Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’amour, c’est être toujours inquiet de l’аutrе.» Marcel Achard

Emissions d’expression directe : Le CSC décide de lever la suspension

Accueil > Actualités > Multimédia • Communiqué de presse • mardi 26 mai 2015 à 00h18min
Emissions d’expression directe : Le CSC décide de lever la suspension

A l’issue des larges concertations entreprises par le CSC avec les acteurs des médias audiovisuels privés, relative à la suspension des émissions d’expression directe, le Conseil supérieur de la communication a décidé de lever la suspension le samedi 30 mai 2015.

Les consultations entreprises par le CSC avec les promoteurs et acteurs de médias audiovisuels privés ont abouti à des solutions consensuelles sur la conduite des émissions interactives.

A cet effet, le CSC a élaboré un projet de décision portant réglementation des émissions d’expression directe et un projet de charte de bonne conduite desdites émissions qui prennent en compte les propositions faites à l’issue des concertations. Lesdits projets ont été transmis aux promoteurs pour amendement et retour au plus tard le 26 mai. La journée du 27 mai sera consacrée à la prise en compte des amendements afin de présenter un document consolidé à une session du Collège des conseillers prévue dans la journée du 28 mai 2015. Le 30 mai, le CSC procédera à la levée de suspension suivie de la signature de la charte de bonne conduite par les promoteurs.

La motivation profonde de la suspension de ces émissions était mue par le souci que la liberté d’opinion ne soit attentatoire aux droits fondamentaux des autres citoyens. Après ces concertations qui nous garantissent dorénavant une conduite professionnelle desdites émissions, le Conseil supérieur de la communication est parvenu à une solution consensuelle.

Le CSC se félicite de la disponibilité des promoteurs, des organisations de la société civile et des hommes de médias au cours de cette période de réflexion qui aura permis de trouver des solutions à même de garantir un meilleur encadrement des émissions d’expression directe.

La Direction de la communication et des Relations publiques
Contact : 25 30 11 24, poste 152 ou au 70 54 82 84

Vos commentaires

  • Le 25 mai 2015 à 18:06, par femme de caserne En réponse à : Emissions d’expression directe : Le CSC décide de lever la suspension

    Vaut mieux tard que jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai 2015 à 18:36, par ibra En réponse à : Emissions d’expression directe : Le CSC décide de lever la suspension

    Parfait !
    J’ose croire que les choses ont changé au Faso.
    Félicitations aux différents acteurs, même si je ne connais pas pour l’instant le contenu des projets et charte mentionnés dans le message.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai 2015 à 19:08, par halo En réponse à : Emissions d’expression directe : Le CSC décide de lever la suspension

    le CSC est sortit très affaibli de cette affaire.maintenant bonjour a toute sorte d’anarchie dans les"1000 collines".

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai 2015 à 19:17, par Nathalie SOME doit démissioner ! En réponse à : Emissions d’expression directe : Le CSC décide de lever la suspension

    C’est plus que ridicule cette décision. Une décision qui montre à quel point la suspension des émissions interactives était arbitraire et sans fondement. Je pense que la présidente Somé a tout simplement failli à sa mission et par conséquent doit tout simplement rendre le tablier, comme l’avait accepté faire d’ailleurs le président Compaoré face à l’échec de son projet de tripatouillage de la constitution.
    Si les professionnels des médias se pliaient face à cette pire décision de l’histoire du Burkina qui ne consistait qu’à bâillonner un peuple libre et responsable, on risquerait de connaître le même sort que la presse burundaise. Une presse impuissante face à la forfaiture de ses dirigeants.
    Ce recul du CSC face, bien sûr, à toutes les initiatives qu’avaient prises les professionnels des médias (sit-in devant le CSC…) n’est, de mon point de vue, qu’une victoire d’étape. Car le véritable combat est devant nous. Et pour gagner ce combat pour une liberté d’expression au Faso, la presse burkinabè doit être, désormais, plus que vigilante. Car, au vu en tout cas de cette décision irresponsable et impopulaire, on pourrait bien voir la main de manipulateurs. Et ne soyez pas surpris que ces manipulateurs reviennent avec d’autres projets visant à anéantir la presse si toute fois ils arrivent à briguer la magistrature suprême. Ils ont horreur des critiques et ils vont tout mettre en œuvre pour bâillonner le peuple. A bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai 2015 à 20:40, par vérité no1 En réponse à : Emissions d’expression directe : Le CSC décide de lever la suspension

    C’est là que je ne suis pas d’accord avec la ruecratie ou la marchecratie ! Elle a corrigé l’erreur, pourquoi demander sa démission ? Pensez-vous que diriger le CSC c’est manger des brochettes comme vous le faites à longueur de journée ? Du calme les... !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai 2015 à 21:24 En réponse à : Emissions d’expression directe : Le CSC décide de lever la suspension

    @Internaute numero 4 tu pense qu’on est dans un etat d’anarchie ou pour un oui ou pour un non des responsbles doivent demissioner ? Si tu n’a rien a dire arretes de nous faire chier. C’est pluto toi qui doit demissioner du Faso !!! Tchrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai 2015 à 21:59, par eliane En réponse à : Emissions d’expression directe : Le CSC décide de lever la suspension

    vraiment je suis désolée de cette suspension ,chassez le naturel il revient au galop ;bonjour les dérapages ;bravo au CSC pour avoir sonner l’alerte,l’avenir leur donnera raison qui vivra verra,surtout avec cette radio de ce tonton qui sait tout,qui connait tout,et qui apprivoise tout ; vive la rue,vive la rue pour que vive les autorités voleurs de portables.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai 2015 à 23:02, par Le Visionnaire En réponse à : Emissions d’expression directe : Le CSC décide de lever la suspension

    Encore un autre mensonge. Morceau choisi :" Les consultations entreprises par le CSC avec les promoteurs et acteurs de médias audiovisuels privés ont abouti à des solutions consensuelles sur la conduite des émissions interactives." C’est faux ! Il n’y jamais eu de négociations sur la conduite des émissions. Les organisations professionnelles des médias et les promoteurs ont tous exigé la levée de la mesure avant toute discussion. d’où vient donc ces solutions consensuelles ? " Le CSC se félicite de la disponibilité des promoteurs, des organisations de la société civile et des hommes de médias au cours de cette période de réflexion qui aura permis de trouver des solutions à même de garantir un meilleur encadrement des émissions d’expression directe." Des mensonges encore ! tout ça ! ce sont des manœuvres pour démobiliser les gens par rapport au Sit In prévu le 27 mai au CSC. Nathalie sait que les gens vont se mobiliser pour ce sit in. Sinon c’était simple de lever la mesure ensuite engager les négociations en vue de la signature de la charte de bonne conduite. Pourquoi dire que la mesure va être levée le samedi et ensuite il y aura la signature de la charte ? Si Nathalie ne fait pas attention, il y aura un 30 octobre miniature qui va l’emporter. Les organisations professionnelles des médias maintiennent leur Sit In et il semble que 6 des 9 conseillers ont décidé d’écrire pour se démarquer de cette mesure. mais comme Nathalie est une entêtée notoire, elle continue le dilatoire. Elle passe voir nuitamment certains responsables des médias croyant les changer et c’est ça qu’elle appelle concertations consensuelles. Comment on peut être têtue comme ça ? On te dit lève la mesure, ensuite les gens sont disposés à t’aider à mieux encadrer les émissions et tu fais du dilatoire. Après ça va être trop tard parcequ’à force de mensonges et à vouloir faire dire aux gens ce qu’ils n’ont pas dit, tu as réussi à mobiliser tous contre toi. Et maintenant c’est ta tête que les gens risquent de demander. A entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai 2015 à 03:43 En réponse à : Emissions d’expression directe : Le CSC décide de lever la suspension

    C’est plutot Denise ou zida qui doivent demissionner. Je suis sur c est eux qui ont induit la bonne dame en erreur et se sont retirés. Somé ne peut pas prendre cette decision sans eux. surtout zida c est lui que les auditeurs traitaient de voleur et de menteur sur les ondes.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai 2015 à 07:51, par Youth En réponse à : Emissions d’expression directe : Le CSC décide de lever la suspension

    A l’internaute N° 9 je dis de retourner voir dans un passé très proche si la directrice du CSC n’avait se projet depuis Août ou Septembre 2014 pour accompagner l’autre régime. Fouillez vous verrez que madame SOME avait déjà ce sale texte avant l’insurrection des 30 et 31.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai 2015 à 09:58, par SAK-SIDA En réponse à : Emissions d’expression directe : Le CSC décide de lever la suspension

    ma déception c’est la fébrilité des acteurs de la transition qui pensent qu’ils peuvent satisfaire à toutes les caprices du peuple. quand on gouverne, on trace une voix, on prend un direction et on amène avec soit ceux qu’on gouverne. mais ici, ce sont les gouvernés qui ballotent les gouvernant à tout vent, au point qu’on a des problèmes à voir la direction qu’on prend. on va où, messieurs dames de la transition ???

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai 2015 à 10:27, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Emissions d’expression directe : Le CSC décide de lever la suspension

    - ELIANE, toi tu es jalouse ! Peut-être que le ’’Tonton’’ en question t’a rectifié une fois et tu refuses de digérer jusqu’à présent. Tant pis pour toi. Ne t’en déplaise, le ’’Tonton’’ a de bonnes idées qui plaisent à plusieurs personnes. Tant pis pour toi et meurt avec ton aigreur et ta jalousie !!!! Vive le ’’Tonton’’ en question !!!! Hoyéééé !!! ’’Tonton’’ vive toi !!!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai 2015 à 10:47, par Gjau En réponse à : Emissions d’expression directe : Le CSC décide de lever la suspension

    Entre décider de lever la suspension et la suspension est levée à compter de.......est différent c’est du dilatoire le communiqué a un caractère imprécis. Est ce pour empêcher le siting du 27 que ce message a été concocté ? Il faut que Madame Somé s’assume en revenant sur cette décision impopulaire surtout qu’au sein des conseillers du CSC 6 sur 9 se sont démarqués. Vouloir imposer le silence aux auditeurs des émissions en antenne directe est une insulte à l’intelligence des burkinabè qui ont su braver les canons à eau et les chars pour demander plus de démocratie et de liberté dans notre cher pays.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai 2015 à 16:59, par Paligwende En réponse à : Emissions d’expression directe : Le CSC décide de lever la suspension

    Une mesure décriée par l’ensemble de la presse , des médias et de l’opinion, ne pas reconnaître son erreur, pire faire du dilatoire, ne pas dire la vérité, diviser, c’est cela qui n’est pas responsable. En tant que journaliste, notre principe cardinal est le respect, la défense de la liberté de presse et d’expression. Si donc on en vient à bafouiller ce principe on doit tirer les conséquences. Dans ce cas précis de suspension des émissions interactives, il se trouve qu’on a pris la partie pour le tout.
    Il faut d’abord lever la suspension, ensuite on discute. Ce communiqué n’a pas de sens, son contenu est truffé de contre vérités, il blesse la confraternité. Ce n’est pas sympa de dire que le CSC a engagé une large concertation qui a aboutit à...De ce qu’on appelle "concertations", les uns et les autres ont exigé la levée pure et simple de la mesure avant toutes discussions. Les doyens, les associations socio professionnelles de la presse et des médias, les promoteurs , tous ont demandé la levée de la suspension. Pourquoi engager un bras de fer qui n’a pas de sens ? une erreur se pardonne, se corrige et l’on sort grandi. Tout le monde gagne. S’il vous plaît ne tirez pas trop sur la ficelle, car le "tak t’m tak ya wam-zaoko !"

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai 2015 à 22:36, par Sali En réponse à : Emissions d’expression directe : Le CSC décide de lever la suspension

    Que Dieu aide le Burkina. ça c’est plus l’histoire de suspension. Ya des gens qui sont en train de profiter pour régler des comptes. C’est pas bien, qui ne fait pas des erreurs ? Il faut savoir être tolérant. C’est vraiment dommage.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai 2015 à 23:20, par eliane En réponse à : Emissions d’expression directe : Le CSC décide de lever la suspension

    Koro yamyelé merci de me traiter de jalouse je t’invite a suivre l’émission en question en 10 ans sur le net c’est la première fois que tu insulte une femme .Peace and love

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2015 à 10:17, par bayi En réponse à : Emissions d’expression directe : Le CSC décide de lever la suspension

    Kôrô Yamyélé, je suis déçu car je ne te savais aussi pervers et léger.
    S’il te plaît tu peux relire ton écrit pour comprendre que ça mérite des excuses, si jamais tu as encore cette grandeur d’esprit.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
15e édition de Ciné Droit Libre : Les Fake news s’invitent au débat
Norbert Zongo, « courageux et non téméraire » : Témoignage de Jean Claude Méda, journaliste à la retraite
Réseau 4G+ au Burkina : Orange Faso S.A rapproche Tenkodogo de l’essentiel
Informatique : L’ANPTIC initie 500 élèves et travailleurs de Tenkodogo
Cyber sécurité : L’Agence nationale vulgarise ses textes
Concours de reportage humanitaire du CICR : Cheick Sawadogo de Lefaso.net remporte le premier prix
Technologies de l’information et de la communication : La CIL renforce les capacités des élèves du collège Saint Jean Baptiste de la Salle
Communication et géopolitique : « Tout le monde parle de l’Afrique sauf les Africains eux-mêmes », déplore Pr Charles Moumouni de l’Université Laval de Québec
Communication et géopolitique : L’Afrique en quête d’une nouvelle image
Communication en période de crise : « On répond à l’information par l’information », recommande Marie-Soleil Frère
Bobo-Dioulasso : Le ministère en charge de l’Economie numérique tient son deuxième CASEM de l’année
Semaine du numérique : Vers la création de startups innovantes dans le monde rural
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés