Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Le PDC à Tougan : Le Sourou et le Nayala ont promis d’installer Saran Séré Sérémé à Kosyam

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • • lundi 23 novembre 2015 à 23h02min
Le PDC à Tougan : Le Sourou et le Nayala ont promis d’installer Saran Séré Sérémé à Kosyam

En lice pour l’élection présidentielle, Saran Séré Sérémé, la candidate du Parti pour le développement et le changement (PDC) était dans son fief ce dimanche 22 novembre 2015. Héroïne dans son bastion, l’amazone du Sourou a retrouvé un stade Sangoulé Lamizana totalement acquis à sa cause et prêt à l’accompagner au palais de Kosyam. En retour, elle a promis d’œuvrer au désenclavement du Sourou et du Nayala.

A Tougan, personne ne voulait se faire conter le meeting de Saran Séré Sérémé, affectueusement appelée l’amazone du Sourou, ou encore « Saran la puissance ». Dès 15 heures, le stade Sangoulé Lamizana, enceinte du meeting du PDC avait déjà du mal à contenir son monde.
Venus des différentes localités du Sourou et du Nayala, des jeunes, des femmes et des vieux ont bravé de longues heures d’attentes pour communier avec leur candidat favori à l’élection présidentielle. Longtemps attendue, Saran Séré Sérémé a fini par faire son apparition autour de 19h30 mn, dans un stade totalement acquis à sa cause.
Après avoir pris un long bain de foule, la candidate du PDC a prêté oreille aux allocutions de ses militants. Au nom des jeunes du Sourou, Toussaint Zerbo a demandé à Saran de rester sereine : « Nous jeunes de la province du Sourou tenons à dire à Saran que le PDC est notre parti à tous. Saran peut dormir tranquille, nous la conduirons à Kosyam au soir des élections ».
Après les jeunes, Soungalo Diabaté, le représentant des anciens du Sourou a rassuré le PDC : « Saran mérite notre soutien, c’est elle qui va essuyer nos larmes. Pendant longtemps, nous avons souffert et grâce à Saran, une nouvelle étoile est née pour le Sourou. Nous allons voter Saran pour son courage, pour son sens du pardon et pour l’amour de sa patrie. Tout digne fils de notre région doit savoir ce qu’il a à faire le jour des élections »
Joignant sa voix aux jeunes et aux anciens, la représentante des femmes, affectueusement appelée « Djénéba PDC » a également invité les habitants du Sourou et du Nayala a voter Saran Séré Sérémé pour en finir avec leurs maux. En guise de doléances, elle a plaidé pour que le PDC, une fois au pouvoir trouve des solutions aux problèmes d’emploi des jeunes et des femmes.
La quasi-totalité des intervenants ont appelé à voter PDC pour le désenclavement de la Boucle du Mouhoun.

Saran Séré Sérémé, l’espoir du Sourou et du Nayala

Accueillie dans une liesse populaire après plus de 4 heures d’attentes, Saran Séré Sérémé s’est adressée à ses électeurs dans la langue la mieux partagée à Tougan, « le dioula ». Dans un stade où elle se sait populaire, aimée et vue comme l’unique alternative aux désarrois de ses concitoyens, l’amazone du Sourou a appelé à l’union sacrée autour de sa candidature.
Non sans avoir pointé du doigt le régime de Blaise Compaoré et ses ramifications, la candidate du PDC a résumé en quelques mots l’amertume des habitants du Sourou et du Nayala : « Nos ancêtres ont géré ce pays sans discrimination ; d’autres ont pris le pouvoir et on a vu ce qui s’est passé. Nous on avait de bonnes intentions mais on n’avait pas les mains libres… ».
Très attendus au Sourou et au Nayala, le PDC et son candidat ont promis de travailler à la gratuité des secteurs prioritaires comme l’école et les soins des enfants. Militant pour un développement « équilibré » des différentes régions du Burkina, Saran Séré Sérémé a promis de travailler au désenclavement de la Boucle du Mouhoun, à l’installation d’usines de transformation des matières premières de la région, à l’employabilité des jeunes…

Ousséni Bancé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés