Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Investiture de Roch Marc Christian Kaboré : Bobo attend beaucoup du nouveau Président

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Roch Marc Christian Kaboré, président • • mercredi 30 décembre 2015 à 00h38min
Investiture de Roch Marc Christian Kaboré : Bobo attend beaucoup du nouveau Président

Roch Marc Christiane Kaboré est depuis ce mardi 29 décembre 2015, le nouveau président du Burkina. Il a officiellement prêté serment en jurant de respecter la Constitution au cours de la cérémonie d’investiture au palais des sports de Ouaga 2000. L’événement a été retransmis en direct sur les antennes de la télévision nationale, et des bobolais l’ont suivi comme si ils y étaient. Constat !

Il était 10h55 lorsque nous arrivions au Café de Paris. Quelques citoyens y étaient déjà installés pour suivre en live la cérémonie d’investiture du président Roch Marc Christian Kaboré. Parmi eux, beaucoup de commerçants venus du grand marché. Au fur et à mesure de la cérémonie, quelques commentaires s’en suivront, parfois dans les langues mooré et dioula. « Blaise doit bien se morde les doigts », laisse entendre Moussa Soh. Et son voisin de se poser la question de savoir si l’ancien président aura le courage de suivre cet événement historique qu’il a lui-même contribué à écrire. « Qui a changé la chaîne ? », demande tout fâché Karim Compaoré lorsque par mégarde le gérant du café passe à une autre chaine.
Un acte peut être délibéré pour dire qu’il faut suivre la cérémonie sans oublier de consommer. Le message a été compris par ces commerçants qui n’ont pas hésité à lancer des commandes. Un grand éclat de rire se laisse entendre lorsque les cameras se braquent sur le président Yayi Boni. « L’annonceur des bonnes nouvelles », lance un jeune homme ; allusion faite aux annonces sans lendemain du président béninois pendant le coup d’Etat de septembre 2015.
Au grand marché de Bobo- Dioulasso, l’ambiance était tout aussi bon enfant dans certaines boutiques que nous avons visitées aux environs de 12heures. Adama Ouédraogo, vendeur de chaussures confie être très fier du Burkina. « Depuis 10heures, je suis devant la télévision. Roch est mon candidat. Je ne peux manquer cet événement historique », dit-il avec un air de fierté. Dans la boutique de vente de Bazin d’Alidou Soré, clients et vendeurs suivent sur un écran plasma 32 pouces, l’investiture du nouveau président du Burkina. Là également, les commentaires ne manquent pas. Au siège du parti du président élu, les quelque cinq militants restés (certains ayant rallié la capitale pour la cérémonie) n’ont pas voulu rater une seule séquence de l’investiture de leur candidat. Assis au secrétariat du siège de la campagne, ils n’ont le regard que sur l’écran plasma. « Nous n’attendions que ça », rappelle Raissa Camara qui ajoute qu’il n’y a jamais eu cérémonie d’investiture aussi belle que celle de Roch Kaboré. Depuis la capitale économique où elle réside, elle souhaite que le Président axe ses priorités de développement sur sa ville. « Je souhaite également que le président Roch soit regardant sur la condition féminine au Burkina en leur facilitant l’accès aux crédits et aux financements », poursuit-t-elle.

D’un Président civil à un Président civil
Pour Olivier Malo, la cérémonie d’investiture du Président Roch est particulière, en ce sens qu’il s’agit d’un passage de témoin d’un président civil à un président civil démocratiquement élu. Une première au Burkina depuis l’accession du pays à l’indépendance en 1960. « Je pense que cela est même très extraordinaire » dit-il, en souhaitant plein succès au nouveau régime. « Je souhaite vivement que le président satisfasse tous les Burkinabè sans distinction  », dit-il. Quant à la ville particulière de Bobo-Dioulasso Olivier attend de Roch des opportunités d’emploi pour des jeunes. Karim Compaoré, pour sa part, attend du nouveau locataire de Kosyam, la réconciliation nationale. « Je souhaite que Roch soit un grand rassembleur. Que Dieu lui donne une longue vie afin qu’il puisse gérer le Burkina comme l’a toujours voulu le peuple. Ce qui vaudra un deuxième mandat » fait-il noter. Bernadin Ouattara, vendeur de friperie attend du « PF  », assez de bitume dans la cité de Sya et une vraie décentralisation.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Les 100 premiers jours du gouvernement Dabiré 2 : Un train de sénateur pour gérer, rien que le quotidien
2021 : Une année chargée d’espoir pour les Burkinabè, prédit le président Roch Kaboré
Burkina : Le Conseil constitutionnel acte le deuxième mandat de Roch Kaboré !
Roch Kaboré investi nouveau président du Faso : « Nous devons poursuivre et renforcer la lutte contre la corruption, les passe-droits et l’incivisme »
Investiture de Roch Kaboré : « J’attends un peu plus de fermeté dans la lutte contre l’incivisme » (Emile Paré du MPP, parti au pouvoir)
Investiture de Roch Kaboré : Le discours du président du Conseil constitutionnel
Investiture du président du Faso : "Prêter serment, c’est mettre son âme en péril"
Burkina Faso : En attendant l’investiture de Roch Kaboré
Roch Marc Christian Kaboré : Pour le deuxième et dernier mandat, le devoir d’ingratitude s’impose
An 3 de la gouvernance MPP : Une performance de 7,19/20 selon les résultats de notre sondage
Burkina Faso : Le président Roch Kaboré appelle à une trève sociale
58e anniversaire du Burkina Faso : Le message à la nation du président Roch Kaboré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés