Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «A chaque fois que tu tombes, ramasse quelque chose » Oswald Avery

Fédération des associations islamiques du Burkina : Cheick Sidi Mohamed Koné est le nouveau secrétaire exécutif national

Accueil > Actualités > Société • • mardi 16 juin 2015 à 01h16min
Fédération des associations islamiques du Burkina : Cheick Sidi Mohamed Koné est le nouveau secrétaire exécutif national

Au cours des travaux en congrès et ce durant 48 heures, 149 associations de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) sont tombées d’accord sur la personne qui va diriger l’équipe du Bureau du secrétariat exécutif national (SEN) pour les quatre prochaines années. C’est Cheick Sidi Mohamed Koné, conseiller à la cour des comptes avec plus de 30 ans dans le ministère islamique, qui a succédé ce dimanche 14 juin à El hadj Souleymane Compaoré. Le congrès a par ailleurs mandaté le présidium de la FAIB de publier la liste nominative de la composition du Bureau dans les meilleurs délais, faute de consensus. Au cours des travaux en congrès et ce durant 48 heures, 149 associations de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) sont tombées d’accord sur la personne qui va diriger l’équipe du Bureau du secrétariat exécutif national (SEN) pour les quatre prochaines années. C’est Cheick Sidi Mohamed Koné, conseiller à la cour des comptes avec plus de 30 ans dans le ministère islamique, qui a succédé ce dimanche 14 juin à El hadj Souleymane Compaoré. Le congrès a par ailleurs mandaté le présidium de la FAIB de publier la liste nominative de la composition du Bureau dans les meilleurs délais, faute de consensus.

Prenant la parole, le secrétaire général national entrant de la communauté musulmane du Burkina, Cheick Sidi Mohamed Koné a rendu une louange à « Allah » qui a orienté le choix des personnalités religieuses sur sa modeste personne avant de détailler ses missions pour les 4 ans à venir. Il s’agit de capitaliser les acquis des prédécesseurs, les consolider à travers une large concertation. Ce congrès, a-t-il dit, « est la preuve que ce qui nous divise est très peu et qu’avec un peu de volonté on pourra s’entendre et parler d’une même voix. C’est déjà le départ de l’entente et de l’action concertée entre tous les musulmans, et nous nous engagerons à le faire respecter tout au long de notre mandat avec l’assistance de Dieu ».

Quant au SG sortant, El Hadj Souleymane Compaoré, il a remercié les dirigeants de la Communauté musulmane pour avoir placé leur confiance en sa personne pendant ces 10 ans. « C’est une énorme responsabilité et je rends grâce à Allah de n’avoir pas eu à subir de reproche de la part de mes principaux responsables ». Faisant le bilan de son mandat, il a affirmé que l’équipe a fait de son mieux pour la bonne marche de la Fédération. D’un côté elle est arrivée à la 10e année sans qu’elle n’explose. Le second motif de satisfaction, c’est de voir que la fédération a répondu aux objectifs de sa création qui sont entre autres de mettre les musulmans ensemble pour l’intérêt commun. De l’autre côté, elle a travaillé pendant ces 10 ans dans un climat de fraternité et de compréhension. « A aucun moment il n’y a eu d’accrochage irréparable entre les éléments de cette équipe ».

Ce premier congrès après 10 ans, M. Compaoré le justifie par le fait que la fédération a enregistré un retard de 5 ans, « on devrait tenir le premier congrès en 2010, mais beaucoup de choses se sont passées en plus du décès de notre président fondateur El Hadj Oumarou Kanazoé ».

Au soir du congrès, des recommandations ont été faites à l’endroit de la FAIB. C’est le cas notamment de la promotion des diplômes arabophones, la création de centres de santé de la Fédération, l’opposition des musulmans à la prise de loi et autres règlements et mesures qui favoriseraient l’expansion pour la banalisation de l’homosexualité au « pays des hommes intègres ».
Les douas de Cheik Souleymane Confé ont mis fin à ce premier congrès de la FAIB.

Aïssata Laure G. Sidibé (Stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Solidarité : AMPO offre des tricycles à des personnes vivant avec un handicap moteur
PMU-B : Trois parieurs se partagent plus de 105 millions
CANAL+ BURKINA résolument engagé dans la promotion de la richesse culturelle burkinabè.
Dori : FDS et communautés locales échangent pour harmoniser leur collaboration
Assassinats du 27 octobre 1987 : Une lueur d’espoir pour les familles des militaires du BIA tombés à Koudougou et à Bobo
Hôpital Yalgado Ouédraogo : La ministre de la Santé visite le centre d’hémodialyse
Thèse de doctorat : Souleymane Coulibaly s’intéresse au développement professionnel des professeurs sans formation professionnelle initiale
Mouloud 2020 : « Le problème aujourd’hui, c’est que chacun poursuit son droit et oublie son devoir », observe Mahmood Nasir Saqib
Burkina : « Nous sommes véritablement pessimistes quant à l’issue du dossier Yirgou », confesse Me Ambroise Farama
Santé : 115 autres ambulances pour les communes du Burkina Faso
Boucle du Mouhoun : Le projet PATRIP prône la cohésion sociale dans les zones transfrontalières du Mali et du Burkina
Action humanitaire : L’ONG HELP joue sa partition dans l’amélioration des moyens d’existence des populations du Nord
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés