Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un dessert sans fromage est une belle à qui il mаnquе un œil.» Anthelme Brillat-Savarin

Lutte contre la faim : La FAO récompense ses meilleurs élèves

Accueil > ONG, Coopération décentralisée • • vendredi 18 décembre 2015 à 03h03min
Lutte contre la faim : La FAO récompense ses meilleurs élèves

Le représentant de la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) au Burkina, Aristide Ongone Obame, a procédé dans la soirée du mercredi 16 décembre 2015 à la décoration de trois structures et de Bassirou Sanogo, personnalité de la société civile pour leur contribution à la lutte contre la faim et l’insécurité alimentaire au Burkina.

Créée en 1945 au Québec, la FAO célèbre cette année ses 70 ans d’existence. « A cette occasion, la FAO a édité des médailles commémoratives de reconnaissance pour primer des lauréats suite à un processus sélectif rigoureux à travers le monde », a expliqué le représentant de la FAO au Burkina Faso.
Au Burkina, ce sont trois structures et une personnalité de la société civile qui ont été retenues. Il s’agit de l’UEMOA, du CILSS, du ROPPA et de Dr Bassirou Sanogo, président de l’Alliance contre la faim et la malnutrition au Burkina Faso (ACM/BF).

Le CILSS, un partenaire de depuis longtemps

Avec le Comité inter-état de lutte contre la sècheresse dans le sahel (CILSS), la FAO a initié et mis en œuvre plusieurs projets grâce à un Protocole d’accord paraphé entre les deux institutions qui leur permet de coordonner et d’harmoniser leurs actions de développement. Les plus essentiels de ces projets sont :
- La plateforme technique de mesure de la résilience au Sahel et en Afrique de l’Ouest,
- L’approvisionnement en aliments vendus sur la voie publique surs et de bonne qualité pour une meilleure santé publique,
- Le suivi des campagnes agricoles et de la sécurité alimentaire, etc.

L’UEMOA aide au développement de l’Agriculture
Les relations entre la FAO et l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) datent de 1996. Depuis lors, les deux structures collaborent pour la sécurité alimentaire et le développement de l’agriculture. Des projets ont été exécutés dans le cadre de ce partenariat. On note surtout la mise en place de politiques agricoles communes dans un contexte de négociations commerciales internationales, le Programme spécial régional de sécurité alimentaire, la préparation du Programme communautaire décennal (2016-2025) de transformation de l’Agriculture pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle, etc.
Le Réseau des organisations paysannes et de producteurs de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA) est un partenaire terrain de la FAO. Le ROPPA est le point focal pour le Programme de Tout ACP sur les produits agricoles de base pour la région de l’Afrique de l’Ouest.
Ces institutions ainsi que Dr Bassirou Sanogo ont été distingués pour leurs actions contre la faim et l’insécurité alimentaire. Pour cela, chacun a reçu une médaille avec bien sûr les félicitations du Directeur général de la FAO.
Depuis 70 ans qu’elle existe, la FAO a contribué à lutter contre la faim dans le monde. De 44 Etats membres à sa création, elle compte aujourd’hui 196 membres. Elle est présente dans 130 pays à travers un réseau décentralisé de cinq bureaux régionaux, neuf bureaux sous régionaux et 80 représentations.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 17 décembre 2015 à 22:17, par Yiriba En réponse à : Lutte contre la faim : La FAO récompense ses meilleurs élèves

    La FAO comme institution a plutôt bien développé les cadres professionnels y compris les Africains que l’agriculture et les paysans d’Afrique. À travers la FAO, on a connu beaucoup de grosses cylindrés 4x4 TT sur les routes d’Afrique que des résultats de maitrise ou de transformation de l’agriculture sur le continent. Du moins, quand on compare les résultats obtenus avec les fonds engloutis pour la bureaucratie (rapports et études successives de 200 pages et plus, couper & coller). C’est une organisation pour le bien-être des fonctionnaires internationaux qu’on compte par centaines.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2015 à 14:40, par payasannoir En réponse à : Lutte contre la faim : La FAO récompense ses meilleurs élèves

    bien dit internaute. j’ai fait la comparaison de ces gens avec Thulinabo Munshigi et le régisseur a dû censurer. Ils se décorent entre eux pour montrer que la Fao travaille. Avec les moyens que la Fao dispose, elle ne peut pas faire le travail de certaines associations locales. Toi tu parles de fonctionnaires internationaux qui se développent. Faut zyeuter dans ministère de l’agriculture et de l’élevage. tous sont riches des projets de Fao. C’est des gens comme Thulinabo (notre cher frère qui mange benga avec nous au village) qui devaient en plus de l’ambassade, représenter des institutions comme Fao, Pnud, etc.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Plan International et BØRNEfonden ont officiellement fusionné
Aide au développement : Des députés français reçus par Salifou Diallo
Droits de l’homme au Burkina Faso : Les Nations unies font le point les 28 et 29 juin prochains
Décennie d’Actions des Nations unies pour la Nutrition
Le Burkina Faso renforce ses capacités en matière de gestion des frontières avec l’appui du PNUD
Diakonia lance la phase 5 de son programme Justice économique et sociale
ONU : Une action urgente est nécessaire pour mettre fin à l’épidémie de SIDA d’ici 2030
Soins obstétricaux et néonataux d’urgence : Vers une validation consensuelle
Programme sécurité alimentaire et nutritionnelle : LA FAO et l’Union européenne visitent les réalisations dans le Centre-Nord
Sécurité alimentaire : Promouvoir les systèmes de stockage alimentaire en Afrique de l’Ouest
Intégration du genre dans les programmes de développement : Christian Aid et ses partenaires en quête d’un plan d’actions
Rapport 2015-2016 d’Amnesty international : Le Burkina épinglé à cause du coup d’Etat du RSP
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés