Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «A chaque fois que tu tombes, ramasse quelque chose » Oswald Avery

Fasobaromètre du 28 octobre 2015

Accueil > Fasobaromètre • • mercredi 28 octobre 2015 à 15h00min
Fasobaromètre du 28 octobre  2015

Ladji BAMA
Journaliste
Ce journaliste du périodique Le Reporter a remporté les principaux prix des trophées Norbert Zongo en journalisme d’investigation : le 1er prix en catégorie presse écrite et le grand prix de l’excellence, le Sebgo d’or avec son article intitulé « Moumouni Dieguemdé, un ex-prisonnier dans le gouvernement Zida ». Une affaire qui a fait la Une de l’actualité aux premières heures du gouvernement de Transition.


Laure SAWADOGO
Journaliste
Le Centre de presse Norbert Zongo a décidé, depuis quelques années, de récompenser le journalisme au féminin. Cette année, c’est Laure Sawadogo de la radio Légende qui a décroché le trophée avec une interview sur le cancer du col de l’utérus. « 500 F peuvent vous sauver la vie », lui a ainsi rapporté un trophée, une attestation et un million de F CFA.


Drissa Malo TRAORE dit Saboteur
Sélectionneur des Etalons locaux
Ses poulains ont été lamentablement éliminés des éliminatoires du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) qui se tiendra au Rwanda en 2016. Battus 2 à 0 à l’aller au Nigeria, ils n’ont pu que faire un match nul en match retour à Ouaga devant leur public, se permettant le luxe de rater un penalty.


Seydou KIEBRE
Opérateur économique burkinabè en Côte d’Ivoire
Profitant du désarroi créé chez les Burkinabè résidents par la décision des autorités ivoirienne de faire évacuer le parc du mont Péco, il n’a pas hésité à les arnaquer. En leur faisant croire qu’il pouvait « corrompre » les services en charge du dossier, il a réussi à soutirer à ses victimes près de 400 millions selon certaines rumeurs. Le tribunal de Guiglo l’a condamné à un an de prison ferme.


Vos commentaires

  • Le 30 octobre 2015 à 18:16, par Guébou En réponse à : Peut on se passer d’un débat entre candidats ?

    Pour le nouveau Burkina Faso un débat entre candidats est nécessaire voir indispensable. Le pouvoir appartient au peuple et non à un individu que le peuple désigne pour le servir. Ceci doit se traduire dans les faits. Notre brave population doit être informée du programme de chaque candidat et savoir comment chacun compte le servir afin de faire un choix avisé. Un tel débat permettra également aux candidats de se préparer pour le poste le plus difficile, s’éloigner des promesses farfelues, et savoir qu’ils doivent rendre compte de leur gestion. Si possible le débat entre candidats à la présidentielle doit être institutionnalisé.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fasobaromètre du 04 mai 2020
Fasobaromètre du 04 mars 2020
Fasobaromètre du 24 janvier 2020
Fasobaromètre du 04 octobre 2019
Fasobaromètre du 09 septembre 2019
Fasobaromètre du 09 août 2019
Fasobaromètre du 15 mai 2019
Fasobaromètre du 2 avril 2019
Fasobaromètre du 14 janvier 2019
Fasobaromètre du 06 novembre 2018
Fasobaromètre du 26 septembre 2018
Fasobaromètre du 02 août 2018
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés