Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Insurrection populaire : La compassion de Jean de Dieu Sandouidi pour les blessés

Accueil > Diasporas • • mardi 28 avril 2015 à 15h48min
Insurrection populaire : La compassion de Jean de Dieu Sandouidi pour les blessés

La gestion des conséquences de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 a mobilisé la solidarité des Burkinabè de tous les horizons. De façon organisée ou spontanée, en groupe ou individuellement, beaucoup de nos compatriotes, y compris ceux de la diaspora, ont répondu présents. Fait partie de ceux-là Jean de Dieu Sandouidi, burkinabè résidant en Belgique. Par le biais de la rédaction du Faso.net, il a tenu a manifesté sa compassion pour les blessés de l’insurrection, à travers notamment un lot de médicaments qui a été remis à la direction générale de l’hôpital Yalgado. Quelques mois plus tard, par le biais du Net, nous nous sommes entretenus avec lui sur ses motivations, sur les attaches qu’il garde avec son pays d’origine.

Qui est Jean de Dieu SANDOUIDI ?

Né le 20 décembre 1988 dans une famille de huit enfants à OUAHIGOUYA, Jean de Dieu SANDOUIDI est avant un homme ouvert et social. Père de deux enfants : une fille et un garçon, Jean de Dieu est un observateur aguerri de la politique du Burkina en général pour ne pas dire que je suis politicien. Par conséquent, j’avais fait un court métrage sur la politique de Blaise et son gouvernement en 2010 qui avait été présenté au festival Caméra citoyenne pour dénoncer sa mauvaise gouvernance au Burkina. Ce qui m’avait offert le deuxième prix.

Poursuivant mon chemin pour un Burkina nouveau, j’ai été choisi comme Secrétaire général de la sous-section du parti MPP à Liège (Belgique). A côté de cela je préside également l’association Faso Kaamba de la communauté burkinabè à Liège. Je reste aussi délégué syndical au sein mon service au CPAS de Liège.

Que faites-vous comme profession ?

Je travaille au CPAS (Centre d’Action Public Social) de LIEGE en tant que personnel soignant.

Comment avez-vous suivi les événements lors de l’insurrection populaire ?

En fait j’ai suivi les événements horribles suite à la volonté abusive voire injuste de Blaise dans un premier temps par la base du parti MPP et mes miens au Burkina. Ensuite par le biais des médias. Mais avant tout ce qui est susmentionné, avec le MPP, nous avons commencé des démarches s’opposant à la modification de l’article 37 de la constitution Burkinabè. D’où la tenue de la marche d’envergure devant la commission européenne à Bruxelles le 26 octobre 2014 pour dire non à cette dictature.

Pourquoi avez-vous décidé de faire un don de médicaments pour les blessés ?

En réalité cette décision m’’est venue au lendemain de l’insurrection. Mais bien avant ces événements, j’avais fait un tour dans mon pays en 2013 et 2014 pour voir la vie qui s’y menait. Au terme de ce séjour, il m’était clair que les populations souffraient et que l’accès aux soins était trop coûteux voire difficile. Et donc en tant que père de famille, j’ai vite compris combien cela fait mal de voir ses proches souffrir faute de moyens parfois ou surtout. Et étant donné que l’insurrection a laissé derrière elle des victimes, j’ai jugé nécessaire de voler au secours des victimes en leur offrant le peu que je pouvais grâce aux collectes des médicaments émanant des efforts de ma famille, de certains de mes ami(e)s et de mes connaissances.

C. PARE
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Nuit du Faso Dan Fani : La 6e édition prévue pour le 4 juin 2022 à Noisy-le-Sec
Côte d’Ivoire : Sept fillettes d’origine burkinabè meurent par noyade
World Strongest Log : Iron Bybi, nouveau recordman mondial
Coopération Burkina Faso-République Unie de Tanzanie : Madame Madina Ganou/Diaby Kassamba présente ses lettres de créance à la présidente Madame Samia Suluhu Hassan
Délégués au Conseil Supérieur des Burkinabè de l’étranger (CSBE) : Fin de mandat pour Nongainéba Benjamin Zoumba
Belgique : Le ministre en charge des Burkinabè de l’étranger à la rencontre de ses compatriotes
Soudan : Les Burkinabè félicitent le président du Faso pour la perspective d’ouverture d’une représentation diplomatique
Non-participation de la Première dame à Taste of Burkina 2021 : Quand le styliste Sorobis tente de se faire de l’argent sur le dos de l’Association des Burkinabé de New York
Renvoi des étudiants burkinabè des universités publiques marocaines : Le MESRSI donne des éclaircissements
Le judoka burkinabè Lucas DIALLO reçu par l’Ambassadeur Alain Francis Gustave ILBOUDO
Affaire étudiants burkinabè au Maroc : « Il faudra éviter de passer par des voies non officielles » pour s’inscrire dans les universités marocaines
Burkina-Maroc : Une cinquantaine d’étudiants burkinabè renvoyés en cours d’année des universités publiques marocaines
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés