Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

L’Eglise catholique au Burkina et la mission d’observation des élections

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • • mercredi 25 novembre 2015 à 22h46min
L’Eglise catholique au Burkina et la mission d’observation des élections

Pour des élections transparentes et acceptées par tous, la commission épiscopale Justice et Paix entend jouer sa partition. C’est pourquoi, le vendredi 20 novembre autour de 10h le secrétaire national de la commission épiscopale Justice et Paix a eu une rencontre avec le ministre de l’administration territoriale.

Cette visite rendue au ministre a été faite au nom de l’ensemble des cinq commissions épiscopales engagées au service du développement intégral de tous les Burkinabè, et a permis à celui-là d’appréhender le soutien de l’église catholique en faveur des élections à venir, ce soutien qu’elle apporte dans l’observation et la supervision des élections. Pour le bon déroulement des élections du 29 novembre donc, l’Eglise Famille de Dieu au Burkina par l’entremise de la commission épiscopale Justice et Paix, va mettre sur le terrain 500 observateurs et 150 superviseurs. Ceux-ci sont en formation et vont bientôt recevoir leur accréditation de la part des autorités de la CENI. Selon monsieur l’abbé Joseph KIENOU secrétaire national de la commission épiscopale Justice et Paix, ils seront déployés le 28 novembre sur les 15 diocèses du Burkina et s’acquitteront de cette mission en étroite collaboration avec les Secrétaires exécutifs diocésains.La visite rendue au ministre visait surtout à lui demander conseil pour ce travail délicat à mener sur le terrain en vue d’optimiser la contribution de l’Eglise catholique. Une démarche que le ministre a appréciée au nom du gouvernement dans son ensemble. Il a saisi l’occasion pour rappeler en insistant, que « le bon déroulement de la campagne est constatable et appréciable, mais la vigilance doit être de mise jusqu’aux élections ». Il a cependant fait savoir que le MATD appuie simplement la CENI àla demande de celle-ci. Ceci en vue vraiment de lui laisser les mains libres dans la gestion des élections. « La CENI exprime ses besoins par exemple en termes de bureaux de vote à ouvrir à tel endroit et le MATD s’exécute. Mais ce n’est pas au MATD de prendre les devants pour quoi que ce soit a-t-il expliqué ». C’est pourquoi le ministre recommande que pour la sécurité des superviseurs et des observateurs, qui préoccupe la commission Justice et Paix, celle-ci se tourne vers le ministère de la sécurité habilité à y pourvoir en cas de besoin. Tous les observateurs et superviseurs doivent ainsi comprendre, qu’il leur revient simplement de rester dans leur rôle de témoins en rapportant tout ce qui est vu et en toute objectivité. Bon vent alors à tous les observateurs et superviseurs de ces élections pour le bon déroulement desquelles tout le pays invoque le Ciel.

Abbé Joseph KINDA
www.egliseduburkina.org

Vos commentaires

  • Le 25 novembre 2015 à 23:35 En réponse à : L’Eglise catholique au Burkina et la mission d’observation des élections

    Hey, Hey, Hey, Missié L’abbé, si l’église commence à se mêler de la politique de supervision des élections, parce que tout simplement le représentant de l’église catholique est le président de la céni, kéré bathalémy, c’est bien, mais c’est dangereux pour l’église. Pour moi, fils de Dieu, l’église, famille de Dieu doit rester dans sa mission pastorale, un point, un trait. Nous sommes dans le monde, mais nous ne sommes pas de ce monde. Nous sommes dans le divin sacré et non dans le temporel ici-bas. Je ne veux pas qu’on commence à assassiner les imams et les prêtres cardinaux et évêques à cause de la politique merdique. Vous-là, vous ne savez pas d’abord ce que c’est que la politique. Vous voyez l’argent de la supervision pour votre confort terrestre ou parce que le président de la Céni vous a placés là, mais vous ne voyez pas le totem. Retirez-vous de ce machin-là avant qu’il ne soit très tard. Vous verrez... Un fidèle catholique.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2015 à 14:44, par Sel et Lumière En réponse à : L’Eglise catholique au Burkina et la mission d’observation des élections

    A l’endroit de internaute n°1 : Si vous êtes vraiment un fidèle catholique, je vous exhorte à vous cultiver davantage. Vous n’avez pas encore compris beaucoup de chose dans la foi catholique. Lisez le catéchisme de l’Eglise catholique ou la doctrine social de l’Eglise et le droit canon et vous comprendrez mieux la noblesse de cette action. " Nous sommes dans le monde, mais nous ne sommes pas de ce monde" je pense que vous ne comprenez pas le sens de ce message. La mission pastorale de l’Eglise est menée dans toutes les sphères où il y a l’homme. Vous semblez déjà oublier le rôle clé que l’Eglise a joué et continue de joue pour la cohésion sociale dans notre pays. Cette action va rapporter combien de francs à l’Eglise selon vous ? Sachez, comme l’Eglise, donner à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu.

    Si vous n’êtes pas catholique, je vous comprends.

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2015 à 19:49 En réponse à : L’Eglise catholique au Burkina et la mission d’observation des élections

    L’internaute n° 1 est certainement mal informé parce qu’il croit que c’est la première fois que l’Eglise participe à l’observation des élections dans ce pays. Elle n’a pas attendu que Me Barthélemy KERE soit président de la CENI pour le faire, heureusement sinon des personnes pas très informées comme cet internaute se donneraient raison avec des interprétations à côté de la plaque. L’OCADES, la Commission Justice et Paix, ça vous dit quelque chose ? Il serait intéressant de s’informer, de se cultiver ou de se mettre à jour par rapport à ce que ces structures font comme participation à la vie socio politique de ce pays. Que Dieu bénisse notre pays, et féconde les efforts de son Eglise pour la promotion de la paix. Continuons de prier pour la paix et la réconciliation ainsi que pour le bon déroulement des élections du 29 novembre 2015.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés