Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous fermez la porte à tous les échecs,le succès restera dehors.» Jim Rohn

Bobo-Dioulasso : Les députés des OSC réfléchissent sur leur apport à l’ancrage du processus démocratique burkinabè

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • • dimanche 17 mai 2015 à 22h11min
Bobo-Dioulasso : Les députés des OSC réfléchissent sur leur apport à l’ancrage du processus démocratique burkinabè

« Place de la société civile dans l’ancrage du processus démocratique en cours au Burkina Faso », c’était le thème des premières journées parlementaires du groupe constitué d’OSC (Organisations de la société civile). Tenues à Bobo-Dioulasso du 15 au 17 mai 2015, ces journées parlementaires ont été l’occasion pour ces députés du Conseil national de la transition (CNT), issus des OSC de se plancher sur leurs contributions à l’édification de la démocratie au Burkina Faso.

Bobo-Dioulasso a accueilli les premières journées parlementaires du groupe OSC (Organisations de la société civile). Sous le thème : « Place de la société civile dans l’ancrage du processus démocratique en cours au Burkina Faso », ces journées parlementaires ont été l’occasion pour les députés du Conseil national de la transition (CNT), de marquer un arrêt pour se plancher sur les acquis, les insuffisances et les perspectives de leurs actions. Axées sur l’apport des OSC dans le processus démocratique au Burkina Faso, cette conférence a été présidée par Hervé Ouattara, président du groupe constitué OSC au CNT. Pour lui, il est opportun que les OSC se planchent sur leur contribution à l’édification de la démocratie burkinabè : « La réussite de l’insurrection populaire est à mettre à l’actif principalement des Organisations de la société civile (OSC). Le processus de transition en cours s’est fixé de nouveaux objectifs pour une quête de justice sociale et de démocratie. Dans cette quête du renforcement de la démocratie et de l’Etat de droit, il est opportun que les OSC puissent véritablement se pencher sur leur rôle dans cette dynamique. C’est dans cette optique que le groupe constitué des OSC a décidé de réfléchir à l’occasion de leurs premières journées parlementaires sur leur rôle dans cette dynamique ». Communicateur au cours de ces journées parlementaires, le Pr Augustin Loada, par ailleurs ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale a demandé aux OSC de s’engager pour consolider le processus démocratique en cours au Burkina Faso. Pour le professeur Loada, la société civile doit s’activer pour qu’on ait un Etat de droit où les gouvernants seront choisis selon les aspirations du peuple burkinabè.

Ousséni Bancé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 18 mai 2015 à 07:27, par sidpawalimdé En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les députés des OSC réfléchissent sur leur apport à l’ancrage du processus démocratique burkinabè

    " Pour le professeur Loada, la société civile doit s’activer pour qu’on ait un Etat de droit où les gouvernants seront choisis selon les aspirations du peuple burkinabè". Pr. LOADA, avez vous écouté Harouna DICKO du RPN ? DICKO affirme que la plupart des partis politiques n’ont pas de programme. si oui, comment pourront-ils savoir que les élections est un concours pour le politique qui veut gérer les aspirations de la société civile ? d’alors par son exigence, les partis politiques pensent que la société civile veut usurper leur place. or un droit de pouvoir gérer n’est pas une obligation d’avoir à gérer. aussi, vive les candidatures indépendantes qui briseront ce monopole des partis.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2015 à 10:28, par Marabout Adeyemi En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les députés des OSC réfléchissent sur leur apport à l’ancrage du processus démocratique burkinabè

    Rituels d’adhésion ou d’initiation dans une secte satanique appelé club des milliardaires
    Ce rituel consiste a vous initié dans une secte des plus puissants de
    ce monde qu’on appelle le clud des milliardaires
    Ce rituel fera de vous un homme très puissants et très riche.
    Ce rituel vous fera rentré dans le club des plus riches de ce monde.
    Ce rituel fera de vous le maitre du monde et vous aurez le monde a
    vos pieds.
    Avec ce rituel , vous allez gouverner le monde et vous aurez tous
    ce que vous voulez dans votre vie.
    Ce monde appartient a ceux qui sont dans le secte satanique
    des clubs de milliadaires.

    LE MONDE EST A VOUS....

    Email : adeyemivodounon@gmail.com

    TEL : 002 2968920431

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2015 à 16:01 En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les députés des OSC réfléchissent sur leur apport à l’ancrage du processus démocratique burkinabè

    Prions dieu pour que nos gouvernants ne ressemblent pas a ces escrocs, gloutons, mediocres et minables des OSC burkinabe. Depuis que vous prenez les sous des transitaires pour manifester contre une partie du peuple je ne vous suis plus.En outre, votre affaire de sous la et vos histoires de marches publics me donnent raison. Et puis certains parmi vous sont des voyous, ils ont deux salaires....

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Province du Boulgou : Des violences sur le site de la mine de Youga
Affaire charbon fin d’Essakane IAMGOLD : L’audience renvoyée en octobre à la demande de la défense
Affaire charbon fin : L’UPC exige la démission « sans délai » du ministre des Mines
Affaire charbon fin d’Essakane IAMGOLD : Douze personnes physiques poursuivies pour des faits de fraude de commercialisation de l’or
Mine de Karma au Nord : Des kits d’embouche ovine pour les jeunes de Namissiguima
Société minière de Sanbrado (Somisa SA) : Une convention pour démarrer l’extraction de l’or
Extension de la mine RoxGold : Plus de 77 millions de F CFA pour soutenir les personnes affectées par le projet
Sociétés minières : « Les travailleurs burkinabè souffrent le martyre », dénonce une coalition d’OSC
Gouvernance minière : « Les burkinabè ont le sentiment d’être pauvres de leur richesse », déclare Issiaka Ouédraogo, président du Conseil d’information et de suivi des actions du gouvernement (CISAG)
Fermeture de la campagne 2018-2019 d’exploitation artisanale des mines
Responsabilité sociale des entreprises : La mine RoxGold fait figure de bon élève
Activités minières : Le CGD tire la sonnette d’alarme sur les menaces sociales et environnementales
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés