Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Je ferai taire les médisants en continuant de bien vivre : voilà lе mеillеur usаgе quе nοus рuissiοns fаirе dе lа médisаnсе. » Platon

Deuxième journée du mondial juniors : Le Burkina à la tête des Africains

Accueil > Actualités > Sport • • mercredi 3 décembre 2003 à 12h19min

Deux journées de jouer seulement et déjà certaines équipes savent que pour le Mondial c’en est fini. Cependant, pour beaucoup, les choses ne sont pas aussi gagnées que cela. Le dernier jour sera déterminant pour certaines équipes.

Pour l’heure tous rêvent d’être à la place des Etalons ou des Argentins... qui ont fait le plein des points. Mais là aussi,’le débat n’est pas clos.". Dans la poule du Burkina, les Etalons sont certes en tête avec 6 pts et un goal-average de plus 2. Puis viennent leurs homologues de la Slovaquie(3 pts et +2) et des Emirats (3 pts et -2). Le Panama est le bon dernier avec 0 pt. Dans le groupe donc, le Panama est d’office éliminé. Il reste donc deux places pour trois. Avec ses 6 pts le Burkina fait des envieux.

Nos confrères des Emirats n’arrêtent pas de nous dire ’’félicitations, si on pouvait être nous aussi à votre place.’’ Pourtant notre qualification n’est pas dans la poche même si on est très près du but. Notre prochain match nous opposera au pays hôte. Ce n’est pas un os. C’est même un morceau viandeux pour Boureima Ouattara et ses camarades. Mais c’est avant tout le pays d’accueil et le penalty grâcieux que l’arbitre a accordé aux Emirats face au Panama est révélateur des risques qu’on court à jouer contre le pays hôte. Cela dit, une défaite contre les Emirats ne nous élimine pas forcément. A supposer que la Slovaquie remporte son match contre le Panama.

Les slovaques seront à 6 pts et si nous aussi, nous perdons, il y aura alors une égalité de points entre les trois pays : Slovaquie, Burkina et Emirats. Mais la Slovaquie sera forcément devant nous à cause de son goal-average. Pour les Emirats ce n’est pas évident. Pour y parvenir, les Emirats devront nous battre par au moins 4 buts à zéro, ce qui n’est pas chose aisée. Et même si cela venait à arriver, nous sommes avec nos 6 pts bien placés pour être repêchés car on repêchera les 4 meilleurs troisièmes des 6 groupes pour les 8es. Un nul face aux Emirats nous qualifiera largement. Dans ce cas, le pays hôte devrait prier pour que la Slovaquie ne gagne pas.

Les autres Africains du Mondial en difficulté

L’Egypte, le champion d’Afrique de la catégorie a été accroché dès son premier match. Les Egyptiens ont partagé la poire en deux face aux Colombiens. Mais lors de leur deuxième sortie, les Egyptiens ont redressé la barre venant à bout de l’Angleterre (1 - 0), qui enregistre au passage sa deuxième défaite et sort ainsi de la compétition. Les Égyptiens avec 4 pts peuvent espérer, mais ils doivent impérativement battre le Japon. C’est là tout le problème.

La Côte d’Ivoire semble après le Burkina être la mieux lancée pour répondre présente aux 8es de finale. Malgré le nul (2-2)que les Eléphanteaux ont concédé devant les Irlandais au cours de la deuxième journée, ils restent en selle conduisant le groupe avec un net de 4 pts. En dernier match, les Ivoiriens devront affronter leurs homologues d’Arabie Saoudite qui passent pour les plus faibles du groupe. La victoire est aussi impérative, mais elle est aussi difficile au vu de l’adversaire d’en face même si nous sommes d’avis que le football n’est pas mathématique.

Le Mali a perdu son deuxième match (1-3) devant l’Espagne. Nos voisins doivent ainsi se contenter de leurs trois points encaissés dès le premier match face à L’Uzbekistan. Cette dernière équipe a d’ailleurs été défaite par l’Argentine première de la poule lors de la deuxième journée. Le drame pour le Mali, il doit jouer avec le leader du groupe , l’Argentine. Les Argentins se doivent de gagner pour se mettre à l’abri de toute surprise. Néanmoins, les Argentins tout comme le Burkinabè peuvent se contenter du nul. Or, le nul n’arrange pas le Mali qui veut une victoire impérative. Même si le Mali garde ses chances dans ce match, il est difficile de le donner pour favori vu les potentialités de l’Argentine.

Jérémie Nion
Envoyé spécial à Abu Dhabi


Les résultats complets de cette deuxième journée

Burkina # Slovaquie : 0=1

Panama # Emirats : 1-2

Mali # Espagne : 0 - 2

Uzbekistan # Argentine : 1-2

Canada # Australie : 1-2

République Tchèque # Brésil : 1-1

Angleterre # Egypte : 0-1

Japon # Colombie : 1-4

Côte d’Ivoire # Irlande : 2-2

Mexique # Arabie Saoudite : 1-1

Allemagne # USA : 3-1

République du Corée # Paraguay : 0-1

Classement général

Groupe A

Pays Pts GD

Burkina Faso 6+2

Slovaquie 3 +2

Emirats 3 -2

Panama 0 -2

Groupe B

Argentine 6 +2

Espagne 3+1

Mali 3 -1

Uzbekistan 0 -2

Groupe C

Brésil 4+2

Australie 4+1

République Tchèque 2 - 0

Canada 0 -3

Groupe D

Colombie 4+3

Egypte 4+1

Japon 3 -2

Angleterre 0 -2

Groupe E

Côte d’Ivoire 4 +1

Irlande 4 +1

Mexique 1 -1

Arabie Saoudite 1 -1

Groupe F

République de Corée 3 +1

Allemagne 3 - 0

USA 3 - 0

Paraguay 3 -2


Une si fausse et mauvaise alerte

La rumeur a rampé depuis Ouagadougou. Elle est parvenue jusqu’à nos oreilles au lointain là-bas. Les Etalons juniors ne rentreraient pas dans leurs primes de match disait-on. Grande fut notre étonnement de l’apprendre. Comment est-ce donc possible que les joueurs vivent un tel drame à notre nez sans qu’on en soit averti ? Immédiatement, nous sommes rentrés en contact avec la base. L’information récoltée est des plus nette. Pas un seul kopeck des joueurs n’est en souffrance actuellement. Après le premier match par exemple, la FBF tenait à payer les primes dans la même soirée mais elle ne disposait pas d’enveloppes. On en a pris à la réception, et la distribution des primes de chaque joueur a été faite au porte à porte dans la même soirée.

Mieux, ce n’est pas seulement des primes sèches qui sont remises aux joueurs. Chaque match gagné donne droit également à des bonus. A ce niveau aussi les carnets de comptes sont tenus à jour. Il, sied de préciser que la FIFA a donné à chaque délégation (28 membres par pays) la somme de 2800 dollars. Cet argent a également été divisé par 28 et chaque joueurs, entraîneurs et officiel qui rentre dans la prise en charge de la FIFA a reçu 100 dollars. La presse bien entendu n’était pas concernée mais là n’est pas le problème.

En outre, soulignons que les Etalons ont perçu leurs perdiems qui s’élèvent à 250 dollars par jour et leur prime de sélection depuis Ouagadougou. La prime de victoire du match test contre l’Arabie Saoudite a aussi été honorée.

Le seul problème est même causé par la paie en liquidité des primes. Certains joueurs trouvent de plus en plus dangereux de garder leur pactole par devers eux. Maintenant qu’ils ont assez de liquidité pour leurs besoins, ils pensent de plus en plus à demander que leur dû leur soit viré dans leurs comptes bancaires. Bien évidemment, cette mesure que la FBF est en train d’étudier ne concernera que ceux qui le désirent ou, ceux qui ont des comptes. La rumeur n’était donc qu’une fumée sans feu.

Jérémie Nion , Envoyé spécial à Abu Dabhi
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés