Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans la vie exactement autant d’occasions spéciales que nous choisissons d’en célébrer.» Robert Brault

Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • • jeudi 10 décembre 2015 à 16h16min
Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

Dans le cadre de la campagne présidentielle, l’Etat, conformément à la loi, a financé les 14 candidats à raison de 25 millions chacun. Comme on le sait, le candidat indépendant Jean-Baptiste Natama a décidé de renoncer à sa part. Certains internautes avaient alors proposé qu’il récupère cette somme pour l’investir dans un projet social. Dans un post sur sa page Facebook, M. Natama a donc décidé de lancer un appel projet.

Chers amis,

Dans le cadre de la campagne électorale en vue du scrutin couplé du 29 novembre dernier, nous avions pris la décision devant vous de renoncer à notre part du financement de l’Etat destiné notamment aux candidats à l’élection présidentielle. Nous avions placé cette renonciation sous le sceau de l’affectation de ladite somme à la réalisation d’une œuvre dans le domaine social.
Vous avez très positivement accueilli et soutenu cette décision que vous avez qualifiée d’inédite tout en émettant le vœu de la voir se propager à l’avenir. Soyez-en remerciés ! Nous en sommes humblement honoré et ému.

Nombreux sont ceux d’entre vous qui ont également souhaité que la réalisation de cette œuvre sociale soit directement gérée par nous-mêmes au lieu de la laisser entre les mains de l’Etat que vous recommandiez ainsi de décharger.

Aujourd’hui, nous approuvons cette idée. En conséquence, et dans le même esprit de transparence, nous lançons par ce message un appel à proposition d’idées de projet (visible et durable) dans le domaine social. Vos avis et propositions sont cordialement attendus ! Vous pouvez nous les communiquer par les réseaux sociaux ou par téléphone au 79 86 88 79 ou 64 42 98 98. C’est ensemble que nous conviendrons de la destination finale qui sera accordée à cet argent, fruit du labeur de notre peuple, fruit de notre labeur collectif tout simplement.
Merci d’avance et Dieu vous bénisse !

https://web.facebook.com/jbnatama/

Vos commentaires

  • Le 10 décembre 2015 à 17:06, par TOGSDASIDA En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    il faut prendre cet argent aller faire des forages dans ton Bayiri et tes parents te seront très reconnaissants.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2015 à 17:52, par ocy En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    Un parti ou un homme politique qui veut son action durable à besoin de structures, de représentants depuis les villages au villes et cela demande bcp de moyens.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2015 à 17:57 En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    Monsieur Natama,
    Vous demontrez par là que vous êtes ignorant des principes elementaires de la gestion budgetaire et financière. Ce n’est pas parceque des gens qui ignorent les regles de l’orthodoxie financière vous demandent de financer des projets que vous allez les suivre sans chercher à comprendre si cela est legal ou pas. Si vous le faites ca s’appelle du detournement de fonds !!!! Les fonds que vous avez reçu et qui ont été decaissé avec un motif précis, ne peuvent être realloués à d’autres activités. Ce ne sont pas vos fonds privées ou propres. c’est un financement qui vous a été accordé pour une activité precise et que vous devez justifier avec des pieces de depenses qualifies. Sachez que des factures de ciments ou de main d’oeuvre qui auraient servis à contruire les infrastructures dont vous parlez seront considerées comme des pieces de depense ineligibles lorsque vous allez soumettre votre rapport financier de l ’utilisation du financement que vous avez reçu. A bon entendeur, salut !!!! et entourez vous de bons conseillers !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2015 à 18:05, par vérité no1 En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    Je propose que l’on verse cette somme à l’hôpital Yalgado Ouédraogo pour aider les femmes en travail ! J’ai visité un jour l’hôpital et j’ai vu des femmes enceintes étalées par terre, faute de place, alors j’ai voulu saisir le DG en son temps, mais ça allait être peine perdu car c’est tout un système qui était pourri (temps de l’homme fort). Je vous assure que j’ai versé des larmes. Why ? People deserve better treatment. Mr Natama, si vous ne versez pas cette somme à l’hôpital, alors vous voulez faire du bruit médiatique !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2015 à 18:42, par vérité no1 En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    @internaute 3, vous pouviez avoir raison si on était dans une démocratie occidentale, mais au Faso, Natama peut faire ce qu’il veut avec son argent, c’est clair !

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2015 à 18:52, par Assane En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    L’initiative de monsieur Natama est louable mais, qu’il se renseigne bien sur le règlement financier de l’utilisation des fonds alloués pour la campagne électorale. Qu’il se renseigne bien car si la réglementation n’a pas changé cette somme de 25 millions ne peut être utilisée que pour des dépenses de campagne. La Cour des Comptes rejettera vos pièces justificatives. Utiliser cette subvention pour financer des micro projets serait considéré comme un détournement. Par contre si sa caution lui était remboursée, il pourra en faire ce qu’il lui plaira de faire pour la jeunesse laborieuse du Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2015 à 18:53, par vérité no1 En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    @internaute 3, vous semblez maîtriser la gestion comptable au Faso et malheureusement ce sont des gens comme vous qui cachaient les écritures comptables du CDP et aujourd’hui ils jouent aux donneurs de leçons ! On se connaît trop dans ce pays !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2015 à 19:15, par bouba En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    Slt Mr Natama ! Moi je vous propose ceci : choisissez la région qui a le fort taux de mortalité infantile que vous financez la prise en charge gratuite des enfants de zéro à cinq ans. Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2015 à 19:17, par DABIRGNE En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    Monsieur NATAMA,
    Je vois que vous n’êtes pas un financier. Dès le départ, il fallait prendre ces fonds et aller discrètement construire ton village et je vous signale que dans ton village, il n’y a même pas l’électricité ni de l’eau courante. Parceque, vous avez perdu, vous nous parlez de projet. Si vous utilisez ces fonds à d’autres fins, c’est un détournement de l’objet.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2015 à 20:00 En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    Mr Natama.tu n’as rien fait pour Tibga ton village oubien village de ton père.alors que la polpulation de Tibga t’a voté massivement. fallait prendre cette somme et payer une ambulance pour ce village.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2015 à 20:53, par k En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    En réalité les fonds alloués pour la campagne présidentielle sont des fonds publiques et ne peuvent qu’être affectés à battre campagne. Les pièces justificatives des dépenses doivent être collectées pour justifier les dépenses dans un délai. les candidats qui sont en dessous d’un certain pourcentage doivent rembourser cet argent. Alors renseigner vous très bien. Les partis doivent arriver à mobiliser l’argent auprès de leurs militants et éviter ainsi le financement des partis par l’état.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2015 à 21:25, par Un patriote sincère. En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    Bonsoir M. NATAMA,

    Je vous propose de verser à notre association (ADL) la somme de 5 000 000 francs pour terminer la construction d’une école primaire que nous avons commencé (déjà 2 classes et un bureau terminés). Pour nous contacter, il suffit de voir avec M. Joachim VOKOUMA du journal LEFASONET en France (00 33 6 98 29 91 47), qui nous avisera. Il est déjà informé et a accepté de faire l’intermédiaire. Cette école portera votre nom si, le cas échéant, le projet se réalise. Merci d’avance pour votre contribution. Quant à celui qui nous exhibe les règles de la comptabilité publique, ce sont des réactionnaires de cet acabit qui freinent le développement de notre pays. La Cour des comptes ne sera jamais contre l’admission des factures de l’entreprise qui est déjà en charge de la construction. Voyez vous-même comment nos fonctionnaires freinent des deux pieds le développement de notre pays depuis 55 ans. Un patriote sincère.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2015 à 21:34, par Wennonga En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    PARFAITEMENT D’ACCORD AVEC INTERNAUTE 3. SANS CONNAITRE LA CHOSE FINANCIERE, J’ESTIME QUE NATAMA DOIT PROUVER AU MOINS QU’IL MERITAIT D’ETRE ELU PRESIDENT DU FASO. RESPECTEZ L’ETAT EN COMMENCANT PAR VOUS RESPECTER.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2015 à 23:00, par Nabiiga En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    Avant tout propos, je dois dire que Jean-Baptiste est politicien outre mesure et je le félicite. Je le vois d’ailleurs jouer un rôle important dans la gouvernance de notre pays dans l’avenir.

    Pour ce qui est de cette somme, commençons par nous poser les bonnes questions ; les réponses desquelles pourront nous guider amplement.

    Ce montant, dans quel cadre le contribuable burkinabè l’avait-il alloué aux formations politiques ? Les élections je me dis bien. N’gaw !

    Le déboursement de ce montant, devait-il se faire strictement dans tout ce qui touchait à la campagne électorale ? Je pense fort bien que oui !

    Les articles de son déboursement, renferment-ils des articles qui stipulent un déboursement élargi, c’est à-dire, à des fins autres que ces élections ? Franchement, je ne sais pas !

    Le montant, était-il un don aux politiciens ? Non !

    Jean-Baptist, a t-il été candidat et a t-il battu campagne ? Oui il a été et il a battu campagne aussi !

    Dispose t-il des pièces justificatives de sa campagne électorale pour justifier la réception de ce montant ? Oui, il en dispose amplement.

    Voyez-vous, si le montant a été versé et devait être utilisé strictement pour les élections et Jean Baptiste a refusé d’en servir mais il a battu campagne toute même, il a le droit d’en recevoir et d’en servir comme il le souhaite. Avec quel argument cependant ?

    Il peut avancer un arguement selon lequel il va se faire payer pour les dépenses personnelles qu’il a encourrues lors de sa campagne. S’il n’avait pas utilisé ses propres économies pour les élections, il les aurait utilisées pour le/les projets qu’il est en train de solliciter auprès de nous tous. Maintenant qu’il a utilisé ses propres économies, il souhaite remplacer le vide créé par l’épuisement de ses propres économies pour battre sa campagne par ce que l’état lui a donné, et il peut le faire en toute conscience sans que cela ne soit un d’abus de confiance quelconque.

    25,000,000 paraissent beaucoup ; mais non, ce ne sont pas beaucoup dans un pays aussi pauvre que le nôtre. Il ne faut pas qu’il se deçoive en croyant pouvoir faire bénéficier tout le monde avec ce montant. Je suis adepte d’investissement- le micro financement à l’instar du champion de micro financement de l’indonesie qui ne prêtait pas plus de 5 dollars ou dix, aux femmes pauvres. Aujourd’hui, c’est un mouvement mondial avec des surrcussales un peu partout et les pauves en benifissent. Il en a d’ailleurs reçu un prix nobel de quelque chose.

    Jean-Baptiste, retourne dans ta région (personne ne peut t’en vouloir car la charité bien organisée commene par chez soi ) et y lance un projet de micro-financement d’un montant ne dépasant pas 20,000 destinés strictement aux femmes. Il faut, au préalable, mener une étude très approfondie de ce que font les bénéficiaires éventuelles, et comment ce prêt de 20 mille puissent les aider à accroitre leurs productions, leurs commerces, les activités etc. Donne chaque bénéficiaire un délai 5 mois à rembourser non pas pas 20,000, mais 25,000. Les 5 milles ramassés peuvent aller financer d’autres femmes en besoin ; ou bien, celles qui ont prouvé un vrai potentiel, qu’on leur augmente le prêt à 50,000 ainsi et de suit. Il ne faut pas, par contre, tout donner. Il faut garder au moins 5,000,000 à utiliser pour encourager celles qui progressent.Les hommes sont exclus de ce financement. Les hommes, eux, vont aller se marier, boire, fumer et manger le porc au fur, et revenir pleunicher avec toutes sortes de raisons. Les femmes, elles, Non !

    Il y a des gens qui parlent des forages, des écoles etc. Ces projets sont aussi bons mais comment cela peut changer l’ordinaire des populations à court terme. L’évangile le dit clairement : montre un homme comment percher au lieu de lui donner du poisson. C’est comme si une famille menait tant bien que mal sa vie. On vient lui verser 25,000. La famille achète des sacs de riz avec ce montant pour assurer quelque peu une indépendance alimentaire ne serait-ce que pour un bout de temps ; et quand le stock sera épuisé, que fera t-elle ? N’est-ce pas la même mendicité ? N’est-ce pas l’enracinement de la dépendance. Cherche plutôt a déraciner la dépendance en aidant les femmes de ta région devenir financièrment autonôme, et leurs vies changeront à jamais. Qui sait, un jour, elles pourront, elle sueles, construire des écoles, ces mêmes forages dont parle tout le monde, bitumer des rues etc. Rien ne dépasse l’investissement. Pense à cela, surtout ton équipe chargé d’étudier les réponses.
    Merci d’avance d’avoir tenu en considérant mes propositions

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2015 à 07:52, par finances publiques En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    D’accord entierement et sans reserve avec l’internaute n*3.ce n’est ni un prix ni une recompense ,c’est un financement

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2015 à 08:16, par ZORRO En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    Et avec ça non veut être Président du Faso. Rien que du populisme. Si vous avez renoncé à votre part de la subvention, elle est acquise au Trésor public et c’est fini. Si vous l’avez déjà touchée, vous allez devoir justifier son utilisation devant la Cour des comptes en produisant des pièces comptables.

    Donc votre appel à projets est une grosse comédie.

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2015 à 09:09, par remalia En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    L’etat qui t’a octroyé cette somme dont tu as rejettée pour séduire ton electorat sait où l’investire. Ce n’est pas toi qui a créé le ministère de l’action social ,c’est parce que l’état est soucieux de ce que tu penses là qu’il a mis en place une structure qui s’en occupe. Ne te ridiculise pas en reclamant cette somme , non seulement tu ne l’auras pas mais tu auras terni ton image. Tu peux le faire si tu veux mettre fin à ta carrière politique. Pense a 2020 tu es encore jeune.

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2015 à 09:21, par Omar Dao En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    Je suis très étonné par cette initiative, M. Natama doit bien se renseigner sur la faisabilité d’un tel projet avec de l’argent public destiné à autre chose. Comme certains l’ont souligné, même si l’initiative est louable, cela peut s’apparenter à un détournement de fonds.

    Par ailleurs, la campagne électorale est finie, les petits candidats qui n’ont pas reçu l’onction du peuple pour le représenter doivent avoir la décence de se faire oublier...

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2015 à 09:58, par le Gaoualais En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    NATAMA, considérer que vous avez pas été candidat au Burkina Faso. ses plaisantins qui vous disent de prendre cet argent vous flattent. si vous prenez cet argent comment justifier ? cet argent est destiné au financement de la campagne présidentielle et non à la construction d’une école ou d’un CSPS ou encore d’un forage. on appelle çà du détournement du fonds.
    et vous serrez devant la justice. donc..........................................................................

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2015 à 10:39, par Jojo En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    Mr Natama moi je suis un agent de développement rural travaillant dans la commune rurale de Tibga qui est est votre village natal.Je proposerai que vous utilisez ses fonds pour réaliser des forages pour tes parents car le problème d’eau est très crucial dans la localité.Merci

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2015 à 11:51, par Pagomziri En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    Je suis parfaitement d’accord avec ceux qui ont donné un éclaircissement sur l’utilisation des fonds publics. Surement que M. NATAMA ignorait cela et il va renoncer à son projet qui n’aboutira d’ailleurs pas. Il faut tout faire pour bien implanter ton parti (que tu vas créer) dans les villes et campagnes et t’entourer de bons communicateurs et tu verras qu’en 2020 ça ira. Bon courage !

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2015 à 12:21, par wenlasida En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    Dans le fond beaucoup ont raison l’objet ne peut être détourné en matière de gestion. Cependant, j’ai hâte de voir comment certains candidats comme RAM SALVADOR qui n’ont rien fait peuvent justifier l’utilisation de cet argent. Peut être qu’à l’inverse de NATAMA qui me semble naïf eux savent que nous sommes dans une logique de budget de justification et non de résultats. Ils vont donc collecter des factures à hauteur du montant et bouffer tranquillement le reste dans leur fauteuil au salon entre des entrecôtes et du vin.

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2015 à 14:24, par trobeau En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    ceux qui parlent de détournement de fond,si cela etait ainsi,NATAMA n’aurais jamais demandé votre avis sur un projet quelconque. il est vrai qu’on ne peut rien realiser de louable sans être critiqué. l’idée proposée par l’internaute 14 sur laid aux femmes dans le village natal de natama est vraiment louable. franchement l’afrique est entre la main des femmes si toute fois elles sont sensibilisé sur la réalisation de bon projet.du courage john natama
    un etudiant en ST

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2015 à 15:41, par kougri En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    bonjour mr Natama bel iniative .pendant la periode la periode electorale la rtb a diffusé un article d’un village saheleen qui faisait vœx de retenu d’eau et d’infrastruture scolaire donc vous serez un sauveur.fouillez vous verez.merci cordialement.

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2015 à 16:09, par kougri En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    Sankara Serai fier de vous.vous pouvez realiser beaucoup de chose grace a ce que vous avez pour un peuple qui est pret a construir sa patrie ,son village. il ya la main d’œuvre.il ya des gens ki vous suivront pioche trouel a la main contre leur ration qu’ils ont du mal a obtenir dans le chomage.moi j suis partant il manque l plan

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2015 à 20:49, par l’observateur neutre En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    nul n était assez intelligent au Burkina pour savoir qu’un Burkinabè pouvait renoncer à 25 millions.Vous avez surpris tout le monde , alors vous êtes mieux placer que quiconque pour trouver une destination à cet argent qui satisfasse tout le monde sinon vous aurai tout genre de suber-mendiants à votre porte

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2015 à 22:07, par homme humble En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    vraiment vous êtes un grand patriote, malheureusement je ne vous êtes pas voté je le regret mais bref cela ne change en rien a votre patriotisme et votre intégrité, un grand homme reste toujours grand même quand il est assis, moi j’ai un projet de construction d’École secondaire de la sixième a la troisième avec internant et je vous certifié noir sur blanc que si je suis bénéficier de votre dont j’ inscrirais 03 élèves par année gratuitement plus hébergement pendant toute la durée de vie de l’établissement en votre nom et ses élèves seront sélectionné par vous ou par votre délégué.phone.78042774.merci et bonne chance a tous les postulants.

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2015 à 11:06, par salaka En réponse à : Financement de la campagne présidentielle : Jean-Baptiste Natama lance un appel à projet pour sa part de subvention

    Merci Natama. En cette rentrée scolaire 2015-2016, la rtb a fait un documentaire sur un nouveau enseignant nouvellement affectecté dans 1 école sous paillote. Prends des renseignements pour construire cette école ou 1 autre école sous paillote. Avance merci.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés