Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans la vie exactement autant d’occasions spéciales que nous choisissons d’en célébrer.» Robert Brault

Bobo-Dioulasso : Les autorités religieuses et coutumières échangent pour des élections apaisées

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • • mardi 1er décembre 2015 à 00h43min
Bobo-Dioulasso : Les autorités religieuses et coutumières échangent pour des élections apaisées

Samedi 28 novembre, veille des élections présidentielle et législatives. A l’initiative du réseau d’action pour la démocratie de la région des Hauts-Bassins, le chef coutumier de Dagasso et le Cheick Ismael Démé ont échangé avec des jeunes de Bobo-Dioulasso sur la nécessité d’une cohésion sociale.

La période des élections est très souvent un moment crucial pour une Nation. C’est fort de ce constat que le réseau d’action pour la démocratie dans la région des Hauts-Bassins a organisé une conférence publique au profit des jeunes de Bobo-Dioulasso pour la consolidation de la paix au Burkina après ces élections. Ont animé la conférence : le chef coutumier de Dagasso et le Cheick Ismaël Démé. Pendant près d’une heure d’horloge, les deux autorités ont échangé sur l’importance de la cohésion sociale dans une communauté. Le Burkina, confie le chef coutumier de Dagasso est un pays à forte diversité culturelle. « Il y a par exemple plusieurs ethnies et bien d’autres communautés étrangères. Cela est très important dans un pays », explique le chef coutumier. Les religions, ajoute Cheick Isamel Démé, ont toujours prôné l’amour du prochain. Les violences, toute forme soient-elles, sont expulsées par l’islam, qui rappelle le Cheick, est amour. Les deux conférenciers ont énormément insisté sur la question de l’unité. Pour eux, les élections ne doivent en aucun cas diviser les fils et les filles du pays. « Les résultats d’une élection ne doivent pas remettre en cause ce qui unit déjà. Car ce qui unit est plus fort que les divergences politiques », indique le chef coutumier. Les conférenciers ont fait savoir aux jeunes que toute autorité coutumière ou religieuse digne de ce nom ne peut cautionner la violence. Ils ont pour ce faire insisté sur la neutralité des autorités, ce qui ne veut pas non plus dire qu’elles ne doivent pas avoir de point de vue.

A travers ces échanges, l’objectif selon Docteur Medard Sanwé Kienou, est aussi d’éviter toute crise post électorale, mais surtout d’amener les acteurs politiques à avoir une attitude républicaine tout en sensibilisant les populations afin qu’elles ne cèdent pas à la violence en cas de protestation, mais à plutôt opter pour la voix judiciaire. « Nous voulons que les élections se passent dans un climat apaisé, pacifique afin que nous puissions franchir le cap de la transition », indique Docteur Kienou, confiant être très satisfait de l’engouement mais aussi du fait que les autorités religieuses et coutumières ont une voix qui peut aller au-delà de leurs communautés.
En rappel, le Réseau d’action pour la démocratie (RAD) est une organisation de la société civile qui existe depuis déjà 5 ans et qui intervient dans le domaine de l’éducation civique, dans le dialogue démocratique, de la bonne gouvernance.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés