Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

Le Gouvernement de la Transition s’imprègne des réalités de la mine d’or d’Essakane et de la localité de Falangountou

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • • mercredi 18 novembre 2015 à 21h51min
Le Gouvernement de la Transition s’imprègne des réalités de la mine d’or d’Essakane et de la localité de Falangountou

A la faveur du Conseil des ministres délocalisé à Dori, chef lieu de la région du Sahel, Son Excellence Monsieur le Premier ministre, Yacouba Isaac ZIDA, et les membres du gouvernement ont visité, le 17 novembre 2015, la mine d’or d’Essakane et la tombe du fondateur de la localité de Falangountou, le géant BAMOYE.
A Essakane, la délégation a apporté les encouragements du gouvernement aux travailleurs de la mine qui, depuis le début de son exploitation en 2010, produit environ 400 000 onces d’or par an.
Le gouvernement a exhorté les 2000 employés composés de 96% de Burkinabè et 10% de femmes à poursuivre l’accomplissement de leur mission dans un climat de sérénité.
Il les a rassurés quant à son engagement à se pencher sur la question du coût du carburant et de l’eau, soulevée lors des échanges avec les responsables de la mine.
A l’étape de Falangountou, les membres du gouvernement ont été édifiés par l’histoire de cette localité et par les grands faits marquants à travers le personnage de BAMOYE, chasseur de renom et fondateur de Falangountou.
Le gouvernement de la Transition a rassuré les habitants de Falangountou de sa disponibilité à prendre en compte leurs préoccupations pour le développement de la localité.

Le Service d’information du gouvernement

Vos commentaires

  • Le 19 novembre 2015 à 02:47, par La justice divine En réponse à : Le Gouvernement de la Transition s’imprègne des réalités de la mine d’or d’Essakane et de la localité de Falangountou

    Voyez-vous quand on parlait de falagountou, c’est pour caractériser le côté lointain d’une localité.
    Or, non seulement ce Falagountou est le fruit de la bravoure d’un digne fils, mais aussi regorge d’or. 400.000 onces d’or par an ? Mais où va tout cet or alors que la situation des populations burkina n’a toujours pas changée ?
    Enfin, 96% de burkinabé et 10% de femmes. Nos femmes ne seraient-elles pas des burkinabé ? 96%+10%= 106%. C’est quoi cet amateurisme des journalistes ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2015 à 15:15, par Ouedraogo En réponse à : Le Gouvernement de la Transition s’imprègne des réalités de la mine d’or d’Essakane et de la localité de Falangountou

    Sa fait plaisir de voire que le gouvernement de la transition s’intéresse a fin au domaine minier.Mais se dont a besoin le Burkina Faso se sont pas des visites sur ces sites mais une présence continue des agents du domaine afin que l’état ai une idée réel sur cette production que les sociétés minière le communique chaque année.
    Ils disent qu’ils sont a 96% de burkinabé mais combien sont les cadres burkinabé ?
    Un pourcentage peu être réel mais avec un taux d’ouvrier non qualifier très élever.
    Comment le Burkina peut rêver d’exploiter une mine un jour si nous autorisons ses genre d’exaction sur notre territoire ?
    Avec ce comportement gouvernemental nos mines serons toujours exploiter par des sociétés étrangère et nous récolterons que les dommages environnemental.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Province du Boulgou : Des violences sur le site de la mine de Youga
Affaire charbon fin d’Essakane IAMGOLD : L’audience renvoyée en octobre à la demande de la défense
Affaire charbon fin : L’UPC exige la démission « sans délai » du ministre des Mines
Affaire charbon fin d’Essakane IAMGOLD : Douze personnes physiques poursuivies pour des faits de fraude de commercialisation de l’or
Mine de Karma au Nord : Des kits d’embouche ovine pour les jeunes de Namissiguima
Société minière de Sanbrado (Somisa SA) : Une convention pour démarrer l’extraction de l’or
Extension de la mine RoxGold : Plus de 77 millions de F CFA pour soutenir les personnes affectées par le projet
Sociétés minières : « Les travailleurs burkinabè souffrent le martyre », dénonce une coalition d’OSC
Gouvernance minière : « Les burkinabè ont le sentiment d’être pauvres de leur richesse », déclare Issiaka Ouédraogo, président du Conseil d’information et de suivi des actions du gouvernement (CISAG)
Fermeture de la campagne 2018-2019 d’exploitation artisanale des mines
Responsabilité sociale des entreprises : La mine RoxGold fait figure de bon élève
Activités minières : Le CGD tire la sonnette d’alarme sur les menaces sociales et environnementales
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés