Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Elections du 29 novembre 2015 : La mission d’observation de l’Union africaine salue la maturité du peuple burkinabè

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • • mercredi 2 décembre 2015 à 07h09min
Elections du 29 novembre 2015 : La mission d’observation de l’Union africaine salue la maturité du peuple burkinabè

Au cours d’une conférence de presse animée le 1er décembre 2015, la Mission d’observation électorale de l’Union africaine (MOEUA) a présenté ses constats sur le déroulement des opérations de vote et de dépouillement des bulletins. Des constats, il se dégage un bilan largement positif. Mieux, les observateurs de l’UA estiment que le processus électoral burkinabè est une réussite qui doit inspirer l’ensemble du continent.

Dans le cadre des élections couplées présidentielle et législatives du 29 novembre 2015 au Burkina, la Commission de l’Union africaine (UA) a déployé une Mission d’observation électorale (MOEUA) de 55 observateurs. Conduite par Jean-Omer Beriziky, ancien Premier ministre de Madagascar, l’équipe est composée de représentants permanents d’Etats membres auprès de l’UA à Addis Abeba, de parlementaires, panafricains, de responsables d’organes de gestion des élections et des membres d’organisations de la société civile africaine. Les observateurs viennent de 26 pays du continent.
Répartie en 30 équipes, la MOEUA s’est déployée le 27 Novembre 2015 dans 38 des 45 provinces du pays. Les sept provinces restantes ayant été déconseillées pour des raisons de sécurité. Ces équipes ont pu visiter 451 bureaux le jour de vote où elles ont pu observer l’ouverture, le déroulement du vote et le dépouillement des voix. Et, « Les élections se sont déroulées dans un contexte de paix marqué par la maturité des acteurs politiques et de la population burkinabè », soutient le chef de la mission.

Quelques insuffisances

Malgré l’enjeu important de ces élections, la MOEUA a néanmoins observé un faible engouement d’électeurs dans les lieux qu’elle a couverts. Même si le matériel électoral était en quantité suffisante dans 95.6% des cas, les observateurs de la MOEUA ont noté du matériel manquant, notamment : des procès-verbaux, l’encre indélébile, les isoloirs, les scellés, le cachet de vote, la lampe et l’encre pour les électeurs analphabètes dans certains bureaux de vote. Aussi, dans 95.4% des cas le secret de vote était garanti. Mais, dans quelques cas, l’isoloir mal positionné pouvait compromettre le secret du vote.

1.
Aussi, la MOEUA a noté une disparité importante entre candidats et partis dans leur
capacité à assurer une présence dans les bureaux de vote par l’intermédiaire de
délégués. En effet, parmi les candidats à la présidentielle, Roch Marc Christian
Kaboré a assuré une représentation dans 95.4% des bureaux de vote, Zéphirin
Diabré dans 84.8% et enfin Bénéwendé Sankara dans 22.1 %. Les représentants
des autres candidats ont été rencontrés par la MOEUA dans moins de 6% des
bureaux de vote visités.
Tout en témoignant du professionnalisme et du rôle important joué par les agents de sécurité dans ce processus, la MOEUA regrette que dans près de 11 % des cas des bureaux de vote visités, on note la présence d’agents de sécurité armés à l’intérieur du bureau de vote pendant les opérations de vote.
Faible éclairage au moment du dépouillement, des résultats non affichés publiquement dans le bureau de vote de manière systématique après le dépouillement… sont les autres insuffisances constatées.

Le Burkina, désormais un exemple en Afrique

Qu’à cela ne tienne, « les élections présidentielle et législatives au Burkina Faso du 29 novembre se sont déroulées dans des conditions de transparence et de régularité conformes aux normes africaines et internationales, en dépit de petites difficultés notées ça et là et dont la résolution progressive contribuera à l’approfondissement du processus démocratique », souligne Jean-Omer Beriziky, le chef de la MOEUA.
Mieux, « les Burkinabè ont montré à la terre entière, à l’Afrique particulièrement que la maturité est de leur côté. On ne peut féliciter le peuple burkinabè pour sa sagesse, sa maturité, et les candidats aussi pour leurs comportements fraternels pendant ces élections aussi bien pendant les campagnes électorales que le jour des élections. Et nous espérons après la publication des résultats », lance Jean-Omer Beriziky.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés