Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès est d’obtenir ce que vous voulez. Le bonheur est de vouloir ce que vous obtenez» Dale Carnegie

Fasobaromètre du 18 février 2015

Accueil > Fasobaromètre • • mercredi 18 février 2015 à 17h20min
Fasobaromètre du 18 février 2015

Tertius Zongo
Ancien premier ministre
Il vient d’être nommé comme conseiller de haut niveau de la Banque Africaine de Développement. Avec deux autres heureux élus, ils auront pour mission d’aider l’institution à gérer les situations de fragilité et les menaces qu’affrontent les pays africains. Tertius Zongo sera précisément chargé de la surveillance de la région du Sahel..


Yolande Kalwoulé et Arsène Evariste Kaboré
Communicateurs
Ils sont les nouveaux responsables de la communication des deux premières institutions républicaines du Burkina : la présidence du Faso pour Yolande Kaloulé et le Premier ministère pour Arsène Evariste Kaboré. Si Yolande Kaloulé a fait ses premiers à Sidwaya avant de rejoindre les Affaires Etrangères, Arsène E. Kaboré a fait l’essentiel de sa carrière à la télévision nationale dont il a été le rédacteur en chef.


Lassané Ouédraogo
Enseignant à Niangoloko
Ce professeur de français au lycée municipal de Niangoloko serait celui par qui sont arrivés les événements qui ont secoué la ville frontalière le 2 février 2015. Après moult concertations des autorités du ministère avec les « forces vives » de la cité, l’unanimité se serait faite contre lui, en tant que principal manipulateur des élèves, selon notre confrère Sidwaya. Il aurait été retenu qu’il quitte la ville.


Amédée Zongo
Présumé délinquant
Il est tombé dans les filets des hommes du commissaire Joseph Toni il y a quelques jours, avec huit autres bandits de grand chemin qui s’étaient spécialisés dans les braquages à mains armées. Amédée Zongo, multi récidiviste passe pour être un codétenu de Balla le pétrolier avec qui ils se sont évadés il y a quelques mois.


Vos commentaires

  • Le 18 février 2015 à 19:36, par Foufoul En réponse à : Fasobaromètre du 18 février 2015

    Merci de montrer ce energumen de Lassane Ouedraogo. Après tout ce que j ai vu sur le net sur cette affaire j ai appelé mes Petit frère qui fréquente a Niangoloko pour voir si il est injustement accusé. Il est dangereux pour l éducation. Métier noble dans les mains d’un immature.
    On m’as rappeler le lundi 16 pour me dire qu’il nargue la population de Niangoloko en se présentant sans vergogne ce jour et cela a irrité les parents d eleves. De grâce pour sa sécurité il faut le muter. Je sents le ressentiment monte. Si vous voulez laisser le.mais le danger plane. Qu’il soit coupable ou non il est bon et sage d assurer son l’intégrité physique et moral.
    Je demande a Monsieur Ouedraogo de demander lui même de quitter cette ville ou tu es vomi. Amicalement

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2015 à 19:58, par Saagonogo En réponse à : Fasobaromètre du 18 février 2015

    il faut la F SYNTER forme les représentant car leur mauvais comportements peuvent ternir l image su syndicat. Le cas c est Lassane qui va tuer le syndicat dans les cascades. Déjà il a réussi a semer la division dans le syndicat. Pour une cohésion il faut l extieper et attirer son attention sur son comportement peu éducatif.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2015 à 20:05, par Samory En réponse à : Fasobaromètre du 18 février 2015

    Pourquoi on ne met pas cette racaille de prof out. Pour qui se prend il ? Est ce qu il n a pas reçu l argent de Yamoussokro pour saboter la transition. Soyons vigilant car les pseudo syndicaliste vont profiter pour déranger

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2015 à 20:34, par YIRMOAGA En réponse à : Fasobaromètre du 18 février 2015

    Il est tombé dans les filets de la police nationale A. ZONGO, mais vite il sera relaxé par un GSP sur instruction d’un JUGE ? C’est ainsi l’incivisme devient la règle d’or et notre mode de civilité.Bravo à la police mais peine perdue ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2015 à 21:46, par beou coulibaly En réponse à : Fasobaromètre du 18 février 2015

    laissez echapper amedee zongo encore , vous ne ferez qu’encourager la vindicte popiulaire ;
    a la famille du defunt juge nEBIE, ne laisser point notre justice corrompue dormir avec le dossier ; amedee sait des choses et doit parler ,
    ou se trouve balla le petrolier ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2015 à 07:05, par YIRMOAGA En réponse à : Fasobaromètre du 18 février 2015

    Bon vent à SEM T.ZONGO, un bon orateur et technocrate qui s’est compromis par le désir Gourmand de BC. Il aura les mains libres cette foi-ci pour évoluer dans sa future carrière, et n’oubliez pas votre cher FASO ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2015 à 08:23 En réponse à : Fasobaromètre du 18 février 2015

    BIEN PARLER MR YIRMOAGA. PARCE QUE N’EST PAS INQUIETE LUI IL EST SECURISE TAMPI POUR NOUS

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2015 à 19:16, par J En réponse à : Fasobaromètre du 18 février 2015

    Pendez cet enfoiré de coupeur de route haut et court

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2015 à 22:02, par Hegel En réponse à : Fasobaromètre du 18 février 2015

    Lassané que j ’ai connu depuis l ’université de ouaga est un paresseux tireur de cours plusieurs fois interpellé par les présidents de jury du BAC pour reprendre le copies car les notes de complaisance qu ’il donnait choquaient le plus souvent 18/20 en littérature. Soyons sérieux il veut tuer l ’ensegnement dans les cascades. M le DR svp il faudra lui trouver une place aux archives de la DR.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 19:46, par ZONGNABA En réponse à : Fasobaromètre du 18 février 2015

    La justice burkinabè est corrompu.Les bandits de grand chemin sont toujours relaxés.Les forces doivent se plaindre pour le double activités qu’on leur donne.Ils patrouillent nuit et jour à la recherche de ces bandits aux périls de leur vie.Une fois pris au filet et transféré conforment aux procédures, ces mêmes bandits sont relâché un mois après pas des juges corrompu. Si en collaboration d’une personne on pu mettre la main sur le délinquant à sa sortie la personne en question est en danger.Il faut revoir notre système judiciaire.Rien ne sera plus comme avant.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 19:50, par ZONGNABA En réponse à : Fasobaromètre du 18 février 2015

    Les braqueurs doivent être exécuté une fois pris au filet.vous allez constater que le nombre de braquage vas diminuer. Ce sont des assassins qui traites avec les juges.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fasobaromètre du 04 octobre 2019
Fasobaromètre du 09 septembre 2019
Fasobaromètre du 09 août 2019
Fasobaromètre du 15 mai 2019
Fasobaromètre du 2 avril 2019
Fasobaromètre du 14 janvier 2019
Fasobaromètre du 06 novembre 2018
Fasobaromètre du 26 septembre 2018
Fasobaromètre du 02 août 2018
Fasobaromètre du 27 juin 2018
Fasobaromètre du 16 mai 2018
Fasobaromètre du 20 avril 2018
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés