Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Législatives à Bobo : Le coup KO sera confirmé, selon Léonce Sanou

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • • vendredi 27 novembre 2015 à 12h05min
Législatives à Bobo : Le coup KO sera confirmé, selon Léonce Sanou

Léonce Sanou, est le candidat tête de liste du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) dans le Houet. A quelques heures de la fin de la campagne électorale, il nous dresse dans cet entretien le bilan. Lisez plutôt !

Lefaso.net : Présentez-vous à nos lecteurs
Je suis Léonce S. Sanou, Sociologue dans une ONG américaine de la place. Secrétaire général pour la province du Houet du mouvement du peuple pour le progrès (MPP), directeur provincial de la campagne du parti dans le Houet et aussi tête de liste à la députation dans ladite province.

Vous êtes candidat aux élections législatives pour le compte du MPP ; à quelques heures de la fin de la campagne, quel est le bilan que vous pouvez dresser ?

Depuis le 14 novembre 2015, l’équipe entrepris une tournée provinciale de la campagne du Houet. Nous avons parcouru les douze communes rurales de la province et aussi les 36 villages rattachés à la commune de Bobo-Dioulasso.
A ce jour, le bilan est satisfaisant et encourageant. Nous en tirons aussi des leçons pour parfaire notre stratégie à quelque deux jours du scrutin. D’abord, au niveau de la mobilisation, nous sommes très satisfaits au regard de la forte mobilisation des jeunes, des femmes, des anciens pour venir à la rencontre du parti. Cela nous donne entièrement satisfaction et prouve une fois de plus que la population a un engouement pour le MPP et pour le programme du candidat du MPP. La chaine de raisons qui militent en faveur du MPP dans la province du Houet est historique. L’alliance historique entre le MPP et le peuple se trouve ainsi confirmée !

Votre candidat, ROCK Marck Kaboré, peut-il compter sur la province du Houet ?

Le président KABORE a déjà l’adhésion des électeurs de la province du Houet estimés à 448 500. Il est le plus expérimenté des candidats en matière de gestion des affaires du pays. D’ailleurs il connait tous les leviers qui concourent à la bonne gestion de ce pays. La différence entre le MPP et les autres formations politiques se trouve là.Disons que la population du Houet est en ordre de bataille et de marche pour assurer une victoire éclatante du MPP. Le un coup KO est confirmé.

Quelle est votre stratégie pour convaincre les électeurs ?

Comme nous l’avons toujours dit, nous n’avons pas autre chose à proposer à la population que le contenu de notre projet de société. Et comme il ne s’agit pas seulement de bien dire, mais de bien faire ; notre stratégie est aussi basée sur comment bien mettre en œuvre ce projet de société qui constitue le programme du candidat RMC KABORE pour les cinq années à venir.
Ce faisant, ce qui convainc les électeurs que nous avons rencontrés jusque-là au sujet de la bonne mise en œuvre du programme du candidat, c’est le retour à l’intégrité, le changement de mentalité au niveau social, politique et professionnel que nous prônons. Ce retour à l’intégrité exige un certain nombre de valeurs sur lesquelles est basée la mise en œuvre de notre projet de société. Il s’agit bien entendu de l’exigence d’amour pour son peuple, pour son travail ; l’exigence de solidarité, de justice, d’égalité des chances et de bonne gouvernance.
Nous avons senti une parfaite adhésion des populations à toutes les actions qu’on leur propose dans le programme. Et comme vous le savez, le programme de notre candidat se veut un véritable contrat social très ambitieux en phase avec les préoccupations actuelles des jeunes, des femmes, des anciens, des paysans, artisans, travailleurs du public et du privé. Il est intitulé bâtir avec le peuple un Burkina Faso de démocratie, de développement économique et social, de paix, de liberté et de justice. A travers ce programme, nous avons senti que la population s’y retrouve parfaitement, surtout, ce que le parti propose pour le milieu rural mais aussi pour le milieu urbain.

Y a-t-il un engouement ? Si oui est-ce que vous en êtes satisfait ?

L’engouement est sans conteste et l’espoir est permis. La vraie satisfaction sera la victoire éclatante du MPP à l’annonce des résultats.

Si vous êtes élu député, quelles seront vos priorités pour la province du Houet et partant pour la ville de Bobo-Dioulasso ?

Les sorties terrain nous ont permis de toucher encore du doigt les préoccupations de ces populations. Les préoccupations des populations tournent essentiellement autour des problématiques suivantes :

Au titre des Infrastructures routières,
Les populations souhaitent l’ouverture et la réhabilitation de nouvelles pistes pour désenclaver tous les chefs-lieux de communes ; Il y a un besoin pressant de bitumage du réseau routier de la ville de Bobo-Dioulasso et des axes comme Koundougou-Solenzo-Dédougou ; Samendeni- Padéma- Solenzo en passant par le marché à bétail de Bèna ; Bobo-K-Sambla –Banzon- Orodara ; Bobo-Koro- Kouakoualé-Sidéradougou ; Bobo-Lèna ; toutes choses qui faciliteraient l’écoulement des produits agricoles.

Au titre de l’Education,
Il est question de normaliser les écoles primaires et les logements d’enseignants dans la ville comme dans tous les villages (y compris l’eau potable) et aussi de résoudre le problème de l’insuffisance d’enseignants.

Au titre de l’Agriculture et des Ressources Animales,
Le réaménagement / réhabilitation des périmètres irrigués de la vallée du Kou, des plaines de Banzon ; la nécessité d’une réorganisation de la filière coton sur la base du mérite et des potentialités régionales (producteurs, sociétés cotonnières, transformateurs, industriels.
Les agriculteurs ont relevé avec insistance la cherté des intrants et de l’équipement agricole. La gestion foncière n’a pas été occultée, notamment, l’accaparement des terres par les ténors du régime COMPAORE. Les populations s’attendent à ce que l’agriculture soit véritablement accompagnée à travers un équipement agricole adéquat, à travers une sécurisation foncière rassurante et également à travers l’appui à la réduction du coût des intrants agricoles. Il y a aussi la question de l’élevage où le problème d’espaces pour le pâturage se pose également avec acuité.
Les autres préoccupations des populations tournent aussi autour de la question de l’eau potable et l’eau pour l’irrigation ; les questions de santé, de l’emploi des jeunes et des femmes, de sécurité reviennent de façon récurrente. En milieu urbain de façon spécifique, la question de l’assainissement et des lotissements préoccupe les populations en plus des questions liées à la santé, à l’éducation, à l’emploi, au bitumage des routes et autres.

En réponse à toutes ces préoccupations, je puis vous dire qu’au niveau du MPP, nous sommes en phase avec les préoccupations des populations car elles sont en bonne place dans le programme de notre candidat. Notre engagement est que dans le Houet par exemple, toutes les communes rurales soient reliées par des voies bitumées et aussi la mise en place de retenues d’eau pour l’agriculture. Les préoccupations spécifiques en milieux urbains ont aussi des réponses dans le programme de notre candidat. Particulièrement pour le Houet, nous avons conçu un programme spécial et accéléré de relance économique de la ville de Bobo-Dioulasso.
Il consiste entre autres à :
 Faire dans l’immédiat un diagnostic sans complaisance de lotissement de la ville (par arrondissement),
 Rétablir les réserves étatiques et espaces verts de la ville de Bobo,
 Elaborer et mettre en œuvre un plan d’aménagement de la ville de bobo (caniveaux, voirie, éclairage, bitumage, assainissement) avec la participation communautaire ;
 Matérialiser la volonté politique de rendre plus compétitif le transport aérien à partir de Bobo-Dioulasso ;
 Promouvoir la création d’une compagnie nationale de l’intérieur pour une desserte journalière à partir de Bobo,
 Organiser les exportations dans la région des Hauts-bassins intégrant le transport aérien ;
 Promouvoir la coopération transfrontalière et internationale dans le secteur des produits agroalimentaires,
 Facilitation des conditions de dédouanement du port sec pour que soient perceptibles les avantages comparatifs entre les conditions des ports naturels et le port sec ;
 La création / réhabilitation d’unités industrielles à Bobo-Dioulasso ;
 Elaborer et mettre en œuvre un Plan de réhabilitation en conservant le caractère traditionnel du village de Dioulasso-Ba et autres villages historiques de la ville ;
 En matière de Fiscalité & Climat des affaires, décentraliser certains services pour limiter les déplacements vers Ouagadougou (recherche de visas ; d’autorisations, …)
 Une fiscalité qui incite les investisseurs dans la Région des Hauts-Bassins,
Ce programme d’urgence spécial consiste à redonner à Bobo-Dioulasso son lustre d’antan au cours des cinq ans du mandat de notre candidat. C’est un programme ambitieux que le président Roch Marck Christian KABORE propose pour cette ville. Et nous avons enregistré une forte adhésion à ce programme spécial. Mon combat se trouve là !

Un message à l’endroit des électeurs ?
Un vote massif au profit du MPP, le seul parti qui a la bonne réponse aux préoccupations des populations. Le changement est né dans l’esprit du Peuple burkinabè, les 30 et 31 octobre 2014. C’est dans l’esprit du même peuple que le changement est possible ! Et c’est avec le MPP qu’il y a la certitude pour y parvenir !

Propos recueillis par Bassératou KINDO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 27 novembre 2015 à 12:37, par bambin yola En réponse à : Législatives à Bobo : Le coup KO sera confirmé, selon Léonce Sanou

    vs serez surpris de votre fiasco au soir du 29

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2015 à 12:38, par LePeupleEstMûr En réponse à : Législatives à Bobo : Le coup KO sera confirmé, selon Léonce Sanou

    Je ne peut pas comprendre comment quelqu’un qui aime son pays et son peuple peut de façon consciente amener son peuple à abattoir. Vous le savez bien et même très bien que c’est le régime de Blaise et bien entendu avec les mêmes gourous que vous défendez qui ont désarticulé toute l’économie de l’Ouest. On dit bien que c’est le ’Noir’ qui a vendu ses frères aux colons pour quelques bouteilles (traite des noirs). Ici, nous disons que ce sont les natifs qui vendent leurs frères au diable. Pitié  ! arrêter de tromper votre peuple. Ce peuple a besoin d’un vrai changement pour espérer un avenir meilleur...

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2015 à 17:00, par konfe En réponse à : Législatives à Bobo : Le coup KO sera confirmé, selon Léonce Sanou

    Il faut que la CENI prenne des mésures pour que les élections se passent bien car il semblerai qu’un grand parti est en train de mobiliser des électeurs afin que le jour du vote il photohraphie le bulletin avec leur téléphone portable contre 1000F.

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2015 à 22:18, par LAD En réponse à : Législatives à Bobo : Le coup KO sera confirmé, selon Léonce Sanou

    Même si on n’aime le lièvre reconnaissons en lui ses grandes oreilles et ses talents en course de vitesse. Le MPP a l’adhésion d’une bonne partie du peuple. Les adversaires doivent plutôt convaincre l’électorat au lieu de se plaindre d’un parti. Les gens sont aigris ou quoi ? Les chiens aboient la caravane passe. Le pouvoir se prend dans les urnes et non par les plaintes.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés