Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Coup d’Etat manqué : La Fédération des églises et missions évangéliques reconnaissante à Dieu

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • • lundi 26 octobre 2015 à 21h34min
Coup d’Etat manqué : La Fédération des églises et missions évangéliques reconnaissante à Dieu

Plus d’un mois après le coup d’Etat manqué du Général Gilbert Diendéré, dont les dégâts humains et matériels ont été limités, cela malgré les 14 morts et plus de 250 blessés, la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME) a organisé une action de grâce au Seigneur pour avoir épargné le chaos au Burkina. C’était dans la soirée du dimanche 25 octobre 2015 dans l’enceinte du Temple Emmanuel à Ouagadougou en présence du Ministre de la promotion de la femme et du genre, Bibiane Boni.

Dieu existe. En tout cas, il était difficile voire impossible de démontrer le contraire aux Chrétiens qui ont pris part à la cérémonie d’action de grâce à Dieu qui a sauvé le Burkina du chaos qui aurait pu s’installer lors du coup d’Etat perpétré le 17 septembre dernier par les éléments de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP) contre les autorités de la transition. Mieux, pour certains intervenants, si ce n’est pas parce qu’Il est au Burkina, c’est que Dieu est Burkinabè.
En effet, alors que certains s’inquiétaient que des troubles ne s’installent au Pays des Hommes intègres, après le départ, les 30 et 31 octobre 2014, de Blaise Compaoré du pouvoir, les Burkinabè ont été miraculeusement préservés de ces troubles. Par qui ? « Dieu », foi des Chrétiens. Le 17 septembre dernier, lorsque l’ex-RSP s’emparait du pouvoir par un coup de force, des spécialistes de la question s’étaient encore inquiétés que le Burkina ne sombre dans le chaos. Et miraculeusement, le Pays des Hommes intègres a encore été épargné. Par qui ? « Dieu », répondent encore et toujours les fidèles chrétiens.
Ces deux situations difficiles que le Burkina a traversées sans connaitre la guerre civile ont fini de convaincre les premiers responsables de la FEME et les fidèles que Dieu est aux côtés du Burkina. « Nous sommes très reconnaissants au Seigneur parce qu’il a dit, « Soyez reconnaissants ». Et nous sommes vraiment contents de pouvoir remercier le Seigneur parce que l’homme généralement sait recevoir mais oublie de dire merci. Nous sommes aussi contents de voir que la main de Dieu a été sur le Burkina. Il a exaucé nos prières et c’est un devoir pour nous de Lui dire merci », a indiqué le Pasteur Samuel Yaméogo, président de la FEME.

« Je croyais que c’était fini »

Au cours de la prière, des fidèles ont rendu témoignage de ce qu’ils ont vécu pendant la période du coup d’Etat. Pour le Ministre de la promotion de la femme et du genre, Bibiane Boni, c’est l’œuvre de Dieu si elle est encore en vie. « Le jour du 16 septembre, j’étais comme les autres ministres au Conseil. Et avec ce que nous avons vécu, je suis sûre que n’eut été l’action de Dieu, on parlerait de nous au passé. Et je croyais que tout était fini pour nous », a-t-elle témoigné. A sa suite, ce sont de nombreux autres témoignages qui ont été servis à l’assistance. Puis des prières d’action de grâce ont été dites par les pasteurs qui se sont succédé à l’autel.
Ensembles, les fidèles ont remercié le Seigneur et ont prié pour que la paix règne au Burkina, dans la sous-région, en Afrique et dans le monde. Le gouvernement de la transition s’est associé à l’initiative de la Fédération des églises et missions évangéliques.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Putsch de septembre 2015 : Minata Guelwaré est décédée
Coup d’Etat de septembre 2015 : Dans l’attente des indemnisations...
AN 5 du putsch de 2015 : « Nos cœurs portent encore les souvenirs douloureux et indélébiles... »
Procès du putsch : Les accusés condamnés solidairement à payer 947 279 507 F CFA à titre de dommages et intérêts aux parties civiles
Procès du putsch du CND : L’audience sur les intérêts civils à nouveau renvoyée au 19 novembre 2019
Procès du putsch : L’audience sur les intérêts civils renvoyée au mardi 29 octobre 2019
Procès du putsch manqué de 2015 : Pour le journaliste Sita Tarbagdo, « les faits sont têtus »
An IV du putsch de septembre 2015 : Déclaration du balai citoyen en cette journée d’unité d’action patriotique
An IV du putsch manqué de septembre 2015 : Des Bobolais prônent la réconciliation nationale
Putsch de septembre 2015 : Quatre ans après, syndicalistes et citoyens se souviennent de la résistance opposée par le peuple
Procès du coup d’Etat : En fuite, Fatou Diendéré et 6 autres écopent de 30 ans de prison ferme
Procès du putsch de 2015 : Fatoumata Diallo, l’épouse du Général Diendéré condamnée à 30 ans de prison fermes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés