Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand obstacle à la découverte n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance» Daniel J. Boorstin

Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • • samedi 19 septembre 2015 à 18h35min
Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

Depuis le 16 septembre 2015 et la prise d’otage du Gouvernement burkinabè par le Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP), on assiste à une violation sans précédent des libertés de manifestations, de rassemblements et de réunions et singulièrement de celle de la liberté de la presse par le Conseil national pour la démocratie (CND) dirigé par le général Gilbert DIENDERE.

Les médias et les journalistes sont leurs cibles privilégiés. Du fait de l’insécurité généralisée instaurée par le Général DIENDERE et sa milice, les journalistes burkinabè sont dans l’impossibilité d’accomplir leur mission d’informer. A ce jour, les faits de saccages de médias, de confiscations de matériels de travail des journalistes et d’intimidations diverses sont légions.

Sans être exhaustif, nous avons dénombré des attaques contre les médias et contre les journalistes.
S’agissant des médias, on peut citer :
- l’arrêt des émetteurs de plusieurs radios à travers le pays ;
- l’incendie d’engins à la radio Oméga FM à Ouagadougou ;
- l’enlèvement du matériel de la radio Savane FM (émetteur y compris) à Ouagadougou ;
- le saccage et l’incendie de la radio Laafi à Zorgho (à une centaine de Km à l’est de Ouagadougou) ;
- la violation des locaux de la télévision BF1 à Ouagadougou ;
Concernant les journalistes, nous pouvons relever :
- le passage à tabac d’un photographe du journal en ligne Lefaso.net et d’un journaliste du journal en ligne Burkina24.com dans les locaux de la télévision BF1 ;
- l’agression physique d’un journaliste du quotidien Sidwaya et le saccage de son appareil photo ;
- le correspondant du quotidien Sidwaya à Bogandé touché par balle à Ouagadougou ;
- l’agression physique du Directeur Général des Editions Le Pays à Ouagadougou ;
- les menaces et intimidations à l’endroit de plusieurs journalistes ;
- la surveillance des domiciles et des lieux de travail de plusieurs journalistes ;
Au regard de la chape de plomb, certains médias ont fermé leurs locaux.

L’Association des Journalistes du Burkina (AJB), la Société des Editeurs de Presse Privée (SEP) et le Syndicat Autonome des Travailleurs de l’Information et de la Culture (SYNATIC) regroupés au sein du Centre National de Presse Norbert Zongo (CNP-NZ) prennent l’opinion nationale et internationale à témoin de cette répression féroce et barbare qui s’abat sur les médias et les journalistes burkinabè. Nous voudrons surtout attirer l’attention de la Communauté internationale qu’au moment où elle entame des négociations avec le Général DIENDERE et ses miliciens du RSP, ceux-ci s’emploient à bâillonner les médias. Jamais dans ce pays, une telle barbarie ne s’est abattue sur les médias et de leur animateurs, même sous le règne de Blaise Compaoré, le maître du Président du CND.

Pourtant le CND du Général DIENDERE, dans son communiqué de prise de pouvoir du 17 septembre 2015 motive son coup d’Etat par les lois récentes sur la presse qui selon elles bâillonnent les journalistes. Tout comme il parle de démocratie en autorisant ses miliciens à réprimer dans le sang les manifestants contre sa forfaiture, il utilise les lois de la presse pour justifier l’injustifiable. Les organisations professionnelles des médias dénoncent et rejettent cette tentative de récupération opportuniste et politicienne de leur légitime lutte pour une presse débarrassée de peines privatives de liberté avec des amendes supportables pour les médias.
Elles dénoncent et condamnent fermement cet acharnement brutal contre les médias et les journalistes.

Elles mettent en garde le CND contre son dessein funeste d’étouffer la presse.

Les organisations professionnelles des médias rappellent au CND que tout régime qui a pour finalité le bâillonnement de la presse se rend inévitablement coupable de violations massives de droits humains et bascule dans la dictature.

Elles exhortent les hommes de médias à rester mobilisés pour barrer la route à cet assassinat de la liberté par le CND. Elles les exhortent à s’associer à toutes les luttes engagées par notre peuple pour le rétablissement de l’ordre institutionnel d’avant putsch.

Les organisations professionnelles des médias tiennent, le Président du CND et tous ses collaborateurs responsables de toutes les dérives contre les médias. En tout état de cause, elles se donneront les moyens de faire barrage à cette offensive contre la liberté de presse.

Trop de menaces pèsent sur les médias et les journalistes burkinabè et les organisations professionnelles des médias attirent l’attention des Burkinabè et du monde entier que cela rend leur travail impossible.

Ouagadougou, le 19 septembre 2015

Ont signé :
- Le Centre National de Presse Norbert Zongo (CNP-NZ)
- L’Association des Journalistes du Burkina (AJB)
- La Société des Editeurs de Presse Privée (SEP)
- Le Syndicat Autonome des Travailleurs de l’Information et de la Culture (SYNATIC)

Vos commentaires

  • Le 19 septembre 2015 à 19:20, par Le bon citoyen En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    Courage aux braves journalistes et à bas les assassins du RSP

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 19:43, par vérité no1 En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    Tenez bon chers journalistes ! Les terroristes vont déguerpir !

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 19:47, par Nobga En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    Peuple du Burkina Faso, chers insurgés, retour inconditionnel des autorités et des institutions de la transition. Dissolution immédiate du RSP avant toutes élections. Exil forcé de Diendéré au Guatemala ou à je ne sais où. Toute autre solution est vouée à l’échec.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 19:53, par to ba yoogo En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    Wè je s8 d’avis avec vous sur ce point.si on prend comme argument la préservation de la démocratie, je leur( éléments du CND) pose la question de savoir quels sont les symbol de la démocratie. Xa ne m’étonne pas si il n’a peuvent pas répondre car car pont fort, cè la meurtre. Ns avons besoin de connaître ce qui se passe dans ce pays. Pourquoi vous attaquez vous aux médias ? Regardez de n’s jour là merde que vous avez foutu à la rtb télé. Pas de bonne émission, des points de presse sans présentateur, si vous défendez réellement la démocratie, permettez au médias de jouer leur rôle. A vous analyser vous le coeur en boule du faite que vous ,e pouvez pas saccager le net et ses réseaux sociaux. Sérieusement vous déconnez.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 19:56, par tengen-biga En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    Le masque tombe petit à petit. Rien ne peut arrêter un peuple debout.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 19:56, par Marie En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    Si d’emblee vous les qualifiez de milices, si vous parlez de : "prise en otage du gouvernement" vous comprenez qu’ils vous coupent le microphone.
    Un journaliste authentique est un observateur neutre, objectif. Il n’emet pas de jugement personnel, ne donne pas une appreciation personnelle d’une situation.
    Meme quand il analyse une situation de crise, il tient le mieux que possible la balance de l’objectivite. Rien qu’au ton de votre billet, on comprend aisement qu’ils vous coupent le sifflet.
    Le journaliste n’est pas un aboyeur. C’est un observateur fin, un analyste pertinent, une conscience eclairee. Il n’est passionne que de son travail qui est d’aller a la source chercher l’information vraie au dela des passions et des emotions. Le journaliste n’est pas un animateur. Encore moins un propagandiste. Il n’est pas un juge.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 19:57, par HC En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    Tout ce ke le CND avance comme raisons sont du pure mensonge. Ces vraies raisons sont au nombre de 3 :
    * le rejet de candidature de sa femme aux législatives
    * le rejet de la candidature de son beau eddie
    * la sortie prochaine du rapport sur l,assassinat de Thomas SANKARA
    Non aux coups d,etat. CND degage

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 19:59, par Kankele Tigui En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    Bravo ! A tous les journalistes, vous faites preuve de courage et de détermination , vos plumes font plus trembler que les bruits de canons.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 20:03 En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    Merci pour cette interpellation. J attends la réaction de parent LINGANI de l OPINION.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 20:04, par Henry COULIBALY En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    Négociation négociation vous allez négocier quoi ? L’impunité après tueries ? où ils vont mener leur campagne après autant de victimes ? inclusion inclusion ça c’est donner raison tout un chacun que si on est pas d’accord avec une loi on peut l’imposer par la force et ça sera l’erreur de la CEDEAO et ceux qui tentent l’inclusion après tout ces carnages.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 20:06, par Lynn Hien En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    Un mauvais rêve.
    Que pensent -ils obtenir en agissant ainsi ? Sont - ce ces êtres d’un autre âge qui depuis des décennies gravitent autour de la présidence du Faso ? Des terroristes. Rien que des terroristes qui s’expriment à visage découvert en plus, contre leurs concitoyens aux mains nues. Quelle honte ! En 3 jours, on aura en tout cas vu leur côté hyènes affamées sur des proies vivantes.
    Il faut un certain bagage pour aspirer aux hautes fonctions d’un Etat, pas en étant aussi primitif.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 20:29 En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    La presse joue son rôle de contre pouvoir malgré les intimidations et agressions diverses. Félicitation à la presse Burkinabè, aux journalistes Burkinabè qui font tout le nécessaire pour nous donner l’information, la vraie. L’union Africaine qui a fait une déclaration ferme doit aller jusqu’au bout de ses propos. la médiation engagée par la CEDEAO ne doit pas aller à l’encontre de cette déclaration de l’Union Africaine. Une transition, sans Michel KAFANDO, tels sont les propos de Yayi BONI sur France 24. De quelle genre de transition s’agit-il ? La médiation ne doit pas compliquer la tache aux Burkinabè et jeter de l’huile sur le feu.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 20:30, par HAROUNA En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    Si je comprends bien n’importe qui qui n’est pas d’accord avec nos loi peut prendre le pays en otage et tuer des gens au nom et l’inclusion ? Échapper à la justice au nom de votre fameuse paix ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 20:42, par sada ouedraogo En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    Soutien total à cette déclaration. Malheur à ceux qui baillonnent leur peuple et leur presse.
    La presse burkinabè demande désormais le démentelement pur et simple du RSP et la traduction des auteurs d’agression devant les tribunaux.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 20:54, par sidnooma moun En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    Seul le RSP et le CND sont libres et jouissent de tous les droits. Même le droit d’ôter la vie. Humm ! certes, certains membres du RSP peuvent ne pas adhérer à cette violence folle. Que Dieu les garde et protèges les journalistes et tous les honnêtes citoyens

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 21:15, par jonassan En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    Tant que le RSP est là vous serez toujours attaqué et y’aura jamais rien. Vous avez déjà oublié que ceux qui tué puis brulé votre confrère Norbert Zongo sont toujours avec nous ou quoi ? Vous avez oublié que rien qu’hier ils ont éliminé une dizaine des nôtres et que y’aura rien ou quoi ? ce qui a simplement changé c’est qu’il ne brule plus les corps, ils ont été supplanté par Boko Haram.
    Donc, unissons-nous pour combattre le terrorisme et votre cause sera entendue ; c’est l’unique issue, je vous l’assure.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 21:22 En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    Tenez bon : on vous lit, on vous écoute, on vous soutient, y compris de très loin ! COURAGE ! Votre combat est tout à la fois légitime, de salubrité publique et héroïque ! Salutations de France

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 21:40, par Burkinabé En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    Nous disons non aux élections inclusives car intelligibilité des personnes exclues figure dans la constitution mise sur pied par le gouvernement de la transition. Elle fait foi d’office car nulle n’est au dessus de la loi. Nous disons non aux élections inclusives car elles ne sont pas compatibles avec notre constitution. Nous disons non et encore non aux élections inclusives car elles ne sont pas compatibles aux lignes directrices de la démocratie que nous voulons instaurer au Burkina Faso après le départ de Blaise compaoré. Nous disons non aux élections car l’accepter équivaut à mépriser la loi. Or, comme déjà dit, nulle n’est au dessus de la loi. Les médiateurs connaissent bien la valeur d’une loi et le sérieux qu’elle incarne dans la vie des individus. Sans la loi, il n’y a pas société. Un loi promulguer est une loi et ne devrait subir de changer à la seule volonté de quelques individus en occurrence les éléments de RSP qui portent aujourd’hui le statut des terroristes. enfin, nous disons tout simple non à toute déviation de notre constitution déjà en place. Toute déclaration des élections inclusives au Burkina va empirer la situation actuelle. Il vaut mieux de ne pas mentionner le mot élections inclusives lors de la promulgation des résultats de la concertation. Une fois encore de plus, nous disons que tous les éléments de la RSP qui ont agit contre chère patrie sont des terroristes. Jusqu’à la fin du monde, nous les considérons comme les terroristes puisque c’est leur acte qui l’atteste d’ailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 22:05, par Panca En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    A quelque chose, malheur est bon...
    "Quand Jupiter veut perdre quelqu’un il le rend fou",
    disait la sagesse romaine. Et c’est bien ce qui arrive à Diendéré et sa milice RSP.
    Leur arrogance, leur sentiment de toute puissance et d’intouchabilité les ont poussés à l’erreur : se croire plus forts que le peuple et leurs intérêts particuliers au-dessus de l’intérêt général de la Nation burkinabè.
    Tenons bon, et ils vont bientôt fuir le Burkina comme Blaise, la queue entre les jambes...

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 22:14, par Boussougnan En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    Ne me parlez plus de CND, car une institution fictive. Parlez plutôt de Gilbert DIENDERE de de ses monstres.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 22:59 En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    Merci aux journalistes pour les infos pratiquement en temps réel parfois en bravant la peur que tente de faire regner ce fameux régiment d’insécurité présidentielle, spécialisée dans les actes terroristes(séquestration, bastonnades, intimidations, saccages d’appareils d’emission radio, tirs à balles réels sur civils aux mains nues etc.).

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 23:15, par Hawk En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    Vous allez avoir mal à la tete demain quand macky et boni yayi vont quitter le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2015 à 23:32, par Noboul En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    Soutien aux journalistes qui sont du côté du peuple. La victoire est proche. Commencez à préparer les dossiers pour la CPI. Le monstre Diendéré doit répondre.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 03:39, par espoir9** En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    Ils sont foncièrement anti-médias, donc anti-vérité et anti-démocratie. Un point un trait qu’ils dégagent à jamais du chemin du progrès et de développement de ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 08:07, par tienfola En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    Chers amis, tenez bon. Vous avez le soutien et la compassion des burkinabé. Grâce à vous l’opinion internationale va entendre le cri sourd du Burkina que le RSP et son général veulent enchaîner. La tyrannie ne passera pas. Ils sont dans le faux voilà pourquoi le CND cherche à museler les médias. Votre cause est celle de tout le peuple burkinabé. Dans tout çà, la justice doit passer et tous ceux qui se rendus coupables de crimes, de terrorisme et toutes sortes d’exactions payer.. Pas d’amnistie pour des gens qui ont agi en toute responsabilité.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 10:21, par socrate En réponse à : Halte aux attaques contre les médias et les journalistes !

    on vs soutient.mais apres ca la vs comprendrez ke vs etiez libre avec la transition.a cose des lois recentes la ya pa ce ke vs navez pa di suf la transition a propo de vo droits et liberte.si la grenouille ne tombe pas dan leau chaude elle ne sai pa k ya deux monde.abat rsp abat diendere.la patri pour la liberte dexpression nou vaincron.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Procès du putsch du CND : L’audience sur les intérêts civils à nouveau renvoyée au 19 novembre 2019
Procès du putsch : L’audience sur les intérêts civils renvoyée au mardi 29 octobre 2019
Procès du putsch manqué de 2015 : Pour le journaliste Sita Tarbagdo, « les faits sont têtus »
An IV du putsch manqué de septembre 2015 : Des Bobolais prônent la réconciliation nationale
An IV du putsch de septembre 2015 : Déclaration du balai citoyen en cette journée d’unité d’action patriotique
Putsch de septembre 2015 : Quatre ans après, syndicalistes et citoyens se souviennent de la résistance opposée par le peuple
Procès du coup d’Etat : En fuite, Fatou Diendéré et 6 autres écopent de 30 ans de prison ferme
Procès du putsch de 2015 : Fatoumata Diallo, l’épouse du Général Diendéré condamnée à 30 ans de prison fermes
Procès du putsch du CND : Le verdict complet du tribunal militaire
Procès du putsch : Cerveaux, exécutants et complices derrière les barreaux !
Procès du putsch : Les peines des absents seront connues ce 3 septembre
Verdict du procès du putsch de 2015 : La réaction de quelques avocats
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés