Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Donne au monde le meilleur de toi-même, et le meilleur viendra»  Madeline Bridge

Scrutin couplé au Burkina Faso : L’Organisation internationale de la francophonie satisfaite

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • • mercredi 2 décembre 2015 à 06h54min
Scrutin couplé au Burkina Faso : L’Organisation internationale de la francophonie satisfaite

La Francophonie s’est très rapidement engagée à accompagner les autorités et organes électoraux burkinabè en vue du parachèvement, dans les délais convenus, de la transition ouverte après les événements des 30 et 31 octobre 2014. Dans ce cadre, elle a apporté un appui multiforme notamment aux organes électoraux, conformément aux dispositions pertinentes de la Déclaration de Bamako du 3 novembre 2000.

Il convient de rappeler que le Secrétaire général de la Francophonie d’alors a dépêché, dès le début du mois de novembre 2014, une mission d’information et de contacts aux fins de recueillir et transmettre des informations sur la transition. La Francophonie est également membre du Groupe international de soutien et d’accompagnement de la transition au Burkina Faso. Elle a pris part à toutes les réunions de cette instance internationale qui réunit les partenaires extérieurs du Burkina Faso.

En mars 2015, afin d’affiner son assistance aux organes de gestion des élections, la nouvelle Secrétaire générale de la Francophonie, Mme Michaëlle Jean, a décidé de l’envoi d’une mission d’évaluation électorale, chargée d’identifier les attentes et besoins des acteurs et organes concernés. En application des recommandations de cette mission, en lien avec les autres partenaires extérieurs, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a contribué à la mise en place d’un système de transmission des résultats, à l’organisation de séminaires de renforcement des capacités des membres du Conseil constitutionnel et de ses délégués. Elle a également audité le fichier électoral et financé la formation et le déploiement des observateurs nationaux. Ces activités sont coordonnées sur place par une experte à long terme.

Les activités de l’OIF en faveur de la consolidation de la démocratie et de la paix au Burkina Faso se poursuivront au-delà des présentes élections. Dans ce cadre, une attention particulière sera accordée aux activités concourant à la réconciliation nationale et à la consolidation de l’Etat de droit.

La présente mission électorale a été dépêchée par la Secrétaire générale de la Francophonie en vue d’évaluer les conditions de préparation et de déroulement du double scrutin du 29 novembre 2015.

Conduite par M. Boukar MAI MANGA, ancien ministre du Niger et composée d’une dizaine de personnalités et d’experts de haut niveau, venus de pays de l’espace francophone, la mission s’est déployée notamment à Ouagadougou et ses environs, à Bobo Dioulasso, à Koudougou et à Fada N’Gourma.

La mission de la Francophonie a noté, dans les bureaux qu’elle a visités, la tenue des élections dans des conditions satisfaisantes, marquées par :

-  la bonne organisation des bureaux de vote ;
-  la disponibilité en qualité et en quantité du matériel électoral ;
-  la non-ingérence de l’administration dans le processus électoral ;
-  la présence des délégués de certains candidats et partis politiques ;
-  la présence des forces de défense et de sécurité ;
-  la transparence des opérations de dépouillement ;
-  la garantie du secret du vote.

La mission a toutefois noté quelques insuffisances notamment :

-  la méconnaissance de certaines dispositions des textes électoraux ;
-  le non affichage des listes électorales devant la plupart des bureaux de vote observés ;
-  la présence de listes des doublons dont l’utilisation ne semble pas être maitrisée par les membres des bureaux de vote ;
-  les difficultés d’identification de bureaux de vote par certains électeurs.

Sur la base de ces constats, la mission de la Francophonie recommande, dans la perspective des prochaines échéances électorales :

-  d’encourager la poursuite de la modernisation de l’état-civil ;
-  d’intensifier l’éducation civique et électorale ;
-  d’améliorer la qualité des listes d’émargement en procédant à la reliure des feuillets ;
-  de prévoir l’affichage systématique des listes d’électeurs devant les bureaux de vote ;
-  de faciliter l’orientation des électeurs ;
-  de poursuivre et renforcer la formation des membres des bureaux de vote.

La délégation de la Francophonie se félicite de l’engagement de tous les acteurs burkinabè à mener jusqu’à son terme la dynamique de transition en mettant un accent particulier sur l’organisation des élections locales, la consolidation de la paix, de l’unité nationale ainsi que l’achèvement des chantiers ouverts et afférents à la réforme de la justice et au processus de réconciliation nationale.

La délégation remercie chaleureusement les autorités et le peuple burkinabè de l’accueil qui lui a été réservé et de la confiance qui lui a toujours été manifestée. Elle remercie également tous les acteurs nationaux et internationaux qui ont contribué au bon déroulement de ce double scrutin.

Ouagadougou, le 30 novembre 2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés