Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’homme ne peut pas vivre sans feu, et l’on ne fait раs dе fеu sаns brûlеr quеlquе сhοsе. » René Daumal

Présidentielle d’octobre 2015 : « Nous sommes sur nos intentions initiales … », déclare Auguste Denise Barry

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 6 juillet 2015 à 22h15min
Présidentielle d’octobre 2015 : « Nous sommes sur nos intentions initiales … », déclare Auguste Denise Barry

Les « rumeurs » de ces derniers temps n’ont pas épargné le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité (MATDS), Auguste Denise Barry. Ce lundi matin, à la faveur du départ du Premier ministre à Abidjan, il a tenu à ‘’rassurer’’ non seulement de sa présence sur la scène mais également de la volonté de son département à tenir les élections à bonne date.

Le ministre a lui-même expliqué que depuis quelques jours, il y a de « fortes rumeurs » sur des « prétendues arrestations » de ministres et que lui-même, depuis samedi, était aux arrêts quelque part. « Mais, vous m’avez vu dès le samedi soir à l’Ambassade des USA pour la fête de l’Indépendance de ce pays », a campé M. Barry avant de certifier : « Je suis-là » et sans autres commentaires à ce sujet. Même sur une question relative à ce sujet, plus précisément sur les revendications du RSP, il bottera en touche : « Je ne suis pas au RSP ».

Sur la « rumeur » faisant cas de la démission du Premier ministre, Auguste Denise Barry soutient également que son voyage officiel de visite d’amitié et de travail qu’il est en train d’effectuer en Côte d’Ivoire est la « preuve qu’il n’a pas démissionné ».

Il met ensuite la presse en orbite. « C’est à la presse de travailler de façon professionnelle. Il faut vérifier les informations avant de les publier sinon, vous rentrez dans une dynamique de désinformation, d’intoxication de la population et je pense que ça, ce n’est pas un travail responsable au niveau de certaines presses. Restons donc vigilants, soyons véritablement professionnels et faisons simplement en sorte que les gens aient confiance en vous en tant que médias, en tant que canaux crédibles par lesquels certaines informations peuvent être diffusées », a dispensé le patron en charge de la sécurité, Auguste Denise Barry.

Tenir les élections à bonne date

Sur le volet des élections, et comme pour répondre à ceux qui attribuent à certains membres du gouvernement, une intention de prolonger la transition, Auguste Denise Barry explique que son département travaille sans répit pour que le temps soit respecté. « Nous sommes dans cette dynamique et je voudrais rassurer que nulle part, il y a un agenda caché par rapport à la tenue de ces élections ». Il indiqué être passé au CNT (suite à une question orale d’un député relative à la sécurisation des élections) pour rassurer sur ces aspects qui relèvent de la compétence de son département. « Nous avons donné tous les éléments concrets qui permettent de comprendre que les mécanismes, la dynamique, les dispositions sont en place déjà pour encadrer de façon efficace tous les aspects sécuritaires du processus électoral.
Très bientôt, si tout va bien, je pense que nous allons convoquer le corps électoral, conformément aux dispositions de la loi et si cela est adopté en Conseil des ministres, on pourra se dire que nous marchons résolument vers les élections, à moins que certains ne veulent pas ces élections aient lieu »
, a-t-il développé avant de réitérer : « Nous sommes sur nos intentions initiales à savoir tenir ces élections à bonne date ».

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mort de 11 personnes en garde à vue : Le CFOP exige des « sanctions exemplaires »
Burkina : Le gouvernement annonce une enquête administrative après le décès de 11 personnes placées en garde à vue
Affaire 11 décédés en garde à vue : L’UPC exige lumière et justice
Vie des partis : Le bureau du MPP/Fada N’Gourma installé
Burkina : Décès de Béatrice Bara, maire de la commune de Béguédo
Burkina Faso : La classe politique à la quête d’un « Burkina de paix et de prospérité »
Élections de 2020 : Des femmes appellent les acteurs politiques au respect du quota genre
Dialogue politique : Le président du Faso attend des « propositions constructives et consensuelles »
Politique : Le pasteur Claver Yaméogo prêche l’unité nationale avec le MRP
Dialogue politique au Burkina : Début des travaux ce lundi 15 juillet 2019
Crise au CDP : Le groupe Mahamadi Kouanda « lève des zones d’ombre »
Vie des partis : Le CDP-Yatenga affiche son soutien au président Eddie Komboïgo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés