Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «D’abord se prouver à soi-même qu’on est bien, aller au bout de ses forces, mais sans les dilapider ; ne jamais rêver.» Andrée Maillet

Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Les héros de l’insurrection populaire • • samedi 30 mai 2015 à 20h03min
Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

Ils étaient deux amis sur le terrain, lui a eu plus de chance que son compagnon. Le cou transpercé par une balle, son compagnon Yempabou Aristide Fabrice Ouoba, 31 ans, rappeur connu sous le nom d’artiste Fab la Faim est mort sur le théâtre des opérations. A quelques centimètres du second. Le second, Bendi Parfait Gnoula, 39 ans, lui s’est tiré avec des blessures au dos. Par balles aussi. Une date pour cette aventure commune qui marquait à jamais leur séparation : jeudi 30 octobre 2014. Fabrice a été enterré au cimetière municipal de Ouagadougou, Parfait reprend timidement son métier qu’il exerce depuis près de quinze ans maintenant : la coiffure. Nous avons rendu visite, Rue 13.59, à cet autre témoin de l’insurrection ayant conduit à la chute du Président Blaise Compaoré. A l’occasion de la Journée d’hommage aux martyrs de l’insurrection populaire ce 30 mai 2015, nous vous proposons ce témoignage d’un des témoins oculaires de la mort d’un martyr.

Lefaso.net : Monsieur Gnoula, où étiez- vous le 30 octobre 2014 ?

Bendi Parfait Gnoula (B.P.G.) : Le 30 matin je suis venu à mon salon, j’ai vu que c’était bizarre, je ne pouvais pas travailler. Donc j’ai été le voir chez lui. Quand je suis parti, c’est moi- même qui l’ai réveillé, et je lui ai demandé ce qu’il pensait de la manifestation du jour. Il m’a répondu que c’est ce jour- là qu’on devait défendre notre honneur, parce qu’il trouvait anormale la volonté du président (Blaise Compaoré, l’ex président, ndlr) de modifier la constitution pour se représenter. Pourquoi interner des députés pour voter une loi ? On n’aime pas ça. On était contre ça, mais on n’a pas de parti. Non ! Notre parti c’est la Justice. Moi je ne suis ni d’un parti politique, ni d’une organisation de la société civile. Je suis du parti de la vérité.

On était sur le terrain. Quand on est sorti, on est arrivé au niveau de Koulouba (quartier de Ouagadougou, ndlr), de là- bas on nous a appris que l’Assemblée (l’Assemblée nationale où devait se tenir le vote du projet de loi modifiant la constitution, ndlr) a pris feu. On était content et on a fait demi- tour on revenait à la maison. Au niveau du mur de l’espace où les gens s’essaient à la conduite (espace avant le canal des 1200 logements, ndlr), on nous a appris que l’Armée est sortie. Chacun a couru pour se trouver une cachette. On a vu les militaires qui descendaient à Boinssé yaar, sans tirer. Après eux, on est ressorti pensant que c’était le seul groupe. C’est quand on est ressorti au niveau du goudron qu’on a vu une deuxième équipe. On s’est donc arrêté pour que le convoi de militaires passe. Le dernier véhicule qui est arrivé à notre niveau a ouvert le feu. Moi j’étais couché à terre et j’entendais la mitrailleuse qui résonnait. A ce moment, j’ai dit à mon gars de rester couché.

Après leur départ, je me suis mis débout et ai vu mon gars toujours couché, mais dans du sang. Pour moi, il s’était percé la tête en voulant se coucher. Mais j’ai bien regardé, ce n’était pas sa tête mais une balle qui avait transpercé son cou. Lui il est mort sur le champ. Il y a eu un attroupement sur son corps et c’est là que des gens m’ont fait savoir que moi aussi je saignais.

Après leur passage, on a dénombré au moins cinq personnes qui ont été touchées ; il y a un petit aussi qui avait le pied cassé, donc il fallait agir urgemment. Il n’y avait ni véhicule de croix rouge, ni véhicule de Sapeurs pompiers pour nous emmener, c’est un particulier de bonne volonté qui nous a emmenés à la croix rouge pour les premiers soins. Après les soins, on m’a donné une ordonnance en me disant que je pouvais rentrer chez moi. Donc je suis revenu en famille, et la famille m’a envoyé faire une radiographie dans une clinique de la place. C’est à l’issue de cette radiographie qu’on m’a fait comprendre que c’est une balle qui m’a blessé le dos. Je suis donc revenu chez moi poursuivre les soins. Et le reste, je l’avais laissé dans les mains de Dieu en attendant.

Lefaso.net : Ça s’est passé où et à quel moment, ce que vous racontez ?

B.P.G. : C’est le 30 même. Quand l’Assemblée a pris feu et qu’on revenait. En revenant de la ville, c’est après le canal à votre gauche, presqu’en face de la pharmacie Saint Lazare.

Lefaso.net : Comment est- ce que vous avez réagi quand vous avez appris que votre ami était décédé ?

B.P.G. : Je n’en revenais pas ! Pas du tout content de sa mort. Il est mort devant moi. Dans l’urgence je n’ai pas eu le temps de le regarder…. (Il coupe son souffle quelques secondes avant de poursuivre)….Je ne suis pas content. Mais du 30 à aujourd’hui, la douleur passée, je peux dire que je suis content parce qu’il aura trouvé la mort pour qu’il y ait un changement dans ce pays.

Lefaso.net : Qu’est- ce qui vous a motivé à vous engager dans cette lutte ?

B.P.G. : Depuis que Blaise est au pouvoir, la jeunesse et même ma vie personnelle ce n’est pas ça. Donc dans l’ensemble je voulais un changement. On voulait un changement radical. Même si on a récolté les pots cassés. Les corps de mon ami et d’autres ont été exposés à la place de la révolution pour montrer à Blaise Compaoré que dans un régime démocratique on ne se tue pas. Pourquoi il y a des morts ? Pourquoi il y a des morts ? Je me demande. Pourquoi ils ont tiré sur nous ? On n’était pas armé, on ne les a pas dérangés. Même si on a manifesté, on n’était pas armé ! Pourquoi ils tirent sur la population ? Je ne comprends pas.

Lefaso.net : Vous avez donc conscience que vous auriez pu périr vous aussi dans cette insurrection ?

B.P.G. : Bien sûr, je suis mort ressuscité. C’est parce que j’ai la main de Dieu sur moi, sinon ce n’est pas ma force. C’est parce que Dieu l’a voulu que je suis là aujourd’hui à témoigner. Sinon je ne sais pas comment je me suis retrouvé à terre ! Je rends grâce à Dieu pour ça. Je le remercie beaucoup…Je le remercie beaucoup.

Lefaso.net : Si les choses étaient à reprendre est- ce que vous seriez prêts à sortir pour manifester encore ?

B.P.G. : Bien sûr ! Pour le changement je suis prêt. Je combats pour mon pays, je combats pour mon futur.

Lefaso.net : Et pour votre ami, quelque chose a- t- il été entrepris ?

B.P.G. : Je ne sais pas si la famille a entrepris quelque chose mais à mon niveau, j’ai adressé une demande au procureur. J’ai porté plainte contre X pour l’assassinat de Ouoba Fabrice. Pour ça, la Gendarmerie m’a convoqué pour m’entendre et j’attends la suite.

Lefaso.net : Quand est- ce que vous avez entrepris cette démarche ?

B.P.G. : C’était le mois dernier à la Justice.

Lefaso.net : Qu’attendez- vous des nouvelles autorités ?

B.P.G. : A ces autorités, j’aimerais dire qu’il y a eu des martyrs dans cette lutte. Certains sont morts malheureusement, mais on ne doit pas oublier qu’il y a des blessés qui ont besoin d’être soutenus. Et mon mot de fin, que les âmes de toutes ces personnes décédées reposent en paix. Que la terre leur soit légère.

Propos recueillis par Samuel Somda
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 5 décembre 2014 à 02:58, par a.k.a.Z En réponse à : Les héros de l’insurrection (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Courage mon type ! Paix a l’âme de Ouoba !

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 03:29, par John En réponse à : Les héros de l’insurrection (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Émouvant comme témoignage !

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 04:37, par Tapsoba® (de H) En réponse à : Les héros de l’insurrection (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    "Le dernier véhicule qui est arrivé à notre niveau a ouvert le feu." Un règlement de compte ? Un ou des militaires dans ce dernier véhicule(les autres sont passés sans prêter attention à vous.) a/ont-il(s) reconnu l artiste probablement engagé et a(ont) voulu lui régler leur compte au point de l exécuter à cette occasion avec les autres comme victimes collatérales ? Sinon comment une patrouille ,la dernière après d autres ,peut-elle froidement ouvrir le feu sur une foule qui lui fait probablement dos,puisqu elle(la foule) était de retour ? Que justice leur soit rendue .Persistez sur votre plainte en vous constituant partie civile et faites vous assister au besoin par un avocat.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 04:38, par ramdos En réponse à : Les héros de l’insurrection (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    courage a toi mon frere. ton ami a donne sa vie pour sauver notre pays. il ne sera jamais oublie. que son ame repose en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 07:05, par lemessager En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Il faut quela CPI viennent enqueter au Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 07:44, par FasoLibre En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Bravo mon frère ! bravo pour l’engagement, bravo pour avoir déposé plainte contre X. Il s’agit là d’un crime ignoble et sans raison. Il faut surtout prendre un stylo et noter tout ce que tu as comme souvenir de la scène du crime, avec tous les détails avant, pendant et après les tirs. je dis ceci car sans écrit, plus le temps passe, plus les souvenirs deviennent diffus.
    paix aux âmes des martyrs et que justice soit rendue.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 07:55, par moi En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Lefaso.net, ce sont les vrais héro ceux ci. Au lieu d’interroger ces genres d’héro, vous parliez des faux héros comme les AZIZ SANA.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 07:57, par espoir 9° En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Alors, cela veut dire que Blaise avait vraiment donné l’ordre de tirer sur sa population avec la caution du premier ministre. En tout cas les macabres résultats sont là. Qu’on nous dise que l’extradition de Blaise n’est pas une priorité devient surprenant dans ce contexte.
    Qui va répondre des crimes qu’il a commis ou commandités, lui et son petit frère voire toute sa famille ? QUI QUI QUI ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 08:16, par Dénis En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Félicitations pour cet engagement et cette détermination. Vivre, c’est lutter.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 08:25, par Ivresse du pouvoir En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Merci beaucoup Mr Ouoba pour le sacrifice et le temoignage. Paix à l’ame de ton ami, notre martyr. Que justice soit faite. Nous sommes avec toi.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 08:27, par kourco En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Il faut que la vérité soit dite,les responsables de ces actes doivent répondre de leur forfait. Ainsi chacun saura qu’au Burkina la vie est désormais sacrée. Il faut éviter de passer pour pertes et profits la mort deses jeunes au nom de je ne sais quelle paix sociale. sans justice pas de paix. c’est avec une justice pour tous que l’on peut se reconnaitre membre d’une société et travailler pour la perenniser,au cas échéant nous ne serons jamais sur les mêmes longueurs d’ondes. La paix des cimetières c’est pour les morts ! Nos jeunes veulent vivre tout simplement et dignement. Il faut arrêter les hypocrisies propres au régime déchue,l’avenir appartient à ceux qui luttent. Que nos martyrs reposent en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 08:35, par Tony BAZI En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Lui c’est un héros de l’insurrection au contraire d’autres. Suivez mon regard.....

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 08:36, par Yirmopoaka En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Longue vie à toi et paix à l’âme de ton ami.
    Les lâches qui ont commis cet acte ignoble doivent être puni. Comment a cause d’un homme vous allez ôter la vie à des innocents.
    De Hitler à Blaise je me demande pourquoi leur armée leur étaient soumis aveuglement.
    C’est sur eux que vous devriez tirer on allait avoir moins de mort et on mettrait fin à leurs ordres machiavélique qu’ils ont toujours donné.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 08:43, par Mac. En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Valeureux et vaillants combattants tombes sur le champ de bataille pour que triomphe la liberte.Entrez dans votre sanctuaire !Entrez et reposez y !!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 08:46, par Cyr En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Bonjour j’étais la ce jour là a coté du canal. QD nous avons appris que l assemblée était en feu c était la grde joie. puis brusquement le 1er char roue est passé du coté de boinsiyaaré c’était la panique et tt le monde se sauvait. puis un 2eme char a roue a débouché pr emprunter la même voie et voyant visiblement qu’ ils fonçaient dare-dare quelque part (aéroport ?) et n’étaient pas particulièrement agressifs, quelques manifestant les ont acclamés le poing levés et j ai même vu un militaire sur le blindé esquissé un demi sourire.
    C est ensuite qd le 3eme char a roue est passé et au lieu d’emprunter la même voie que les 2 suivants il a continué tout droit vers le pont et la pharmacie Saint Lazare et la je crois que Ouoba (je viens de connaitre son Nom par cet article) le regretté et d autres ont levé le point pr les acclamer. je dis bien pr les acclamer en libérateur. et la !! Surprise !! un d’eux a ouvert le feu a bout portant pr continuer ensuite a rafaler en l air. le geste de Ouoba l’a t il énervé ? Avait il envie de trouver une excuse pr tuer ts ces manifestants inoffensifs ?, se voyait il incapable de défendre le régime de COMPAORE en chute libre après que l assemblée aie été brulé ? et les autres militaires également ont commence a rafaler en l’air.
    POUR MOI C’était juste des balles blancs et je suis resté debout sur ma moto puis qd j ai vu les gens se coucher je me suis également Couhé avec ma moto. qd nous nous sommes relévés il y a Ouoba qui est resté couché de l autre coté de la rue et quelqu’un a crié il est mort il est mort . Nous nous sommes regroupés autour de lui et il avait des soubresauts et on voyait du sang gicler en abondance. la balle semblaient avoir traversé la mâchoire et le coup. Apparemment il était déjà mort. Nous avons pleurés. J’avoue que je suis immédiatement rentré chez moi a la maison en pleure. Et le lendemain je suis revenu sur les lieux prié sur les traces de son sang devant la pharmacie. PEUT T ON FAIRE ENQUETTE PR REMONTER A CES MILITAIRES SANGUINAIRES ? JE PEUX AUSSI TEMOIGNER. QUE L AME DE FABRICE REPOSE EN PAIX ET QUE BRILLE SUR LUI LA LUMIERE DE LA FACE DU CHRIST. QUE CES MILITAIRES SOIS SAISIS D’UN PROFOND REPENTIR ET D’UN REGRET SINCERE DE CETTE ABOMINATION ET QU ILS SE CONVERTISSENT PR LE SALUT DE LEURS AMES. AMEN !!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 09:10, par HAGHARA En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Toute ma compassion à Bendi Parfait Gnoula.
    Contrairement aux’’ politicard’’ se réclamant combattant de l’intérieur du CDP, ces braves garçons ont donnés leurs poitrines tout en gardant leurs dignités. Je souhaite de tout cœur que le gouvernement de la transition apporte le soutien qu’il faut a tous les blessés de la marche héroïque et triomphale du Peuple Burkinabè le 30 Novembre 2014.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 09:14, par Ibrota En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    J’ai les larmes aux yeux rien qu’en imaginant la scène,justice doit être rendue à ces valeureux hommes qui ont lutés mains nues pour ns rendre la vie agréable. Fab repose en paix, que la terre soit legere à tous les martyr.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 09:18, par Guébrila Lezogo En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Monsieur Samuel SOMDA dans l’interview vous a avez écrit Bendi Parfait OUOBA (BPO) en lieu et place de Bendi Parfait GNOULA ( BPG ). Merci

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 09:20, par Guébrila Lezogo En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Monsieur Samuel SOMDA dans l’interview vous a avez écrit Bendi Parfait OUOBA (BPO) en lieu et place de Bendi Parfait GNOULA ( BPG ). Merci

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 09:32, par kistokoimbré En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Beaucoup de Courage à vous et Paix aux Illustres disparus de cette Révolution. Plus rien ne sera comme avant , les véhicules militaires sortis ce jour là seront connus et les soldats qui y étaient peuvent être entendus...donc Justice se doit être rendue et l’auteur du tir puni. Quant aux donneur d’ordre (Luc Adolphe T et Compagnie) il en est le premier responsable, d’avoir signé cet arrêté demandant l’usage des Armes et s’il est conscient que certains pleurent leurs enfants tout ça pour un homme (BC), il doit s’en mordre... pas les doigts mais le bras !. Des citoyens ont perdu la vie vous en répondrez ici sur terre et devant l’Éternel ; Quand à ceux qui de l’ancien Régime qui sont cachés en France , ne soyez pas pressés on vous débusquera tous.On s’offusque à la lecture dans jeune Afrique de cette insolence de Gando qui s’estime être victime ,mais ils n’ont rien compris... En tout cas Merci à vous d’avoir Abusé de l’argent publique , Merci pour ces Investissements faits pour le Burkina, Merci pour ces villas qu’on récupèrera...

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 09:37, par Bédjou En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Quel récit pathétique, très émouvant. A la lecture, j’ai les larmes aux yeux. Que c’est fou et insensé ! Pourquoi donner la mort à son semblable, juste pour permettre à un brigand de se maintenir au pouvoir en tripatouillant la loi fondamentale. Ce sont des criminels et ils doivent subir la rigueur de la loi, les donneurs d’ordre et les exécutants. Vaillant combattant, repose en paix. Ton sacrifice n’aura pas été vain.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 09:39, par Bédjou En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Quel récit pathétique, très émouvant. A la lecture, j’ai les larmes aux yeux. Que c’est fou et insensé ! Pourquoi donner la mort à son semblable, juste pour permettre à un brigand de se maintenir au pouvoir en tripatouillant la loi fondamentale. Ce sont des criminels et ils doivent subir la rigueur de la loi, les donneurs d’ordre et les exécutants. Vaillant combattant, repose en paix. Ton sacrifice n’aura pas été vain.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 09:40, par DESI En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    @CYR rentre a contact avec GNOULLA via le journal fasonet afin de pouvoir temoigner en cas de procès. ça fais vraiment mal. Tuer quelqu’un pour rien. Il faut que les coupables soient jugés et punis.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 10:00, par Le Faso vous dit merci En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Vraiment émouvant comme témoigne.
    Comme quoi, justice doit être rendu à ces valeureux hommes intègres qui ont lutté jusqu’au péril de leur vie. Je rend un vibrant hommage à notre frère et martyr OUOBA qui a vidé toutes ses veines de son sang comme pour dire à BC, ton règne est définitivement terminé. Le 30 octobre quand je voyais la photo OUOBA qui baignait dans son sang, j’avais des sueurs froides et j’ai prié pour que son âme repose en Paix. A tous ceux qui sont tombés sous les balles assassines du régime COMPAORE, le faso vous dit merci. A mon frère Bendi Parfait, valeureux combattant de la justice, merci pour ton courage et ta détermination dans la lutte.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 10:02 En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Du courage mon frere. Vous etes des dignes fils de ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 10:05, par yapas En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    C’est émouvant, c’est attristant, c’est profondément touchant de lire ce témoignage !!! J’ai les larmes aux yeux !!! Reposes en Paix Aristide Fabrice ! Nous sommes fier de toi, toute la nation burkinabé, africaine est fière de toi, te seront éternellement reconnaissant pour le sang versé pour la conquête de sa dignité, sa liberté !!! A toi, Parfait Bendi, je te souhaite prompt et meilleur rétablissement physique et psychologique ! Tu fais bien de déposer une plainte, il faut absolument poursuivre cette plainte et nous rendre régulièrement compte sur lefaso.net et par le biais de tous les médias ! Nous sommes là pour te soutenir et faire perpétuer la mémoire de notre cher vaillant Aristide, tombé l’arme à la main pour la défense du peuple burkinabé ! Que tous ceux qui parlent vainement de pardon ( à la manière du dictateur Compaoré en fuite...) sachent que il n y a jamais de pardon sans justice au préalable !!! Le pardon , ça se demande respectueusement après explication, auprès de ceux qu’on a offensé, brimé, tué...ça ne se décrète pas, ça ne s’arrache pas !!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 10:34 En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Repose en paix un frere

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 11:00, par zz En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Emouvant...
    Bon courage mon brave. Que l’Ame de Fabrice repose en Paix. Nous ne pousons que prier et demander a ce que justice lui soit rendue.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 11:00, par PAIGARA En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Jai des larmes o yeux rien qu’en imaginant la scene jusquà la mort de FABRICE .Contrairement à d’autres pays ou l’armée ( ARMEE REPUBLICAINE ) a pris ses responsabilités pour arreter un président dictateur à cause de ses betises sur le peuple ( TANZA O NIGER ) , ici un pays qui se dit intègre et que l’armée chante chaque jour ( nou somme là pour assurer la sécurité des personnes et des biens ) reste muette à cause du tube digestif jusqu’à ce qui devrait arriver arriva ( plu de 20 morts ) Jai honte qu’il existe une armée pareille dan mon pays. Reformez- la SON EXCELLENCE KAFANDO .Merci OUOBA pour le témoignage et Repose en paix FABRICE et que la terre du FASO te soit légère

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 11:33 En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    nous n’étions pas sur champs de guerre contre des ennemis si des gens ont délibérément tirer sur des citoyens non armés de leur pays ils doivent payer ; aussi bien les donneurs d’ordre que les tireurs ce n’est qu’en les faisant payer leur crime que nous allons faire respecter la vie dans notre pays car aucune raisons ne justifie que l’ont tire sur un homme désarme en dehors de tout jugement malheureusement ses gens la croit toujours que si tu fais ont te fait et il n’y a rien

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 11:54, par saw lass En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Dieu était avec nous ce jour là !! c’était la guerre du Bien contre le Mal !!
    LA PATRIE OU LA MORT,NOUS VAINCRONS !!

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 11:59, par Lumumba En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Du courage, mon frère et paix a l’âme de ton ami. Pour moi, ces tueries doivent être liées à l fuite du petit frère du Président vers l’aéroport certainement. J’ai rencontré un monsieur chez mon coiffeur sur l’avenue Babanguida qui m’a affirmé que François compaore serait passe par cette avenue pour aller à l’aéroport au lieu de prendre le centre ville qui était bloqué par les manifestants. Le coiffeur a confirmé que les militaires ont tiré en l’air pour les faire fuir. Moi, je confirme avoir entendu ces tirs sur l’avenue Babanguida traversant les 1200 logements à l’heure décrite par le héros national. A mon avis, les militaires qui ont tué son ami sont dans le convoi qui partait à l’aéroport via la ZAD et l’avenue bassawarga.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 12:02, par Ka En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Bon courage Bendi, et persiste que cette plainte aboutisse sur un résultat, car cela était un simple règlements de compte suivis d’un mort.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 12:10, par caïman En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Paix à son âme. Quand je pense que ça pouvait être n’importe lequel d’entre nous qui était sur les lieux moi y compris.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 12:11, par malcom X En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Du courage le frère. Quelqu’un connaît il où est situé son atelier de coiffure ? Je vais aller me coiffer chez lui et causer avec lui pour l’encourager.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 12:17, par malcom X En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Du courage le frère. Quelqu’un connaît il où est situé son atelier de coiffure ? Je vais aller me coiffer chez lui et causer avec lui pour l’encourager.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 12:25, par Lumumba En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Du courage, mon frère et paix a l’âme de ton ami. Pour moi, ces tueries doivent être liées à l fuite du petit frère du Président vers l’aéroport certainement. J’ai rencontré un monsieur chez mon coiffeur sur l’avenue Babanguida qui m’a affirmé que François compaore serait passe par cette avenue pour aller à l’aéroport au lieu de prendre le centre ville qui était bloqué par les manifestants. Le coiffeur a confirmé que les militaires ont tiré en l’air pour les faire fuir. Moi, je confirme avoir entendu ces tirs sur l’avenue Babanguida traversant les 1200 logements à l’heure décrite par le héros national. A mon avis, les militaires qui ont tué son ami sont dans le convoi qui partait à l’aéroport via la ZAD et l’avenue bassawarga.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 12:26, par john,bf En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Nous étions du côté du ministère des Affaires étrangères pour libérer la radio lorsque nous avons appris la rumeur faisant état d’un manifestant abattu par les gardes de François COMPAORE qui fuyaient avec lui du côté du pont des 1200 non loin de la pharmacie ST Lazare. François était physiquement présent dans le véhicule au dire des témoins occulaires. Affaire à suivre.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 12:30 En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Ce sont eux les vrais héros et non des gens comme les smoky qui veulent se héroïser (permettez moi le terme).

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 12:33, par dinkous En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    MERCI POUR TON TEMOIGNAGE VALEUREUX DEFENSEUR DE LA JUSTICE !!!

    TU ES UN HEROS VIVANT .

    JE PREFERE CES TEMOIGNAGES QUE D’AUTRES QUI N’ETAIENT QUE DE LA PUB !

    QUE SON AME REPOSE EN PAIX !!!

    MEILLEURE SANTE A TOI MON FRERE ET QUE DIEU TE BENISSE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 13:01, par biriki En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Voici donc que des jeunes rentraient tranquillement chez eux, des militaires trouvent moyen de tirer sur eux. Après lecture du récit, je pense qu’il est aisé de reconstituer les faits surtout le passage du troisième char à roues et on pourra identifier les occupants de ce char et les auditionner. Je demande aussi à l’internaute Cyr de prendre langue avec les autres témoins pour apporter la lumière lors du procès. Surtout que les gens de la transition ne nous disent pas qu’un nom du pardon, ces tueurs seront protégés. Non, le pardon sans la justice n’est que chimère qui n’enfante jamais la paix. Les commanditaires et les exécutants doivent répondre. Meilleure santé à Bendi Gnoula et merci de réitérer ta détermination pour la lutte et paix à l’âme de Fabrice car tu a été le premier martyr que j’ai vu baigner dans son sang et j’en garde les séquelles bien que je n’ai vu que les images.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 13:17, par ledroit En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    courage le frère. voici au moins un témoignage vrai et touchant contrairement à ceux qu se prenaient des photos sur la place pour ensuite nous faire croire ce qu’ils veulent. cette tribune doit être le lieu d’exposer réel et non des gens en manque de popularité qui se sont trémoussés sur la place publique.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 13:51, par ida En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    le militaire qui a tiré ce jour s il est vraiment conscient il doit savoir que par sa main quelqu’un est mort. il pourra jamais retrouver la paix du cœur et même au ciel. que Fabrice repose en paix. un vrai militaire c’est celui qui protège sont peuple. il a tiré pour montrer qu’il est homme mais un homme sans conscience sans moral et sans dignité......

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 14:10, par vous nous casser le tympan En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    sa au moins on a pas gaspiller le temps pour le lire...c’est émouvante et déplorant contrairement a des gens pathétique qui ne rencontre que du n’importe quoi...la vérité se sen dans ces dites..au lieu de héro 12 écrive héro 11...merci frère ..et paix a leurs âmes...

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 14:45, par Aristide En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Que notre cher Fabrice repose en paix !

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 15:08, par lewang En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    ça va se savoir par la grace de dieu. Si on reconnait les véhicules qui y étaient on peut aisement remonter aux occupants et je suis sur que le coupable seradémasqué. J’espèrequ’on a pas enterré les martyrs sans identifiér les caractéristqiues des balles qui les ont fauché. Par ces balles aussi on peut savoir qui tenait quelle arme et quelle munition. A moins que les armes et les munitions detenus chez François ne soient pas enregistrés. En ce moment c’est la responsabilité ce dernier qui est engagé.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 17:02, par kobe En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Chers frères, THOM SANK l’avait dit haut et fort : "un militaire sans formation politique et idéologique est un criminel en puissance". Oui, il n’a jamais eu tort sur tout ce qu’il a parlé de par le passé, THOM SANK, le tout premier martyr de la révolution d’AOUT 1983. Paix à leur âme.
    <>.
    Chers frère, SANKARA nous a légués comme héritage << l’ardeur au travail, la dignité et la confiance en soi>> et jamais compter sur l’impérialiste et la corruption ; Il a été abattu froidement par les lâches dont il a qualifié ci dessus. Nous les attendons au tournant.
    LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 17:06, par some En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Que ce sang versé pour le changemenfasse réfléchir tout Burkinabé afin qu’ondise ensemble "PLUS JAMAIS ÇA "t

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 19:18, par révolté En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Je suis très révolté en lisant ce témoignage. Pourquoi tirer sur un groupe de jeunes gens qui s’en retournait tranquillement chez eux ? Franchement, notre armée doit être purgée de tous ces assassins dits du RSP qui ne savent qu’endeuiller des familles. Plus jamais ça !!!! Paix aux âmes des valeureux fils disparus lors de cette révolution, courage à leurs familles et amis, la lutte continue !

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 19:25, par yampukri En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    intervenant numéro 39. SMOKY est un vrai héro n’en déplaise aux aigris. faut il être 10m sous terre pour se voir reconnaître ce rôle là ? le burkinabé même est trop jaloux. tu penses que les gens tels que SMOKY et SAMS K LE JAH n’ont pas risqué leurs vies ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 20:10, par Ouedraogo a New York En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    la photo de Bendi mort est la premiere que j ai vu quand l’insurection populaire a eu lieu. Depuis New York ou je suis, j ai commence a pleurer et mes collegue de bureau ont commence a s’atroupper autour de moi avec des questions. je n oublierai jamais cette image qui m a empecher de travailler regulierement pendant une semaine. il faut que justice sois rendue. en attendant ce journal a mal fait de publier l image de ce temoin. il court deja un grand risque. il faut qu’il disparaisse pour reapparaitre a temps pour temoigner, sinon ils vont s occuper de lui.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 20:45, par le samo En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    je suis actuellement en formation à l’extérieur du pays et j’ai suivi avec beaucoup d’intérêt la crise du 30 au 31 octobre 2014.j’ai reconnu l’intégrité et la dignité de notre peuple.J’avoue que le témoignage de Bendi est très émouvant et j’éprouve beaucoup de paine ainsi que la tristesse en le lissant. Feu Le Président SANKARA disait "malheur à celui qui bâillonne son peuple" . Il faut que l’on rende justice à tous nos vaillants MARTYRS tombés sous les balles assassines , au nom de l’intégrité dont est qualifié notre peuple. Paix à leurs âmes.............

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2014 à 17:38, par Francois Xavier Ouedraogo de Pissila En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    BPG, ca pouvait etre tout le monde, les enfants de n’ importe qui. Il n’ a rien fait Il etait seulement dns la foule et un desequilibre a ouvert le feu sur lui par plaisir de tuer. Je ne comprends pas pourquoi le President peut dire que l’ extradition de blaise n’est pas une urgnece. Ca me laisse embrouille.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai 2015 à 20:33, par sidnoma En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    ET LES DCD DE 2011 ? SONT-ILS QUOI ? DE LA NATION ?? EUX DONT CERTAINS ETAIENT SIMPLEMENT COUCHES DANS LEURS CHAMBRES D’OU LA MORT EST VENUE LES TROUVER ? EUX DONT LES ASSASSINS SE MOQUENT DE LA MEMOIRE EN SE TRANSFORMANT EN OSC DE MILITAIRES RADIES SOUTENANT LA TRANSITION ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai 2015 à 21:41 En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Bof,vous savez notre probleme c,est la misre petit coiffeur en manque d,argent,chomeur rappeur,peuple desperados dans des non-lotis des heros morts sous des sacs de riz ect...bref.Non j,ai des difficultes a etablir le rapport avec l,article 37.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai 2015 à 22:05, par baba En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    paix à l’âme de tous les martyrs, vivement que justice soit rendu

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai 2015 à 22:17, par beou En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    precision : les blindes a roué don’t il est question sont du RSP.preuve a l’appui

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai 2015 à 23:42, par Fax En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Internaute 39 ; juste t’informer que SMOKEY était sur le terrain ce jour là. Nous étions dans une rue qui passe devant l’immeuble Barack OBAMA et nouv fessions pression sur la police qui était dans rue qui passe devant la CGP. La colonne dans laquelle SMOKEY était avec un député a permis de calmer les choses pendant quelque seconde avant de reprendre et c’était avant que l’assemblée ne prenne feu. Nous étions dans l’avenue de la résistance du 17 mai quand la police / militaires ont tiré des balles réelles pour rebrousser chemin après l’intervention d’un homme de tenu. Nous avons pu continuer après de départ de cette équipe de policiers jusqu’à la devanture de l’Assemblée qui était déjà en feu. Juste pour dire SMOKEY était bel et bien sur le terrain contrairement à certains qui ont été cités comme héros et qui sont sortis à la fin de la matinée. L’Assemblée Nationale avait déjà pris feu, et les gens rentraient à la maison quand certains héros sortaient. L’assemblée a été mise a feu vers 9h, ce qui est sûr à 10h c’était fait ; Fabrice a été abattu autour de 9h30 car quand nous passions autour de 11h le corps était sur la chaussée en face de la Pharmacie ST Lazare. Les héros imposteurs qu’ils fassent pardon, car ceux qui étaient à 10h vers sur De Gaulle au niveau de l’université étaient en retard et sont des poltrons, donc pas des héros.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai 2015 à 08:56, par reine kambou En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Blaise ne sait pas que tout se paye ici bas avant le jugement dernier. Je me demande si ces gens connaissent le sens de l’être humain . courage mn frère et ke notre héros repose en paix. Ils sont tous des lâches ces dictateurs

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai 2015 à 10:09, par Bit-zindo En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Merci Héros d’avoir libéré le Burkina du Nazisme.Sinon si Blaise restait je quitterai le Burkina.Tous ceux qui cautionnent le régime de Blaise sont contre le Burkina.Et personne ne peut m’amener à défendre le contraire.Personne.Celui qui n’a jamais vécu l’injustice ne peut jamais définir l’injustice.Jamais.Vraiment sous Blaise si tu n’était pas fort tu pouvait perdre ta foi.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai 2015 à 11:21, par Pastis En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Merci Héros,merci jeunesse,merci partis politiques,merci merci merci.Merci de libérer le Burkina du joug de la domination,de l’injustice,de l’athéisme,de l’arbitraire,de désespoir,du fétichisme machiavélique,de la foudre ravageuse,de l’impitoyable,de l’insouciance,du nazisme,de la honte,l’apatridie,l’humiliation,de l’indignité...La parole est libérée au Burkina mais il reste la paupérisation.Le jour où Blaise est parti j’ai appelé ma maman lui dire que le peuple a vaincu les forces sataniques.J’ai même fait la monnaie distribuer aux enfants de ma cour.J’ai même crié"Oh Papa tu es mort mais ton enfant qui vit ne t’oubliera jamais".LaTransition est arrivée ,c’est vrai je les supporte parce que c’est dur aussi chez eux,mais si ça continue comme ça vraiment ça sera bizarre.Transition incitez les gens à payer les impôts et revoyez au niveau des Gendarmeries pour leur donner des moyens d’enquêter sur les biens de l’Etat,vous verrez que l’argent va rentrer.Car dans les services maisons qu’on loue,y a des gens logés qui perçoivent indument de l’argent et ce jeton n’est pas reversé au Trésor.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai 2015 à 11:24 En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Smockey et Samk les peureux ne faisait qu’à dire au gens depuis le 21 octobre 2015 qu’eux sont non violent. Et après l’insurrection, il viennent se jouer les héros. Des faux héros. Ils étaient tous caché ce jour là.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai 2015 à 11:28 En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Internaute7, normalement on devait primer les courageux comme Aziz Sana et Smockey car en pleine incertitude eux il ont mis des mouvements en place pour que les 30 octobre ait lieu. Bravo à eux. Trois personnes sont à respecter, Smockey, Aziz Sana et Hervé Ouattara.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai 2015 à 19:21, par WALAY En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Avec des témoignages comme ceux - là, des gens comme le Djibril BASSOLET qui ont soutenu la modification de l’article 37 veulent aujourd’hui nous gouverner ? Il faut faire pardon.WALAY

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin 2015 à 11:41, par les 3 copines En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Nous n’avons pas compris pourquoi ces dernier ont tiré, ils venaient du domicile de F.C.
    Merci héros et que l’âme de Fab et de tous ceux qui sont tombé repose en paix,Ils ont tirés dans tous les sens, il y a d’autres qui se sont blessés en sautant dans le canal, personne n’étais épargné.

    Justice pour tous ceux qui sont tombés.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin 2015 à 12:14, par ATTA En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Paix a l âme de ton ami(héro)on peut connaitre qui a tirer en faisant le film de l événement.Je penses que chaque équipe est constituer de personnes dont les noms sont bien connu dans le groupe(3e équipe de char)suivez mon regard.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin 2015 à 23:50, par Constance En réponse à : Les héros de l’insurrection populaire (n°12) : Bendi Parfait Gnoula

    Malgré tout ça les autorités de la transition mettent ce OUOBA( vrai martyr) et le OUEDRAOGO Salifou sur le même monument aux martyrs, le MBDHP a bien vu de ne pas se confondre à ces gens-là. Ce n’est pas la vérité historique ou alors il fallait mettre tous les 34 morts comme Martyrs. Est-ce encore l’inclusion pour plaire au CDP ? Il a eu des ministres, des députés, des SG, des CT, des chargés de mission des DG et maintenant un MARTYR !!! Bravo !!!! Mais ..... Attention car, lui, il vise KOSYAM pour ramener Blaise et François avec fanfare et DYTANYE
    Et dans tout çà où sont les 17 militants morts qu’un responsable d’un parti politique avait réclamé en son temps ? depuis là on ne l’entend plus. N’GAOW !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés