Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Présidentielle du 29 novembre : Zéphirin Diabré reçoit les congratulations des USA

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • • mercredi 23 décembre 2015 à 09h57min
Présidentielle du 29 novembre : Zéphirin Diabré reçoit les congratulations des USA

Le président de l’UPC, Zéphirin Diabré (candidat arrivé deuxième à l’élection présidentielle du 29 novembre 2015) a reçu les félicitations et encouragements de l’ambassadeur des USA pour non seulement son « comportement républicain »lors des dernières élections mais aussi pour le combat qu’il a mené en tant que Chef de file de l’Opposition politique au Burkina-Faso (CFOP-BF). C’était ce mardi 22 décembre 2015 à son cabinet, sis au quartier Patte d’Oie.

« Tous les Burkinabè ont dû remarquer la façon républicaine par laquelle l’UPC, avec à sa tête Zéphirin Diabré, s’est comporté lors des élections. J’ai tenu à venir le voir pour le féliciter non seulement pour la campagne qu’il a menée mais aussi pour tout ce qu’il fait comme chef de file de l’opposition ; surtout de la manière républicaine dont il a mené la campagne », a indiqué le diplomate américain, Dr Tulinabo Mushingi à l’issue du tête-à-tête. Il a loué la contribution du « parti du lion » et de son premier responsable dans le travail d’éveil des consciences qui a été mené sur le terrain. Selon celui-là même à qui les Burkinabè ont donné il y a peu le prénom « Sid Pawalmdé » (la vérité ne se chuchote pas, en langue nationale mooré), l’UPC et son président ont su rassembler tout le monde au CFOP-BF à travers des idées claires sur la destination commune. Ajoutant, dans ses propres termes, que c’est à partir de ce travail de « yampoukri » (éveil des consciences),que certains ont commencé à comprendre que tout était possible ; tant du côté de l’opposition que de la majorité qui savait également qu’elle pouvait perdre le pouvoir. De l’avis de Dr Mushingi, cette situation a été le fruit d’un travail de longue haleine. « J’ai donc tenu à le féliciter dans ce sens. J’ai aussi tenu à partager avec lui, ses idées des priorités pour le nouveau gouvernement et aussi pour l’opposition (quand l’Assemblée nationale sera installée) », a-t-il souligné avant d’indiquer que son pays va continuer à travailler dans une synergie d’actions avec tout le monde, toutes les couches sociales.

A l’image de ce qui se passe aux USA avec les Républicains et les Démocrates, l’ambassadeur Mushingi a exprimé son souhait de voir une opposition à même d’être un véritable contrepoids au pouvoir. Synonyme, dit-il, d’une gouvernance efficace et profitable à l’ensemble du peuple (axe prioritaire de la politique étrangère des USA). « Nous avons besoin de cette balance dans toute démocratie. Vous avez le gouvernement d’un côté qui veut faire quelque chose et de l’autre côté, l’opposition qui surveille et qui injecte de nouvelles idées… », caricature le diplomate avant de préciser qu’il ne s’agit pas de verser dans une sorte d’opposition systématique mais plutôt d’être dans une posture de construction et de consolidation de la démocratie. De l’avis Dr Mushingi, avoir une opposition forte est une force pour le pays (y compris pour la majorité au pouvoir dans le déroulement de son programme).

Ces échanges qui n’ont pas laissé insensible l’ancien patron de l’opposition politique. Pour Zéphirin Diabré, cette visite de l’ambassadeur est une marque de considération et de reconnaissance envers son parti. « C’est une visite qui nous honore vis-à-vis du parti mais surtout du positionnement politique du parti », a déclaré Zéphirin Diabré pour qui également, cet acte est un élément qui exhorte à faire mieux davantage. « Il a aussi surtout tenu à partager avec nous, notre vision sur notre futur rôle. Et comme il l’a si bien dit, il souhaite une opposition forte, constructive qui soit un contre-pouvoir efficace à l’action de la majorité, qui n’est pas une opposition systématique mais plutôt une opposition d’idées. C’est dans ce sens que nous l’avons rassuré que c’est aussi notre vision des choses ; c’est comme cela que nous entendons contribuer à l’avenir de notre pays. Nous sortions d’élections où il y a un camp qui a gagné. Si les Burkinabè ont donné la victoire à ce camp-là, c’est parce qu’ils estiment que c’est lui qui est à même de résoudre leurs problèmes. Donc, c’est à ce camp de se mettre au travail, pour que nous puissions voir les résultats avec les Burkinabè. Pendant ce temps, nous avions un projet qui n’a pas été accepté par les Burkinabè parce que sans doute, ils se sont dit que nous ne sommes peut-être pas, à ce stade-là, capables de résoudre leurs problèmes. Notre rôle, c’est de continuer le travail politique d’implantation, continuer à expliquer notre position et surtout à surveiller, à critiquer ceux qui seront au pouvoir bientôt », a acquiescé le candidat de la « Coalition Zèph 2015 pour un vrai changement ». Pour Zéphirin Diabré, il serait plus ‘’bénéfique’’ pour le pays que l’UPC reste dans une posture d’opposition politique.

.
Oumar L. OUDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés