Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

Démarrage de l’enrôlement biométrique : La CENI est fin prête

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • • mardi 24 février 2015 à 23h35min
Démarrage de l’enrôlement biométrique : La CENI est fin prête

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Me Barthélémy Kéré, a animé une conférence de presse relativement à l’opération d’enrôlement biométrique en vue d’une révision « exceptionnelle » du fichier électoral. C’était dans la soirée du mardi 24 février 2015 à Ouagadougou, où les journalistes ont eu droit à une visite du dispositif d’enrôlement.

Le site de maintenance des kits d’enrôlement biométrique donne de noter un niveau assez satisfaisant d’évolution des préparatifs techniques. En effet, 2 500 kits d’enrôlement sont activement soumis à maintenance, pour être utilisés à partir du 3 mars prochain. Des kits pouvant être alimentés – en zone non-électrifiée – par des accumulateurs d’énergie eux-mêmes alimentés grâce à des plaques solaires au nombre de 2 500. Et ce sont 5 000 accumulateurs d’énergie, chacun pouvant desservir en continu un kit durant au moins deux heures d’intense enrôlement. C’est du moins, ce qu’a laissé entendre le Directeur de l’informatique et du fichier électoral, Nouroudina Tall. Cet appareillage sera manipulé par 2 500 opérateurs de kits assistés d’aides-opérateurs, sous l’encadrement de 200 superviseurs.

Et c’est ce dispositif qui ira très bientôt, à la rencontre des potentiels demandeurs de carte d’électeur. Sont de ces potentiels demandeurs, les personnes nées au plus tard le 31 janvier 1998 et qui ne se sont pas inscrites sur la liste électorale à l’occasion de l’enrôlement biométrique en 2012 et 2014. En font aussi partie, les personnes qui n’ont pas encore 18 ans à la date de l’opération, mais qui auront cet âge accompli au plus tard 31 janvier 2016. Sauf que ces dernières ne pourront être inscrites que sur la liste du scrutin municipal ; et non sur la liste électorale de la présidentielle, ni sur celle des législatives. En plus des Burkinabè d’origine, les étrangers naturalisés et ceux résidants au Burkina Faso depuis dix ans au moins et pouvant justifier de l’exercice d’une profession légalement reconnue sans être fiscalement redevables.

Ces potentiels demandeurs, pour disposer de la carte d’électeur, doivent se présenter physiquement devant l’agent recenseur, munis soit de la carte nationale d’identité burkinabè, soit de l’acte de naissance ou du jugement supplétif d’acte de naissance. Il est à noter que ceux qui ont égaré leur carte d’électeur, peuvent s’adresser directement à la CENI pour bénéficier d’un duplicata. Et ceux qui ont changé de localité, leur inscription fera l’objet, foi du président de la CENI, d’un transfert de sorte qu’ils puissent voter dans leur nouvelle localité.

Deux conditions cumulatives à réunir pour pouvoir voter

Et au regard des enrôlements précédents où les demandeurs ne se sont véritablement pas bousculés, le président de la CENI a saisi l’occasion de la conférence de presse du jour, pour inviter ardemment les partis et formations politiques, les organisations de la société civile, les médias, les leaders d’opinions, « à se mettre en phase » - à travers notamment la mobilisation pour l’enrôlement biométrique - avec la dynamique d’organisation d’élections « inclusives, apaisées et crédibles pour l’édification d’un véritable Etat de droit démocratique » au Burkina post-transition. Du reste, rappelle le président Kéré, pour pouvoir voter, il faut à la fois avoir sa carte de vote et être inscrit sur la liste électorale du scrutin concerné.

Signalons que cette opération d’enrôlement biométrique se déroulera – après son lancement prévu pour intervenir à Kaya le 3 mars prochain – jusqu’au 18 mai 2015 sur toute l’étendue du territoire national subdivisé en six zones dont chacune accueillera pour sept jours, l’équipe d’opérateurs. Elle constitue l’un des axes phares de la mise à jour exceptionnelle – voulue par le gouvernement - du fichier électoral qui coûtera sept milliards de francs CFA au budget de l’Etat, gestion 2015.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 25 février 2015 à 07:56 En réponse à : Démarrage de l’enrôlement biométrique : La CENI est fin prête

    Pour ceux qui détiennent déjà leur carte depuis les élections passées, où et quand peuvent-ils s’inscrire pour les élections à venir ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 08:36, par kamifi En réponse à : Démarrage de l’enrôlement biométrique : La CENI est fin prête

    Courage à la CENI. J’espère que la question du paiement des opérateurs, superviseurs et groupes ou plaques de relais est réglée. Merci pour une bonne supervision et une bonne formation des démembrement.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 08:44, par djiguemdé En réponse à : Démarrage de l’enrôlement biométrique : La CENI est fin prête

    Cette révision exceptionnelle est une belle initiative...mais saviez vous que les agents du terrain sont très mal payer .j veux dire les agents recenseur et les informaticiens chargés de la supervisions.Pour cela il ya assez de milliards mis à la disposition de la ceni pour rémunérer les agents recenseur à un coût refroidissant de 85000 Frcs slmt la zone et les informaticiens 150 mille slmt avec tous les risques qui existent dans ces endroits misérables.hors s’ils décident de bafouer le recensement cette conséquence sera endosser par la ceni...et sa risque d être chaud déjà que tout le peuple burkinabés met son espoir sur Barthélemy pour mener à bien cette mission.
    Nous exhortons donc Me à revoir la paie des éléments du terrain sinon lui même s’en rendra compte du travail médiocre que les gens trimerons sur le terrain. Il y’a assez de fonds pour doubler la rémunération des agents du terrain....pour la bonne marche de la transition nous espérons que le président prendra en compte cela c à d le traitement des éléments du terrain sinon qu’il soit prêt de ce qu’il en sera...a bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 09:13, par york En réponse à : Démarrage de l’enrôlement biométrique : La CENI est fin prête

    COURAGE A VOUS TOUT LE PEUPLE DU BURKINA VOUS SOUTIEN ET AUSSI COMPTE SUR VOUS

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 09:30, par SANOU Serge En réponse à : Démarrage de l’enrôlement biométrique : La CENI est fin prête

    Bonjour à tous. J’ai une question relative au mode de recrutement des agents recenseurs (2500 opérateurs) et les 200 superviseurs de la CENI. En fait, si ce n’est pas déjà fait, je veux savoir comment la CENI procède-t-elle ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 10:08, par boukare En réponse à : Démarrage de l’enrôlement biométrique : La CENI est fin prête

    Je pense que Me veut se créer des problèmes...en 2012 on était tous jovial de l enrôlement biométrique pour la première fois...parce que ctait bien payer.En 2014 il exhorte tous au patriotisme car l état n a pas été souple dans le financement à la dernière minute .en 2015 il n ya plus de patriotisme on a reçu un financement plus alléchant que toutes les autres années...ceux qui doivent abattre le travail sont très mal payer...que veulent ils ?ils veulent saboter leur travail comme si un commissaire allait aller s’assoir sur un kit pour enrôler...Me et sa section financière n’ont qu’à revoir car tout le Burkina compte sur lui il n’a cas mettre à l aise tout le monde....sinon il va gâter son nom.je vous apprecie bcp maître mais l’argent c le nerf de la guerre....gros argent bon travail petit l argent...par Boulard

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 10:56, par L’oeil En réponse à : Démarrage de l’enrôlement biométrique : La CENI est fin prête

    Bonjour. j’aimerais savoir si les 2 500 kits d’enrôlement ne peuvent pas aussi être utilisés pour identifier les votants pendant les différents scrutins ? Même si on allait étaler les vote sur une période pour être sûr de l’identité des votants. Merci pour vos réponses

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 15:17, par SOME S STEPHANE En réponse à : Démarrage de l’enrôlement biométrique : La CENI est fin prête

    bonsoir, je suis d’accord avec m.sanou serge, je suis contre farouchement du mode recrutement des opérateurs de kit cr au dernier résultat publié sur le site de la CE NI nous avons 2375 opérateurs retenu et le manquant des 125 restants ? que dit la CE NI à propos de ça ?Quand même,donnez la chance aux nouveaux qui veulent se rendre utile pour le pays car ils sont tous aussi burkinabé comme les 2375 opérateurs retenus !! Je dénonce ce mal gouvernance de la CE NI, ce n’est pas normal pour une période de transition au Burkina Faso.Je propose à la CE NI de lancer un recrutement exceptionnel pour complément de liste des 125 opérateurs de kit restants avant la date du démarrage du Mars : nous sommes aujourd’hui jeudi le 25 février, en bon entendeur salut !!

    "Tous unis pour une transition apaisée et des élections crédibles et transparentes au Burkina Faso pour une paix durable,signes de cohésion sociale et de développement humain durable" merci...

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 15:47 En réponse à : Démarrage de l’enrôlement biométrique : La CENI est fin prête

    affichez partout les calendriers exhaustifs des emplacements pour les enrôlement. au besoins créez un site internet où on pourra retrouver pour chaque quartier et ville le lieux et les périodes de passage.
    même sur les réseaux sociaux ça peut se faire.

    Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 12:02, par Nifnagnan En réponse à : Démarrage de l’enrôlement biométrique : La CENI est fin prête

    Quelqu’un peut m’expliquer la signification de cette phrase tirée de l’article de Mr Pare ?

    les étrangers naturalisés et ceux résidant au Burkina Faso depuis dix ans au moins et pouvant justifier de l’exercice d’une profession légalement reconnue sans être fiscalement redevables.

    Merci.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés