Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si l’on bâtissait la maison du bonheur, la plus grandе рièсе sеrаit lа sаllе d’аttеntе.» Jules Renard

Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • • lundi 21 décembre 2015 à 11h00min
Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

Kouanda Boubacar, candidat aux législatives du MPP dans le Kadiogo avait introduit un recours contre l’éligibilité de Juliette Bonkoungou, candidate sur la liste nationale du CDP. Dans une décision rendue le 18 décembre, le Conseil constitutionnel a rejeté ce recours et explique pourquoi dans sa décision ci-jointe.

Vos commentaires

  • Le 21 décembre 2015 à 11:26, par Tapsoba R(de H) En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Merde ! Manque de vigilance quand tu nous tiens.Nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 11:27, par Une Rose En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Félicitation Tantie Juliette !

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 11:47, par Citoyen de Koudougou En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Que c’est honteux de sa part tricher pour siéger à l’Assemblée Nationale. On comprend pourquoi le CDP voulait pas publier la liste de ses remplaçants.En outre je revoie l’arrogance qu’affichait cette dame à Koudougou "c’est à nous de décider qui sera président ou pas et Roch ne sera jamais président ici". Malgré vos consigne le mec a été brillamment élu et au premier tour. Aujourd’hui le discours a changé à l’instar de celui de Mahammadi KOUANDA elle parle du pardon et que si le PDCI et le RDR ont pu faire la paix en Cote d’Ivoire, le CDP et le MPP devraient pouvoir en faire autant. "ils n’ont qu’à prendre le pouvoir on va voire !"(discours lors de leur meeting régional à koudougou) hé tante Juliette tu as déchu plus d’un parmi tes siens et les koudougoulais t’ont montré que vous n’êtes plus rien. Malgré les billets de banques que les Béréwoudougou(ex DG des Douanes) et autre ont dilapidé les koudougoulais sont restés intègres pour que la prophétie de Norbert ZONGO se réalise et pour que la justice lui soit rendue. Votre peur bleue de voir le MPP au pouvoir vient du simple faite qu’ils savent beaucoup de choses sur vous et surtout Blaise mais c’est raté Dieu ne dort pas ils vont nous aider à en savoir plus sur le régime monarchique de COMPAORE et sur le sanguinaire François COMPAORE.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 12:05, par Idgomyan En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Force reste à la Loi ! Il est stupide ce recours ! On vous a bien dit que vous avez 72 heures pour le faire après la publication de la liste ! Où étiez-vous les gars du MPP ? Si ce recours avait été bien introduit, c’est-à-dire respecté les délais, Juliette aurait été out, déclassée de l’AN car elle avait bien soutenu la modification de l’article 37 à Koudougou surtout ! On l’a vue, n’est-ce pas Juliette, toi qui affirmait haut et fort à Koudougou ce jour là, que vous avez la police, vous avez la gendarmerie, ...! Tu as eu la chance !

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 12:16, par Welson En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Le conseil constitutionnel a raison, cette fois-ci tant pis pour les insurgés, comme les candidats était préoccupés par la campagne électorale ils ont oublié de lire le code électoral ainsi le délais est dépassé merci au conseil constitutionnel pour son professionnalisme remarquer.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 12:30, par salou En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    cette plainte était vraima incomprehénsible et manquait de bon sens. La liste a été publié avant les élections avec un délai de 72h pour recevoir les plaintes. MR KOUANDA dormait ou quoi ??? Tu t’es reveillé trop tard.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 12:46, par Sans rancune En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Cela veut-il dire que le requérant a raison mais a déposé tardivement sa demande ou bien ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 13:00 En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    La CC sensée s’assurer que les institutions applique la loi dit quoi par rapport à la validité de cette candidatures ? N’était ce pas dans son obligation que de rappeler directement à la CENI de l’irrecevabilité du dossier de cette magistrate en fonction ? Laquelle magistrate devrait elle-même sensée faire appliquée la loi savoir que son dossier est irrecevable ? La CENI est-elle un secrétariat de la Cours Constitutionnelle ou quoi ? La loi dit clairement qu’un magistrat en fonction ne peut exercer une activité politique, c’était à la CENI d’exiger d’abord à Juliette de produire la preuve administrative de sa disponibilité avant l’examen de son dossier de candidature. En refusant de s’assumer et nonobstant la plainte tardive déposée par le MPP, la Cours constitutionnelle devrait elle même constater la non complétude du dossier et le rejeter purement et simplement. Dans ce dossier, ces deux institutions ont démissionné. Il n’y a plus qu’à attaqué le mandat de député de Juliette devant la nouvelle assemblée nationale.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 13:14, par Truman En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Si ce recours avait été accepté, on aurait encore dit que la Transition roule pour le MPP. Heureusement que ce n’est pas passé.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 13:24, par lenabiga En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Du courage Dame BONKOUGOU, il faut toujours garder ta tête hors de l’eau face à ces gards du mpp ! Ils nous pompe l’air, j’ai été très content de sa réponse pour Salif Diallo !

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 13:29 En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Tanti julie
    Bon courage allons seulement, un jour on parlera de toi, on parlera de toi.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 14:01, par Clair conscience En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Mes amis, des gens ont brûlé des domiciles d’autres gens à Ouagadougou sur la base d’une simple rumeur mais personne n’enquête sur ça ! Des gens ont alimenté des rumeurs contre des citoyens innocents, personne n’enquête sur ça ! Quelqu’un a aussi beaucoup communiqué au téléphone pour éviter à notre peuple un bain de sang les 30 et 31 octobre mais on ne verra jamais ça sur internet ! La même personne a aussi usé de son influence via des appels téléphonique pour que l’armée ne se bat pas pour le contrôle du pouvoir mais personne ne met ça sur internet ! Les enquêtes au Burkina sont choisies et orientées. Mais tout ça va finir un jour, patience à ceux qui sont traqués par la transition et le MPP.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 14:06 En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Je commenc a ne plus supporter ce jeu politique. On a l’ impression que nous citoyens lamda, on nous prend pour des cons. Si vous pensiez vraiment qu’ elle etait ineligible, vous avez eu tout le temps de savoir qu’ elle etait candidate. Elle est elue. Vous l’ avez su et par dessus le marche vous trouvez le moyen d’ introduire un recours en ineligibilite en retard. Les politiciens se foutent de notre queule. Nous valons mieux que cela. Ne vous amusez pas avec nous. Felicitation Mme la Depute meme si je n’ai jamais supporte votre parti politique, votre ligne politique et votre contribution a l’ enracinement de la dictature familiale et clanique de Blaise Compaore que nous avons chasse hors du Bayiri.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 14:14, par julie En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Mr Kouanda , c est ridicule .

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 14:43, par AFGANO En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Au contraire même si la décision à priori est favorable à Juliette ,elle ne l’honore pas du tout car elle a ouvertement triché .Quelle honneur un magistrat, de surcroît sensé connaître la loi plus tout le monde, peut il se targuer pour avoir sciemment réussi à tromper la vigilance de simples citoyens non avertis de tous ces petits pièges du droit ? Je suis totalement sidéré de voir des internautes accepter ce genre de comportement de la part d’une personnalité de la trempe de Juliette .Une personne d’honneur doit s’auto- censurer si quelque chose lui est interdit ou se conformer à la procédure prévue en la matière .Sous aucun prétexte nous ne devons tolérer la malhonnêteté ,la tricherie chez nos hommes politiques .Tout commence par là,sinon nous ne devons nous plaire si dans dans la gestion de la chose publique ,ils excellent dans ce genre de méthodes nauséabondes et indignes .

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 14:46, par L’Oeil du peuple En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Le mea culpa de ROCK par rapport à ses déclarations sur l’article 37 lorsqu’il était encore n°2 du régime COMPAORE fait une jurisprudence dans l’histoire de ce pays. Pour ce faire le président COMPAORE et certains dignitaires de l’ex régime peuvent aussi faire leur mea culpa et revenir aux affaires sans inquiétude. Il faut que BLAISE le fasse, personne ne pourra l’interdire. Tout simplement la jurisprudence sera appliquée. La tête pensante du CDP est actuellement au MPP et comme on le sait les wagons ne font que suivre la trajectoire de la locomotive.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 15:08 En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Ceci constitue une fois encore une violence faite aux. Femmes .
    non content d’avoir bloqué le compte du CDP emprisonner ses ténors le CDP se retrouve avec 18 député . Qu’en serait il si ce parti n’avait subit autant de choses pour le déstructurer ?
    la transmission autant pour moi la transition et le MPP continue de s’en prendre à des femmes en pagne .
    le pouvoir est entre vos mains on vous attend aux résultats que nous savons par avance seront un échec .tout comme les plusieurs années passées aux postes clefs de ce pays .

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 15:46, par vérité no1 En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Tantie, on vous ratera pas au tournant !

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 15:52, par elouss En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    L’internaute 15 a totalement raison. Mme Juliette Bonkoungou en acceptant de s’inscrire sur la liste après l’invalidation de ses paires ayant soutenu comme elle la révision de l’article 37 montre clairement qu’elle se moque de la loi. Ce n’est pas de la tricherie, c’est une attitude non repentie de défiance et d’arrogance comme l’on nous les servait jadis sous l’ère Compaoré. Un tel comportement empreinte de manque d’humilité surtout après l’échec du coup d’état du CND traduit à mon sens une volonté forte d’accentuer les fractures sociales pour des desseins non avoués. Ceux qui pensent le contraire n’ont qu’a patienter, ils seront bientôt servis.
    Pour ma part, je demande aux juristes de voir s’il n’existe pas d’autres dispositions de la loi pour nous les débarrasser une bonne fois pour toute, elle Mme Juliette et quelques autres résidus du régime des Compaorés ayant malgré tout échappé au filtre de la loi Chérif.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 16:04, par Nameba En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Julie la protestante, et sa morale, où la met elle ? Voler les lois de son pays pour être député ? Que Dieu sauve le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 16:24, par Yiriba En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    On ne peut rien faire légalement contre Mme Bonkoungou à moins de vouloir introduire du désordre. Elle a pu passer entre les mailles et c’est sa chance. La démocratie nous impose de rester consistant et respectueux des règles. Alors MPP, trouvez-vous un autre moyen légal contre elle, et arrêter de dormir durant le processus électoral.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 16:43 En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Mme, vous cherchez quoi encore ? Vous avez trop fait, aller vous reposer.... pourquoi voulez vous continuer a vous fatigue ? Héiiiiiiiiiiiiii !

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 17:38, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Au fait, quelle est sa situation administrative ? Car si elle est toujours magistrate, son élection pourrait être remise en cause. Dans le fond, cela fait donc deux raisons d’inéligibilité : Avoir soutenu la modification de l’article 37 et être magistrate. Dans la forme, le recours est effectivement hors délai.

    Mais franchement, c’est louche. Non seulement la liste des remplaçants a été rendue publique par la CENI avant les élections, mais la dame Bounkoungou était directrice nationale de campagne pour son parti. Elle a d’ailleurs à ce titre publié une déclaration dans laquelle elle jette encore de l’huile sur le feu en rappelant les positions négationnistes du CDP : Les 30 et 31 n’étaient pas une insurrection populaire mais "un changement inconstitutionnel de pouvoir" (sous entendu un coup d’état perpétré par le MPP). Elle remettait encore en cause le code électoral et niait avoir soutenu le coup d’état (malgré leur déclarations écrites et orales dans ce sens) et jouait les victimes.
    Tout ça pour dire que personne ne peut dire qu’il ne savait pas qu’elle était candidate, tête de liste nationale et donc pratiquement sure d’être élue. Attendre l’épuisement du délai pour attaquer son éligibilité ressemble à une manipulation : On la laisse se faire élire puis on attaque sans espoir de résultat juste pour satisfaire l’opinion publique et les militants scandalisés. Pas très honnête tout ça...

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 17:40, par Conscience Citoyenne En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    N0 17, qu’ en serait- il si ce parti n’avait pas pille les coffres de l’ etat pendant 27 ans et si le president qu’ on a chasse n’ avait pas mis le verrou sur la cie nationale durant autant de temps ? C’est parce que les choses se sont reellement passees dans les regles de l’ art que vous avez eu ce score trop honorable pour un parti vomi. Vous avez tout fait, la transition est arrivee a bout. Si vous n’ etes pas contents, prenez TSR ou meme vos wagons mal merites et en 12 heures, vous serez ensemble avec votre Mogobiteur qui devra bientot repondre de l’ assassinat de son plus que frere. Tout ca pour ca ? Dieu ne dort pas et il frappe toujours le mechant au moment ou il s’ attend le moins. Vous croyiez aller vivre au paradis avec cwe gros crime contre le Pere de la Revolution, n’ est-ce pas ? Tout se paye ici bas. Vous voila pris comme des souris dans une nasse. La nouvelle de l’ inculpation est deja sur yahoo. Sankara, dors en paix, du sommeil du juste.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 17:59, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Internaute 17 courageusement anonyme :
    C’est malhonnête de parler de "violences faites aux femmes" quand on parle de respecter la loi. Qu’est ce que le sexe de l’intéressée viens faire dans ce débat, sinon que vous êtes à court d’arguments pour défendre l’indéfendable ?

    Les militaires et les magistrats sont interdits de faire de la politique, à moins de démissionner un bon moment avant. La loi date de Blaise Compaoré. Beaucoup de gens, hommes comme femmes, sont concernés. Pourquoi Juliette Bounkoungou devrait faire exception ? Ceux qui ont soutenu la modification de l’article 37 comme Achille Tapsoba, Eddie Komboigo, pourtant des hommes, ont été empêchés de candidature. En quoi dire que la dame Bonkoungou aussi a soutenu cette modification décriée a un rapport avec son genre ?
    Malhonnête qui veut faire feu de tout bois ! Pendant que vous y êtes, dites aussi qu’elle est une mineure violentée ou qu’elle est discriminée à cause de ses préférences sexuelles ou de son handicap !!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 18:41, par Pagomziri En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    On s’en fou. Il y a des victoires qui s’apparentent à des défaites. Julie a triché et c’est honteux de sa part. Point barre.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 20:22, par Jonassan En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    L’Oeil du ventre, si Blaise fait son mea-culpa et se présente ici au faso, y’a quel problème ? La différence entre Rock et Blaise est que Rock est accusé d’avoir donner une opinion qui ne nous arrange pas sur un article de la Constitution, comme Zeph et Ablassé abreuvait le Chef de leur opinion qui ne nous plaisaient pas, nous qui étions dans la rue. ALORS, oeil du ventre, POUR LE CAS DE BLAISE, on l’accuse d’assassinat ; tu as compris, d’assassinat. LES DELITS ETANT DIFFERENTS POURQUOI TU VEUX QUE LE VERDICT SOIT IDENTIQUE ? Si j’en veux à quelqu’un ou à un groupe, je donne froidement mon point de vue et j’assume mais sans tenter de tordre la logique, la raison.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 21:44, par Nabiiga En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    À l’internaute 12 Claire Conscience :

    J’ai véritablement du mal à concilier ton nom de Claire conscience à ton raisonnement. Est-ce qu’un bon enfant d’une famille, un enfant qui s’est toujours très bien comporté, très respectueux, connu de tous comme un enfant modèle ; cet enfant, est-il au dessus de la correction si un jour il se comporte mal ? Ce qui a été dit longuement au téléphone était pour le bien du pays et ça, on le reconnaît : qu’il n’y ait pas de bain de sang, évitons la guerre civile, évitons le chaos ; tout cela, était pour le bien du pays ; on les salue pour la haute sens de responsabilité, mais dès lors que la conversation, (dont les écoutes), virent vers la haute trahison, l’atteinte à la sécurité de la patrie, les interlocuteurs de la conversation doivent être punis à la hauteur du crime commis car ces même individus auxquels tu fais référence sans mentionner les noms, savaient et savent toujours que la haute trahison et tout acte qui atteigne à la sécurité de l’état est un crime punissable par la loi. Selon toi, puisque ces gens-là se sont bien comportés par le passé, il faut les laisser circuler même s’ils ont commis un crime contre la patrie. Nul est dessus de la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 22:03 En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Si elle n’est pas à la retraite, il y a conflit avec le décret qui interdit aux militaires et magistrats de mener des activités politiques. Alors on fait quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 22:28, par boya En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    tanti,n’écoutez pas les jalous.DIEU les voit.la première victime sera le MPP car il ne sont pas assis sur de bonnes bases.

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2015 à 07:52, par le visionnaire En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Mr KOUANDA était trop sûr de sa victoire pour ne pas intenter un recours devant le conseil. mon ami, on t’aime tous mais tu es un mauvais perdant. laisse tomber

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2015 à 10:44 En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    L’acte de Julie illustre à lui seul ce qu’à été le régime déchu... Ceux qui sont sensés protéger l’Etat l’ont mis à genoux.....Elle est indigne de l’écharpe des honorables. Est ce que les autres députés vont accepter siéger avec elle dans l’hémicycle ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2015 à 11:34, par Kosyam En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Le recours portait sur son statut de magistrat et non sur toute la polémique que les uns et les autres sont entrain de faire.

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2015 à 18:38, par LE GRAND En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    il lui reste à démissionner de la magistrature conformément au nouveau statut de ce corps

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2015 à 06:55, par Caleb En réponse à : Election de Juliette Bonkoungou : Pourquoi le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du MPP

    Dégagez aussi le SG du gouvernorat du Sahel. Lui aussi a soutenu activement la modification de l’article 37 et pire, il a été élu sénateur CDP du Ioba. Il est encore très actif avec un ancien député et très dangereux.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés