Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Investiture du Président Roch Kaboré : Les attentes de certains Ouagalais

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Roch Marc Christian Kaboré, président • • mercredi 30 décembre 2015 à 00h37min
Investiture du Président Roch Kaboré : Les attentes de certains Ouagalais

Elu le 29 novembre 2015, c’est un mois après que le nouveau Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a été officiellement investi pour un premier mandat de cinq ans. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les défis qui se présentent à lui sont titanesques. Justice, création d’emplois, réduction du coût de la vie… les attentes des Burkinabè sont immenses et surtout pressantes. Nous avons interrogé quelques Ouagalais sur leurs attentes. Lisez !

Amidou Ouédraogo : « j’appelle le nouveau pouvoir à être à l’écoute du peuple »

Nos attentes du nouveau Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, c’est qu’il fasse en sorte que nous puissions vivre en paix au Burkina. Ensuite, il y a un certain nombre de questions auxquelles il doit s’attaquer. Pour moi, l’éducation est une priorité, ensuite l’agriculture comme lui-même a promis. Les premières mesures doivent être, comme il l’a promis, de s’occuper de la jeunesse. Le peuple burkinabè est assez mature, donc j’appelle le nouveau pouvoir à être à l’écoute de ce peuple et tout ira bien.

Nadine Kafando : « La priorité des priorités, c’est la création d’emplois et remettre l’économie sur les rails »

Il y a beaucoup de choses qu’on attend du nouveau président du Faso. Surtout côté justice et côté économie. Pendant 27 ans, il y a eu beaucoup de choses qui n’ont pas été faites, on attend que ces choses soient faites durant le mandat du Président Roch Marc Christian Kaboré. La priorité des priorités, je pense que c’est la création d’emplois et surtout remettre l’économie sur les rails. Je pense qu’on a besoin de justice mais ça n’urge pas même s’il y a des martyrs qui attendent.

Albert Zango : « La justice, améliorer les conditions de vie des travailleurs, créer des emplois… »

Nous souhaitons que le Président Roch Marc Christian Kaboré soit le Président de tous les Burkinabè et non le Président seulement du MPP. Nos attentes, c’est particulièrement la justice, ensuite qu’il essaie d’améliorer les conditions de vie des travailleurs et aussi créer des emplois pour la jeunesse. Qu’il veille aussi à ce qu’on puisse asseoir les fondements d’un Burkina émergent dans les prochaines années. Nous voulons aussi et surtout qu’il respecte ses promesses électorales parce que les populations sont fatiguées des promesses non tenues. On veut vraiment un changement et que plus rien ne soit comme avant. C’est ce que nous souhaitons du pouvoir du Président Roch Marc Christian Kaboré.

Aimé Ki : « Baisser les prix des produits de grande consommation »

Nous savons que c’est difficile, mais il y a beaucoup de choses en attente, surtout le côté social. Nous savons que c’est pratiquement le côté social qui a fait partir le Président Compaoré. Donc, nos attentes vis-à-vis du nouveau Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, c’est qu’il puisse satisfaire la majorité des Burkinabè. Je crois que les premières attentes, c’est qu’il se donne les moyens pour que les prix des produits de grande consommation puissent baisser, notamment le riz, le gaz, le carburant. Si nous mangeons à notre faim et que nous arrivons à circuler, je crois que tout va rentrer dans l’ordre. La sécurité découle de là aussi parce que si on n’a pas à manger, on se livre à tout.
Ensuite, il y a la justice qui est un grand sujet pendant. Actuellement, tous les gens attendent qu’on puisse décanter ces choses et ensuite qu’on ait la réconciliation afin que tous les Burkinabè regardent encore dans la même direction et qu’on ait encore confiance en la justice de notre pays afin que personne ne se retrouve dans la rue encore.

Pierre Adrien Kindo : « Œuvrer à la réconciliation de tous les fils et de toutes les filles du Burkina »

J’attends du nouveau Président qu’il puisse œuvrer à la réconciliation de tous les fils et de toutes les filles du Burkina et travailler à rassembler tous les acteurs politiques autour d’un programme politique qui va permettre de booster un réel développement participatif surtout. Au bout de cinq ans, le peuple doit être à mesure de pouvoir renouveler encore sa confiance au président élu. Il a fait beaucoup de promesses pendant la campagne et nous espérons qu’il y aura respect de la parole donnée.
Parmi les priorités, pour moi, la première devrait être la vérité sur tous les crimes jusque-là impunis, les crimes économiques, les crimes de sang. Il va falloir que la justice puisse faire toute la lumière et on passe à une réconciliation réelle parce que tant qu’il n’y a pas vérité, on ne peut pas parler de réconciliation. Après cela, il va falloir vraiment se pencher sur le coût de la vie parce que les produits de grande consommation que sont le riz, le maïs, l’huile et tout ce qui peut entrer dans le panier de la ménagère, que l’Etat se penche vraiment là-dessus pour pouvoir permettre aux citoyens burkinabè de pouvoir bien s’alimenter à la hauteur de leur rémunération.
Après, il faut penser aux coûts des autres consommables, tels que l’eau, l’électricité et même les engins pour le déplacement. Le troisième aspect, c’est la sécurité des citoyens. Il va falloir que l’on puisse redoubler d’efforts en matière de gestion de la sécurité des citoyens, c’est-à-dire mettre à la disposition des citoyens les moyens nécessaires pour pouvoir sécuriser la population et leurs biens. Enfin, il y a la prise en compte de l’emploi pour la jeunesse. Il faut le faire parce que présentement la population burkinabè est majoritairement très jeune. Il faut pouvoir occuper les jeunes en créant de l’emploi et en créant aussi des valeurs ajoutées pour pouvoir soutenir les micro-projets d’entreprenariat des jeunes. Voilà, ce que j’attends du Président de la république. Si ces quatre souhaits sont accomplis, le Président aura réussi sa mission.

Angèle Nagalo : « Qu’il essaie d’augmenter les salaires »

Nous attendons du nouveau Président qu’il améliore la santé des Burkinabè. Il y a aussi l’emploi des jeunes et l’amélioration des conditions de vie de la population. Nous attendons qu’il réduise les prix des produits de première nécessité. Aussi, qu’il essaie de voir l’éducation. Les priorités, c’est l’éducation, la santé, l’emploi des jeunes mais aussi qu’il essaie d’augmenter les salaires des fonctionnaires puisque la vie est chère et les salaires ne suffisent pas pour subvenir aux besoins de la famille. Nous voulons qu’il crée aussi beaucoup d’emplois pour les femmes.

Propos recueillis par Moussa Diallo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Les 100 premiers jours du gouvernement Dabiré 2 : Un train de sénateur pour gérer, rien que le quotidien
2021 : Une année chargée d’espoir pour les Burkinabè, prédit le président Roch Kaboré
Burkina : Le Conseil constitutionnel acte le deuxième mandat de Roch Kaboré !
Roch Kaboré investi nouveau président du Faso : « Nous devons poursuivre et renforcer la lutte contre la corruption, les passe-droits et l’incivisme »
Investiture de Roch Kaboré : « J’attends un peu plus de fermeté dans la lutte contre l’incivisme » (Emile Paré du MPP, parti au pouvoir)
Investiture de Roch Kaboré : Le discours du président du Conseil constitutionnel
Investiture du président du Faso : "Prêter serment, c’est mettre son âme en péril"
Burkina Faso : En attendant l’investiture de Roch Kaboré
Roch Marc Christian Kaboré : Pour le deuxième et dernier mandat, le devoir d’ingratitude s’impose
An 3 de la gouvernance MPP : Une performance de 7,19/20 selon les résultats de notre sondage
Burkina Faso : Le président Roch Kaboré appelle à une trève sociale
58e anniversaire du Burkina Faso : Le message à la nation du président Roch Kaboré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés