Faso, de quelqu’un qui était plongé dans un risque de dernier (haut) niveau. Par générosité et désintérêt pour la cupidité et le commerce, je le mets gratuitement à la disposition de qui est intéressé ! Une telle personnalité est aux antipodes du griotisme !!!
    10- une portée littéraire : j’ai une idée des forumistes. Il est arrivé des moments (même récemment) où ils m’ont critiqué, mettant en avant, la difficulté de pénétrer mon texte.

    10- C’est un partage de ce moment de suspense historique du putsch et du Burkina Faso ;

    11- Il y a des gens qui parlent de griot, en même temps, ils ne se posent pas la question de savoir comment ceux qui écrivent de tels articles, font pour financer cette activité qui ailleurs ou chez d’autres, est une occupation salariale. Le coût de la connexion Internet à un coût hein !

    12- Certains mêmes ne veulent pas que je mette mes contacts : occultant par la même que cela participe d’une transparence démocratique, sécuritaire et de crédibilité ! Pour eux, si je mets mon contact, on peut me contacter ; et si on me contacte, pour eux, ce n’est pas bien. Ils sont heureux d’obtenir tout gratuitement des autres qui se défoncent pour écrire, et leur plus grand souhait, est que ces écrivains soient des écrivains immatériels, sans avenir, sans histoire, sans opportunité, sans rien ! Comment peut-on qualifier de telles attitudes ? A chacun de juger !

    13-Certain disent qu’on a besoin d’actions concrètes de la part du Président, interdisant du coup à tout citoyen, qu’il puisse avoir quelle que admiration pour le nouveau chef de l’Etat que 53% du scrutin a désigné. Pour cette mentalité là donc, plus de 1 millions de Burkinabè peuvent sortir de leur maison le dimanche 29 novembre 2015, se rendre au bureau de vote, en prenant même certains risques, sans avoir un seul brin d’admiration pour celui qu’ils choisissent ! N’est-ce pas de la fiction et de l’hypocrisie cela ?

    14- Notre nouveau Président n’a pas encore posé d’acte négatif, et de surcroît, nous sommes au nouvel an 2016, si on ne le félicite pas à cette occasion au moins peut-être une seule fois dans la vie, quand est-ce qu’on pourra le félicité ?

    15- Un compatriote m’a envoyé un SMS même pour me signifier de façon péremptoire que les intellectuels ne doivent pas faire monter la tête du Président avec certains écrits ! (avec son SMS il témoigne de la pertinence de préciser le contact de l’auteur). Eh bien, dans ce pays là, quel respect a-t-on même pour l’intellectuel, dans l’échelle sociale des privilèges à accorder aux citoyens ! Quand des commerçant fraudent, arnaquent pour s’enrichir et marcher sur tout le monde, on en parle peu. Quand l’intellectuel oublie une virgule dans un texte, ça devient de la polémique dans tous les journaux ! Qu’est-ce cela veut dire : qu’en réalité au fond, on reconnait toute l’importance de l’intellectuel, mais on veut qu’il soit un misérable croupissant dans des laboratoires sombres et les paperasses poussiéreuses, sans opportunité financière aucune pour lui ! On oublie en fait que l’intellectuel n’est qu’un choix : parmi les banquiers, les avocats, les magistrats, les politiques, il y a de grands diplômés ! Si donc la vertu que l’on attend de l’intellectuel était assez aisée, tous ces milieux ne devraient connaitre aucun problème social, puisque leurs animateurs ont les b-a-ba de l’intellectuel !
    16- Enfin certains parlent de griotisme ! Ils montrent par là même, toute leur méconnaissance de notre société ! Le gritotisme est une activité professionnelle comme tout autre dit-on qu’il n’y a pas de sot métier ! Les griots constituent une confrérie, une famille sans laquelle, certains équilibre de notre société seraient rompus ! Ils forment des familles respectables qui ont perpétué l’histoire.
    l’Histoire africaine par la tradition orale ! D’ailleurs, nous savons que beaucoup mènent des activités moins honorables que le griotisme ! Les griots sont donc les premiers historiens tradi-modernes de l’Afrique !

    17- Pour les e-forumistes anonyme qui aiment le persiflage gratuit, pour réussir dans leur intentions de briser les mouvements d’autrui, ils feront mieux de chercher un autre mot, parce, n’est pas griot, qui veut, mais qui peut ! Les électeurs de Roch Marc, Alpha Blondy, Koffi Olomidé, etc. sont-ils des griots ?
    En tout cas, moi J’AI DU RESPECT POUR LES GRIOTS, lorsque leurs activités ne violent aucune loi de la République, dans le respect de leur liberté d’expression et dans le respect d’une certaine éthique qui a l’importance à mes yeux ! Exemple, je n’aurais jamais fait du griotisme auprès de Blaise Compaoré comme certains l’ont fait, pour modifier l’article 37 Question de principe démocratique ! Malheureusement sur la page forum, beaucoup, loin d’être des démocrates ou de comprendre l’attitude démocratique, veulent empêcher des citoyens intellectuels ou non, de jouir pleinement de leurs droits dans la presse !
    18- Il faut qu’une véritable e-REVOLUTION s’opère sur le e-forum, pour des débats plus riches et plus constructifs. Que certains cessent de penser qu’ils sont obligés d’insulter ou de décourager les autres !
    Vivement, qu’en 2016, les encouragements et félicitations se multiplient sur le e-forum.
    Que 2016 soit une année de débats constructif et que certains comprennent qu’ils n’ont point le monopole, ni du doute, ni des postes (écrits) anonymes puant quelques fois la pleutrerie !
    WEBMASTER, please, let go...
    Salut 2016 !

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier 2016 à 13:58, par Béog Biiga En réponse à : Roch Marc Christian Kaboré, l’audace de triompher sur la peur !

    Et puis tu laisses tes contacts pour qui ? Roch ?
    Ounh !

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier 2016 à 16:13, par Morest En réponse à : Roch Marc Christian Kaboré, l’audace de triompher sur la peur !

    Haba !? Comme d’habitude l’histoire sera modifiée pour ne tourner qu’au profit d’un seul individu. Pauvre de nous

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier 2016 à 21:53, par Le citoyen En réponse à : Roch Marc Christian Kaboré, l’audace de triompher sur la peur !

    Mon cher frère DIANA, vous n’avez pas besoin de répondre à tous ceux qui vous traite de griot. De part leur écrit on peut déjà deviner quel est leur quotient intellectuel. Il ne suffit pas de passer dans une cours de l’école pour décrypter mon texte car elle est plein de philosophie politique - social. Respect à vous et bon courage. Les burkinabe sont méchants et jaloux.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Les 100 premiers jours du gouvernement Dabiré 2 : Un train de sénateur pour gérer, rien que le quotidien
2021 : Une année chargée d’espoir pour les Burkinabè, prédit le président Roch Kaboré
Burkina : Le Conseil constitutionnel acte le deuxième mandat de Roch Kaboré !
Roch Kaboré investi nouveau président du Faso : « Nous devons poursuivre et renforcer la lutte contre la corruption, les passe-droits et l’incivisme »
Investiture de Roch Kaboré : « J’attends un peu plus de fermeté dans la lutte contre l’incivisme » (Emile Paré du MPP, parti au pouvoir)
Investiture de Roch Kaboré : Le discours du président du Conseil constitutionnel
Investiture du président du Faso : "Prêter serment, c’est mettre son âme en péril"
Burkina Faso : En attendant l’investiture de Roch Kaboré
Roch Marc Christian Kaboré : Pour le deuxième et dernier mandat, le devoir d’ingratitude s’impose
An 3 de la gouvernance MPP : Une performance de 7,19/20 selon les résultats de notre sondage
Burkina Faso : Le président Roch Kaboré appelle à une trève sociale
58e anniversaire du Burkina Faso : Le message à la nation du président Roch Kaboré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés