Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

Transparence et efficacité budgétaire : Des acteurs des médias et de la société civile à l’école BOOST

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Finances publiques • • vendredi 7 août 2015 à 00h07min
Transparence et efficacité budgétaire : Des acteurs des médias et de la société civile à l’école BOOST

A l’initiative de la Banque mondiale, ils sont une trentaine d’acteurs des médias et de la société civile qui prennent part du 5 au 8 août 2015 à Bobo-Dioulasso à la formation sur BOOST, un outil permettant l’accès facile à l’information budgétaire.

BOOST n’est pas un sigle mais le nom d’un nouvel outil de traitement de données élaboré à la Banque mondiale pour faciliter l’accès à l’information budgétaire.

Déjà appliqué dans plusieurs pays africains dont le Mali, l’instrument BOOST pourrait bientôt être expérimenté au Burkina Faso. L’accord pour son expérimentation dans le pays a été acquis en 2014. Dans la perspective de cette expérimentation, la Banque mondiale a initié une série de formations au profit des acteurs concernés.

Dans ce cadre, des acteurs des médias et de la société civile sont en formation depuis ce jeudi 6 août 2015 à Bobo-Dioulasso. La formation est assurée par des responsables et cadres de la Banque mondiale à savoir Samba Ba, YemdaogoTougma, Mariam Diop. Sont également formateurs Alassane Ouédraogo du ministère de l’économie et des finances et le consultant Clément Combary. Lazare Zabré et Lionel Yaro de la Banque mondiale en sont les facilitateurs.

BOOST, un outil efficace de transparence budgétaire

BOOST est un outil efficace de promotion de la transparence budgétaire. Il permet de déterminer aisément l’affectation et l’utilisation des dépenses publiques.

Il rend plus accessibles que jamais auparavant les données détaillées sur les dépenses publiques, y compris les dépenses infranationales.

Il facilite des travaux d’analyse plus pratiques et plus perspicaces pour éclairer les recommandations stratégiques sur l’amélioration de la qualité et de l’efficacité de la prestation des services publics. BOOST permet de fournir des informations sur la manière dont l’argent est dépensé et par qui il est dépensé.

En quelques heures et non en quelques semaines ou mois, il est possible de produire des tableaux types indiquant les tendances des dépenses – ventilées selon la classification économique, fonctionnelle ou administrative du budget (ou selon toute combinaison de chacune des classifications).

Une fonctionnalité qui est des plus utiles est la possibilité pour l’utilisateur, lorsque la classification budgétaire du pays le permet, de suivre les dépenses au point où le service est fourni (districts, hôpitaux, écoles).

La nomenclature budgétaire et le logiciel Excel, deux préalables

L’utilisation de l’outil BOOST nécessite la maîtrise des questions budgétaires, notamment la nomenclature, et du logiciel Excel.
C’est pourquoi, la présente formation est axée entre autres sur la nomenclature budgétaire, les fonctions Excel.
L’objectif de l’atelier, explique Mariam Diop, c’est de faire en sorte que les participants puissent utiliser les connaissances acquises pour non seulement accéder facilement à l’information, mais aussi pour en exiger davantage, tout cela concourant à l’amélioration de la transparence budgétaire.

La transparence budgétaire, ajoute-t-elle, permet au pays qui la pratique d’avoir une crédibilité auprès des bailleurs et sur les marchés financiers.
Elle peut aussi avoir des incidences positives sur la contribution des citoyens au budget national et limiter ainsi sa dépendance vis-à-vis des ressources extérieures.

Grégoire B. Bazié
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Salaire du fonctionnaire burkinabè : Inéquitable et non basé sur le mérite, selon 70% des travailleurs
Opération spéciale de recouvrement de la Taxe de résidence : Le directeur régional des impôts du Centre explique
Patrimoine immobilier de l’Etat : Il existe désormais un recensement géo-référencé pour les bâtiments et les terrains à Ouagadougou
Célestin Santéré SANON, nouveau Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique
Grève des syndicats des finances : Les services fonctionnent et les salaires seront payés, rassure la ministre Rosine Coulibaly
Coopération UE- Burkina Faso : La coopération accouche d’un nouveau projet de développement
Direction générale des impôts : « eSINTAX », fait officiellement son entrée dans le quotidien des contribuables burkinabè
Grève des syndicats du ministère de l’économie : Le gouvernement doit réagir par le dialogue mais dans la fermeté, selon un lecteur
Syndicats du ministère des Finances : Touche pas à mon Fonds commun
Ministère de l’Economie : Plus de 1300 milliards de francs CFA mobilisés en 2017
Affaire IUTS : Le directeur général des impôts rassure
Coopération Burkina Faso-Suède : 102 milliards de francs CFA pour soutenir les efforts de développement du Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés