Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Prisons : Les chercheurs s’impliquent dans l’amélioration des conditions de réinsertion des pensionnaires

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Recherches et innovations • • mardi 7 avril 2015 à 13h46min
Prisons : Les chercheurs s’impliquent dans l’amélioration des conditions de réinsertion des pensionnaires

Les chercheurs de l’Institut des sciences des sociétés (INSS) et d’autres instituts du CRNST veulent s’impliquer dans l’amélioration des conditions de vie et de réinsertion des pensionnaires des prisons du Burkina. En partenariat avec l’encadrement des maisons d’arrêt de correction et d’autres partenaires, ils ont monté un projet à cet effet. Un atelier organisé à Ziniaré le31 mars 2015 a permis d’en fixer le cadre méthodologique.

« Réinsertion socio-économique des détenus par l’amélioration des circuits de commercialisation de la production céréalière dans les maisons d’arrêts et de correction de Ouagadougou et de Koudougou », tel est le titre de ce projet qui a été retenu dans le cadre de l’appel à proposition du Fonds compétitif national du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO). Il sera financé à hauteur de 34.990.542F CFA sur 30 mois.

Les deux sites ciblés par le projet sont les maisons d’arrêt et de correction de Ouagadougou et de Koudougou. La première compte 1539 détenus et la seconde 260. 51% de la population carcérale venant du secteur agricole, l’INSS en partenariat avec des experts de divers secteurs a élaboré un projet de réinsertion socio-économique des détenus par l’agriculture. Le projet comporte deux volets. Le premier concerne la formation et l’appui à la production. Le second quant à lui s’intéresse à la valorisation pour la commercialisation des produits issus des Maisons d’Arrêt et de Correction.

L’objectif de l’atelier de Ziniaré était de fixer le cadre méthodologique du projet. Des discussions ont été menées sur l’étude de base qui permettra de récolter des données sur les attentes des détenus et l’identification des besoins d’investissement. En effet des échanges ont eu lieu sur les outils de collecte de données, l’enquête de terrain pour la désignation des détenus, l’étude des sols des MAC, etc.

« Nous allons mener une enquête auprès des prisonniers pour identifier ceux qui sont aptes à participer. C’est un petit projet, on ne peut pas y mettre tout le monde », a souligné Kibora Ludovic, le coordonnateur du projet.

Un autre point important a été les discussions sur les modules de formation des différents acteurs. Qui former, quel contenu, quelle durée, toutes choses qui permettront de baliser la mise en œuvre du projet.

Au sortir de cet atelier, une feuille de route des activités a été validée par tous les participants.

Faire du « made in MAC » des produits acceptés par la population

La mise en place des Directions de la Production Pénitentiaire, avait pour but au départ deux objectifs. D’abord de pallier les problèmes alimentaires dans les MAC et ensuite permettre aux détenus d’apprendre un métier afin de faciliter leur réinsertion. A la MACO par exemple, les condamnés ont la possibilité de faire de l’agriculture, de l’élevage, de la menuiserie, de la couture, etc. Ceux concernés par ces activités sont des condamnés choisis sur la base du volontariat et en fonction de l’infraction commise.

Les deux MAC concernées par le projet ont une surface cultivable de 18 hectares sur lesquelles seront cultivés du riz.

Le projet compte mener une série d’activités pour faire connaître et acheter les produits fabriqués par les détenus de manière générale et le riz en particulier.
Mais avant toute action, une enquête sera menée afin de dégager l’image perçue de ces produits par les consommateurs.

« C’est en quelque sorte un projet pilote et nous espérons que d’autres institutions le poursuivront », a conclu Ludovic Kibora.

Aïssatou Diallo (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme au Burkina : Yassiya Sawadogo expose « l’imperfection » du cadre juridique
Paludisme : Un nouveau vaccin s’avère efficace à 77%
Promotion de l’éducation inclusive : Jacqueline Yaméogo soulève la nécessité d’une communication bien ciblée
Université Joseph KI-ZERBO : Soutenance de trois thèses de doctorat unique en Biologie Moléculaire et en Génétique Moléculaire à LABIOGENE
Yssif Bara, auteur de feux tricolores solaires : « L’Etat ne m’a jamais approché pour un partenariat »
Recherche scientifique : Le ministre délégué Maminata Traoré Coulibaly encourage le Groupe de recherche et d’action en Santé (GRAS)
Soutenance de thèse de doctorat : Marcel Zerbo analyse l’influence de la gouvernance scolaire sur la qualité de l’enseignement au sein des établissements catholiques à Ouagadougou.
Éducation : Facteurs de performance des établissements d’enseignement et acquisitions scolaires
Enquête en ligne dans le cadre de la préparation d’une thèse de doctorat en Sciences de l’Information et de la Communication
Soutenance de thèse de doctorat : Tahirou Sanou, secrétaire permanent de l’ARCOP, scrute les procédures de la commande publique
Université Norbert Zongo : Élie Corneille Dakuyo, premier docteur en psychologie de l’orientation et du travail
Soutenance de thèse de doctorat : Herman Nacambo scrute l’institutionnalisation de la lutte contre la corruption au Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés