LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Message de nouvel an du président Michel Kafando : Elections en octobre 2015, levée de suspension du CDP et de l’ADF-RDA, tombe de Thomas Sankara, procès Norbert Zongo, …

Publié le jeudi 1er janvier 2015 à 23h03min

PARTAGER :                          
Message de nouvel an du président Michel Kafando : Elections en octobre 2015, levée de suspension du CDP et de l’ADF-RDA, tombe de Thomas Sankara, procès Norbert Zongo, …

Mes chers compatriotes,
Chers frères et amis résidant au Burkina Faso,

L’année 2014 égrène ses dernières heures, emportant avec elle les cauchemars qui ont troublé nos nuits et nos rêves.

2014 s’en va, avec sa cohorte de peines, de douleurs et de deuils. Ne restera d’elle que la prise de conscience d’un peuple révolté qui a décidé d’assumer son destin, en se débarrassant d’un pouvoir en qui il avait placé sa confiance mais qui l’a conduit hélas, au précipice ; la prise de conscience d’une jeunesse désorientée, abandonnée à elle-même et qui cherche toujours ses repères.

Bonjour donc l’année 2015 dont nous espérons qu’elle sera déterminante pour la mise en place de nouvelles institutions issues d’élections libres, transparentes et crédibles, avec des résultats consensuellement acceptés par l’ensemble des Burkinabè et la communauté internationale.

A ce propos, nos différentes rencontres avec la CENI, ces derniers jours, permettent d’envisager des projections qui rendent possible l’organisation du scrutin dès le début du mois d’octobre 2015. Reste à préciser, lors de nos prochaines rencontres, en janvier, le type de couplage pour les élections et l’épineuse question de la participation des Burkinabè de l’étranger. Et bien entendu toutes les autres questions connexes, en particulier la constitution et le code électoral.

Tout est fait pour que la réunion du Groupe de contact international, prévu le 13 janvier 2015, puisse constater les éléments visibles de la programmation définitive que nous allons bientôt arrêter pour les divers scrutins.

Tous les partis politiques et les organisations de la société civile, en un mot les forces vives de la Nation, sont conviés à aider le gouvernement dans son engagement et sa détermination à atteindre cette gageure. C’est le sens du message que je me propose de leur adresser, au cours des entretiens que j’aurai, le 6 janvier prochain, avec leurs différents responsables. Et pour que tout cela se fasse dans l’esprit de la Charte qui prône l’inclusivité, et dans celui de la réconciliation nationale, j’ai décidé, par mesure de clémence, de lever la suspension à l’encontre des partis politiques frappés par cette décision, décision qui leur sera bientôt notifiée par arrêté ministériel.

Mais je tiens à les avertir que la Transition n’aura pas d’état d’âme, s’il advenait que ces mêmes formations politiques s’adonnent à un activisme débordant, au point de menacer la sécurité de l’Etat.

Par ailleurs, dans l’ordre des mesures annoncées, l’Etat a décidé de donner des moyens à la famille du Président Thomas Sankara, pour procéder aux travaux de prospection de sa tombe. Nous n’attendons donc plus que la réaction de la famille du défunt.

S’agissant de l’affaire Norbert Zongo, comme cela a déjà été dit, nous faisons table rase du passé. Le dossier est réouvert avec de nouveaux hommes, en l’occurrence un nouveau Procureur, nommé seulement hier.

Sur le plan des poursuites judiciaires et des réparations, les audits ont commencé dans les administrations publiques et parapubliques, et l’action conjuguée du Contrôleur Général d’Etat aidera sûrement à accélérer cette avancée. A terme, il s’agira de blanchir ceux qui, suite à l’examen de leur gestion, n’auront rien à se reprocher, de restituer à l’Etat les biens recelés, de poursuivre les coupables, et tout cela par la procédure judiciaire.

Nous n’avons pas oublié nos engagements en faveur des jeunes. En plus de l’inscription au budget national d’une ligne de crédit, nous comptons mobiliser des ressources additionnelles pour jeter les bases de notre programme pour l’emploi des jeunes. J’ai bien précisé qu’en raison de la durée de vie de la transition, nous tracerons au moins les sillons, à charge pour ceux qui viendront après nous de les parfaire.

L’action économique et sociale de la Transition se poursuivra dans d’autres domaines. En 2015, j’instruirai le gouvernement de prendre les dispositions légales et règlementaires appropriées, en concertation avec les administrations et les acteurs concernés, pour :
 le recrutement massif, d’agents de santé formés pour renforcer les effectifs et répondre aux besoins des structures sanitaires les plus déficitaires, notamment les accoucheuses auxiliaires, les agents itinérants de santé, les infirmiers d’Etat, les sages-femmes, les infirmiers brevetés, etc… ;

 l’érection de l’Hôpital Blaise Compaoré en Centre Hospitalier Universitaire ;

 l’encadrement des coûts du loyer social dans nos centres urbains ;

 une profonde réforme du système et des procédures judiciaires, à l’issue des Etats généraux de la justice, en vue de leur accélération et de leur allègement ;

 l’approfondissement du dialogue social dans tous les secteurs et avec les partenaires sociaux, dans la recherche d’avancées décisives et globales en réponses à vos préoccupations majeures ;

 le maintien et la consolidation de l’effort budgétaire sur les secteurs sociaux ; notamment la santé, l’emploi des jeunes et des femmes ; l’éducation de base, les enseignements secondaire et supérieur, etc…

Le Conseil National de Transition (CNT) fonctionne maintenant à plein régime, ce qui lui a permis d’examiner à fond et d’adopter le budget de l’Etat 2015 qui s’élève à 1 515 milliards de francs CFA.

Bientôt, il légifèrera sur les différents textes organiques afférents à l’organisation des élections. Bientôt aussi, la commission de réconciliation nationale sera pleinement fonctionnelle, parachevant ainsi la mise en place définitive des institutions de la Transition.

On le voit donc, n’en déplaise à ceux qui ont la critique facile, à ceux qui pensent que l’on peut déboulonner, en un laps de temps, un régime enraciné depuis 27 ans dans les tréfonds de l’histoire, la Transition poursuit avec détermination la mission que le peuple lui a confiée : une mission de redressement, une mission de reconstruction, une mission de consolidation de la démocratie.

Mais qu’il soit bien entendu et que cela soit bien clair, il n’y aura pas de place pour les contestations injustifiées, parce qu’on se dit que c’est dans l’air du temps ; pour ceux qui s’agitent à tort et à travers, croyant intimider le gouvernement. Nous ne sommes pas dupes de leurs manœuvres et surtout nous savons que les mêmes qui sont prompts à la dénonciation, à la délation, voire au sabotage, sont ceux-là qui mangeaient, il n’y a pas longtemps encore, au râtelier du régime déchu.

Nous avons pris l’engagement de conduire le pays vers une démocratie modèle, et, pour donner l’exemple nous-mêmes, nous évitons les méthodes dures et arbitraires de gouvernement. Mais si ce comportement doit être interprété par certains comme un signe de faiblesse, alors, sans état d’âme, nous prendrons nos responsabilités.

Et maintenant, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter mes meilleurs vœux, les meilleurs vœux de l’équipe de la Transition.

Bonne année les femmes du Burkina, vous avez démontré à la face du monde ce dont vous êtes capables, par votre participation très remarquée et décisive à l’insurrection des 30 et 31 octobre. L’histoire le retiendra.

Bonne année la jeunesse du Burkina, pour votre vaillance et votre patriotisme qui ont su dire non à l’injustice et à l’iniquité, redonnant ainsi à notre pays les valeurs qu’il avait perdues ou plutôt que l’on avait sabordées : l’honneur, la dignité, l’intégrité. L’histoire le retiendra.

Bonne année aux plus petits, la conscience du Burkina en germination, appelée à être la conscience du Burkina en action.

Bonne année à tous. Dans l’attente de l’aube nouvelle, j’adresse à chacun d’entre vous, qu’il soit ici au Burkina ou de la diaspora, mes vœux de santé, de paix et de prospérité.

J’exprime ma solidarité et ma compassion à tous ceux qui sont affligés par la maladie ou les dures épreuves de la vie et forme le vœu que l’année nouvelle leur apporte santé et réconfort.

BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2015, et que la Providence divine continue de nous guider et de nous protéger.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

PARTAGER :                              

Messages

  • quelle valeur a une clémence d’un régime illégal et illégitime ? Si vous avez la ferme conviction que le pays peut se construire sans les partis de la majorité, allez y et on verra. ême dans l’Allemagne post nazi , tout le monde a été associé à la gestion de la chose. Pour 48h de manifestation , et avec la magnanimité de Blaise COMPAORE que vous le voulez ou pas , les anarchos communistes nous pompent l’air. Continuez votre politique d’exclusion et de maquillage de l’histoire le temps dira qui a raison. Si le MPP arrive au pouvoir , nous prendrons les armes car vous êtes entrain de réunir toutes les conditions pour qu’il y ait une guerre civile dans le pays. Les décisions du CNT ne s’appliqueront qu’à ceux qui la reconnaisse. Elle n’a aucune légitimité et légalité et vous ne l’ignorez pas.

  • EN LEVANT LA SUSPENSION DES PARTIS KAFANDO SE MONTRE PLUS LUCIDE QUE L’INCOMPETENT BARRY. MAIS LE VIEUX EST RENTRE DANS L’HERBE EN PARLANT DE SI JAMAIS

  • Tres beau message mr le president. ..longue vie et sante de fer

  • Merci au PF de transition pour la levée de suspension des partis de la majorité sortante. Merci surtout au RSP dont le mouvement d’humeur du mardi 30 décembre aura fait comprendre aux décideurs qu’à force d’embastiller une partie du peuple pour plaire aux faucons de l’insurrection, les mêmes causes provoquerons les mêmes effets et la transition aura droit au mur.
    L’erreur de la classe politique qui se démène avec fracas est de penser que la majorité sortante est décriée. Que nenni. "LE TEMPS EST UN AUTRE NOM DE DIEU" comme qui le dirait, et tout le monde sera édifié au soir de la transition.
    Il ya cependant de la malhonnêteté quelque part, parce que tout le monde sait que le MPP est pire que le CDP et l’ADF réunis. N’est-ce pas les RSS qui ont planifié et orquestré la situation politique catastrophique que le Burkina a connu ? Ils étaient l’œil, l’oreille et la main du Grand sachem de kossyam. Lorsqu’ils ont été expulsés de la table de festin, ils ont retourné la veste, les chaussures et la langue, pour emprunter les chemins tortueux de la délation et du faux repentir. Quelle ingratitude. Même les poules du terroir samo ne feront pas autant.
    Ces opposants de la 25ème heures comme le disait Blasco le Barman (tout comme lui d’ailleurs) sont de vraies hyènes sans foi ni éthique.
    Quand à Zéph, il est tout simplement naïf et il en aura pour ses frais.
    Cependant, les vrais hyènes sont tapis dans le noir (suivez mon regard), en train de conditionner le peuple sur de fausses pistes pour camoufler les rapines et la ripaille qu’elles font.
    Formulons le vœu que Dieu protège le Faso des ennemis du Peuple, et il en sera ainsi ! Heureuse année à tous.

  • « A ce propos, nos différentes rencontres avec la CENI, ces derniers jours, permettent d’envisager des projections qui rendent possible l’organisation du scrutin dès le début du mois d’octobre 2015. »Dans quelle engrenage nous nous sommes fourrés.Restons en veille car c’est pas maintenant qu’on doit se demander si la tenue d’élections est possible en fin 2015.Des élections étaient déjà prévues pour cette année donc ne nous divertissons pas.Restons donc en alerte.
    Bonne et heureuse année 2015 à tous.
    Vive la Démocratie.
    Que Dieu bénisse le BURKINA FASO !

  • Mr. Le President. Bon discours. Mais Djiguimde doit partir. Si vous faites allusion a ce probleme, donc vous etes pret pour le bras de fer. On ne peut pas accepter un repris de justice dans le gouvernement de transition. Pourtquoi vous le prenez dans votre gouvernment alors qu’ il a fait la prison ? C’est contre la charte de la transition.

  • Mr. Le President, il faut eviter les raisons qui font que les gens manifestent. Vous meme vous etes au pouvoir aujourd’ hui parce que les gens ont manifeste contre un homme qui se croyait fort qui n voulait pas les manifestations mais qui se comportait de maniere a inviter les manifestations.Une route pour aller dans votre champ, c’ est deja la personnalisation du pouvoir. La vraie force, c’est quand on se comporte de facon droite.

  • Discours un peu plat comme message de Président à la Nation. Pour preuve, lorsqu’il dit""
    Mais qu’il soit bien entendu et que cela soit bien clair, il n’y aura pas de place pour les injustifiées, parce qu’on se dit que c’est dans l’air du temps ; pour ceux qui s’agitent à tort et à travers, croyant intimider le gouvernement. Nous ne sommes pas dupes de leurs manœuvres et surtout nous savons que les mêmes qui sont prompts à la dénonciation, à la délation, voire au sabotage, sont ceux-là qui mangeaient, il n’y a pas longtemps encore, au râtelier du régime déchu."" Ce n’est pas un langage de chef.

    Il ya également l’esprit partisan et irréfléchi dans le langage lorsqu’il dit : ""Nous avons pris l’engagement de conduire le pays vers une démocratie modèle, et, pour donner l’exemple nous-mêmes, nous évitons les méthodes dures et arbitraires de gouvernement. Mais si ce comportement doit être interprété par certain comme un signe de faiblesse, alors, sans état d’âme, nous prendrons nos responsabilités."" Faut prendre de la hauteur.

    Enfin il ya du non sens dans le discours. A qui le PF transition ""On le voit donc, n’en déplaise à ceux qui ont la critique facile, à ceux qui pensent que l’on peut déboulonner, en un laps de temps, un régime enraciné depuis 27 ans dans les tréfonds de l’histoire, la Transition poursuit avec détermination la mission que le peuple lui a confiée : une mission de redressement, une mission de reconstruction, une mission de consolidation de la démocratie.""
    Bof, du n’importe quoi. C’est pour redresser quoi avec un tel état d’esprit ?

  • Donc Kafando veut dire que Moumouni Djiguemde’ ne va pas partir ?

  • Mr le President vs venez de confirmer votre incapacité à diriger cette transition.Mais si les faits st averes qu’est qu’on fait alors ?Si la charte n’est pas restée qu’est ce que vs faites alors ?SVP vs devez avoir un langage de VERITE.Ne provoquez pas le peuple parce qu’il n’est dupe.Nous verons si vs avez raison ou pas.Si...

  • Comme c’est le PF maintenant ,vous allez écouter ,le malheur du Faso viendra de nouveau des RSS !
    DANS SON DISCOURS DU NOUVEL AN, LE PRESIDENT MICHEL KAFANDO A MIS EN GARDE LE MPP : "Mais qu’il soit bien entendu et que cela soit bien clair, il n’y aura pas de place pour les contestations injustifiées, parce qu’on se dit que c’est dans l’air du temps ; pour ceux qui s’agitent à tort et à travers, croyant intimider le gouvernement. Nous ne sommes pas dupes de leurs manœuvres et surtout nous savons que les mêmes qui sont prompts à la dénonciation, à la délation, voire au sabotage, sont ceux-là qui mangeaient, il n’y a pas longtemps encore, au râtelier du régime déchu."
    Les gas du mpp calmez vous si non ,vos casseroles

  • Un discours belliqueux et provocant. N’oubliez pas monsieur le Président que ce sont les protestations qui vous ont amené au pouvoir.

  • J’aimerais savoir à qui croit il s’adresser avec ces menaces ? Nous avons chassé Blaise avec son dernière à cause de leur foutaise,mais si kafando pense qu’on a peur de lui, on va voir. Ngawwww !

  • Bonjour et bonnes fêtes à tous mes compatriotes.
    J’ai beaucoup apprécié le ton et les grandes lignes que le président Kafando trace pour les 10 mois restants de la transition. Je voudrais seulement me permettre d’attirer l’attention de monsieur le président que d’une manière générale les contestations se font de façon pacifique. Dans le cas précis du ministre des transports, reculer n’est pas signe de faiblesse.
    Nous savons tous comment notre pays est arrivé dans cette situation, et je dois avouer que les Burkinabe’ se sont dépassés en un temps si peu pour mettre en place des institutions de transition et tirer le pays hors des sables mouvants. En un temps record comme je viens de souligner 1000 erreurs peuvent être faites, vous en avez sûrement fait moins donc vous êtes à féliciter. C’est pourquoi je pense que le cas Diguiemde’ peut être résolu sans ternir l’image du gouvernement. Cela permettra à l’interesse’ de démontrer que nous pouvons tous tomber, mais l’important est de se relever, s’ammander et redevenir de honnêtes citoyens. Qui est sans pêchés lance la première pierre disait Jesus aux populations venues lapider la femme adultère.
    Je vis à l’étranger et je n’ignore pas l’importance du vote mais je pense que notre pays n’est pas encore prêts pour le vote de nous Burkinabe à l’étranger. Je pense qu’il faudra travailler pour que ce vote soit effectif à partir des échéances de 2020. Nous avons attendu 27 ans, nous pouvons attendre encore 5 ans.
    Je souhaite à tous les Burkinabe’ d’où qu’ils vivent une bonne et heureuse année 2015, et que la grâce du Tout Puissant puisse combler leurs attentes.

  • Pas un seul mot à la mémoire des martyrs ou à l’endroit de leur famille, rien ! Quel dommage !!!!!!!!!

  • Merci s.e.m michel kafando je vous souhaite mes voeux les meilleur pour dirige a bien cette transition.merci son excellence.abdoul aziz ouedraogo depuis l’angola.

  • "Le CNT fonctionne a plein regime.Bientôt, il légifèrera sur les différents textes organiques afférents à l’organisation des élections" Excellence, permettez-moi de rectifier.Le CNT ne legifere pas il delibere.Ici le detail a son importance car le CNT est un arrangement entre copains et non la representation nationale "suffrage de Tous les citoyens".Respectueusement

  • Merci à toute l’équipe de Lefaso.net de nous avoir nourri durant toute l’année 2014 des informations crues de haute qualité : Bravo à toute l’équipe de reporter à la trempe du valeureux le feu Norbert Zongo. Que 2015 vous donne de la santé et du courage dans vos activités.

  • Vraiment déçu par ce discours à la nation ! Un discours belliqueux sur fond de menaces. RIEN N A ENCORE CHANGÉ et TOUT EST COMME AVANT ! Monsieur le Président ayez toujours en tête que vous n êtes pas un président élu mais issu d une insurrection populaire à laquelle vous n avez pas pris part !

  • Je sens enfin que nous avons un président ! Fécilitations pour les orientations et la fermeté affichée, encore faut-il que cela se traduise par les actes. Mais je me permets tout de même de faire quelques remarques. Pour la forme, celui qui a été chargé de rédiger ce discours doit se montrer plus solennel et veiller à la correction de la langue. Par exemple,je crois savoir que l’on ne souhaite pas les voeux comme le fait le représentant officiel des Hommes intègres, on les présente ; autrement, c’est cela revient à souhaiter des souhaits. Pour ce qui est du fond, je regrette que le Président ait présenté ses voeux particuclièrement aux femmes, aux jeunes et aux tout-petits en prenant soin d’oublier les hommes, ou du moins en se contentant de les inclure dans le nous tous. Le discours officiel doit se départir de l’idéologie fût-elle du féminisme et du genre. Il faut que l’on cesse d’instrumemtaliser les femmes et les jeunes. Leur cause est importante et l’on doit y veiller, mais d’une manière JUSTE pour l’ensemble. On peut promouvoir les uns sans négliger les autres ! Même si cette expression est en vogue, la discrimination positive est une absurdité à la fois logique et éthique.

  • « Mais qu’il soit bien entendu et que cela soit bien clair, il n’y aura pas de place pour les contestations injustifiées, parce qu’on se dit que c’est dans l’air du temps ; pour ceux qui s’agitent à tort et à travers, croyant intimider le gouvernement. Nous ne sommes pas dupes de leurs manœuvres et surtout nous savons que les mêmes qui sont prompts à la dénonciation, à la délation, voire au sabotage, sont ceux-là qui mangeaient, il n’y a pas longtemps encore, au râtelier du régime déchu. »
    Ce message du président Kafando est clair et tout le monde sait que c’est Salif Diallo qui est le sinistre personnage des manipulations de contestations au Burkina. Il veut tout contrôler à son profit et à défaut, il sème la zizanie. Il a voulu replacer son homme François Traoré à la tête de l’union des producteurs du faso contre Karim Traoré.Il n’est pas non plus indifférent dans les agitations contre le ministre des transports Moumouni Guiguimdé.Il s’est fait détester au Niger en voulant contrôler même les nominations des responsables aux postes administratifs clés et les nigériens ont dit niet, qu’un burkinabè ne peut pas venir diriger leur pays à leur place.

  • Enfin ! Un discour de président, il y a de quoi mener un débat, un discours avec un contenu, félicitations mr le président. Enfin on me parle de mon pays, on me parle du Burkina Faso.
    On était fatigué des discours vides de Blaise Compaore.

  • Que dieu protège le Bf et appaise les coeurs de ses fils afin qu,on puisse travailler main dans la main pour l,émergence d notre beau pays

  • Beau discours du président, dans tous ça ,qu’est ce qu’il a dit pour améliorer le panier de la ménagère ? Comme on le sait la vie est chère. Pensez y

  • Notre PF/T est très respectueux de l’esprit la charte quand il affirme que : « Et pour que tout cela se fasse dans l’esprit de la Charte qui prône l’inclusivité, et dans celui de la réconciliation nationale, j’ai décidé, par mesure de clémence, de lever la suspension à l’encontre des partis politiques…, décision qui leur sera bientôt notifiée par arrêté ministériel. »
    Mais il aurait du dans la même logique dire ceci : « Et pour que tout cela se fasse dans l’esprit de la Charte qui prône en son article 15 que les membres du gouvernement doivent être de bonne moralité, j’ai décidé, par mesure de respect de mon serment (article 10 Charte) de faire respecter et de défendre la Constitution, la Charte de la transition et les lois, de démettre Moumouni Guiguemdé/Diéguimdé de ses fonction de Ministre, décision qui lui sera bientôt notifiée par arrêté présidentiel ».
    Pardon ce n’est pas la critique facile mais c’est écrit dans la charte… comme vous le dites « alors, sans état d’âme » prenez vos responsabilités.

  • Excellence Mr le PF/T même si c’est de la "critique facile", votre discours est FLOU !
    Que devons nous comprendre par exemple par cette affirmation : « nos différentes rencontres avec la CENI, ces derniers jours, permettent d’envisager des projections qui rendent possible l’organisation du scrutin » ?
    PAS UN SEUL à l’endroit des MARTYRS... ! Je n’en reviens pas.

  • Un peu de l’eau dans votre vin les amis

  • « Le Conseil National de Transition (CNT) fonctionne maintenant à plein régime… », Ce n’est pas étonnant si les députés-CNT ont 800.000 FCFA d’émoluments par mois + 30.000 FCFA par jour de session + 240.000 FCFA de carburant par mois ! leur moteur ne peut tourner qu’à plein régime contrairement à celui du PEUPLE !

  • Merci Excellence Monsieur le Président ! A vous, à votre famille, au gouvernement et au peuple burkinabè nous formulons nos vœux les meilleurs pour 2015 !
    C’est vrai, le régime déchu est semblable à un cyclone ayant tout ravagé sur son passage ! Et après tout vous tombe sur les bras ! Une année pour tracer les sillons d’une future vie normale et démocratique ce ne sera pas facile. Mais le vrai problème des burkinabè c’est surtout la peur, la peur du lendemain fait de précarités, de privations et d’incertitudes ! C’est cette peur qui fait que la moindre rumeur prend vite forme et devient un fantôme terrible et terrifiant ! C’est cette peur qui fait qu’un duvet de plume qui se déplace dans la pénombre devient un scorpion !
    Mais les burkinabè sont courageux, patients, humbles, travailleurs et aimant par-dessus tout la vérité ! C’est pourquoi, à l’endroit du peuple et surtout des jeunes il faut tenir un langage de vérité, une attitude d’éclaireur, une vie saine, exemplaire qui incite à l’imitation !
    Il ne faut surtout pas que certains individus squelettiques même par nature croient qu’une année de transition pourrait les rendre aussi gros et imposants. Ni les OGM, ni les huiles de foie de morue ne pourraient accomplir une telle prouesse.
    Il ne faudrait surtout pas que les impatients croient qu’une année de transition pourrait annihiler tous les maux de la société !
    Seules la discipline, la patience, la tolérance, l’ordre, le pardon, la franchise et l’amour pourraient sceller l’union des burkinabè et les conduire vers des lendemains meilleurs !
    Bon vent à la Transition et au Peuple !
    Que les anges de l’Eternel se bousculent pour verser des torrents de bénédictions sur la Patrie des Hommes Intègres ! Amen !
    Au Journal Lefaso.net tous nos vœux de réussite totale ! Vous avez été sublime et vous avez distillé à notre endroit des articles de haute qualité !

  • Merci Mr le Président. Nous vous souhaitons aussi une bonne année et surtout du courage pour affronter les démagogues de l’ancien régime aux aguets dans l’anonymat de la toile. Nous les auront et ils rendront compte comme tous ces nazis ont dû le faire au tribunal de Nuremberg. La soif de justice et de vengeance juridique des burkinabé aura bel et bien lieu.
    Merci.

  • je suis reste sur ma faim. pas un mot sur les allégation de champ des ralentisseurs des émoluments des députés. aussi pas un mot sur l indulgence des syndicat qui se sont mis en hibernation pour leur permettre de travailler. pas un mot le continuum tant décrie. pas un mot sur la vie cher. etc

  • Mr Van Gogh,voyez meme le PF reconnait que les sacs de riz des epiceries d,Inoussa Kanazoe pillees ont fait plus de victimes que les belles assassines imaginaires de la RSP.Comme quoi l,histoire est differente de l,emotion.

  • Bonne et heureuse année a tous les burkinabé dans ce discour mr le président s’est contenté de mettre en garde les valeureux braves qui ont osé dire non au régime compaore et le chassé du pouvoir. Ce qui est sur rien ne sera plus comme avant et le peuple est souverain.

  • Mr le PF je pense que vous ne faite pas bien de vouloir tenir un ton dure à l’endroit des contestations car vous et moi savons que c’est grace aux contestations que vous ete aujourd’hui president du Faso.Je pense aussi que nous aurons à gagner en revoyant notre système éducatif socle de tout developpement durable car il lui faut une vraie refondation surtout il faut revoir le cas de nos universités qui souffrent de trop de manquements.Tout developpement sous-entend une vraie culture issue de l’éducation reçue dans les établissements scolaires et universitaires le cas des pays asiatiques devait nous inspirer nous africains car dans les années 60 le Senegal etait plus développé que la Chine et en moins de 50 ans la Chine est devenue première puissance économique au monde alors le Senegal fait parti des premières puissances en matière de sous-développement tout comme le Burkina donc mr le président vous votre gouvernement devrait vous pencher urgemment sur notre système éducatif pour que ceux qui vont vous succéder puissent continuer

  • monsieur le président votre message est englobant mais pose plus de problèmes qu’il n’apporte de solutions et je prend pour preuves trois volets
     ceux qui plonge notre pays dans ce embriglio doivent avoir le sens du respect de se retirer

     ceux qui sont soupçonné de cas de malversations même les plus proche de vous doivent partir
     le devenir du Burkina de part pas de vous ni de nous mais de ceux qui en son dignes intégrés et j’insiste intègre

  • rira bien qui rira le dernier. de quoi avez vous peur ? Du CDP ? ca fait pitié. Si vous prennez dja parti pour le MPP, le pays brûlera avc vous en 2015 parce qu’on ne va pas se laisser faire. Alors, travailler sans discrimination, sans sache aux sorcières. Retenze cela : pour detruire cest facile

  • OUI Mr. le président, 2015 sera une année de tous les défis au Burkina, et nous vous souhaitons du bon courage pour le rôle qu’on vous confié et vous avez prêtez serment. Que Dieu tout puissant vous bénisse avec votre famille. Je ne quitterai pas ce message qui est un message de vœux d’un début d’année sans vous demander ce qui me tienne à cœur dont vous seule aviez le pouvoir de le réaliser. A moins que notre FIFINE avait raison en disant que votre élection était déjà arranger avec chez qui voulaient la continuité du régime Compaoré. Que le peuple sache qu’il n’y aura jamais de changement au Burkina avec le régiment RSP avec ses responsables au sommet de l’état Burkinabé. Un régiment dont tout le groupe a un cerveau lavé et programmer pour des crimes d’un individu et sa famille : imaginez-vous qu’un frère d’un président n’aime pas un pauvre journaliste qui dit la vérité, le frère télécommande un groupe du RSP d’aller faire ce qui est impensable, et un matin on trouve ce journaliste carboniser dans son véhicule avec ses compagnons, le programmeur y passe sur les lieux et affirme mission accomplie. Au milieu de Ouagadougou un humble citoyen Clément Ouédraogo au pensé divergeant de celui du président reçoive une grenade venant du groupe de notre RSP, le programmeur arrive sur les lieux et sécurise le pourtour pour que la victime agonise et s’éteint, mission accompli. Jean-Baptiste Lingani, Henri Zongo Fusillés, Watamou Lamien piégé en accident par le RSP Yacinte Kafando votre parents enlevé en France par notre gentille groupe, et au commencement des actions de ce groupe du RSP, leur mission la plus crapuleuses fut celle faite devant un pavillon du conseil de l’entente le 15 Octobre 1987 dont les corps de Thomas Sankara et ses compagnons ont été ramassés en morceaux. D’autres crimes sur le peuple ont suivis jusqu’au 30 et 31 Octobre 2014. Le RSP ne fait pas l’honneur de notre peuple, ils ont été formés pour tuer le peuple. Mon vœux Mr. le président, c’est que le régiment du RSP disparaisse avec son programmeur qui est Gibert Diendéré, et former à la place un régiment digne à l’aspiration du peuple Burkina. D’autre part je sais que vous êtes prisonnier des responsables de ce régiment qui vous ont choisis pour couvrir leurs fesses, mais je sais aussi que le peuple est derrière vous, alors 16 millions ou un millier de robots qui veulent gouverner le Burkina à leur guise, tuer qui il veut ou il veut, choisissez, car le peuple fera tout pour que l’alternance démarre sans des crimes ni de l’égoïsme individuel. Recevez ma doléance avec considération Monsieur le président. A tout le peuple Burkina je vous souhaite Bonne année ainsi que l’ex-président peureux et sa famille qui a fuie leur responsabilité.

  • felicitation pour ce beau discours. seulement songez aux personnes sourdes pour qu’elles puissent aussi avoir acces a l’information en permettant la traduction en langue des signes toute l’,information a la tele.

  • Président Kafando, quand vous parlez de ceux qui "mangeaient au râtelier du régime déchu", j’espère que vous avez conscience d’en avoir fait partie. 13 ans ambassadeur aux Nations Unies, ce n’est pas rien, n’est ce pas ? Que dire de votre PM qui, lui, était carrément dans le râtelier ? Vous savez, à force de vouloir tirer à tout bout de champ sur Blaise Compaoré, vous allez finir par mélanger vos pédales

  • "Le gouvernement civil de la transition et le CNT ont besoin de la sérénité pour travailler mais ils doivent avoir à l’esprit que le peuple veille au grain avec la rigueur d’un Cerbère, ce chien à plusieurs têtes (craint même par les dieux olympiens) qui garde les portes de l’Enfer pour que le mal et les malins qui y sont enfermés ne s’avisent pas de s’évader."

  • Michel KAFANDO "Mais qu’il soit bien entendu et que cela soit bien clair, il n’y aura pas de place pour les contestations injustifiées."

    De quelles contestations injustifiées faites vous donc allusion ? Monsieur le Président intérimaire !
    Est ce un crime votre Seigneurie de lèse- majesté ?
    Pour les croquants ,de l’Insurrection Populaire, que nous sommes d’exiger que les membres de votre auguste cour montrent pattes blanche ? Ne vous trompez pas le contexte actuelle l’exige et nous vous le feront connaitre ne vous en déplaise ! Hé Hé Hé Hé Hé

  • @ Yako, là vous êtes à côté de la plaque car le CNT ne se contente pas de délibérer (examiner)car après les débérations,il faille bien décider bien que n étant pas des élus du peuple souverain.Cette décision qui passe obligatoirement par vote à la majorité des membres du CNT ,a force de loi donc ils (ces membres non élus) légifèrent bel et bien.C est ainsi qu ils ont déjà adopté le projet de loi de finances pour l exécution du budget de l Etat ,gestion 2015.

  • Le Patriote (Intervenant 1), excusez moi mais allez y vous voir ailleurs avec vos propos de va t en guerre. Personne dans ce pays a interêt d’une guerre civile. Pas même le CDP.
    Que Dieu vous pardonne !

  • Mr. Kafando, Nous vous prions d’être un PRESIDENT ! a la hauteur des attentes dans le fond et la forme d’un peuple qui assume son destin en vous confiant de guider le pays vers un chemin radieux. Votre mission est noble mais n’oubliez pas les conditions dans lesquelles vous êtes devenu PF pour nous conduire vers une veritable démocratie tant réclamée par le peuple. Rien ne sert de menacer ou d’intimider ceux qui sont a l’origine de votre position car votre statut n’avait jamais été inscrit dans notre constitution. Le consensus ( non la voix du peule burkinabé dans son ensemble) qui a prévalu votre PRESIDENCE n’a qu’une légitimité éphémère. Alors, SVP, mettez la machine en marche pour remplir votre mission selon la CNT et partez avec votre équipe dans la dignité en temps imparti au lieu de raconter n’importe quoi.

  • A tous ceux qui s’acharnent contre la marche de la transition, on vous connait. Hier vous aviez le monopole des médias publics où vous exprimiez vos sordides. maintenant que cela est fini vous êtes dans la clandestinité à travers les réseaux sociaux. Mais détrompez-vous, vous y resterez à jamais.

  • c’est quoi toutes ces plaintes à l’endroit du président ? Chacun pense avoir le droit de critiquer voire manifester sans accepter que le PF se défende.Quand on me dit que les Autorités de la transition n’ont aucne legitmité parce qu’elles n’ont pas été votées , je me demande qu’est ce que ces derniers auraient préférés en lieu et place. Ce qui est sûr , même si des élections avaient été organisées ,les élus ne feront pas l’unanimité et pourtant nous serons dans l’obligation de les respecter car la loi de la majorité nous y oblige. Supposons par exemple que KAF ZIDA et son équipe décide aujourd’hui de démissionner qu’allons nous devenir ?A mon humble avis il vaut quelques fois avoir des organes pas tout à fait correctes que de ne pas en avoir du tout. Je pense aussi que ceux qui réfutent à longueur de journée tous les actes du gouvernement sont ceux là même qui sont contre le BF .A l’internaute N° 2 qui dit aussi que KAF en revenant sur la suspension du CDP et compagnie est plus lucide que BARRY , je crois qu’il en veut à ce dernier pour rien .cette mesure est selon tout vraisemblance prise de concert avec le PF. Dans tous les cas nous sommes tous prévenus

  • E N ?EST PAS A VOUS PRESIDENT DE LA TRANSITION DE LEVER LA SANCTION QUI FRAPPE LES PARTIS POLITIQUE /CDP//ADF/RDA OU AUTRES JE NE SAIS QUOI DE BLAISE LE CRIMINEL//C ?EST AU PEUPLE BURKINABE SOUVERAIN DE DECIDER DE CES ORGANISATIONS MAFIEUSES DEGUISER EN PARTI / POUR MIEUX PILLER LE PEUPLE //CES DEUX PARTIS ONT CHOISI DE METTRE LE FEU AU PAYS /DIEU MERCI /CELA N ?A PAS ETE LE CAS /GRACE A LA MATURITE DU PEUPLE /MAIS DECIDER A CHASSER CES CRIMINELS ///NOUS VERRONS BIEN AUX ELECTIONS A VENIR ?????

  • il est nul comme discour M le president. un ton d’un homm de la rue. le balai citoyen a manifester pr demander que moumouni degage, alors cest cela vous appelez injustifier ? qui manipule alors le balai ? heyi heyi !!!

  • Dommage,au moins une pensé aux martyres et aux blessés Mr le Président.Mr le Président,ce sont les contestations qui vous ont amené au pouvoir donc ne perturbez pas les contestations" .Heee ,aucune manœuvre ne peut contre le peuple et si vous voulez abuser,prenez votre temps,mais sachiez que vous,vous n’ allez avoir une terre d’ asile car le peuple saura vous récupérer

  • Mr le president,vous auriez pu faire l,economie de toutes ces contorsions si vous aviez suivi la voie democratique et institutionnelle "vacances du pouvoir".Quand ton tient sa legitimite de la rue on est oblige toujrs de s,expliquer.C,est dommage que les RSS puissent vous reduire a cet etat.Courage quand meme presi il ne reste plus que 10 mois pour qu,enfin vous puissiez jouir d,une retraite d,ancien president 3800.000frcs le trimestre.N,est ce pas la une retraite paisible bien meritee ? Bonne annee a vous excellence,au PM Zida et a l,ensemble des pasteurs et freres en Christ.Que Dieu vous benisse.

  • Et le RSP dans tout ça ?

  • ’’Mais qu’il soit bien entendu et que cela soit bien clair, il n’y aura pas de place pour les contestations injustifiées....’’.

     Madame ZIDA née KAFANDO Michel, ne croyez pas que les burkinabè ont peur de vous, de votre groupe de transittaires et vont arrêter de manifester si vous nommer la pègre ! Non ! On va manifester pian. Et d’ailleurs vous, vous étiez en retraite entrain de dormir sous vos arbres et on vous appelle pour vous gratifier du pouvoir et vous pensez nous effrayer ? Vous vous trompez lourdement ! Vous n’avez été élu par aucun burkinabè ! Donc restez tranquille et ne nous menacez pas ! On n’a pas peur dè !!!!!

    Par Kôrô Yamyélé

  • bonsoir, apparemment l’éducation semble ne pas être trop intéressée par notre cher président bien qu’elle soit le socle d’un développement durable. c’est dommage !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Bonjour merci pour ce message qui a mon avis fait preuve de maturité d’un homme d’état qui donne les priorité pour une année et donne une vision a son peuple.
    par contre je suis inquiété par certains commentaire
    1- levée de suspension des parties politique il faut comprendre qu’après les événements il ont initiés des actes qui portaient atteinte à la stabilité tous ne peuvent pas le savoir mais les renseignements de l’état ont décelé et le gouvernement a enticipe par la suspension et le président a levé la suspension avec une mise en garde quoi de plus normal ?

    2- un pays ne peut pas avancer sur la base des protestations souvent causées par des gens manipulés . Quand ça ne va pas il y’a des voies de recours et si les raisons sont fondé et que le gouvernement veut s’entêter alors nous sortons.
    la rue n’honore pas le Burkina a ts les coups le monde entier a certes respecté le Burkina mais sachons raison garder pour mériter le respect et la confiance des bailleurs de fond
    si nous continuons nous discréditons le pays et les souffrance du peuple pour que les manipulateurs disent que si ..... Était la !!!!!
    3- moumouni djigmede je pense que chacun a une histoire et le plus important c’est ce que le présent qui n’a jamais mentis par exemple ? Un simple mensonge peut vous impliquer une moralité douteuse donc pour revenir a la raison je propose que le gouvernement interroge l’ambassade des USA pour voir claire les écris d’un journal avec tous ces documents peuvent être le fait d’une manipulation et après djigmede on sort autre chose sur un autre puis on reprend le scénario a la fin de la transition pas de résultat on accuse Kafando de vouloir rester au pouvoir on le chasse et nouvelle transition
    je suis aussi militant de la justice mais je préfère un peut de tolérance pour que nous avançons c’est juste un ans donc svp faisons un sacrifice pour y arriver

  • je voulais lancer un appelle a tout ceux qui s’entête avec les partis politiques de se méfier.si le MPP arrive au pouvoir par les urnes c’est évidement le choix du peuple.si des gens pensent que individuellement ils peuvent faire en eux seul le choix du peuple, dessolé mais impossible.Mon type ce que tu peut faire bat ta compagne pour ton parti et laisse les autres aussi faire pour eux. Je pense que cela c’est être intelligent que de passer ton temps à bavarder.

  • que le premier ministre instruit le ministre des finances pour qu’il remplace la plus part des trésoriers régionaux car ils sont devenu incompétent en plus les percepteurs dans les perceptions

  • Attention au ton belliqueux, monsieur le president l’epoque des menaces est revolu. Cest en principe votre premier et dernier discours en tant que president, je retiens quil nest pas apaissant. Ne perdez pas de vue le contexte dans lequel vous avez accedé a cette haute fonction. Les burkinabes demande plus de moralité dans la gestion des affaires publiques et une organisation transparente et dilligente des elections.
    Je crains de vite dechanter. Excellence, svp, elever le niveau des prochains message. Bonne et heureuse annee a tous.

  • Discours plat et belliqueux. Ce sont les manifestations qui vous ont amené au pouvoir. Laissez les manifestations se poursuivront tant que vous voudrez piller le peuple comme ceux que le peuple a chassés. Affaires Sagnon, Diéguimedé (pardon Guiguimdé), salaire des membres du CNT, marchés passés de gré à gré, route pour aller dans des champs, des églises, des domiciles privés. Même le puriste Sy a accepté cela. Qu’en disent les Ibriga, Loada, Soma, Sawadogo... tous ces spécialistes du droit ? Trop, c’est trop. Même le régime de Blaise ne faisait pas comme çà. Avec en prime vous préparez purement et simplement la place pour les RSS. Parce que Simon Compaoré est protestant comme le PM. Qui veut-on trompé. Le peuple est vigilant, très vigilant. Le réveil risque d’être douloureux Mr le Président. Le peuple ne se laissera pas doublé. Votre jeu sera découvert tôt ou tard.
    Vive le peuple !

  • Le discours du Président Kafando montre qu’il est mal conesillé et ou mal entouré.Pour présenter ses voeux à la nation , il aurait pu se passer des sous entendus et des menaces.Si lui , Zida, et le president du Cnt ne commettent pas des erreurs , ils peuvent travailler en paix.Mais s’ils nomment des Adama Sagnon et les degomment à contre coeur , s’ils suspendent adf, cdp, et fedap-bc sans décision de justice, et reviennent sur leur décision sans reconnaître leur erreur , s’ils laissent un ministre faire des travaux de voirie pour faciliter l’accès à leur champ et à leur temple, s’ils nomme un repris de justice qui a fait la prison aux usa et traine des casseroles partout où il est passé , alors ils seront vertement critiques voir même combattus.Si le peuple burkinabè a accepté mourir pour faire partir un dictateur, ce n’est pas de lui un retraité ni un rsp repenti qui fera peur à ce peuple et le divertir.

  • Webmaster, j’espère que vous n’avez pa censuré mon dernier commentaire qui est un service que je rends à mon beau ,le président Kafando.Si lui et son premier ministre ne lâchent pas Guiéguemdé, ils vont couler avec lui et ce sera préjudiciable à la transition.Un autre conseil à mon beau : la priorité des priorités des autorités de transition c’est préparer les élections de 2015.Il n’y aura pas de lingua pour ceux qui ne pouvaient pas rêver un jour arriver au pouvoir ou devenir député.Donc que mon beau se méfie de tous les arrivistes, opportunistes et situationnistes tapis au gouvernement, au cnt et au rsp

  • Monsieur le Président, vos menaces s’adressent-elles à ceux qui demandent le départ de M. Dieguimdé ? Si tel est le cas, préparez les moyens auxquels vous faites allusion, car le peuple ne se taira pas. Vous devez plutôt faire preuve de fermeté en demandant à ce monsieur de rendre sa démission. Après avoir, dans un premier temps nié avoir fait la prison pour tentative de corruption, il utilise des arguments farfelus pour justifier son refus de démissionner. Son mensonge et la comparaison qu’il fait entre Mandela et lui sont des raisons suffisantes pour que vous le foutiez hors du gouvernement. Monsieur le Président, vous haussez le ton et voulez faire preuve de fermeté dans la mauvaise direction. Ne soyez pas l’otage de Zida et de sa bande !

  • Ce message de nouvel an du Président de la Transition est inutilement agressif et véritablement contre productif. On ne comprend pas pourquoi le président prend sur lui l option de s acharner contre des citoyens qui revendiquent pacifiquement pour exiger que l on reconsidère une nomination soit par la démission de l intéressé soit par une décision de sa hiérarchie.Dans ce cas on voit que la contestation prend visiblement de l ampleur, on voit que les griefs ne manquent pas de pertinence et surtout l intéressé ne semble pas bien se défendre au point ou dans sa stratégie de défense il éclabousse ses patrons et suscite beaucoup de frustration au sein de la population.
    Les personnes qui ont servi pendant 13 ans comme ambassadeur d’ un régime déchu devraient simplement se sentir gênées de parler de ceux qui "mangeaient au râtelier du régime déchu", n importe qui ne peut pas utiliser n importe quelle formule de style parce qu on pourrait tout simplement mettre en évidence certains traits de caractère de leur personnalité.
    Pour une jeunesse burkinabé résolument tourné vers l excellence ce discours est de nature à les amener à se poser beaucoup de questions.....
    ressaisissons nous afin de ne pas être la risée de nos voisins et de la communauté internationale, ressaisissons nous avant qu’ il ne soit trop tard.
    Merci

  • Mr le président. N oubliez pas que vous faites partie de ceux qui mangeaient il n y a pas longtemps avec le gouvernement déchu. Ambassadeur durant 13 ans sous le même régime en jurant que par lui. Qui voulez vous tromper ?

  • Discours poignant.
    BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2015 Mr le Président

  • Mr. le président prenez votre responsabilité pour que la transition puisse conduire le Burkina dans une alternance économique apaisé et une présidentiel apaisée. Oui votre discourt va a ce qui est mieux pour les responsables du RSP qui veulent la continuité et non un changement. Oui vous venez de commettre plusieurs erreurs dans votre discourt tant attendu : La première erreur est votre manque d’objectivité d’aller au fond de la charte de la transition en tournant autour de cette charte : le peuple attendait un de vos doigts levé pour l’affaire Guigiemdé pour un gouvernement digne d’une transition sur une dynamite, car un repris de justice ne doit pas dirigé un ministère qui est stratégique, votre entêtement devient un suicide pur et simple pour une transition qui se veut de la transparence pour un nouveau Burkina. Le peuple attendait un mot sur le RSP votre geôlier. Afin on ne menace pas un soulèvement populaire qui vous a amener au pouvoir. D’autre part vous n’aviez aucun pouvoir pour lever la suspension des partis politique suspendus a cause du soulèvement populaire qui a suivi des morts, sauf la justice Burkinabé qui est appelé a trancher de leurs sorts. Pour le peuple Burkinabé, tout est comme avant avec votre discourt qui va pour ce qui est mieux pour le RSP et non pour la bonne marche de la transition.

  • Bonjour, en réhabilitant le CDP et le RDA, Kafando refuse ici d’être une marionnette à la solde des protégés du MPP. Un très bon discours. Merci pour la lucidité du président et courage aux militants du CDP.

  • Merci et félicitations au président du faso pour son discours du 31. Il y a bien longtemps que nous n’écoutions plus les discours de Blais car sans contenu. La menace de M. Kafando s’adresse plus au RSP qu’aux manifestants anti Dieguimdé. Il n’y a pas de doute que ce ministre va quitter le gouvernement très bientôt. Il est incapable de travailler sereinement et de donner des resultats. Il faut qu’il parte. Son intervention l’a plombée plus encore.

  • Mr le président merci pour l discours mais évitons les discours populistes juste pour plaire

  • Je souhaite une bonne et heureuse année 2015 à toute l’équipe lefaso.net.Santé,travail promotion et succès dans vos entreprises.
    Relativement à la levée de suspension du CDP et de l’ADF,c’est une sage décision d’être revenu sur cette erreur gouvernementale.Chapeau. A l’endroit du Gouvernement de la transition ,j’ai l’impression qu’il se met inutilement trop la pression lui-meme.Ne prenez pas une décision pour après revenu dessus.Douze mois de transition,c’est peu pour réussir tous les réformes voulues.Donc travailler en fonction non seulement des réalités,de la Realpolitik sans chercher à plaire à tout prix afin de prendre non seulement les décisions qui ne souffrent d’aucun vice de procédures (cas de la suspension de l’ADF et du CDP) et qui profitent réellement et tactiquement aux aspirations de la majorité de notre Peuple.Bonne année à tous.

  • Très beau discours. La poigne sied avec les Burkinabè que LAMIZANA avait dit qu’il faut diriger avec une main de fer dans un gant de velours. Faites un sacrifice, souffrez un peu chers manifestant, mais Guiguemdé reste. Avançons s’il vous plaît ! Le Citoyen.

  • Bonne année toutes et tous ! Santé, paix et sagesse nous accompagnent !
    J’ai nommé l’autre HEROS de l’insurrection des 30 et 31 toute l’équipe de lefaso.net ! Félicitations à vous tous et longue vie à notre site ! Continuez, sans peur ni compromissions à servir l’information juste de façon impartiale !
    Pour revenir au discours du Président, plus que resté sur ma fin, des signes inquiétants apparaissent ! En effet, il y a une sérieuse menace sur les libertés publiques par ses menaces des contestations dites "injustifiées". Mais il a l’avantage de me convaincre que je m’étais trompé sur sa personne et l’ensemble de son équipe ! Car même sous Blaise, il n’y avait pas autant de velléités de répression et de privation de libertés ! On conteste un Ministre sur la base d’un certains nombre de points le concernant et tout ce qu’on trouve à dire, c’est menacer ? Il m’aurait simplement dit de leur accorder le temps de vérifier les informations que je l’aurais compris ! Ou même, jouer sur le fait que tous les hommes sont des mortels et que lui et son équipe sont susceptibles de faire des erreurs mais de les aider de façon raisonnable à redresser la barre quant il le faut. La nomination de ce ministre est une violation flagrante de la charte de la Transition. S’est-il poser la question pourquoi les autres ministre ne sont pas contestés ? Pas 27 ans ni 27 mois, mais seulement 2 mois et il est déjà sur des nuages !!!! Qu’il nous dise que après vérifications, toutes les informations concernant ce ministre sont fausses et qu’il le démontre et il verra si y aura toujours contestations. Ou alors, qu’il demande simplement la modification de la charte pour supprimer l’article 15 et si c’est accorder, on se taira sur ces genres de questions. Le Président est disqualifié pour défendre ce ministre car ce dernier l’ayant attribué des faveurs à travers ce goudron pour aller dans son champ et à son domicile lequel ne s’embarrasse pas d’affirmer qu’il a ordonné de le faire car dans les autres pays, on fait plus pour les personnalités ! Je crains qu’on ait pas d’élections en 2015 car ils ne voudront pas partir et le plus tard est le mieux ! A toutes les organisations de la société civile, syndicales, citoyens et citoyennes ne baissons pas la garde car c’est maintenant la vraie lutte risque de commencer !

  • les hommes politique qui parle et qui insulte le MPP sont des incompétents car il savent que la compétition sera rude.

  • Dans l’ensemble, je pense que ce discours peut avoir la note de 14/20. Justification
    1 - Qualités : Président ayant théoriquement une bonne conscience des ses missions : "une mission de redressement, une mission de reconstruction, une mission de consolidation de la démocratie". Annonce de quelques mesures concrètes allant dans ce sens, levée de la suspension du CDP et de l’ADF...., fermeté dans le discours.
    1- Faiblesses : niveau de langage un peu bas, des mises en gardes inopportunes, pas un mot sur l’affaire Dieguindé (actualité oblige), pas un hommage à l’endroit des martyrs, manque de solenneleté....
    A certains forumistes MPpistes, je les exhortes à prendre en compte les critiques des gens et à y trouver des correctifs à temps au lieu de les prendre à rebrousse- poil. Sinon, je crains qu’ils adviennent au pire suite aux élections s’ils perdaient car ils seraient surpris comme le FPI de Gbagbo et crierons à un complot contre eux. Mon conseil que je donne tjrs, c’est le rajeunissement de leur structures. Amicalement

  • Le premier intervenant est un fauteur de trouble. Il ’aura pas de guerre civile au Burkina Faso

  • Des gens de l’ancien de l’ancien régime, comme Le patriote ou Tout sauf le mpp, continuent d’écrire sur la toile comme ce qu’ils nous avaient servi avant qu’on les balaie. Ils parlent de prendre les armes, brûler le pays après avoir appelé à brûler les maisons. Qu’ils sachent que que les gens sont vigilants. Parce qu’ils ont perdus leurs privilèges et ont commencé à vivre comme les autres citoyens, ils deviennent de plus en plus violents. Ils oublient que la justice n’est plus comme celle qu’ils avaient voulu qu’elle soit. Les enquêtes permettront de les déposséder de ce qu’ils avaient volés. Qu’ils ne soient pas pressés. Il seront traqués jusqu’à leur dernier retranchement.

  • « Le Conseil National de Transition (CNT) fonctionne maintenant à plein régime… », Ce n’est pas étonnant si les députés-CNT ont 800.000 FCFA d’émoluments par mois + 30.000 FCFA par jour de session + 240.000 FCFA de carburant par mois ! leur moteur ne peut tourner qu’à plein régime contrairement à celui du PEUPLE !

  • Monsieur le président, apparemment on ne se comprend pas. C’est nous, les mêmes gens qui sommes sortis dans les rues les 30 et 31 octobre 2014 pour faire partir BLAISE, c’est encore nous qui demandons le départ de votre frère en Christ Dieguimdé , c’est tout. Si vous voulez qu’on puisse vraiment s’entendre vous et nous ; il faut :
     le départ de Diguimdé
     le limogeage des Dg de de la CNSS et de la LONAB
     Deprotestaniser la gestion du pouvoir,

  • Mais qu’il soit bien entendu et que cela soit bien clair, il n’y aura pas de place pour les contestations injustifiées, parce qu’on se dit que c’est dans l’air du temps ; pour ceux qui s’agitent à tort et à travers, croyant intimider le gouvernement. Nous ne sommes pas dupes de leurs manœuvres et surtout nous savons que les mêmes qui sont prompts à la dénonciation, à la délation, voire au sabotage, sont ceux-là qui mangeaient, il n’y a pas longtemps encore, au râtelier du régime déchu.
    Propos belliqueux ; que voulez vous dire monsieur le Président ?
    Pensez vous avoir déjà beaucoup fait ?
    Sachez qu’au temps de l’ancien régime, ne devient pas DG de société d’État ou d’un EPE qui peut. Il fallait juste montrer son appartenance au régime donc au système. Aujourd’hui, nous attendons un changement profond dans toutes ces structures en commençant par la tête. Vos propos ne sont donc pas les bienvenus car rien n’est fait pour le moment dans ce sens. Ne vous étonnez donc pas que les contestations continues.

  • les émoluments des "députés" CNT + goudron jusqu’aux champs = BOMBE à retardement pour transition.

    Les martyrs ne sont pas tombés pour que quelqu’un soit à l’aise quand il va au champ. Le peuple a quel intérêt dans ton champ ?

  • Wendyam c’est toi qui est plutot incompetent ; plus incompetent que toi on meurt. Si tu n’as rien à dire il faut fermer ta gueule !!

  • Discours d’un Président du Faso plein de sagesse,de bénédiction.On espère que le message va passer.Des propositions de mesures ont été données:recrutement massif de personnel de santé,création d’une ligne de crédit pour l’emploi des jeunes et des femmes.Les questions de justice ont également été abordées.Félicitation au PF.
    Cependant le PF a occulté dans son discours l’économie,quel sort pour ses milliers de travailleurs qui ont perdu leur emploi suite aux événements d’octobre,que deviendront les entreprises qui ont été saccagées,que sera fait au secteur privé créateur d’emploi ,de la valeur ajoutée et donc de richesse qui, on le sait constitue le pilier de la croissance.Oubien la transition fonctionnera sans se préoccuper au volet économie ?

  • Pitie pour l’intervenant 22. Un acharnement insensé et injustifié sur Salif Diallo.

  • Est-ce qu’il est obligé de lire fidèlement tout ce qu’on lui propose comme discours ? il a quand même une longue expérience dans le domaine de la diplomatie. Bon c’est aussi vrai que l’âge ne fait pas forcement la sagesse.

  • L’Internaute BILI BILI, en quoi la gestion de ce pouvoir est protestante ? Eviter d’inviter la réligion dans les débats politiques.

  • BONNE ANNEE A TOUS CHERS COMPATRIOTES ! Mettons nous au travail sans rancune, dans le pardon. Le Faso est a tous. Vive Le Faso !

  • Monsieur le Président, votre decision de lever les mesures de suspension des partis politiques CDP et ADF-RDA et vos menaces sur les manifestations sont des sorties malencontreuses qui se retourneront vite contre vous et votre Gouvernement. Tenez-le pour dit, s’il en etait encore besoin, que les memes causes créent les memes effets et ne vous etponnez pas que nous sortions encore massivement pour vous dire Merde comme ce que nous l’avons fait à l’endroit de Blaise Compaore, de son Gouvernement et de son parti au pouvoir le CDP. Votre sortie dans ce discours traditionnel de fin d’année est une grande deception pour la jeunesse et le people. Vous nous demontrer, s’il en etait encore besoin, que vous etes encore à la solde de Blaise Compaore et de son parti le CDP. Monsieur le Président, plus rien ne sera encore comme avant. Je vous attendais plus à vous addresser à la jeunesse et aux contestataires pour leur demander de fournir plus les preuves de leurs desaccords avant toute manifestation plutot que de menace tout un people qui a su dire non à Blaise et qui vous a permis d’acceder aux Lourdes charges de l’Etat. Si vous etes un partisan de la confiscation du pouvoir du people, nous voudrions vous dire simplement que nous allons continuer de manifester siu vous prenez des decisions hasardeuses. C’est fini ce langage. Nous jeunes on ne peut respecter cela. si vous etes fatigues et que vous etes incapables de vous adapter à nos langages et comportements, SVP rendez le tablier pendant qu’il est temps.

  • Monsieur le Président, vous devez avoir honte car votre rôle est de conduire aux élections et non de prendre des décisions de justice. Ces décisions appartiennent aux juges. Il ne faut pas mélanger les rôles. C’est qu’ont a repproché à Blase et ses hommes (RSS). Les questions Thomas Sankara et Norbert Zongo, sont trop importantes pour que ce soit un régime non démocratique qui en décide.
    Attendons les élections puis l’assemblée se prononcera sur toutes ces questions.
     Thomas n’est pas mort seul
     Norbert non plus,
     avant eux il y eu Badenbié, Somé Yoryan, Guiébré, Kaboré, Benwendé, les of fiers et sous offiers massacrés à Koudougou après le 15 Octobre 1987 avec la compricité du Lion, la liste est longue et leurs parents souffrent que justice ne leur soit pas faite.
    Monsieur le Président œuvrez en toute sagesse.

  • Pardon à tous, bonne et heureuse année 2015.
    Le fasonet doit comprendre que nous sommes en période de transition et qu’il y a des écris qu’il faille renvoyer ou bloquer. Soyons patients parce que ceux qui sont au gouvernement ne sont pas des anges ! Blaise en 27 ans nommaient des gens à des postes mais aucun service n’a levé le doigt. Evitons les déclarations incendiaires.

  • Juste appuyer le no 80 dans son point 3 à savoir la "déprotestanisation " du pouvoir et même dans les nominations.

  • discours assez menaçant et autoritaire tout sauf un discours d’un début d’année. soyer droit et exemplaire les gens vont vous suivre.bonne et heureuse année 2015 à tous les burkinabés.

  • Nous ne sommes pas encore libérés de ce pourquoi certains d’entre nous sont tombés le 30 et 31 octobre. Voici un Monsieur qui était dans son champ, le peuple est sorti les mains nus pour chasser l’homme se disant fort ; on le sort du bois pour conduire la transition tu trouves pas mieux à nous servir en cette fin d’année que des MENACES... Ahhh Presi, ce sont les manifestations qui ont chassé l’homme fort en 72h. Il est temps que vous écoutez la voix du Peuple sinon pour vous ça ne prendra pas plus de deux heures.

  • Bonne et heureuse année 2015 au faso.net
    Le message de nouvel an du président est plein de sens et d’espoir.
    Peuple du Burkina faso soyons patients et tolérants. sur cette terre des hommes personnes n’est justes, ni infallibles...

  • bonne année Prési.Prenez votre courage et situer les fonctionnaires titulaires sur leur sort.Feront ils encore le frais des vampires .J vous espères n pas etre parmi ceux qui tuaient en douce ce brave peuple et l histoire retiendra de vous celui qui fut parmi les adeptes de la justice et de l égalité de droit.Vous ne vous sentirez jamais mal si vous régularisez la situation de ces fonctionnaires titulaires ici et maintenant.Reportez celà au compte de tous ces politiciens actuels qui ont déja fait la preuve de leur insouciance vis a vie du malheur d autrui vous gènera un jour.Beaucoup de courage a vous car j sais que vous n en manquez déja pas.
    Beaucoup de bonheur aussi a votre peuple combien exemplaire qui méritent mieux que son lot de politiciens passés n serait que pendant cette transition
    Merci a vous et au peuple

  • AMEN !!!! EXCELLENCE, VOUS AVEZ TOUTE NOTRE APPROBATION DE LA PART D’UNE DE CES FEMMES PARTISANE DE L’INSURRECTION DES 30-31/10/14 QUE DIEU TOUT PUISSANT VOUS ÉPARGNE DE TOUT COMPAOROSE QUI TENTERA DE TROUBLER LA PAIX DANS CE PAYS !

  • Sans dédouaner Mr Diéguimdé pour les autres griefs, j’ai de sérieux doutes sur cette affaire de marché pour le champ du Président et les ralentisseurs au niveau de l’Église du PM. En toute franchise, peut-on monter un dossier de ce montant en si peut de temps ? Même si Mr Diéguimdé y parvenait, il devrait en outre affronter le circuit du ministère des finances et du conseil des ministres ! A-t-on des traces de ce dossier dans le circuit ? Enfin, vu le contexte sensible, je doute qu’aucune autorité de la transition n’ ait pu avaliser un tel projet ! Et ce serait une mauvaise foi de condamner le Président ou le PM pour des intentions d’un de leur ministres ! Depuis que cette affaire a commencé, je m’attendais à ce que les spécialistes des passations des marchés éclairent l’opinion publique sur la faisabilité d’un tel projet en si peu de temps. Enfin, je souhaite que la transition prenne des dispositions pour remettre le peuple sur les rails du civisme. Manquer de la considération pour une autorité ou insulter n’ont été nul part des valeurs qui développent une société, une nation !

  • Du calme mes frères ! Le pf a été ambassadeur pendant 15 ans.Si il n’est pas du corps là, vos critiques peuvent être comprises. Moi, j’ai cru savoir qu’il est diplomate de profession , si cè le cas que voulez vous ? Il ya un plan de carrière et il n’ya aucune raison qu’un diplomate ne soit pas ambassadeur durant même toute sa vie active,pourquoi pas ? Quant au discours du pf cè une adresse de présentation de voeux et non un etat de la nation ;il ne peut donc aborder tous les sujets aussi importants soient -ils. De grâce mettons de l’eau ds notre vin car il y va de l’avenir de notre processus.merci à tous

  • Bonjour Excellence M. le PF. Même si dans le fond votre discours est par endroit bien structuré je trouve dommage que l’annonce de la levée de la suspension des partis politiques vous tienne tant à coeur pour la mettre en tête de votre message à la nation. Par ailleurs les ménaces que vous proférez à l’endroit des contestaires me paraissent inopportuns. Enfin il n’y a pas que le poste de Ministre qui puisse servir la nation ; si le PM croit véritablement aux capacités de Diéguemdé qu’il le nomme à la Primature comme conseiller technique, chef de département, etc. Mais de grâce un repris de justice qui accepte témoigner devant les caméras qu’il a ordonné des marchés à hauteur de milliards pour arranger la route qui va dans votre champ ou le lieu de prière du chef du gouvernement ne mérite un seul jour de plus au gouvernement. Quel temps a-t-il eu pour examiner les priorités de son département ? Rappelez-vous aussi que pendant ce temps vous donnez l’impression de réduire le train de vie du gouvernement avec une présentation de voeux sans cocktail, une suppression de certains avantages, etc.

  • Intervenant 55, tous les Burkinabè sont très tolérants et vous le savez. Cependant, dans le cas Guigemdé, il ne s’agit pas de tolérance mais de respect de notre texte fondamental (la charte pour la transition). On ne cessera de le dire : c’est l’absence de respect de notre constitution qui a engendré toute cette situation que nous sommes entrain de vivre. Et si nous voulons sortir notre pays de cette situation en occultant de respecter le minimum de base qu’on s’est donnée alors il y a problème. Je suis par contre d’avis avec vous qu’il faut investiguer pour avoir la vérité. Mais en attendant Guigemdé doit démissionner même si la transition devait durée un seul mois. Respectons nos propres engagement. Et pour cela, KAFANDO et Zida doivent arrêter de menacer les honnêtes citoyens qui oeuvre pour la bonne marche du pays car ne dit-on pas "qu’il n’y a pas de fumée sans feu" ?

  • Excellence M. le Président de la Transition ! Votre discours de Nouvel An souffre de beaucoup d’insuffisances. En effet, vous êtes le Président d’une Transition née d’une insurrection populaire (contestations, manifestations, casses, troubles divers à un Ordre établi qui ne répondait plus aux besoins du peuple). Vous avez été installé pour répondre à ce besoin de changement, de rupture d’avec les méthodes archaïques de gouvernement (intimidations - menaces - arrestations arbitraires de citoyens - meurtres - etc.). Vous avez vous-même à plusieurs reprises dit et redit que vous exercez le pouvoir du Peuple. Et que Plus Rien Ne Sera Plus Comme Avant !! Et pourtant dans votre discours : 1) Pas un mot vis-à-vis des martyrs des 30 et 31 Octobre d’où vous détenez votre titre de Président. 2) Aucune compassion vis-à-vis des blessés de ces mêmes manifestations. 3) Vous faites des menaces à peine voilées envers ceux qui vous ont permis de vous asseoir à cette place de PF, alors qu’ils ne font que réclamer l’application de TOUTES LES DISPOSITIONS DE LA CHARTE DE LA TRANSITION. 4) Enfin, Vous réhabilitez des groupes politiques à l’origine de ces troubles graves ayant entraîné des morts d’innocents si jeunes, sans fournir la moindre explication sur le pourquoi de cette levée de suspension. ALORS, S.V.P. NE SCIEZ PAS LA BRANCHE DE L’ARBRE SUR LAQUELLE VOUS ETES ASSIS. ÉCOUTEZ DONC CE MÊME PEUPLE DONT VOUS VOUS RÉCLAMEZ, NOTAMMENT QUAND IL VOUS SUGGÈRE DE CHANGER DE DIRECTION DANS VOTRE MANIÈRE DE LE GOUVERNER. JE VOUS EN PRIE. Nous n’avons pas besoin d’une seconde insurrection. car au vu des interventions dans ce forum, le mécontentement vis-à-vis de votre discours est réel, aussi réel que pendant les moments pré-insurrection qui a chassé le régime déchu. Les mêmes causes entraînant toujours les mêmes effets, au-delà du temps et de l’espace, ATTENTION, ATTENTION ! Ressaisissons-nous !

  • Myopie quand tu nous tiens ! Mon pauvre Tinto, merci pour ta contribution au débat, mais seulement sache que tu n’as pas affaire à des ignorants du circuit de la dépense publique ! Le Système de passations des marchés publics, de l’appel "d’offre" jusqu’à la "réception finale"en passant par les rouages des Logiciels "SIMP...CID.." on sait comment ça se passe ! Mais je t’apprends qu’il ya des marchés qui ne suivent pas le circuit ; ça aussi on sait !

  • Bonjour Monsieur le President de la Transition, En affirmant que « ....dans l’esprit de la Charte qui prône l’inclusivité, et dans celui de la réconciliation nationale, j’ai décidé, par mesure de clémence, de lever la suspension à l’encontre des partis politiques frappés par cette décision, décision qui leur sera bientôt notifiée par arrêté ministériel, » vous oubliez d’aller au bout de cette meme charte pour l’appliquer en son article 15. Cet article qui frappe de non qualification toute personne ayant ete condamnee. Monsieur le President, ceux qui reclament l’application de l’article 15 de la Charte sont ceux la qui l’on redige. Ce que vos service secret vous ont rapporte n’est pas vrai. Ce n’est pas vrai que ceux qui veulent la demission de Moumouni guigemde de gre ou de force songt ceux qui mangeaient avec Blaise. En disant ceci vous vous trompez de cible Monsieur le President. Il est tout simplement question d’appliquer la charte de la Transition dans son integrite. Charte qui a ete acceptee par toutes les parties prenantes. Meme en supposant que vous avez raison et que ce sont vraiment ceux qui soupaient allegrement avec Blaise Compaore qui exigent la demission de Guigemde, il n’y a rien de mauvais en cela. Cela voudrait tout simplement dire, Cher President que desormais, tous les fils et filles du Faso vous ont bien entendu, vous suivent, et vous soutienent dans votre logique de « Plus rien ne sera comme avant ». Si ce sont vraiment les Proreferendum qui sont les frondeurs, Monsieur le President vous devez etre decore tout desuite sans attendre la fin de la Transition parceque vous auriez reussi a transformer les ultra monarchistes du regime dechu et leur acolytes en democrates resolus en seulement 60 jours calendaires de gestion du pays pour qu’ils reclament a cor et a cri l’application stricte du point 15 de la Charte de la Transition qui est dureste devenu constitutionnel. Convertir des mornarchistes en democrates qui deviennent subitement soucieux du respect et de l’application stricte de la constitution en si peu de temps, ce que le peuple tout entier a echoue a faire pendant 27 ans est un exploit a mettre a votre actif Monsieur le President. Ca veut dire qu’ils ont appris la lecoon. Si au non de l’inclusion pronee dans la Charte de la Transition, vous avez leve la suspension qui les frappe, cette meme inclusivite vous interdit de rejetter la legalite et la legitimite du point 15 de la meme Charte dont ils revendiquent l’application stricte pour chasser Guigemde du Gouvernement. Sinon on ne vous comprendra plus et on dira que c’est plutot vous qui avez fait un deal avec les irrepentis du regime compaore en leur offrant la levee unilaterale de leur suspension contre leur soutien a garder Guigemde au Gouvernement. A vous de choisir.

  • Tous les contestataires du discours de notre PF sont des CDPistes. Allez vous faire voir ailleurs. Aux acteurs de l’insurrection, je vous demande de la vigilance pour ne pas suivre ces apatrides dans leur volonté de nuire à la transition en s’en prenant à ses responsables. Dans tous les cas, ils avaient prédit l’appocalypse après leur idole qui adorait effectivement des idoles : Blaise C......
    à leur charge, le pays fonctionne à merveille. Beau discours du PF, monsieur KAFANDO, bon ton, message plein de sens. Du courage, mon Prési. Avec l’aide de Dieu, vous réussirez. Je milite pour la radiation à vie du CDP, de l’ADF-RDA, de l’UNDD, du Front Républicain et l’incarcération de leurs leaders pour HAUTE TRAHISON. Cependant, je m’incline sur votre décision empreinte de sagesse et de clémence. VIVE LA TRANSITION, VIVE LE PF KAFANDO, VIVE LES INSTITUTIONS DE LA TRANSITION !!!!!

  • Ceux qui ne veulent pas le changement ne voient pas loin que ce qui est sous leurs pieds : Le changement au Burkina ne se fait pas avec des assassins programmés comme le régiment du RSP ou les responsables du CDP : Le discours du président devait s’alourdir sur ces deux éléments capitales pour un nouveau Burkina car ces deux élément sont du poison laissé par l’ex-président Compaoré. Comme souvenir rappelons-nous des actes de bravoure du RSP qui était de tuer le peuple. ‘’’’’Un régiment dont tout le groupe a un cerveau lavé et programmer pour des crimes d’un individu et sa famille : imaginez-vous qu’un frère d’un président n’aime pas un pauvre journaliste qui dit la vérité, le frère télécommande un groupe du RSP d’aller faire ce qui est impensable, et un matin on trouve ce journaliste carboniser dans son véhicule avec ses compagnons, le programmeur y passe sur les lieux et affirme mission accomplie, Norber Zongo ne gênera plus personne. Au milieu de Ouagadougou un humble citoyen Clément Ouédraogo au pensé divergente de celui du président Blaise Compaoré, reçoive une grenade venant du groupe de notre RSP, le programmeur arrive sur les lieux et sécurise le pourtour pour que la victime agonise et s’éteint, mission accompli. Jean-Baptiste Lingani, Henri Zongo Fusillés, Watamou Lamien piégé en accident par le RSP, Yacinte Kafando enlevé en France par notre gentille groupe, sans oublié leurs frères d’armes du camp de Koudougou, et au commencement des actions de ce groupe du RSP, leur mission la plus crapuleuses fut celle faite devant un pavillon du conseil de l’Entente le 15 Octobre 1987 dont les corps de Thomas Sankara et ses compagnons ont été ramassés en morceaux. D’autres crimes sur le peuple ont suivis jusqu’au 30 et 31 Octobre 2014. Le RSP ne fait pas l’honneur de notre peuple, ils ont été formés pour tuer le peuple.’’’’’’

  • Monsieur le président,

    Je voudrais juste vous demander de revoir votre copie le plus rapidement possible pour sauver la transition. Je me suis amusé à classer 90 réactions sur votre message à la nation sur lefasonet en posts favorables et posts défavorables et le résultat est très mitigé :

    Le résultat est le suivant :
    Opinion favorable : 19 soit 22%
    Opinion défavorable : 65 soit 72%
    Indécis : 5 soit 06%

    En tant que président de transition issu d’une crise, vous devez plutôt chercher à réconcilier les burkinabé et à organiser des élections irréprochables. Plutôt que des menaces, le peuple veut une feuille de route claire pour les 10 mois de transition.

    LES BURKINABES N’ONT PLUS PEUR DES MENACES. ILS N’ONT PLUS LA PEUR AU VENTRE car PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT !

  • Monsieur le Président, merci pour vos vœux et, je vous souhaite aussi santé et succès dans votre mission combien difficile et délicate !
    Cependant Monsieur le Président, je ne peux m’empêcher d’attirer votre attention sur l’injustice qui nous frappe, nous fonctionnaires, comparés à nos collègues contractuels. Cette injustice financière doit enfin trouver une résolution définitive. Comment peut-on être plus gradé et plus ancien dans un corps et touché moins que son subalterne ? Cela dure depuis une dizaine d’année et votre premier ministre à été interpellé sur la question à Dédougou. Solutionner ce problème afin qu’il ne soit pas un thème de campagne de ces politiques véreux. Le syndicat et l’ancien régime étaient bien avancé dans ce dossier, alors ne rejeté pas la patate chaude au prochain gouvernement car c’est aussi une injustice ! Bonne suite a vous !

  • Pitie pour l’intervenant 22. Un acharnement insensé et injustifié sur Salif Diallo.
    je le soutiens ce dernier n as rien fais pour notre pays et procedes des maisons a dubai
    incite les jeunes a brulles et voler

    cdt

  • Bonsoir

    rectification
    1- blaise a demissione pour vous ne pas faire couler le sans et non chasse
    2- 90% des martyres etaient des voleurs et mort sous les feux des maisons k il ont brulee et vole ainsi que les sacs de ris de inoussa kanazoe

    s il vous plais osez accepte cette verite

  • Mais Mr le PF par « défaut », ce sont les contestations qui ont fait de vous Président du Faso aujourd’hui, On ne conteste pas pour contester,au contraire s’il y a contestation,il vaut mieux chercher à savoir le bien fondé de celle-ci. Parlant des contestations à l’encontre du ministre Djiguiemdé et du nouveau DG de la CAMEG le Dr Compaoré, elles sont sont justifiées Mr le Président. Mr le PF, soyons franc, après ces contestations qu’attendez vous de ces deux là dans leur poste ? Même si eux n’ont pas le courage de démissionner ; vous au moins je pense que vous pouvez en toute honnêteté les débarquer. Parce que s’ils ont un grain de conscience ; ils pourront plus travailler et avec qui d’ailleurs ?

  • LASSER LE GOUVERNEMENT FAIRE SON TRAVAIL
    LES PARTIS POLITIQUES DOIVENT S’ORGANISER MAINTENANT POUR AVOIR PLUS DE MILITANTS.ET LE MEILLEUR C’EST CELUI QUI SERA MIEUX ORGANISE..JE SOUHAITE VOIR PLUS DE 5 MILLIONS DE BURKINABE DE L’INTERIEUR VOTER ,CAR LE CHAMP EST LIBRE POUR TOUS LES PARTIS.IL FAUT UN CIVIL RESPONSABLE POUR DIRIGER,QUE LES CIVIL LUI LAISSE CONDUIRE LE PAYS A BON PORT.

  • Comm Adama sagnon, ex ministre de la culture ; Mahamadou compaoré, ex nouveau DG de la CAMEG ; Moumouni Guiguemdé/Diéguimdé, ex ministre des transports en devenir doit quitter le navire de la transition tout comme les jeunes (en prenant les balles assassines des militaires RSP les 30 et 31 octobre 2014) ont quitté ce Burkina au nom de la démocratie pour dire que plus rien ne doit être comme avant.Le peuple n’est pas dupe et toute personnalité ne répondant pas aux valeurs de la charte devra quitter les organes de la transition avant d’être démasquée.Blaise a menacé les burkinabé pendant 27 ans et chassé par ce même peuple en 48 heures donc monsieur le président consensuel non légitime gardé vos injonctions/meneces pour votre premier ministre ZIDA et aux protestants qu’il passe son temps à nommer.Permetter que le peuple garde l’oeil ouvert sur son insurrection acquis au prix du sang versé pour aller se choisir ces nouveaux dirigeants légitimes au plus tard en novembre 2015.Telle est la mission à vous assigner depuis le premier jour de votre prise de service.Dieu bénisse le burkina Faso

  • @ l’internaute n° 96. Un marché de gré à gré n’a pas besoin d’un appel d’offre qui prend plus de temps pour le dépouillement des offres. Donc ne vous étonnez pas de la rapidité de la manoeuvre à la "DJIGUEMDE". Surtout s’il prononce le nom du PM et du PF à M. SANON, Ministre des finances, les fonds sont débloqués de suite. Il est regrettable que pendant la transition on assiste à ce type de comportement. Dieguemdé doit maintenant partir pour la réussite de la transition. Il sera récompensé par la suite... par les transitaires à la fin de la transition. Quelle brutale manière pour M. Moumouni DIEGUEMDE de rentrer dans l’histoire de notre pays à reculon. Le Citoyen.

  • M. Président du Faso, ce discours de nouvel an pourrait être le seul de votre vie.A ce titre il méritait d’être plus élégant.Hélas j’estime que vous avez raté le coche .En effet en lieu et place d’un discours plus rassembleur, vous préparez votre dispositif qui va mettre en parenthèses les libertés de manifestations auxquelles tu dois ton destin de président . Ensuite vous menacez un groupe personnes que vous jugez ex-thuriféraires du régime déchu ! cela est indigne de votre part. Vous connaissant diplomate émérite, je doute fort que ce discours reflète votre aspiration profonde. Avez- vous fait plaisir à un ou un groupe d’individus ? Mon président, pensez à l’heure du bilan.

  • M. Le président,
    avant toute chose je me fais le devoir de vous adresser mes vœux les meilleurs, puisse le tout puissant inspirer vos actions, pensées, décisions, pour une réhabilitation d’un BF digne, intègre, radieux et respecté. Ceci dit, je vais juste vous signifier votre bevue en vous adressant seulement à vos frères mais pas à vos sœurs. Même si a la fin de votre discours vous rattrapez un peu la bourde en saluant l’action des femmes, il aurait été plus inclusif de mentionner celles qui portent l’autre ciel sinon plus. Bonne année donc à toutes nos sœurs du Burkina Faso.

  • Notre reconnaissance aux efforts d’informations de Lefasonet durant 2014. Je vous souhaite une bonne année 2015 et que le TOUT PUISSANT vous donne force et abnégation pour la suite !
    Voeux de santé de paix de prospérité ! Bonne et heureuse année 2015 !!
    Pour le discours du président Kafando, je ne dirai pas plat mais non satisfait. Qu’est ce qui se fera de concret pour le peuple. Notre lutte profite au président, le PM, les ministres et les députés CNT. En tout k l’horizon reste sombre pour le peuple. On a faim, le peuple attend le concret dans vos discours. Votre mission sera salutaire si des actes sont pris pour revoir la grille salariale des travailleurs, l’injustice criarde des traitements et comment caser les chômeurs. Si je comprends français tout au long de votre discours rien de cela té dit. Ou bien ce n’est toujours pas une priorité pour la transition ? Les gens ont réellement faim et cela fait partie des raisons de leurs attentes dans cette mission de transition qu’ils vous ont confiés.

  • Primo Je suis un combattant pour la liberté et la justice. Si guiguimde comme guignol ne quitte pas le gouvernement d’ici lundi nous allons dormir maintenant au ministère. Secundo , que le pf me dises ce que c’est que des manifestations injustifiées.

  • Monsieur le Président ! On dit message du nouvel an et vous venez menacer les gens. Même votre ancien patron et grand ami Blaise COMPAORE dans sa follie meurtrière et au sommet de sa gloire n a jamais menacé les burkinabé.

    Un diplomate qui ne connaît pas le langage diplomatique ! Du champ à kosyam vous fait vraisemblablement perdre le Nord. Mais sachez que vous n avez aucune légitimité puisque vous n’aavez pas été élu et c’est par consensus qu on vous appelle president. Zems taaba la stop !

    On dit d’enlever Dieguimde et de ne pas utilisé l argent du contribuable pour mettre goudron chez toi et dans ton champs. C’est pour ça tu montes sur tes grands chevaux et tu insultes les gens ?

    Un président doit avoir le sang froid et de la courtoisie dans le langage ! Si tu sais que tu ne pourras pas faire le boulot, y a la route ! Soré bébé !

  • ça y est, il menace le peuple. mais comment peut-il être si amnésique ? il ne sait plus d’où il vient ! il est entrain de tomber dans la même erreur que l’ancien régime qui croyait que les manifestants sont des manipulés et pire définissait l’incivisme comme étant le fait de manifester. le jour où kafando tentera de réprimer une manifestation sera le jour de sa fin. ses conseillers sont entrain de le pousser à commettre l’erreur fatale pour que l’ex parti au pouvoir puisse reprendre la main.
    c’est pour éviter toutes ces choses que j’ai toujours dit que c’est mieux d’organiser les élections dans 3 mois ou moins. que veut-on faire avec 12 mois !

  • je crois que le Ministre ferais mieux de partir.Il serait difficile voir impossible de travailler avec un personnel qui manifeste contre son ministre.S’il s’entête à rester,ça serait des règlements de compte et cela va sans doute empoisonner l’environnement du travail et même causer pas mal de problèmes pour le gouvernement.C’est mon point de vue.

  • Des menaces inutiles dans ce discours. Le droit de manifester reste le pouls de la démocratie. Il est donc étonnant que Michel Kafando qui doit son pouvoir aux mouvements sociaux ayant abouti au départ Blaise Compaoré profère des menaces å l’endroit de manifestants qui ne demandent que l’application de la charte de la transition.

  • merci mr le président’dans tout ça qu’est ce qui arrenge les populations ? pas d’amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs’pas de baisse des hydrocarbures’pas de baisse des produits de premières nécessités etc.n’oubliez surtout pas que c’est ce qui a fait chuter le régime de Blaise.vous dites ya pas d’argent pourtant quant on voit ce que touche un député c’est pas petit. vraiment faite quelque chose car le peuple a faim.

  • organisez les élections dans 3 mois pour qu’on en finisse

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Transition : Le discours-bilan de Michel Kafando
Michel Kafando reçu par Ban Ki-moon
Michel Kafando a échangé avec ses compatriotes à New-York