Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

Eboulement d’un site minier à Djibo : Le Gouvernement tire, une fois de plus, la sonnette d’alarme

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • • vendredi 7 août 2015 à 00h06min
Eboulement d’un site minier à Djibo : Le Gouvernement tire, une fois de plus, la sonnette d’alarme

Deux personnes ont trouvé la mort, le 5 août 2015, dans l’éboulement d’un site minier artisanal à Djibo, dans la province du Soum, région du Sahel.
Ce drame survient après celui du 30 avril 2015, sur un site minier dont l’accès est interdit, en raison de la saison pluvieuse.
Les autorités locales et les services compétents se sont rendus sur les lieux pour s’enquérir de la situation et prendre les mesures urgentes qui s’imposent.
Tout en exprimant sa profonde compassion aux familles des victimes ainsi qu’aux populations de la province du Soum, le Gouvernement de la Transition attire, une fois de plus, l’attention de tous, sur les risques énormes de l’exploitation artisanale des mines d’or et en appelle au respect de la règlementation en vigueur.

Le Service d’information du gouvernement

Vos commentaires

  • Le 7 août 2015 à 10:06, par un gondwanais En réponse à : Eboulement d’un site minier à Djibo : Le Gouvernement tire, une fois de plus, la sonnette d’alarme

    Je crois que trop ce n’est pas peu ; en l’espace de trois mois et sur le même site, il ya des cadavres. c’est à la limite, pas tolérable de la part de l’Etat qui, quoi qu’on dise est souverain et se doit de se faire respecter. Faut il passer le temps à tirer sur la sonnette d’alarme, laquelle ne retentit pas du tout sur les tympans des destinataires.Tous ceux qui fréquentent ces lieux savent que l’exploitation est interdite pendant la saison des pluies mais ils n’en ont cure ; et que fait l’Etat pour cela ; On a coutume de dire que ventre vide n’a point d’oreilles. il faut sévir. si certains sont payés à près du million(suivez mon regard) pour un boulot dont eux mêmes ignorent, pourquoi ne pas débloquer des millions pour la présence des forces de l’ordre sur ces sites parce qu’au constat, ce sont des familles qui sont endeuillées et ces vies perdues sont un manque à gagner pour le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2015 à 14:37, par DOUL L’INFATIGABLE En réponse à : Eboulement d’un site minier à Djibo : Le Gouvernement tire, une fois de plus, la sonnette d’alarme

    EH mes frères si le gouvernement décide de la fermeture des sites pendant la saison hivernale, c’est pour votre propre sécurité. Personne n’est contre personne, après cet éboulement dont les personnes ont trouvé la mort combien de personnes ont-elles laissé dans la désolation ? Trois (03) ou quatre (04) mois de repos vous trouvé que c’est long, vous voyez l’aubergine sans voir le piège aux conséquences immenses. Vous pouvez vous tourner vers d’autres activités pendant cette période dite morte.
    Prudence, prudence, prudence et prudence et on aura longue vie.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2015 à 14:58, par Pa Begh Wendé En réponse à : Eboulement d’un site minier à Djibo : Le Gouvernement tire, une fois de plus, la sonnette d’alarme

    Le titre de cet article sonne comme le glas de l’incapacité de notre gouvernement : comment peut-il se contenter de tirer la sonnette d’alarme ? et cette sonnette, elle s’adresse à qui ??? Qui donc doit prendre les mesures qui s’imposent ?
    C’est nous qui tirons la sonnette d’alarme envers le gouvernement. N’inversons pas les rôles. Ou on est capable de gouverner et on s’y colle, ou on n’en est pas capable et on libère le plancher !!!!
    TCHRRRRRR !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2015 à 19:49, par VERITAS En réponse à : Eboulement d’un site minier à Djibo : Le Gouvernement tire, une fois de plus, la sonnette d’alarme

    Au temps de Papa Blaise, les eboulements etait rares. mais depuis la venue du CNT par le feu et les pillages, la nature est fachee.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2015 à 21:45, par Alias kabongo En réponse à : Eboulement d’un site minier à Djibo : Le Gouvernement tire, une fois de plus, la sonnette d’alarme

    Franchement il y a des choses sur lesquelles l’etat doit faire montre de concretisation dans ses decisions souveraines.a quoi vous ressemblez quand une decision est prise sans qu’on la respecte ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Fonds minier de développement local : Les acteurs échangent pour une meilleure participation du fonds à la vie des collectivités
Délestages au Burkina : Quand le ministre Bachir Ismaël Ouédraogo court plus vite que son ombre
Centrale solaire de Nagréongo : Le niveau d’avancement des travaux évalué à 35%
Secteur minier : Les acteurs se penchent sur l’évolution des textes
Secteur minier : Le Canada a investi plus de 1 700 milliards de francs CFA au Burkina Faso
Développement du secteur de l’énergie et des mines : Le Burkina s’inspire de l’expérience du Ghana
Fonds minier de développement local : La Commune de Gorom-Gorom à l’heure du bilan
Fonds minier de développement local : Le Comité communal de Falangountou passe en revue les réalisations
Gaoua : Signature d’un protocole d’accord pour la réouverture du site d’or de Djikando fermé suite au drame survenu en janvier
Mines au Burkina : L’ORCADE préconise une gestion distincte et autonome des recettes minières
Gestion du secteur minier : « La gouvernance de l’or au Burkina n’est pas bonne », déplore le directeur exécutif de l’ORCADE, Jonas Hien
Endeavour entre dans le top 10 mondial des producteurs d’or avec l’acquisition de Teranga Gold Corporation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés