Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Zabré : Le contenu du 4e rapport ITIE du Burkina présenté à la population

Accueil > Actualités > Economie • • lundi 4 mai 2015 à 23h08min
Zabré : Le contenu du 4e rapport ITIE du Burkina présenté à la population

Dans le cadre de sa tournée de dissémination du contenu du 4e rapport du Burkina, l’équipe ITIE-BF était à Zabré dans la province du Boulgou le 13 avril 2015. Cette commune abrite la mine de Youga. Là, au bout de trois heures d’échanges, membres de la délégation spéciale, représentations d’organisations de la société civile, coutumiers, religieux et autres leaders d’opinion ont pu s’imprégner du contenu du rapport 2012 de l’ITIE. Mais aussi poser des questions tous azimuts sur l’exploitation minière au Burkina.

Membres de la délégation spéciale de Zabré, Conseillers villageois de développement (CVD), chef traditionnel de Youga, agents de douane, officiers de police et de gendarmerie, représentants d’associations de jeunes et de femmes, sociétés minières… tous ont répondu à l’invitation de l’ITIE. Et, c’est la salle de conférence de la mairie de ladite commune qui a abrité la rencontre. Après la présentation de l’ITIE (Initiative pour la transparence dans les industries extractives), puis du contenu de son dernier rapport, place aux questions-réponses. Et, le chef de mission de l’ITIE de préciser dès l’entame des échanges qu’il n’y a pas de question tabou.

Les questions ont donc porté sur tous les aspects de l’exploitation minière. Mais, les principales étaient axées sur la taxe superficiaire et sa clé de répartition, la restauration de l’environnement après la fin de vie de la mine, le contenu et la disponibilité des conventions minières…

Pour la taxe superficiaire, les participants apprendront que la région du Centre-Est a reçu 60 millions de francs CFA. Faut-il le rappeler, 20% de la taxe superficiaire collectée par l’Etat au niveau central revient aux collectivités locales. 90% de cette part réservée aux collectivités va effectivement aux communes impactées par l’activité minière, les 10% de ces 20% sont versées au niveau du chef-lieu de la région. Cette taxe évolue en fonction de la durée et de la superficie impactée.

Certes, les questions étaient tout aussi nombreuses que l’année précédente. Mais, les plaintes vis-à-vis de la mine de Youga ont considérablement diminué. Même si les attentes des populations sont encore importantes, les incompréhensions semblent réduites.

Désormais, les participants se plaignent plutôt du manque d’information venant des autorités communales. Cet aspect également semble en passe de trouver solution, si l’on s’en tient aux propos du président de la délégation spéciale. Il a invité tous ceux qui voudraient savoir le budget de la commune et les montants provenant de l’activité minière à prendre attache avec ses collaborateurs. Ce que certains ont promis de faire dans les prochains jours. Voilà qui devrait permettre de mettre administré et administration sur la même longueur d’onde !

Moussa Diallo
Lefaso.net

Réactions de quelques participants, à l’issue de la rencontre

Moumouni Yaguibou, mine de Youga : « L’ITIE-BF doit avoir un site Internet interactif »

La rencontre de ce matin a permis effectivement d’exposer le contenu surtout les recommandations du rapport ITIE 2012. C’est vrai que ça se fait avec deux années de retard. Néanmoins, les recommandations qui ont été faites sont pertinentes. Il serait intéressant pour l’ITIE ou le ministère des mines d’avoir un site internet « interactif » qui puisse permettre effectivement à n’importe quel citoyen burkinabè d’accéder à l’information dans le moindre détail. C’est vrai que le rapport est très lourd, mais si on va sur un site internet, en cliquant sur le nom de sa région, le nom de la mine qui y est, on aura une idée des taxes qui ont été versées par cette mine, les impôts qui ont été payés par cette mine, toute l’information dont ils auront besoin éventuellement pour leurs relations avec leurs communautés de base mais aussi avec la mine.
Les relations entre Youga mining et les populations sont bonnes actuellement. Néanmoins, il y a des difficultés comme dans toute relation humaine, mais la collaboration des responsables de l’administration, des coutumiers… ont permis d’aplanir certaines difficultés. Néanmoins, il y a un manque d’information qui est quand même crucial, tant de la part de l’Etat que de la collectivité locale envers les populations, mais surtout entre les populations elles-mêmes. Il va de soi que la société a un rôle social, une responsabilité sociale, mais elle ne peut aller au-delà d’un certain seuil pour donner l’information. Pour cette raison, il appartient aux communautés, à leurs représentants d’être toujours en phase avec l’information et de retourner vers les populations pour apporter le meilleur de l’information.

Yaya Gouba, président de la coopérative d’électricité de Zabré : « Cette rencontre m’a permis de savoir que Youga mining verse des taxes »
Cette rencontre m’a permis d’apprendre beaucoup de choses en ce qui concerne l’ITIE. Ça m’a aussi permis de savoir que la mine de Youga verse des taxes à la commune de Zabré. Je souhaiterais que des rencontres de ce genre se répètent le plus souvent pour que nous puissions avoir des informations fiables sur la vie de notre commune et sur l’activité minière.
Comme le président de la délégation spéciale a dit que tout habitant a le droit s’il veut réellement d’avoir le budget communal, je pense que désormais, il m’appartient de donner l’information à ces gens qui étaient absents qu’ils peuvent se présenter au niveau de la commune pour demander le budget communal. Là, ils pourront lire point par point pour essayer de comprendre. Là où ils ont des doutes, ils peuvent s’adresser aux premiers responsables de la commune pour demander des éclaircissements.

Boureima Ouédraogo, percepteur de Zabré : « l’information ne semble pas relayée au niveau de la municipalité »
C’est une très belle initiative qui permet de donner des informations aux populations sur l’activité minière. Ça permet de rassurer également la population qu’il y a une entité qui veille à ce que tout soit bien fait, que le partage du gain soit général, qu’est-ce qui entre réellement dans les caisses de l’Etat et que ça profite à tous.
Par rapport à la taxe superficiaire, les taxes sont effectivement transférées. Ce sont les populations qui ne partent pas vers l’information. Chaque fois que l’Etat transfère les fonds, ils entrent effectivement dans les caisses de la commune. C’est à la municipalité d’aller vers les populations pour donner l’information. Malheureusement, l’information ne semble pas relayée au niveau de la municipalité ou bien les populations ne vont pas chercher l’information au niveau des mairies.

Maria Zinsouni, secrétaire générale de la coordination communale des femmes de Zabré : « Nous ne pouvons pas mal parler de la mine »
Nous les femmes de Zabré, nous ne pouvons pas parler mal de la mine. A chaque fête du 08 mars, la mine de Youga nous vient en aide. Chaque année, elle contribue pour les activités des femmes de Zabré. Nous sommes très contentes de la mine d’or de Youga. Mais, notre plus grande doléance actuelle c’est d’avoir une maison de la femme à Zabré.
Mais, s’il y avait plus de femmes présentes à cette rencontre, ça allait leur permettre de comprendre davantage ce qui peut se faire et ce qui ne peut pas se faire au niveau de la mine.

Propos recueillis par Moussa Diallo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 5 mai 2015 à 10:00, par zabré gnini En réponse à : Zabré : Le contenu du 4e rapport ITIE du Burkina présenté à la population

    Merci encore à la transition et à l’ITIE.Je suis ressortissant de Zabré mais je n’ai jamais su que la mine de Youga versait des taxes à la commune. Quant à dire que les populations ne vont pas vers les informations, qu’est ce que la mairie fait pour porter les informations à la population. En ce que je sache il existe une radio à Zabré, la mairie pouvait passer les informations à travers cette radio là. Voilà une fois de plus que les mairies sont gérées comme Blaise gérait le BURKINA.Tous les maires sont comme Blaise.
    Je voudrais demander à DIEU de nous donner LE GOUDRON.
    MERCI et bon vent à l’ITIE

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : La loi de finances rectificative du budget de l’Etat, exercice 2021, se chiffre à 2 672 milliards Fcfa en dépenses et 2131 milliards Fcfa en recettes
Fiscalité internationale : Bientôt, le deuil des paradis fiscaux ?
Amélioration du climat des affaires au Burkina : Le MICA et la SFI renforcent leur partenariat
Songa Market : Une nouvelle plateforme digitale de transfert de biens et de services au profit des Burkinabè
Initiative Choose Africa : Une convention de plus de 654 milliards de Fcfa au profit des PME-PMI burkinabè touchées par le Covid-19
Ministère des Transports : Las d’attendre la satisfaction de leur plateforme revendicative, les agents observent un arrêt de travail du 27 au 29 avril 2021
Commerce transfrontalier : Le PNUD lance un projet pour consolider la paix dans trois pays du Sahel
Economie et développement : Le Burkina réfléchit à l’élaboration d’un nouveau Document de stratégie pays
UBA Burkina et Orange lancent le Service Bancaire Orange Money
UBA BURKINA : Mise en place d’un dispositif de gestion des réclamations des clients au sein de la banque
Franc CFA : Une farce de mauvais goût de Macron et Ouattara ?
Commune de Yako, province du Passoré : Le ministre des Ressources animales inaugure le nouveau marché à bétail
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés