Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’homme ne peut pas vivre sans feu, et l’on ne fait раs dе fеu sаns brûlеr quеlquе сhοsе. » René Daumal

« La délégation du CIP/UEMOA s’est félicitée de la transparence et de la bonne tenue de l’élection du 29 novembre 2015 », dixit Christophe Tchao

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • • mardi 1er décembre 2015 à 00h04min
« La délégation du CIP/UEMOA s’est félicitée de la transparence et de la bonne tenue de l’élection du 29 novembre 2015 », dixit Christophe Tchao

Partager avec les hommes de médias les appréciations faites par l’équipe de 14 membres déployés pour l’observation du scrutin. Tel était l’objectif de la conférence de presse animée par le Vice-président du Comité interparlementaire (CIP) de l’Union économique et monétaire Ouest-africaine. C’était ce lundi 30 novembre 2015.

« La mission d’observation du CIP/UEMOA scindée en 7 équipes de 2 personnes a pu observer 391 bureaux de vote pour 350.303 inscrits. Le taux de participation surplombe largement les 50% » dixit Christophe Tchao. A l’issu de cette observation du scrutin, a-t-il indiqué, des observations fort appréciables ont été faites par les différentes équipes. Il s’agit entre autres de l’ouverture des bureaux à l’heure prévue dans la quasi-totalité des bureaux observés, la transparence lors du dépouillement et du décompte des voix et la présence des forces de sécurité. Toutefois, a reconnu le Vice-président du CIP/UEMOA, des tares ont été enregistrées. Pour lui, ce sont l’ouverture tardive de certains bureaux de vote à cause de l’arrivée tardive du matériel électoral, et au fait que certains électeurs munis de leurs cartes d’électeurs ne retrouvaient pas leurs noms sur les listes. Mais également, l’inexistence de mouchoirs et encre indélébile dans certains bureaux de vote et le non déploiement de délégués par certains partis politiques ou candidats à l’élection présidentielle. « L’observation faite le jour du scrutin par la délégation du CIP a concerné les villes de Fada N’gourma, Bobo Dioulasso, Ouahigouya, Kongoussi, Kaya, Abase, Pô, Koupéla, Koudougou, Ziniaré et Ouagadougou » a expliqué le chef de mission à la presse, avant de les rassurer, « des recommandations seront faites et appréciées par qui de droit ».

Au lendemain du scrutin, soit ce 30 novembre 2015, la délégation du CIP/UEMOA a tenu une rencontre avec la CEDEAO, l’UA, l’OIF et de l’UE. Au terme de ces échanges, la délégation du CIP, de l’aveu de son Vice-président, s’est félicitée de la transparence et de la tenue de l’élection. Aussi, elle a salué la maturité de tous les acteurs impliqués dans l’organisation et le déroulement dudit scrutin, avant d’apprécier l’élan patriotique qui a conduit les électeurs à accomplir leur devoir civique.
Par conséquence, la mission de l’UEMOA a lancé un appel aux candidats pour que tous acceptent le verdict des urnes. Elle les exhorte, en sus, à la retenue, à la sérénité, à l’esprit de dialogue et de débat républicain. « Nous souhaitons que cette élection constitue un nouveau départ pour le Burkina Faso, son peuple, sa classe politique et ses dirigeants. Et que les valeurs démocratiques et républicaines prennent le dessus sur toute considération » a-t-il conclu.

Pour rappel, à l’instar d’autres organisations internationales, le CIP/UEMOA a dépêché une mission d’observation des élections présidentielle et législatives du 29 novembre 2015 au Burkina Faso. La délégation forte de 14 membres est composée de députés ressortissants du Bénin, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée-Bissau, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo appuyée par 3 administratifs.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés